Menu
Rampage : Total Destruction
  • Tout support
  • Wii
  • NGC
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Rampage : Total Destruction
Wii
Rampage : Total Destruction
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 janvier 2007 à 18:00:00
9/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (15)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.2/20
Partager sur :

Qui aurait pu prédire que Rampage, en provenance directe des années 80, tenterait un come-back en ce début de 21ème siècle ? A ce titre, on peut donc se demander ce qui a poussé Midway à remettre ce classique au goût du jour. Certainement pas le pitoyable Godzilla de Roland Emmerich sorti il y a belle lurette. Alors quoi ? Le King Kong de Peter Jackson ? La déferlante nostalgique qui sévit depuis peu chez chaque éditeur désireux de refourguer leurs anciennes licences afin de ramasser le pactole à moindres frais ? Sans doute, mais encore faut-il se demander si un concept vieux d'une dizaine d'années a encore sa place sur le marché actuel. La réponse semble toute trouvée quand on s'essaye à Rampage Total Destruction.

Rampage : Total Destruction

Rampage : Total Destruction étant déjà sorti sur PS2 au deuxième trimestre de la désormais lointaine année 2006, ne soyez donc pas surpris de retrouver ici l'essentiel d'un test d'époque, né du cerveau fécond de Logan. Ce dernier déclamait alors avec raison qu'aujourd'hui, on a bien du mal à imaginer qu'un jeu tout entier puisse reposer sur des monstres géants et des niveaux constitués d'un seul écran remplis d'éléments destructibles, et pourtant c'était bien là toute l'essence du premier Rampage. En fait, on pourrait presque qualifier cette antiquité vidéoludique de premier jeu antistress de l'histoire, tant le concept, simpliste et basique, faisait la part belle à notre instinct animal. Le pitch de départ était donc d'une simplicité effrayante : le joueur incarnait un animal géant (un humain transformé pour être exact) et devait détruire des quartiers entiers d'une ville en un temps donné, point final. A cela, s'ajoutaient quelques bonus à récolter pour augmenter sa puissance mais dans l'absolu, c'était bel et bien le déferlement de rage, de fureur et de cris qui englobait cette production Midway. On a beau rester dubitatif devant un tel principe, force est de constater que ce soft avait obtenu ses lettres de noblesse à l'époque sur plusieurs supports donc l'arcade, l'Amiga ou bien encore la Nintendo 64. Maintenant, faisons preuve de lucidité sans vouloir nécessairement expliquer les raisons de ce succès. Si Rampage a aujourd'hui droit à un dépoussiérage, incluant des graphismes revus à la hausse ou davantage de monstres à incarner, on est tenté de dire que ce genre de titre n'a plus vraiment sa place tant l'intérêt s'amenuise à mesure qu'on enchaîne les stages entièrement basés sur le même principe sécrétant une difficulté de plus en plus importante. On aura beau nous rajouter des modes redondants à mourir ou du Multijoueur, difficile de se montrer enthousiaste malgré tout.

Rampage : Total Destruction
La différence entre un bon monstre et un mauvais monstre se fait à la souplesse.
Mais alors que reste-t'il à ce Rampage Total Destruction ? Eh bien, pour ceux qui connaissent le jeu original, qui est également inclus dans la galette avec en prime la version World Tour, sachez qu'on y trouve bien plus de grosses bébêtes à incarner. On en dénombre pas moins de 40 dont l'inévitable George, l'ersatz de King Kong tendance cartoon. Chaque créature disposant de 4 techniques spécifiques, vous devrez relever de petits défis, propres à chaque niveau, pour débloquer ces fameux coups. Ensuite, ce sera à vous de choisir entre les modes Campagne, Maître du monde, Maître de la ville ou Time Attack. Signalons que la plupart des modes pourront être joués à deux voire trois ou quatre joueurs, le but étant alors de détruire plus d'éléments que son voisin en un temps donné. Et justement, tout vous poussera dans Rampage à marteler et secouer votre Wiimote afin de détruire des buildings, de dévorer des humains, de balancer des véhicules, etc. Au final, on a un peu de mal à rentrer dans le jeu vu que ce dernier montre ses limites après cinq ou six niveaux. On touche d'ailleurs un des points faibles du titre qui n'arrive jamais à relancer l'intérêt à cause d'une construction maladroite.

Rampage : Total Destruction
Moi le matin, j'avale un citoyen innocent pour profiter de l'effet Kisskool.
En effet, évoluer dans une dizaine de niveaux liés à un même environnement a de quoi agacer. Certes, les lieux diffèrent quelque peu mais le thème reste le même. Et vu que le jeu s'articule simplement autour de 7 univers graphiques (Las Vegas, San Francisco, Londres, Chicago, Hong-Kong...), on souffre un peu en avançant. Ce qui est le plus amusant, c'est de constater qu'au-delà du fossé graphique entre les originaux et ce "remake", rien n'a évolué à commencer par le plan horizontal dans lequel tout se déroule. On peut bien s'enfoncer légèrement dans le fond de l'écran pour démolir des immeubles en arrière-plan, mais ce système a plus tendance à alourdir le gameplay qu'autre chose. Partir débiter des tranches d'immeubles n'est pas forcément évident, la faute à un effet de profondeur plutôt mal géré. On se sait jamais vraiment si on se trouve en face de sa cible, ou quelques mètres plus loin. Le principal intérêt du soft étant de tout saccager, comment voulez-vous ne pas monter au créneau si on vous empêche de le faire correctement ? Et c'est là que la Wiimote vient en plus en rajouter une couche. En effet, la plupart des attaques spéciales s'effectuent en remuant la télécommande d'une manière bien précise tout en appuyant sur un autre bouton, mais le logiciel peine parfois à reconnaître des mouvements pourtant magnifiquement réalisés, et au final, votre monstre boursouflé ne réagit pas toujours comme on l'escomptait. De plus, ces mouvements ne sont pas légion et on en a vite marre de secouer la main de haut en bas, puis de gauche à droite sans que cela ne se renouvelle jamais. Pour jouer à Rampage : Total Destruction, il faudra s'assurer que la dragonne soit bien en place, au risque de faire voltiger le petit bijou de technologie, mais à part quelques gouttes de sueur et beaucoup d'imprécision, vous ne gagnerez pas grand-chose à jouer à la version Wii du titre.

Rampage : Total Destruction
Le lion géant est d'un naturel doux et amical, sauf avec les gendarmes.
Bien entendu, le manque de profondeur (dans tous les sens du terme) du soft fait partie intégrante de l'univers de Rampage mais on aurait bien aimé se rendre compte de ce qu'aurait pu donner le résultat dans un univers en 3D... Godzilla : Destroy All Monsters Melee ? Oui effectivement, autant rester sur un plan 2D dans ce cas. Quoi qu'il en soit, Rampage Total Destruction ne cherche pas vraiment à revenir sur ce qui avait été fait dans Rampage ou Rampage World Tour. Le résultat n'est donc pas vraiment surprenant, tout comme l'ennui qui s'installe de lui-même à mesure que les immeubles s'écroulent sous nos coups. Défoulant, oui, touchant, pourquoi pas, mais avant tout très lassant.

Les notes
  • Graphismes 11 /20

    Les niveaux sont aussi minuscules que ceux des jeux originaux mais on notera tout de même quelques effets spéciaux (de poussière, de particules, de lumière) assez réussis, et surtout quelques animations délirantes de la part des monstres. Les 7 environnements du jeu sont variés mais les niveaux qui les composent tombent vite dans le piège de la redondance. Enfin, la quarantaine de monstres qui compose le bestiaire permet de diriger des créatures très différentes qui sont autant d'hommages à King Kong, Godzilla ou aux films fantastiques des années 60.

  • Jouabilité 11 /20

    Bien que la jouabilité repose entièrement sur trois types d'actions (saut, coup de pied, coup de poing) on peut débloquer quelques mouvements supplémentaires, propres à chaque créature, afin de varier les phases de destruction. Cela dit, les mouvements à effectuer avec la Wiimote, eux, ne changent pas vraiment et ne sont pas toujours détectés pas le soft. Dommage donc que ce ne soit pas vraiment suffisant pour relancer l'intérêt qui fond comme neige au soleil.

  • Durée de vie 11 /20

    Le mode Campagne se termine assez rapidement malgré la difficulté progressive mais encore faut-il adhérer au concept redondant du titre. Le jeu à deux ou trois joueurs reste plus intéressant mais on sent bien que les développeurs ont inclus des modes supplémentaires à l'intérêt superficiel qui sont juste là pour faire beau.

  • Bande son 13 /20

    Le doublage américain, typé cartoon, est d'un bon niveau, les musiques sont en retrait et laissent la place à plusieurs digits vocales de monstres en furie pour une atmosphère de panique bien rendue. Pas grand-chose d'autre à signaler si ce n'est quelques sirènes de voitures de police, des passants vociférant leur haine pour des monstres de 30 mètres de haut ou des hélicoptères de chaîne télévisée essayant de choper le scoop du siècle.

  • Scénario /

Bien que Rampage m'ait laissé un agréable souvenir, ce remake n'a pas eu le même effet sur ma personne. Vite redondant, limité et poussif dans sa progression, Rampage Total Destruction n'a pas beaucoup de points positifs à présenter pour sa défense. Le côté nostalgique de l'ensemble n'étant pas vraiment suffisant pour pousser les papys du jeu vidéo à acquérir ce titre, je ne vois pas vraiment qui pourrait être intéressé par un soft se résumant à casser du béton pendant 8 heures d'affilée.

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 janvier 2007 à 18:00:00
9/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (15)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.2/20
Mis à jour le 19/01/2007 à 18:00
Wii Action Midway Pipeworks Software
Dernières Preview
PreviewHumankind : Un concurrent sérieux à Civilization ? 24 oct., 21:00
PreviewThe Falconeer : La Xbox Series X tient-elle son nouveau Crimson Skies ? 23 oct., 11:41
PreviewImmortals Fenyx Rising : Un AC pour les plus jeunes ? 22 oct., 18:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Assassin's Creed Valhalla
10 nov. 2020
3
Call of Duty : Black Ops Cold War
13 nov. 2020