Menu
Catz
  • Tout support
  • PC
  • DS
  • Wii
  • GB
  • GBA
  • PS2
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Catz / Catz sur GBA /

Test du jeu Catz sur GBA

Test : Catz
GBA
Catz
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
04 octobre 2006 à 18:00:00
6/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (8)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
8.1/20
Partager sur :

Avec Catz, Ubisoft nous invite à découvrir le pendant félin de Dogz sur GBA. Un soft qui s'adresse aux jeunes joueurs n'ayant pas eu la possibilité de s'offrir le fameux Nintendogs sur DS, mais qui affiche des ambitions beaucoup plus limitées. Contre toute attente, le principe du jeu n'a pas grand-chose à voir avec celui de Dogz, et le résultat s'avère encore moins satisfaisant.

Catz

En connaissant un tant soit peu le gouffre qui sépare les espèces félines et canines, on pouvait se douter que le principe établi dans Dogz ne pouvait vraiment pas se prêter à un jeu comme Catz. Là où l'achat d'un chiot, qu'il soit réel ou virtuel, se traduit par un apprentissage régulier et évolutif, l'adoption d'un chaton se caractérise surtout par un apprivoisement qui ne connaît pas vraiment de limite sur la durée. En règle générale, il est plutôt vain d'essayer d'apprendre à un chat à faire des tours et à obéir au doigt et à l'oeil, les marques d'attention et d'affection étant les seules vraies valeurs permettant de gagner sa confiance. Voilà pourquoi, dans Catz, l'indépendance et l'instinct farouche des espèces félines sont ici pris en compte, et c'est tout à l'honneur des développeurs. Maintenant, il est vrai qu'en partant sur de telles bases, les contraintes imposées ne facilitent pas vraiment la mise en place d'un gameplay aussi riche que celui d'un jeu comme Dogz (déjà très limité au demeurant), mais vous allez mieux comprendre en voyant la manière dont se présente le soft.

Catz
Laissez le chat se familiariser avec son nouvel environnement.
Tout commence lorsque le personnage que vous incarnez, un petit garçon ou une petite fille au choix, cède à l'envie d'adopter un chaton et voit sa requête acceptée par ses parents. Quelques heures plus tard, le voilà en train de choisir son nouveau protégé dans une animalerie, où 13 races de chats lui sont proposées, la décision finale appartenant évidemment au joueur. Même si tous ne sont pas disponibles d'entrée de jeu, sachez que le soft comporte un total de 22 chats différents qui se démarquent par leur apparence et leur caractère. Dans la mesure où vous ne pouvez en élever qu'un à la fois, il faudra inévitablement recommencer une partie si vous prenez la décision d'en adopter un nouveau. Pour ceux que ça intéresse, les races proposées comprennent le siamois, le persan, le bleu russe, l'abyssin, l'himalayan ou encore l'ocicat. Vous devrez ensuite lui donner un nom et commencer son apprivoisement sur une période de deux semaines, à l'issue desquelles il faudra vous en séparer. Cela dit, il y a tellement peu de choses à faire dans Catz que ce laps de temps n'est pas si court qu'il en a l'air. Par ailleurs, vous pourrez conserver votre animal une semaine de plus si vous avez déjà visionné les différentes fins du jeu.

Catz
Tout ce que vous avez à faire c'est choisir une action parmi celles qui sont proposées.
La partie se déroule de façon chronologique, les jours succédant aux jours, les heures succédant aux heures. Vous disposez ainsi de quelques courts instants pour vous occuper de votre chaton avant l'inévitable interlude scolaire, puis d'un laps de temps un peu plus conséquent le soir. N'ayant pas école le week-end, vous aurez le droit de faire une sieste le samedi et le dimanche. De plus, même si la journée commence généralement à 6h30 pour se finir à minuit et demi au plus tard, vous pourrez rallonger vos matinées si vous décidez de vous coucher tôt. Tout ça n'est pas très passionnant, je vous l'accorde, mais il y a tellement peu de choses à dire sur ce jeu que j'aime autant rentrer dans les détails, aussi futiles soient-ils. Le temps que vous passerez en compagnie de votre chat étant plutôt court, mieux vaut donc le mettre à profit, surtout quand on sait qu'il lui faut plus d'une heure pour vider sa gamelle. Pour interagir avec lui, vous disposez d'une liste de commandes de soins qui vont du toilettage à l'alimentation, en passant par les sorties et les divertissements. Outre l'approvisionner régulièrement en croquettes et lui donner à boire, vous devrez donc régulièrement nettoyer sa litière et son environnement, le brosser, lui ouvrir la porte pour qu'il puisse s'aérer et l'amuser avec quelques jouets. L'objectif est d'exploiter le temps que vous avez du mieux possible pour améliorer les quatre critères qui le caractérisent : l'humeur, l'amitié, le tonus et la beauté. A ce sujet, on constate un certain manque de logique dans le processus, puisqu'il suffit par exemple d'essuyer un coin de parquet pour augmenter toutes ses statistiques en même temps, ou de lui donner à boire pour le rendre plus beau. Mais peu importe, l'important étant de garder un oeil sur son confort et ses besoins pour qu'il soit heureux.

Catz
Achetez de nouvelles choses dans la boutique pour élargir les possibilités.
Chaque journée voit donc les mêmes tâches se répéter, le seul moyen de les diversifier étant d'élargir les activités possibles en achetant de nouveaux accessoires dans le magasin. Mais là encore, les objets proposés à l'achat ne sont vraiment pas nombreux et souvent assez inutiles. Par ailleurs, les interactions ne sont généralement pas prévues, et vous vous contenterez la plupart du temps de sortir un jouet pour voir le chaton s'amuser tout seul avec, sans pouvoir intervenir. Ajoutez à cela l'impossibilité de vous balader librement dans la maison ou ailleurs, et vous comprendrez qu'on s'ennuie vite dans Catz. En reliant votre jeu à celui d'un ami via le câble link, vous pourrez quand même faire en sorte que votre animal rencontre d'autres chats, mais on ne trouve finalement aucune activité réellement ludique dans ce soft. Au final, même si le principe est différent dans son traitement, on se rend compte qu'on trouvait finalement bien plus de choses à faire dans Dogz, c'est pourquoi nous vous conseillerons plutôt ce dernier si vous devez choisir entre les deux.

Les notes
  • Graphismes 8 /20

    Même en ayant perdu l'habitude de jouer à des titres GBA, on se rend compte que la réalisation n'est pas au top. La perspective est bien choisie, mais les couleurs trop vives arrachent la rétine et les animations sont aussi peu nombreuses que les décors du jeu.

  • Jouabilité 5 /20

    Un bouton suffit pour valider les icônes d'action, et c'est tout ce qu'on vous demande de faire. Difficile de ne pas s'ennuyer très vite dans ces conditions.

  • Durée de vie 10 /20

    Il faudra recommencer le jeu plus de 20 fois pour adopter tous les chatons proposés, mais cela en vaut-il vraiment la peine ? Beaucoup de joueurs regretteront d'ailleurs de ne pas pouvoir conserver le même chaton indéfiniment.

  • Bande son 5 /20

    C'est la même musique qui tourne en boucle inlassablement, du début à la fin. Une autre prend le relais lorsque vous passez sur le balcon, mais au point où on en est...

  • Scénario /

    -

Se caractérisant par son côté ludique inexistant, ses possibilités d'action ultra limitées et son intérêt complètement absent, Catz est encore plus désespérant que ne l'était Dogz sur le même support. Je ne vois vraiment pas qui pourrait y trouver son compte.

Profil de Romendil
L'avis de Romendil
MP
Journaliste jeuxvideo.com
04 octobre 2006 à 18:00:00
6/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (8)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
8.1/20
Mis à jour le 04/10/2006 à 18:00
Gameboy Advance Gestion Ubisoft Backbone Entertainment
Dernières Preview
PreviewHumankind : Un concurrent sérieux à Civilization ? 24 oct., 21:00
PreviewThe Falconeer : La Xbox Series X tient-elle son nouveau Crimson Skies ? 23 oct., 11:41
PreviewImmortals Fenyx Rising : Un AC pour les plus jeunes ? 22 oct., 18:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Assassin's Creed Valhalla
10 nov. 2020
3
Call of Duty : Black Ops Cold War
13 nov. 2020