Menu
Gitaroo Man Lives !
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Gitaroo Man Lives !
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Killy
L'avis de Killy
MP
Journaliste jeuxvideo.com
03 octobre 2006 à 18:00:00
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (10)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.4/20
Test Gitaroo Man Lives !

Gitaroo Man Lives ! : Guitare play

3 927 vues

Faisant partie des jeux musicaux majeurs de la PS2, Gitaroo Man décide néanmoins de quitter le navire tant qu'il est temps et pose ses cordes sur une PSP qui n'attendait que d'accueillir son premier jeu de rythme. Coloré, nerveux et amusant, le titre de Koei conserve ses acquis et les redistribue à la moindre petite résistance de la portable de Sony. Est-ce suffisant pour provoquer les hurlements déchirants d'une foule en délire ? U-1 est là pour vous répondre.

Gitaroo Man Lives !

Développé par le studio Inis, depuis responsable du fantastique et pas localisé Oendan, Gitaroo Man accueillait à son époque un gameplay terriblement prenant, mélange habile de classicisme et d'innovation souriante. Mettant d'un côté l'habituel respect du rythme par le biais d'une pression sur une touche précise en fonction du type de morceau et de l'autre l'apparition d'une ligne mélodique originale à épouser grâce aux mouvements du stick, le soft parvint à étonner même les joueurs les plus férus de ce genre de produits et à créer un petit engouement largement compréhensible. C'est donc le sourire aux lèvres que l'on accueille cette version laissant échapper des effluves musicales enivrantes dès les premières secondes de jeu. Console en mains, les doigts se posent naturellement sur les touches incriminées et vous vous laisserez immédiatement emporter par les diverses compositions placées sous l'égide de COIL. Un syndrome déclenché également par le côté instantanément accessible du gameplay. Dans les faits, il n'y a effectivement rien de plus simple. Premièrement il vous suffit d'appuyer en rythme sur l'un des quatre boutons inhérents aux consoles Sony (croix, carré, triangle ou rond) et de conserver la pression si le symbole correspondant apparaît à l'écran avec une sorte de traînée. Ensuite, tout en effectuant cette tâche, il vous incombera de suivre une sorte de courbe dévoilant au fur et à mesure les icônes désignant les instants où vous devrez intervenir comme expliqué précédemment. A vous de vous montrer suffisamment adroit pour manier la direction avec le stick d'un côté, sachant que si vous perdez la ligne vous n'aurez plus la possibilité de valider le rythme, et de l'autre tenter de rester dans le "move" en pressant le bouton de votre choix.

Gitaroo Man Lives !
La découverte du Gitaroo par U-1 est un grand moment digne du plus kitsch des épisodes de Bioman.
Une entrée en matière intrigante et fascinante, remplaçant l'habituelle linéarité presque inactive des jeux de rythme par une espèce de progression nécessitant d'une part des réflexes et d'autre part une bonne vision de l'espace permettant de se repérer sur la bande défilante. D'autant que l'innovation ne s'arrête pas sur ce constat. En effet, durant les affrontements contre des adversaires aussi rompus que vous à la science musicale, plusieurs phases seront nécessaires pour ressortir victorieux de tout cela. Dès votre entrée en scène vous êtes confronté à un passage nommé Ouverture dans lequel vous devez vous concentrer et bien enregistrer le rythme du morceau afin d'être à l'aise ensuite. Car désormais vous allez devoir passer par des moments assez terribles. Premièrement, le duo Attaque/Défense vous impose de rentrer en contact direct avec votre opposant. Durant l'aspect offensif, vous devrez enchaîner les passages de guitares purs et tenter de faire le moins de fautes possible afin d'entamer la barre de vie de votre opposant. Dans la foulée, ce dernier se retournera souvent contre vous en lançant lui-même des assauts. La seconde partie entre alors en jeu et vous oblige à vous placer en mode défensif. Là, plus de passage aux cordes, mais une phase durant laquelle vous devez esquiver au mieux les fourbes coups de votre ennemi en appuyant au bon moment sur les innombrables symboles chers à la PSP arrivant au centre de l'écran. Souvent très difficiles, ces interludes à grands coups de carrés, triangles, ronds ou croix se veulent une sorte de mise en état de stress pour continuer la progression dans un réel état second.

Gitaroo Man Lives !
Voici une phase d'attaque durant laquelle vous devez enlever le maximum de points de vie à votre adversaire.
Une trouvaille étonnante dans le sens où l'on se sent véritablement agressé, jusqu'à véritablement se placer sur la défensive. L'immersion se fait alors de plus en plus grande jusqu'à son paroxysme, lorsque ces deux styles se mêlent et s'entrecroisent, donnant des ballets de symboles parfois à la limite de l'indéchiffrable. Heureusement, vous bénéficierez de passages plus "calmes" portant le doux nom de Charge. C'est dans cette configuration que vous pourrez remplir un peu votre barre de santé, à condition de ne pas faire trop de fautes dans les plages musicales en rapport. Enfin l'Harmonie est l'étape finale de ces affrontements remplis de croches et de triolets. Durant ces quelques instants, vous devrez donner l'assaut final contre votre adversaire dans le format classique, à savoir uniquement la ligne musicale. Néanmoins, un changement intervient dans le sens où la moindre erreur vous causera des dégâts que vous ne pourrez recharger. Attention donc à bien négocier ce dernier virage qui devient pour le coup un vrai exutoire souvent doublé d'un dénouement spectaculaire à défaut d'être intéressant. Une joie simple se détache alors de ce gameplay hypnotisant pourtant un peu entaché par quelques problèmes de lisibilité. En effet, dans la phase de Défense, chaque bouton raté apparaît d'un coup en surimpression en plein milieu de l'écran, masquant littéralement le prochain bouton à valider. Une lacune assez peu gênante sur le long terme, mais qui énerve sincèrement lorsque l'on doit subir une série d'attaques à cause d'un détail comme celui-là.

Gitaroo Man Lives !
Ces petits interludes jouent beaucoup dans l'ambiance délirante du soft.
Dans le même esprit, le jeu se trouve face à un réel déséquilibre, notamment dans la gestion de sa difficulté. La progression à ce niveau s'avère vraiment chaotique et on tombe parfois sur des niveaux plus faciles vers la fin du soft, comparés à ceux presque atroces disposés au milieu. Mais le plus gros écueil de cette version PSP est son manque cruel d'innovations, surtout comparé à l'opus PS2. Vendu pratiquement 20 euros plus cher, Gitaroo Man Lives ! N'apporte pas suffisamment de nouveautés pour justifier un tel écart. En effet, vous retrouverez les mêmes particularités à la virgule près, le seul ajout étant le mode Duo, permettant à deux joueurs de gratter leurs cordes simultanément sur des morceaux inédits spécifiques à ce même mode. Cette adaptation est donc loin d'être indispensable pour les possesseurs de la version sur console de salon, mais demeure tout de même un titre de qualité, fun, prenant et surtout tout simplement pop. Il est juste dommage qu'encore une fois un portage sur PSP ne trouve pas vraiment de légitimité.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    Si le tout est plutôt simpliste et ne tire pas du tout parti des capacités de la PSP, le design est une petite merveille qui ne plaira pas à tout le monde. Peu avare en animations d'arrière-plans et affichant des effets lumineux sympathiques, le titre reste quand même dans la moyenne malgré une certaine raideur des personnages.

  • Jouabilité 16 /20

    Ne prenant jamais à dépourvu, le gameplay de Gitaroo Man est un mélange quasi parfait entre les habitudes intemporelles du jeu de rythme et des innovations très intéressantes. L'erreur de cette version PSP est de reprendre tout cela à la lettre sans y apporter d'élément nouveau probant, mis à part un mode Duo sympathique sur le moment mais relativement faible à la longue. Reste un parti pris fantastique et un plaisir de jeu intense.

  • Durée de vie 11 /20

    Se terminant en moins de deux heures dans son mode le plus facile, le titre d'Inis vous réservera une résistance bien plus aride dans les autres choix de difficulté, même si au final un jeu de rythme n'est pas censé proposer des dizaines d'heures de jeu en ligne droite. D'autant que l'envie de se refaire une petite partie revient souvent à la surface et empêche donc le jeu de prendre la poussière trop vite sur une armoire. Même si le nombre de niveaux présents est tout de même assez faible.

  • Bande son 16 /20

    Oeuvre du groupe COIL, la bande sonore de Gitaroo Man Lives est composée de titres vraiment prenants, aux styles très variés, donnant tous dans une sorte de dynamisme joyeux, mis à part la jolie ballade romantique et volontairement un tantinet cliché. Le doublage est quant à lui de bonne qualité, dépeignant bien le caractère de chaque personnage.

  • Scénario /

    Non significatif

Si cette version PSP de Gitaroo Man PS2 reste fort convaincante grâce aux qualités de ce dernier, elle accuse tout de même un lourd handicap. En effet, mis à part le mode Duo assez limité, rien ne vient enrichir cet opus portable, pour le coup relégué à un simple portage plus cher que l'original. Certes on s'amuse mais on reste tout de même focalisé sur cet arrière-goût de coup marketing facile. Un très bon achat pour qui n'a pas la version console de salon. Les autres, vous savez quoi faire...

Note de la rédaction

14
16.4

L'avis des lecteurs (10)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Profil de Killy,  Jeuxvideo.com
Par Killy, Journaliste jeuxvideo.com
MP
PSP Rythme Koei iNiS
A lire aussi
Dernières Preview
PreviewMetroid Dread : La Switch OLED tient son meilleur représentant 27 sept., 15:00
PreviewChorus : les fans de combats spatiaux pourraient en prendre plein les yeux 23 sept., 16:00
PrevieweFootball 2022 : nos impressions sur le concurrent free-to-play de FIFA 22 23 sept., 15:00
Les jeux attendus
1
Gran Turismo 7
04 mars 2022
2
God of War : Ragnarok
2022
3
FIFA 22
01 oct. 2021