Menu
The Incredible Hulk : Ultimate Destruction
  • Tout support
  • DS
  • NGC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Test : The Incredible Hulk : Ultimate Destruction
PS2
The Incredible Hulk : Ultimate Destruction
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
07 septembre 2005 à 18:00:00
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (28)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.9/20
Partager sur :

Alors que le géant vert traîne ses guêtres sur nos consoles depuis bien longtemps, ce n'est que récemment, grâce au film de Ang Lee, qu'il est revenu sur le devant de la scène. Si Hulk était paru dans le sillage du long-métrage, Ultimate Destruction ne bénéficie d'aucun parrain de renom. Pourtant, on constate que les développeurs ont pris plusieurs idées à l'ancien blockbuster estival tout en ne perdant pas de vue ce qui fait la personnalité de Hulk : la force, la colère, la démesure.

The Incredible Hulk : Ultimate Destruction

Bien qu'on puisse voir en Hulk : Ultimate Destruction un simple jeu d'action à la troisième personne, on peut également le prendre comme un énorme défouloir où vous avez toutes les cartes en main pour prendre votre pied en détruisant du plus gigantesque building ou plus petit parterre de fleurs. Plus on joue à ce titre et plus on a l'impression d'être confronté à un mixe entre le Spider-Man 2 d'Activision et un vieux jeu comme Rampage où il était question de détruire des villes entières le plus rapidement possible. Bien que l'idée d'avoir droit à un jeu retraçant les grandes lignes de la saga de Bruce Banner (de sa première rencontre contre Wolverine à la période où le musculeux super-héros allie puissance et intelligence) soit excitante mais difficilement réalisable, on se contentera donc de cette démolition de masse. Pourtant, n'allez pas croire que ceci est un défaut, bien au contraire, puisque depuis la naissance de Hulk sous les plumes de Jack Kirby et Stan Lee, c'est la fureur et la rage qui ont le plus caractérisé ce personnage. Logique donc de se retrouver devant une production de la sorte. En somme, oubliez le précédent essai qui, bien que très agréable à suivre, se voulait beaucoup plus posé. Dans le cas qui nous intéresse aujourd'hui, c'est tout le contraire !

The Incredible Hulk : Ultimate Destruction
En concassant des véhicules, vous pourrez les transformer en gants de boxe d'acier.
Le résultat de toute cette déferlante d'action est tout d'abord qu'on perd facilement le fil du scénario qui se résume une fois encore à une course-poursuite entre Hulk et l'armée placée sous les ordres de Emil Blonsky. La bonne chose est que l'histoire fera intervenir plusieurs personnages des comics. Ainsi si vous serez très vite amenés à vous battre contre Abomination, vous recevrez en parallèle l'aide de Doc Samson, un éminent scientifique possédant la force de son homologue mythologique. C'est en suivant le fil de l'intrigue que vous effectuerez d'innombrables missions qui seront essentielles ou non à votre progression. Pour être précis, vous trouverez des challenges obligatoires que vous devrez réussir à tout prix pour faire avancer le scénario alors que d'autres défis seront simplement là pour engranger un maximum de points qui vous serviront, eux, à acheter de nouveaux coups. La construction du titre est donc proche de celle d'un GTA ou d'un Spider-Man 2, assez linéaire, tout comme la durée de vie, surtout si vous décidez de passer outre tout ce qui vous tend les bras. Dans tous les cas, le centre névralgique de l'aventure sera l'église où a élu domicile le docteur Samson. C'est à partir de cet endroit que vous pourrez choisir d'autres destinations en utilisant des cercles lumineux qui vous mèneront dans des villes alentours, un désert, une base militaire, etc. Une fois arrivé sur les lieux, vous devrez jeter un coup d'oeil sur la mini-carte qui vous donnera toutes les indications dont vous avez besoin : les points rouges pour les ennemis, les étoiles vertes pour les missions utiles au scénario, les points d'exclamations pour les missions Bonus... Une fois que vous aurez fait votre choix, le véritable potentiel du jeu se montrera enfin au grand jour.

The Incredible Hulk : Ultimate Destruction
Un très grand souvenir pour ceux qui ont eu la chance de lire cette toute première aventure de Wolvie.
Saccager, exploser, tout balayer sur votre passage, voilà ce qu'on vous demandera la plupart du temps. Il est certain qu'on eut aimé un peu plus de variété dans les actions à réaliser mais que voulez-vous, nous sommes en présence de Hulk pour qui la diplomatie est encore très loin d'être un vague concept. A vous donc de sauter d'immeuble en immeuble, d'arracher arbres et poteaux électriques pour vous défendre, de balancer tous les véhicules qui croisent votre route, de faire valdinguer des soldats à des kilomètres de distance. Ha quel plaisir d'incarner un titan au potentiel infini. Et ça, les développeurs l'ont bien compris, à tel point qu'ils ont inclus tout ce qui est possible d'imaginer, et bien plus encore. Ainsi, comme je vous le disais plus haut, vous pourrez acquérir de nouveaux coups en passant par une boutique. Si le nombre de nouveaux mouvements à votre disposition (comme la claque sonique, la possibilité de récupérer des véhicules tout en courant, etc.) est conséquent, le système reste perfectible. Par exemple, certaines missions obligatoires ne sont accessibles qu'une fois que vous aurez acquis tel ou tel mouvement. Vous serez alors dans l'obligation de quitter la partie pour revenir à un sous-menu principal, d'acheter le coup désiré puis de revenir dans la partie au niveau de la map. Enfin, il vous faudra choisir à nouveau votre destination puis revenir à l'endroit où se trouve la mission. Fastidieux, d'autant plus que chaque étape est synonyme de chargement relativement long. On touche ici un des gros points négatifs de ce titre, stigmatisé par d'innombrables loadings qui plombant carrément le cheminement.

The Incredible Hulk : Ultimate Destruction
Une fois en l'air, vous pourrez canaliser vos coups pour détruire des hélicos ou avancer plus rapidement.
Du film de Ang Lee, les développeurs ont repris les folles poursuites à grand renfort de sauts démesurés. C'est d'autant plus appréciable que la gestuelle de Hulk dans le jeu est l'exacte réplique de celle du film, des petits pas sautés à l'atterrissage aux moulinets des bras effectués par notre géant durant ses vols planés. Ca n'a l'air de rien mais je vous assure que ça apporte beaucoup à l'ensemble d'autant que dans 90% des cas, vous vous déplacerez en sautant. Pour ce faire, rien de plus facile. Il vous suffira d'exercer une pression sur la touche Croix pour aller plus ou moins haut. En plus des bonds de géant qui seront votre lot quotidien, il vous sera aussi possible de cavaler sur le flanc des immeubles ou tout autre bâtiment. Oui, oui, encore mieux que Spider-Man sauf qu'ici vous n'aurez pas besoin de fil. C'est donc un immense plaisir de courir comme un dératé sur la façade d'un building, de sauter comme un cabri pour atterrir sur un autre immeuble puis de "voler" à nouveau afin de rejoindre le plancher des vaches tout en canalisant une attaque ravageuse. Tout ceci vous permettra de venir à bout de la majeure partie des problèmes et si vous pouvez détruire des hélicoptères en plein ciel, rien ne vous empêchera de récupérer des roquettes pour les lancer sur vos assaillants.

The Incredible Hulk : Ultimate Destruction
Engrangez des points pour acheter des coups supplémentaires.
Mais les hélicos ne seront pas vos seuls soucis car vous devrez aussi affronter d'immenses robots, des bataillons de chars, des militaires, des flics ou encore quelques-uns des pires ennemis du titan. Si le graphisme aurait pu être de meilleure qualité, la taille des arènes est impressionnante et les effets spéciaux sont spectaculaires. Chacun de vos coups sera prétexte à une myriade de débris virevoltant dans tous les sens ou bien encore des explosions dignes des plus grands films d'Hollywood. Ce qui est assez drôle tient aussi au fait que certaines animations sont teintées d'humour. Ainsi, si vous veniez à attraper un humain pour vous en débarrasser, Hulk se contenterait d'utiliser son auriculaire pour décocher une petite chiquenaude à même de faire voler ces insectes insignifiants. En parlant d'humour, on peut aussi faire référence à ces vaches que vous pourrez porter à bout de bras pour ensuite les utiliser comme armes. Bon, c'est un peu du n'importe quoi vu que vous pourrez user du bovin comme d'une véritable massue mais c'est totalement assumé de la part d'un jeu qui est entièrement dévolu au fun. On regrette donc qu'hormis les temps de chargements trop présents, les caméras aient souvent du mal à suivre l'action. C'est surtout le cas quand vous sautez d'immeuble en immeuble où l'objectif donne carrément le tournis. Vous me direz, vu que vous pouvez influer sur la direction pendant un saut, c'est un peu normal, mais il eut été préférable d'opter pour une vue plus lointaine dans ce cas-là.

The Incredible Hulk : Ultimate Destruction
Un combat contre Abomination dans un endroit cloisonné, problèmes de caméras garantis !
Malgré ces problèmes, dire qu'on s'amuse dans Ultimate Destruction est un drôle d'euphémisme. De plus, vous pourrez partir à la chasse aux jetons, qui sont bien cachés dans les environnements, histoire de débloquer des codes ou des bonus dont les couvertures de comics ne sont pas les moindres. Par contre, quel dommage que la difficulté soit si mal gérée. Les combats contre les Boss sont assez ardus du fait d'une caméra qui souffre à force de devoir suivre nos déplacements incessants et certains objectifs sont totalement infaisables à cause du nombre d'ennemis miroitant autour de vous qui vous empêchent littéralement d'approcher de votre cible. A ce stade, pensez à utiliser le lock pour jeter des objets sur vos adversaires, histoire de ne pas subir le feu nourri des militaires. En outre, les missions de protection restent, elles-aussi, plutôt difficiles et vous vous en rendrez vite compte lorsque vous aurez pour devoir de protéger un immeuble pendant trois minutes contre une trentaine de chars qui ne sont sensibles qu'à des attaques surpuissantes. Heureusement, vous pourrez toujours récupérer des orbes vertes pour remonter votre niveau d'énergie mais même avec cela, vous devrez avoir les nerfs solides. Au final, Ultimate Destruction laisse de côté les phases d'infiltrations de son prédécesseur (qui n'étaient pas folichonnes, avouons-le) pour se focaliser sur le côté bestial du titan. Le résultat n'est pas exempt de défauts mais demeure une pure jouissance vidéoludique, malgré l'aspect répétitif de la chose, pour celui ou celle qui souhaiterait se vider la tête après une dure journée de boulot.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Les graphismes sont moins fins que ceux du précédent Hulk et on regrette l'absence du cel shading. Néanmoins, les animations sont bien découpées, les mouvements plutôt nombreux et la taille des arènes gigantesque. Enfin, les effets spéciaux donnent aux affrontements des proportions démesurées.

  • Jouabilité 12 /20

    Hulk dispose d'une trentaine de mouvements, peut bondir comme un cabri, courir sur les immeubles et se servir de tout ce qui traîne comme arme. Dommage que l'objectif se bloque parfois dans des éléments du décor et si on peut modifier la vue avec le stick droit ou la recentrer grâce au bouton R3, c'est un peu laborieux et on a du mal à être vraiment à l'aise. On notera aussi des sauts moyennement précis qui font qu'on manque parfois nos objectifs ce qui nous oblige, par exemple, à de nouvelles ascensions pour aller récupérer tel ou tel objet disposé tout en haut d'un bâtiment.

  • Durée de vie 14 /20

    Si vous êtes du genre à vouloir tout débloquer, vous devrez parcourir les niveaux dans ses moindres recoins pour trouver tous les bonus cachés. De plus la difficulté est mal gérée ce qui fait que certaines missions ou combats sont incroyablement difficiles. Enfin, les défis secondaires sont moyennement passionnants et on les oublie rapidement.

  • Bande son 14 /20

    La bande-son n'a rien d'exceptionnelle mis à part les bruitages qui sont accentués à l'extrême pour être en total adéquation avec le sujet. Le doublage américain n'est pas si mal et Hulk a toujours le chic pour éructer afin de se faire comprendre.

  • Scénario 11 /20

    Le scénario n'est qu'une vaste course poursuite entre l'armée et Hulk mais l'idée d'intégrer plusieurs personnages du comics rend l'histoire un peu plus intéressante.

Ultimate Destruction est un jeu qui vous défoulera comme aucun autre. On retrouve toute la verve de Hulk dont les capacités n'ont jamais été aussi bien exploitées dans un jeu vidéo et se retrouver face à un mélange de Spider-Man 2 et de Rampage n'est pas si courant. Malheureusement, un manque de variété des missions, des gros problèmes de caméra, des loadings incessants et une difficulté surhumaine ternissent le tableau. Le jeu de Radical conserve tout de même de grandes qualités qui ne pourront que parler au côté bestial qui sommeille en vous.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
07 septembre 2005 à 18:00:00
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (28)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.9/20
Mis à jour le 07/09/2005 à 18:00
PlayStation 2 Action Vivendi Universal Games Radical Entertainment Comics
Dernières Preview
PreviewTwin Mirror : Le nouveau Dontnod (Life is Strange) plus narratif que jamais 10 juil., 17:26
PreviewWorld of Warcraft : Shadowlands - Une extension des plus prometteuses 10 juil., 11:00
PreviewHyper Scape : Vertical et nerveux, le BR d'Ubisoft en a dans le ventre ! 02 juil., 22:07
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Ghost of Tsushima
17 juil. 2020
3
Star Wars : Squadrons
02 oct. 2020