Menu
Mechassault 2 : Lone Wolf
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières previews jeux vidéo / Mechassault 2 : Lone Wolf sur Xbox /

Aperçu Mechassault 2 : Lone Wolf sur Xbox du 27/12/2004

Preview : Mechassault 2 : Lone Wolf
Xbox
Partager sur :

Désireuse d'étendre sans cesse les germes d'une appropriation et d'une compréhension constante de son univers, l'espèce humaine, par le biais des voyages supra luminiques, parvint à conquérir une étendue spatiale de plusieurs milliers d'années lumières. Nommée Sphère Intérieure, ce domaine réservé fut sujet à de nombreux conflits ayant comme toile de fond une volonté évidente de prise de pouvoir et de domination d'un espace économique immense. Après une gigantesque scission, ce monde fabriqué par l'homme aboutit à l'émergence de cinq Empires, déchirant par le feu et le sang une utopie mal en point. Embrigadé dans une suite d'évènements majeurs, vous débutez votre histoire en 3058.

Comme vous pouvez aisément le remarquer, l'un des atouts les plus fédérateurs de cette suite du reconnu et admiré Mech Assault concerne le contexte géopolitique appuyé par la présence d'un background historique à la complexité suffisante pour fournir une assise crédible. On se trouve par conséquent impliqué dans un univers dense et aux stigmates vifs et profonds, au creux d'une trame rapidement interrogatrice, poussant instantanément à débuter une progression nécessaire à l'appréhension d'une atmosphère particulière. On s'immisce donc avec plaisir dans un titre qui se pare dès ses débuts d'une tunique de science-fiction, mâtinée de space-opera. Mais avant de découvrir la manière dont est traitée cette thématique, il vous faudra auparavant choisir l'apparence, le nom et les couleurs de la combinaison de votre avatar. Le choix étant très limité, cette étape ne vous occupera pas de longues minutes. De toute façon l'impatience vous pousse à plonger lestement dans le soft. Parachuté dans une ville tentaculaire et aux sombres quartiers, commune à bon nombre de productions d'anticipation pessimistes, dans laquelle vous devrez effectuer une mission d'importance, pouvant avoir des répercussions sur toute la Sphère Intérieure. Cette étape vous servira d'ailleurs astucieusement de tutorial, vous mettant en relation avec les nouvelles possibilités d'actions présentes. Tout d'abord, et ce à la manière d'un Front Mission 3 sans en conserver l'esprit T-RPG, il sera désormais opportun de changer de mécha quand bon vous semblera. Muni de votre armure légère dont le design se rapproche de celui de l'aspect extérieur des personnages de Tron, vous bénéficiez effectivement d'un complément très intéressant, contrebalançant la faiblesse évidente de cette coque bien frêle.

Mechassault 2 : Lone Wolf
Vous aurez parfois l'opportunité de piloter des engins massifs différents de vos méchas favoris
En fait, en vous approchant suffisamment près d'un robot adverse, et par le biais d'une simple pression sur le bouton "A", vous aboutirez à un sorte de parasitage, permettant à terme de prendre possession de la machine hôte. Ceci en tenant compte de la réussite plus ou moins complète découlant de l'obligation de participer à une petite épreuve octroyant le droit de prendre le contrôle. Celle-ci s'apparente en fait au principe d'un jeu "rythmique", vous obligeant à presser diverses touches de la manette dans un ordre précis. Aisé d'accès et original, cet aspect vous fournira un petit challenge supplémentaire lors de la capture. A vous ensuite, une fois le monstre terrassé, de descendre de votre véhicule et de pénétrer dans le titan de métal nouvellement acquis. Une idée originale et renouvelant le gameplay, de par l'aspect typiquement "collection", le désir d'essayer de récents modèles, et surtout via une adaptation aux conditions de combats. Néanmoins, cette trouvaille se révèle maladroitement amenée, du fait de l'impossibilité de voler un engin sans la présence de votre combinaison légère. On se trouve donc limité, ludiquement parlant, aux niveaux au sein desquels il est possible de posséder cette dernière. Dommage. Vous pouvez toujours tenter le coup hors de votre compagnon de plusieurs tonnes, mais un seul tir ennemi suffirait à vous anéantir. En revanche, il est louable de la part de Day 1 Studios (créateurs entre autres de F15 III Strike Eagle), de proposer, de manière à contenter les personnes frustrées de ne pas pouvoir subtiliser sempiternellement des méchas, une variété de ces mêmes structures bipédiques assez fournie. Disposant de particularités, chaque modèle vous amènera à appréhender les situations rencontrées de manière différente.

Mechassault 2 : Lone Wolf
Voici l'angle idéal pour apprécier le gigantisme des robots vous servant de compagnons
Sans parler véritablement de stratégie, il vous faudra toutefois prendre en compte intelligemment la présence de missiles multiples, idéaux pour les véhicules légers et les hélicoptères, ou alors opter pour la présence de propulseurs de saut, conduisant souvent à la mise en place d'attaques surprises en vous posant par exemple en haut d'une montagne. De même, a vous d'expérimenter les rapports poids/puissance, et de vous adapter en conséquence. Une remise en question inaltérable donc, qui apporte un souffle salvateur à un gameplay qui aurait pu se révéler handicapant de par la gestion réaliste du poids des méchas. En effet, ne vous attendez pas à réagir en un dixième de seconde à la manière d'un Jehuty dans Zone of the Enders 2. Il apparaît rapidement nécessaire, et au delà de ça vital, d'accepter et de placer comme point important la lenteur imposante de votre engin armé et dangereux (pour les autres). Mais la force de Mech Assault 2 est de parvenir à faire oublier cet écueil, s'il en est, en impliquant intensément le joueur au creux des affrontements, et en misant totalement sur l'accessibilité et la déferlante ludique. Le dynamisme fait parfois défaut ? Peu importe, le spectaculaire prend le pas, accompagné d'une invasion parfois impressionnante de troupes opposées. Encerclé de toutes parts, confiné, éjectant désespérément des dizains de missiles, harassé par le feux ennemi, vous vous surprendrez alors à manier votre lourde carcasse de métal avec fluidité, et surtout fasciné par le déluge pyrotechnique. Une approche de ce fait portée sur le divertissement, qui cache pourtant assez difficilement l'aspect redondant des missions. Basée principalement sur la destruction sans autre forme de procès, l'architecture de jeu arbore un côté lassant, qui s'il n'est pas sincèrement handicapant, commence à poindre avec un peu trop d'empressement.

Mechassault 2 : Lone Wolf
Question : L'araignée géante acceptera t-elle de faire un constat à l'amiable ?
Pour finir, suivons cet adage, qui s'il n'est pas très inspiré, à le mérite au moins de convenir pour une transition qui ne désirait pas venir : " Un mécha c'est bien, mais faut-il encore qu'il soit joli". Effectivement, qu'en est-il de la qualité graphique inclus dans cette guerre mécanique aux confins d'une galaxie dont le nom n'évoque que le désespoir ? Autant l'évoquer tout de suite, en l'état, la réalisation laisse relativement dubitatif en considérant le déséquilibre exposé. Le schisme se love dans les rapports entre l'environnement et les méchas. Autant ces derniers possèdent une finition exemplaire, arborant des détails poussés au niveau de la carrosserie et des articulations, autant les décors font preuve d'une simplicité parfois désarmante et d'une utilisation de textures souvent vraiment peu fouillées et détentrices d'un effet flouté dérangeant. Malgré tout, l'univers direct est entièrement destructible, autorisant les expressions de rages les plus violentes, et surtout des attaques surprises impressionnantes. Dans un registre similaire, l'animation ne souffre d'aucun défaut, et les différentes étapes relatives aux mouvements bénéficient d'une fluidité et d'un aspect "robotique" extrêmement crédible. Espérons simplement que le vilain brouillard digne d'une N64 sur le retour disparaisse au profit d'une profondeur de champ augmentée. Au final, et pour l'instant, le nouveau volet de la série Mech Assault s'annonce prometteur, malgré quelques défauts que l'on est plus habitués à voir sur des consoles moins puissantes. Enfin, les modes multijoueurs demeurent une valeur sûre, à l'image de ceux présents dans le premier volet. La Ligue Stellaire vaincra.

Mis à jour le 27/12/2004 à 18:00
Xbox Action Tir Microsoft Day 1 Studio

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Derniers tests
16
TestMXGP 2020Sur PS5
17
TestGriftlandsSur PC
16
TestScott Pilgrim vs. The World: The Game - Complete Edition
PC PS4 Switch
Les jeux attendus
1
Monster Hunter Rise
26 mars 2021
2
Hitman 3
20 janv. 2021
3
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022