Menu
Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban
  • Tout support
  • PC
  • GBA
  • NGC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Harry Potter Et Le Prisonnier D'Azkaban
GBA
Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
04 juin 2004 à 18:00:00
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (62)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/20
Partager sur :

Déjà roi du box office, Potter, le sorcier scarifié, est encore de retour pour promouvoir sur consoles ses nouveaux exploits cinématographiques. Sur GBA, sa troisième année au collège Poudlard est placée sous le signe du jeu de rôle.

Harry Potter Et Le Prisonnier D'Azkaban

Si en apparence elle semble s'être légèrement calmée, la Potter-mania est toujours d'actualité. Il suffit de revoir le bout de la baguette du sorcier arriver sur le coin d'un écran de cinéma pour raviver toutes les passions concernant le chti' Harry (qui n'est plus si petit d'ailleurs, au grand dam des producteurs des films prêts à trouver un nouvel acteur ! Quelle infamie !). Potter en est aujourd'hui à sa troisième année de cours à Poudlard. Après avoir découvert la pierre philosophale et après avoir exploré la chambre des secrets, le voilà prêt à affronter un danger encore plus grand puisque le dangereux sorcier Sirius Black vient de s'échapper de la prison d'Azkaban et d'après les rumeurs qui courent, le fuyard serait à la recherche du jeune Harry... pour le tuer ! Gloups, voilà une année qui commence bien. D'autant que les détraqueurs (les inquiétants gardiens d'Azkaban) sont sur les traces de Black, glaçant pour ainsi dire le sang de tous les élèves de Poudlard à chacune de leur apparition. J'ai comme l'impression que les cours ne seront pas la priorité de Harry cette année encore...

Harry Potter Et Le Prisonnier D'Azkaban
Toujours aussi curieux ce Potter.
Comme le veut la tradition, la nouvelle version du jeu suit fidèlement le déroulement du bouquin de J.K. Rowling. Ce qui m'amène à prévenir les joueurs qui ne se seraient pas encore penchés sur le troisième tome des aventures du sorcier ou qui n'auraient pas encore été voir le film, qu'ils risquent probablement de passer à côté de pas mal d'éléments de l'histoire dans la mesure où la cartouche ne se prive pas pour prendre de multiples raccourcis scénaristiques. Un peu comme si elle considérait que les faits et gestes du héros sont déjà connus de tous. En clair, si vous ne connaissez pas déjà l'histoire, ne comptez pas sur le jeu pour vous remettre à niveau. Tenez-vous le pour dit.

Harry Potter Et Le Prisonnier D'Azkaban
Les combats se déroulent au tour par tour.
Contrairement aux deux épisodes précédents qu'a connu la GBA, Le Prisonnier D'Azkaban incorpore un aspect RPG qui sied plutôt bien à l'univers magique du sorcier (c'était d'ailleurs dans cette optique que sont sortis les deux jeux Potter sur GameBoy Color). Du coup, si les phases d'exploration sont encore nombreuses, les combats sont désormais au tour par tour. S'inspirant fortement de ceux de Golden Sun, les affrontements sont sûrement le pivot du gameplay. C'est grâce à eux que l'on fait monter en expérience nos trois personnages (Harry, Ron et Hermione). Le trio attaque et se défend en utilisant un petit arsenal de sortilèges divers et variés. Si le sort de base – le célèbre Flipendo – ne consomme pas de points de magie, tous les autres pompent un peu de pouvoir à leurs auteurs. Inutile de préciser que les plus destructeurs sont aussi ceux qui demandent le plus de points de magie et que chaque sort se décline en plusieurs niveaux – en s'acharnant toujours sur le même sort, on débloquera alors les niveaux supérieurs de cette magie.

Harry Potter Et Le Prisonnier D'Azkaban
L'équipement ne doit pas être négligé.
Pendant les combats, l'attaque n'est pas la seule solution. On peut aussi utiliser un mouvement spécial (chaque personnage en a plusieurs à sa disposition) ou encore utiliser des cartes – préalablement récupérées à droite et à gauche dans les couloirs de Poudlard – pour réaliser des sortilèges plus puissants ou des défenses contre les forces du mal. S'il est indéniablement très simple à maîtriser, le système de combat n'en demeure pas moins complet et intéressant pour qui prend la peine d'observer puis de profiter des points faibles de ses ennemis. Pour en terminer avec la partie jeu de rôles, sachez que l'inventaire permet d'équiper Harry et ses amis d'accessoires et de vêtements spéciaux pour augmenter leur défense. Si dans FF on parle d'armures et de glaives, ici on fait plutôt dans la cape de sorcier et dans les moufles de maman Weasley. Fred et Georges, les deux jumeaux rouquins, s'occuperont de tenir une boutique que vous pourrez visiter à tout moment pour dépenser quelques mornilles et parfaire votre équipement.

Harry Potter Et Le Prisonnier D'Azkaban
Hagrid est toujours bienveillant envers son protégé.
Pendant les phases d'exploration, on retrouve le principe des anciens Harry Potter GBA. C'est à dire qu'on se balade dans plusieurs environnements bien connus – le collège Poudlard, mais aussi le Chaudron Baveur, Pré-au-lard, ou le Poudlard Express. A tout moment, il est possible d'utiliser des sorts sans qu'aucun point de magie ne soit consommé. Aussi bien Harry que Ron ou Hermione peuvent alors utiliser le Flipendo pour déplacer des objets. En parallèle, chacun dispose d'un sortilège qui lui est propre. Ainsi Potter peut faire de la lumière, Ron ouvrir les portes verrouillées, et miss Granger réparer les choses cassées. Puisque les sorts sont différents, on se voit obligé de changer assez régulièrement de personnages pour débloquer une situation. Du côté de la réalisation, tout va bien. Que l'on s'attarde sur les graphismes ou sur le son, on ne peut pas reprocher grand chose au jeu. Harry Potter Et Le Prisonnier D'Azkaban poursuit donc dans la lignée de ses prédécesseurs. Parfait pour les fans de la série et suffisamment intéressant pour attirer les néophytes (aussi bien en sorcier à lunettes qu'en jeu de rôle), le jeu réussi une nouvelle fois à faire rimer Potter avec bonheur. Et croyez-moi, ça n'a rien de magique !

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    Globalement, on reconnaît l'esthétique général de la série, mais le design opte cette fois pour des personnages en SD (Super Deformed, grosse tête, petit corps) ce qui rend le tout moins sombre que le film dont on s'inspire. Si les décors sont parfois très détaillés, parfois ils sont moins. On ne peut cependant pas leur ôter leur niveau de qualité. L'effet 3D au début de chaque combat (le même que celui de Golden Sun) dynamise des affrontements qu'on aurait cela dit aimé plus spectaculaires au niveau de pouvoirs magiques.

  • Jouabilité 16 /20

    La prise en mains est immédiate. Même si on n'est pas habitué au jeu de rôles, le titre prend le temps d'expliquer chaque point important de son gameplay. On se fait rapidement au système de cartes, et aux combats, simples mais amusants.

  • Durée de vie 13 /20

    La longévité se situe dans la moyenne des autres titres Harry Potter. L'histoire avance à un rythme assez soutenu ce qui vous fera voir la fin assez rapidement. Une option permet de relier sa GBA à la GameCube pour transférer un kit de soin pour hibou et ainsi gagner un oiseau dont il faudra s'occuper par la suite. Pas sûr que ce mini-jeu vous passionne.

  • Bande son 15 /20

    Les thèmes musicaux étonnent par leur qualité. Certains sont même assez inquiétants. Exemple : celui qui accompagne l'arrivée des Détraqueurs. Les bruitages sont plus discrets mais pas désagréables.

  • Scénario 14 /20

    Au fur et à mesure de son avancement, la série se laisse envahir par le côté obscur. Plus sombre et angoissant que les précédents, le scénario de ce troisième volet s'apprécie tout de même bien plus en lisant le livre ou en visionnant le film.

Bonne opération pour Harry Potter qui continue sur sa lancée. Les titres s'enchaînent, et si on met de côté Coupe Du Monde De Quidditch, chaque volet se positionne au moins aussi bien que le précédent. Nul doute que le sorcier trouvera un bel accueil sur console portable. En tout cas, il est le bienvenu sur ma GBA.

Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
04 juin 2004 à 18:00:00
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (62)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/20
Mis à jour le 04/06/2004 à 18:00
Gameboy Advance Aventure RPG Griptonite Games Electronic Arts Cinéma Livres
Dernières Preview
PreviewCyberpunk 2077 : Nos impressions après les 15 premières heures de jeu en exclu 19 nov., 18:30
PreviewFootball Manager 2021 : Simple affinage à l'horizon 10 nov., 09:15
PreviewHyrule Warriors : L'Ère du Fléau - La préquelle de BOTW inquiète autant qu'elle fait envie 09 nov., 15:19
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
10 déc. 2020
2
Immortals Fenyx Rising
03 déc. 2020
3
Mass Effect : Legendary Edition
2ème trimestre 2021