Menu
Medal of Honor : Soleil Levant
  • Tout support
  • NGC
  • PS2
  • Xbox
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Medal of Honor : Soleil Levant
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
02 décembre 2003 à 18:00:00
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (35)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.8/20
Test : Medal Of Honor : Soleil Levant
Xbox
Partager sur :

Après avoir exploré et déjoué les divers plans machiavéliques des vils nazis, Medal Of Honor nous envoie venger Pearl Harbor. Le Moh nouveau cru est arrivé mais nous laisse sur une étrange sensation de... pas grand-chose. Il serait temps que les développeurs cessent de se reposer sur leurs lauriers.

Medal Of Honor : Soleil Levant

Sur PC, Medal Of Honor commence à faire jaser pas mal de monde avec ses add-ons qui se ressemblent tous. Et le petit monde des amateurs de FPS hollywoodiens s'est trouvé une nouvelle coqueluche avec Call Of Duty. Du coup, on attend tous de voir ce que donnera Pacific Assault. Mais pas uniquement, car Soleil Levant lui aussi attisait la curiosité et l'impatience des fans, c'est vrai qu'on en attendait tous une bonne claque à l'ancienne. Changement de décor cette fois, on oublie les allemands et on file droit vers le pays du soleil levant.

Medal Of Honor : Soleil Levant
On retrouve nos scripts adorés avec les rencontres qui seront l'occasion d'obtenir de nouveaux objectifs.
Tout commence en fanfare, avec la fabuleuse, que dis-je, l'incroyable attaque de Pearl Harbor. Ca c'est de l'intro, vous pouvez le croire. Attention, spoiler : d'abord, vous vous éveillé à bord, vite, il va falloir quitter les cales en feu, armé d'un extincteur, tout brûle, des conduites éclatent, partout des soldats hurlent sans comprendre ce qui se passe. Soudain, vous voyez la sortie, la lumière filtre à travers, c'est presque une vision divine, vous sortez. Le jeu prend les commandes quelques secondes au ralenti, le temps de constater l'horreur qui vous entoure, des avions partout, des porte-avions en déroute, votre pont est dévasté, sans perdre une seconde, on se jette sur un canon anti-aérien pour défendre le bateau. Soudain, des soldats tombent à l'eau, vous tombez vous-même. S&quence suivante à bord d'une barge, aux commandes d'un canon. Le port est en pleine débâcle, vous passez entre deux navires qui se rapprochent dangereusement et... ça suffit, tout ce que vous avez à savoir c'est que cette scène est simplement époustouflante. Le seul problème, c'est qu'elle constitue le paroxysme du jeu, mais placé au début.

Medal Of Honor : Soleil Levant
Ca doit réveiller ça !
Car la suite sera nettement plus conventionnelle. Les nouveautés ne sont pas légion dans Soleil Levant. On les citera rapidement. Théoriquement, le jeu est censé être moins linéaire. En pratique, on pourra en effet trouver quelques routes secondaires, mais on passe toujours son temps à traverser des couloirs, mais de fougères cette fois. On remarque également la disparition des objectifs qui clignotent en rouge pour nous faire comprendre que c'est là qu'on doit poser nos explosifs. Mouais, bon, c'est pas révolutionnaire. Pour le reste on retrouve toutes les habitudes de Medal Of honor, à savoir des missions mises en scène avec brio et à grands renforts de scripts. A la différence près que cette fois, on a des japonais comme ennemis. Du point de vue de la mise en scène, ce nouvel opus frappe aussi fort que ses prédécesseurs. C'est toujours aussi nerveux, aussi théâtral et immersif. Le seul regret étant que la meilleure scène se trouve au début (comme c'était le cas auparavant avec le débarquement sauf pour la version PC), du coup, la suite peut paraître un peu fade mais là je chipote.

Medal Of Honor : Soleil Levant
Ah, les cieux orientaux, c'est beau, c'est liryque. Même la fumée des explosions prend une autre dimension ici.
Les problèmes ne se situent pas là. Soleil Levant souffre d'un défaut assez énorme au niveau de sa maniabilité. Elle est catastrophique. Les habitués retrouveront vite leurs marques puisque la répartition des commandes n'a pas changé. En fait là ou tout foire, c'est que si l'action autour de vous est rapide, le seul truc qui soit tout mou, c'est vous. La visée est complètement molle, on met un temps incroyable à se tourner ou à cibler un ennemi et cela devient très vite insupportable d'avoir le sentiment de jouer au ralenti. Et un défaut en appelant un autre, non seulement se positionner correctement est long, mais c'est aussi ardu car la visée est l'une des moins précises qu'on ait vu dans un FPS console. La localisation des dégâts est calamiteuse, sans parler de la gestion (buggée) des collisions qui vous interdit tout tir de précision, puisque les balles frappent souvent des murs invisibles (la fougère pare-balles c'est originale). J'ai même eu l'occasion de me demander si je ne tirais pas à blanc en voyant un soldat ne pas réagir à une série de tirs en plein dans le buffet. Et encore, je n'ai pas parlé du snipe. Avec une caméra aussi lente, tirer au snipe devient un véritable enfer, le temps que vous ayez déplacé la lunette, le type s'est déjà barré. Ignoble.

Medal Of Honor : Soleil Levant
Surprise ! Ah, ce que je peux être taquin moi.
Autre défaut, les ennemis. On sait tous que les allemands dans la série ont tendance à être assez résistants. Mais là on atteint des sommets avec des japonais qui en redemandent après s'être mangé jusqu'à 5 balles à hauteur de tête... Seul un headshot vraiment bien calé en viendra à bout d'un coup. Seulement l'exercice est délicat et au final, on se retrouve avec des situations assez risibles, un chargeur étant suffisant à liquider deux adversaires. Et d'une manière générale, les ennemis de ce nouveau volet sont mauvais. Leur IA est poussive, leur seule réaction autre que le tir consistant à nous foncer dessus avec leur baïonnette. Ils ne parviennent même pas à renvoyer les grenades comme on l'a vu dans les autres épisodes. Et, comme pour compenser les difficultés du joueur, les japonais attendent sagement la mort en face de vous. L'IA n'a jamais été un point fort de Medal Of Honor mais là on touche le fond. Et c'est la même chose pour vos alliés. Ils se plantent devant comme des crétins, et on peut fréquemment les voir faire la même chose avec les japonais. C'est passablement risible.

Medal Of Honor : Soleil Levant
Mission nocturne, on ne fait pas de bruit SVP.
Et pour finir, la réalisation. On nous avait promis un nouveau moteur, ben il est où ? Je veux bien admettre que les maps soient deux fois plus grandes qu'avant et c'est vrai que c'est agréable (d'autant que des points de sauvegarde font leur apparition). Mais à part ça, le moteur n'a pas changé et commence à dater. Et même si cette version Xbox se montre plus fluide que les autres, les textures sont plus que moyennes et entre les couleurs super flashies des villes et la fadeur des forêts, se glissent des modèles 3D pas au top de ce qu'on peut voir actuellement. Encore une fois, seul le premier niveau s'en sort admirablement bien grâce à des astuces assez impressionnantes. Sans oublier de dire que les bugs d'affichage ne manquent pas à l'appel, on peut même voir les jointures entre deux textures au sol dans certains niveaux !

Au final, ce nouvel opus de Medal Of Honor restera dans les mémoires comme une énorme déception. Techniquement dépassé, et doté d'une maniabilité horripilante de lenteur et d'imprécision. Seule sa mise en scène encore une fois percutante parvient à le sauver si on est fan de la série (et encore, dans mon cas c'est plus que limite). Passées les premières 5 minutes, le jeu n'a plus grand-chose de bluffant.

Les notes
  • Graphismes 13 /20

    Il est temps de mettre à jour. Certes cette version Xbox fait preuve d'une plus grande fluidité et souffre moins du "flou" observé sur les autres machines mais le moteur se fait vieux et la sentence est sans appel, surtout avec l'augmentation de la taille de maps qui fait baisser la résolution des textures. C'est grossier même si ça tourne rond. Le résultat est bien moyen.

  • Jouabilité 10 /20

    Gros problème au niveau de la maniabilité. La visée manque de précision et les mouvements de la caméra sont beaucoup trop lents, l'action en subit de lourdes conséquences. La mauvaise gestion des impacts, et l'IA ennemie n'arrangent rien. Ce qui sauve le titre, c'est sa mise en scène, dommage qu'on soit plus spectateur qu'acteur aujourd'hui.

  • Durée de vie 14 /20

    Une grosse dizaine d'heures, sans surprise. Ceci dit la taille des cartes et la difficulté induite par l'imprécision peuvent vous donner du fil à retordre.

  • Bande son 17 /20

    Sur ce point au moins le titre s'en sort à merveille, peut-être même mieux que les autres avec des compositions excellentes et des effets qui le sont tout autant. Toutefois, il est déconcertant de constater que les dialogues US soient beaucoup plus vindicatifs envers les japonais qu'ils ne l'étaient envers les allemands. Non, je dis ça comme ça.

  • Scénario /

On attendait une surprise de Soleil Levant, c'est le cas, même si ce n'est pas la bonne. Si le titre a des qualités indéniables en termes d'ambiance comme cela est toujours le cas, et qu'il faut avouer que le niveau d'intro est une pure merveille, il est difficile de lui pardonner ses lacunes de maniabilité. Il cumule les pires tares qu'un FPS puisse avoir à ce niveau : imprécision, lourdeur, mauvaise gestion des impacts. Il y a visiblement quelqu'un qui croit possible de vendre plein de jeux juste en écrivant Medal Of Honor dessus. Donnez-lui tort s'il vous plaît. Peut-être que ça les réveillera pour la suite. En attendant, on gardera cet opus nippon pour les grands fans de la série, ou pour ceux prêts à payer pour l'incroyable attaque de Pearl Harbor.

Profil de Dinowan
L'avis de Dinowan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
02 décembre 2003 à 18:00:00
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (35)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.8/20
Mis à jour le 02/12/2003 à 18:00
Xbox FPS Electronic Arts
Dernières Preview
PreviewCyberpunk 2077 : Nos impressions après les 15 premières heures de jeu en exclu 19 nov., 18:30
PreviewFootball Manager 2021 : Simple affinage à l'horizon 10 nov., 09:15
PreviewHyrule Warriors : L'Ère du Fléau - La préquelle de BOTW inquiète autant qu'elle fait envie 09 nov., 15:19
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
10 déc. 2020
2
Hitman 3
20 janv. 2021
3
Blood Bowl III
2021