Menu
Gigawing
  • DCAST
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Gigawing sur DCAST /

Test du jeu Gigawing sur DCAST

Gigawing
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Kornifex
L'avis de Kornifex
MP
Journaliste jeuxvideo.com
24 octobre 2000 à 18:00:00
7/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (18)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.9/20
Test : Gigawing
DCAST
Partager sur :

Capcom, bien connu des salles d'arcade, adore jouer sur les vieux filons des années 80. Si la nostalgie était japonaise, elle s'appellerait Capcom...

Gigawing

Et pour tirer sur la corde, Capcom s'en sort admirablement. A chaque nouvelle génération de console, la compagnie japonaise ressort ses vieilles licences, ses vieux tours ou pire, ses vieux concepts. Cette fois-ci, c'est Giga Wing qui fait les frais du grand marketing arcade de Capcom, sous la forme d'un shoot'em up 2D comme on en fait plus. Il faut dire que ce genre de produit doit coûter tellement peu à développer qu'ils doivent être très vite amortis même sans en vendre des flopées à travers le monde. Voilà sûrement sur quoi compte Capcom, contenter les quelques accros mordus au shoot 2D. Mais rentrons plutôt dans le vif de l'histoire de Giga Wing. Un sombre artefact, un médaillon est en train de mettre la Terre à feu et à sang. Son immense pouvoir permet en effet les pires atrocités comme les actes les plus héroïques et les humains s'entredéchirent pour obtenir les faveurs du joyau. Quatre héros, à bord de leur avion supersonique, décident de tenter leur chance et de vraincre le Médaillon. Chacun possède évidemment ses propres caractéristiques, armes ou défenses et seront plus ou moins à l'aise dans les situations de combat. Voilà la base historique aussi fine que la documentation du jeu.

Gigawing
Un tir touche et vous êtes mort... Bonne chance !
Le briefing est en tout cas terminé et on peut alors s'approcher des deux modes de jeu de GigaWing. Le mode Arcade qui respectera en toutes lettres le mode original rencontré dans les salles et le mode score attack, un mode plus personnalisé qui vous permettra de finir le jeu en une heure à peine. Je passerai sous silence le reste des options qui s'approchent plus de l'apéritif qu'autre chose comme le mode galerie qui ne sert qu'à contempler les quelques images mangas désuettes du jeu. Pour le reste, on se concentre donc sur un shoot'em up à scrolling vertical, comme au bon vieux temps des parties à 5F. Pas de surprise dans le principe ni dans la forme et si chaque vaisseau ne ressemble pas à son voisin, on trouve quand même dans Gigawing tous les ingrédients classiques. Vagues d'ennemis déferlant sur vous comme la misère sur le monde avec des rayons lasers et autres boules d'énergie qui tentent de vous traverser. Vous, vous avez à votre disposition vos quelques tirs qui s'amélioreront à force de power up tandis que votre jauge d'énergie servira à utiliser votre bouclier dans les moments les plus tragiques. J'allais oublier bien sûr la sempiternelle bombe de Force, anéantissant tout un écran d'un coup dans des flashes clignotants.

Gigawing
La puissance de feu de vos appareils devient vite incontrôlable
Rien de neuf en définitive pour Gigawing qui se contente d'un strict minimum depuis longtemps dépassé. La Dreamcast, bien à son aise avec aussi peu de puissance demandée ne faillit pas (manquerait plus que ça !). Les cinq environnements que vous rencontrerez dans le jeu sont tous aussi fouillis les uns que les autres et ne permettent pas de dépayser puisque de toute façon, vous n'aurez jamais le temps de regarder les décors. L'écran devient en effet rapidement un déluge de tirs et la chance seule, plus que l'adresse, vous servira à parer les tirs ennemis et à arriver à comprendre un minimum ce qu'il se passe. Heureusement, Capcom nous fait grâce des ampoules avec un auto-fire des plus simples qui permettra à votre tour, d'encombrer encore plus l'écran...

Graphiquement laid, les ennemis, les tirs, les tourelles et même votre vaisseau semblent sortir d'une autre ère où les quelques couleurs et le manque de finesse étaient encore peu importants. Aujourd'hui, alors que la Dreamcast reste une des consoles dernière génération et surtout capable de tant de prodiges, on tombe de haut. A l'heure où de plus en plus de personnes commencent à croire à la mort de la 2D, Capcom rate son objectif et l'inverse même en bâclant un style déjà en perdition.

Les notes
  • Graphismes 8 /20

    Scrolling vertical, 2D, couleurs faiblardes, manque de finesse. On a beau chercher, on ne trouve rien dans ce style bâclé.

  • Jouabilité 12 /20

    On a difficilement vu plus simple et n'importe qui pourra s'en sortir surtout avec l'auto-fire mais est-ce que l'intérêt est là ?

  • Durée de vie 5 /20

    On s'énerve rapidement en jouant à Gigawing car la technique ne suffit pas pour s'en sortir, alors on augmente les crédits jusqu'à finir le jeu et on le range.

  • Bande son 9 /20

    Musiques insipides et effets 16 bits ringards, la bande sonore a juste le mérite de coller parfaitement aux graphismes.

  • Scénario /

    -

Un énième sous-produit de Capcom qui dérive toutes ses licences encore et encore en déversant console après console, ses mêmes vieux concepts.

Profil de Kornifex
L'avis de Kornifex
MP
Journaliste jeuxvideo.com
24 octobre 2000 à 18:00:00
7/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (18)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.9/20
Mis à jour le 24/10/2000 à 18:00
Dreamcast Shoot'em Up Virgin Interactive Capcom Rétrogaming
Dernières Preview
PreviewMonster Hunter Rise : un épisode plein de ressources 26 févr., 09:01
PreviewReturnal : Un Shooter futuriste mortel exclusif à la PS5 26 févr., 06:00
PreviewProject TRIANGLE STRATEGY : Le digne héritier de Final Fantasy Tactics ? 19 févr., 21:08
Les jeux attendus
1
Resident Evil Village
07 mai 2021
2
Mass Effect : Legendary Edition
14 mai 2021
3
Biomutant
25 mai 2021