16
Test Scott Pilgrim vs. The World - Complete Edition : Le rappel d'un classique du Beat'em Up
PCSwitchPS4
Publié le - Mis à jour - par Silent_Jay

Scott Pilgrim vs. The World : The Game célébrait au cours de l’été 2020 son 10ème anniversaire. Et quoi de mieux pour souffler ses bougies que de remonter sur le ring dans une “Complete Edition” destinée aux machines récentes ? Ce Beat’em Up édité par Ubisoft et Universal Games était à l’origine une adaptation du comics canadien “Scott Pilgrim” de Bryan Lee O'Malley, un comics également adapté en film la même année et réalisé par Edgar Wright. Mais revenons au sujet principal, ce classique de la baston 2D délisté par les boutiques en 2014 pour des raisons restées floues a-t-il conservé toute sa superbe ?

Note :
Le test de la "Complete Edition" de Scott Pilgrim vs. The World : The Game se focalise sur la technique, le contenu ainsi que les ajouts spécifiques à cette version 2021.

The Fight Comes For Us

Inutile de revenir en détail sur les qualités et les quelques défauts du jeu d'origine. Scott Pilgrim vs. The World : The Game était un Beat'em Up 2D généreux en contenu, visuellement et techniquement maîtrisé. Ses graphismes en pixel art, ses animations 8-bits et son profond respect pour le comics d’origine ont grandement participé à la bonne réputation du titre en 2010. Le gameplay n’était pas en reste en mêlant habilement système de combat percutant, difficulté relevée et mécaniques RPG… essentielles pour accentuer ce sentiment de progression ainsi que de montée en puissance des différents personnages.

Au départ, le roster du titre d’Ubisoft et Universal Games comptait seulement 4 héros dans ses rangs (Scott Pilgrim, Ramona Flowers, Stephen Still et Kim Pine) avant d’être rejoints plus tard par Knives Chau (ex de Scott) et Wallace Wells (colocataire de Scott) via des contenus additionnels. La Complete Edition, quant à elle, regroupe dès sa sortie les 6 combattants cités précédemment, et conserve fort heureusement l’intégralité des contenus annexes dont les modes de jeu bonus (Extermination des Boss, Survival Horror, Battle Royale et Balle au Prisonnier) qui ont en leur temps animé les soirées des amateurs de baston.

Mieux encore, ce Beat’em Up qui se limitait à l’origine à un multijoueur uniquement en local avant de corriger le tir en mars 2013 via une mise à jour, prend enfin les devants. Scott Pilgrim vs. The World : The Game - Complete Edition est jouable de 1 à 4 joueurs localement et en ligne "Day One". Cette réédition de 2021 profite également du surplus de puissance actuel pour s’offrir le meilleur affichage ainsi que le meilleur framerate possibles. Sur les machines les plus puissantes, la 4K à 60 images/seconde met en lumière le travail minutieux des artistes ainsi que les nombreux affrontements qui ponctuent la quête de Scott. Quant à la Nintendo Switch, elle n'a pas à rougir de sa performance. Le contraire aurait été étonnant.

Dernier point et non des moindres, la bande originale composée et interprétée par le groupe de rock indépendant chiptune new-yorkais “Anamanaguchi” fait son grand retour. Scott Pilgrim vs. The World : The Game perdrait indubitablement de son aura sans sa BO considérée à raison par les mélomanes comme l’une des plus marquantes de la septième génération de consoles (PlayStation 3, Xbox 360). Il est à noter que cette Complete Edition ne propose aucun contenu à proprement parler "nouveau". Mais de tels ajouts étaient-ils vraiment nécessaires ?

03:02

Gameplay : Combat de boss, Scott Pilgrim vs.Matthew Patel

Très bon 16
+ Points positifs
  • Un Beat'um Up intemporel
  • Jouable de 1 à 4 joueurs (en local et en ligne)
  • Le roster de combattants au complet (6 personnages)
  • Un véritable confort de jeu (résolution, framerate)
- Points négatifs
  • Une difficulté (trop) relevée à même de décourager les joueurs les moins acharnés
  • L'absence de réelles nouveautés

Scott Pilgrim vs. The World : The Game était un classique du Beat’em Up en 2010, et ce dernier n’a pas pris la moindre ride au cours de la dernière décennie. La Complete Edition est généreuse en contenu, pousse les fans du genre à se surpasser face à une expérience corsée, et demeure percutante avec son système de combat extrêmement bien pensé. Même au niveau artistique, Scott et ses petits camarades gardent la tête haute en toutes circonstances. Son Pixel Art ainsi que sa bande originale en font tout simplement un petit bijou “arty” intemporel. Pour finir, le jeu d’Ubisoft et Universal Games profite des avancées techniques modernes pour découvrir (selon les machines) les joies des hautes résolutions jusqu'à la 4K, et le confort d’une expérience fluide jusqu’à 60 images/seconde.