Menu
Small playerBig playerCréer un contenu
jeuxvideo.com / Vidéos à la une / Vidéos de jeux / Reportage /

Reportage : Pégases 2020 : Une première cérémonie convaincante et engagée

Chargement du lecteur vidéo...
Reportage Pégases 2020 : Une première cérémonie convaincante et engagée
1867 vues
Partager sur :

Fondée en 2019 par le Syndicat National du Jeu Vidéo, l’Académie des Arts et Techniques du Jeu Vidéo annonçait en juin de la même année la création des Pégases, des récompenses mettant en valeur la production vidéoludique française et étrangère. Les 18 prix décernés par les 1200 membres que comptent l’académie s’apparentent autant dans la forme que sur le fond aux historiques César du Cinéma et valorisent la création et les talents en France.

La première cérémonie des Pégases s’est tenue au théâtre de la Madeleine au coeur de Paris devant près de 500 invités et fut diffusée simultanément sur les chaînes ES1 et LeStream. L’événement fut l’occasion de découvrir ou redécouvrir les jeux et les équipes qui ont marqué le jeu vidéo français… sans oublier de faire passer un message de diversité et d’égalité à travers les discours de Jehanne Rousseau (CEO du studio Spiders) et Anne Devouassoux (cofondatrice de Women in Games) Laurent Victorino (fondateur de Monkeymoon) n’a pas manqué de rappeler les frais pour soumettre un jeu aux Pégases. En effet, les studios désireux de participer devaient verser 240 euros pour prétendre à un prix… une barrière à l’entrée pointée du doigt par certains acteurs. Une fois l’événement terminé, Davy Chadwick (vice-président du Syndicat National du Jeu Vidéo) s’est exprimé à notre micro sur l’organisation de ces Pégases 2020, un ressenti que nous pouvons qualifier de positif.

C’est une grande satisfaction. On est content de l’avoir fait. (...) Cela fait deux ans qu’on travaille dessus. On est content de l’audience. On est content des jeux soumis. On est content du nombre d’académiciens qui ont adhéré à l’académie et qui ont voté pour ces jeux. Cela donne une crédibilité extrêmement forte à ce vote et cela donne une réelle existence à cette académie et à la remise des prix qui est la partie visible de l’académie. Une académie qui, encore une fois, accompagne tout au long de l’année l'écosystème du jeu vidéo français. - Davy Chadwick (vice-président du Syndicat National du Jeu Vidéo)

Durant deux heures, Salomé Lagresle et Manu Levy ont accompagné une remise des prix entrecoupée d’interludes musicaux. L’assistance a ainsi pu apprécier un morceau d’Octantrion, une chorégraphie de Dina (vice-championne du monde sur Just Dance) ainsi qu’un set ludique du groupe Trinix. L’édition 2020 fut principalement marquée par le triomphe de A Plague Tale : Innocence. Asobo Studios a raflé 6 prix dont celui du Meilleur Jeu Vidéo (voir la liste des vainqueurs par catégorie). Les principaux intéressés nous ont confié leurs impressions à la sortie de la salle.

Quand on récolte le fruit de son travail, c’est toujours émouvant. Evidemment, quand on fait le jeu, on ne pense pas du tout à cela. On ne se dit pas “J’espère qu’on va gagner plein de prix.” On a fait le jeu en y mettant tout notre coeur. Mais une fois qu’on est sur la scène et qu’on reçoit effectivement le trophée, cela a une saveur tout à fait spéciale. - Asobo Studios (A Plague Tale : Innocence)

Les Pégases 2020 se sont focalisés sur l’essentiel… à savoir récompenser la production vidéoludique française et étrangère. Cette première cérémonie s’est avérée pauvre en effets de surprise. Seule la date de sortie de Paper Beast, le nouveau jeu d’Eric Chahi (créatif derrière Another World, et Heart of Darkness) et une bande-annonce de Microsoft Flight Simulator ont animé les débats. La prochaine édition des Pégases conservera-t-elle cette approche héritée des César du Cinéma ou au contraire s’inspirera-t-elle des Game Awards ? Davy Chadwick - vice-président de l’Académie des Arts et Techniques du Jeu Vidéo - s’intéresse déjà à l’avenir de la cérémonie et s’attarde sur les pistes d’améliorations envisagées.

On a vu que certains prix étaient compliqués à expliquer, assez techniques. En même temps, on veut vraiment coller au marché pour ces prix-là, un marché “Live Ops”, un marché “Game As A Service” extrêmement important. Mais il est vrai que ces prix sont un peu plus compliqués à expliquer au grand public. Je pense qu’on va garder la plupart des choses, mais on veut coller au marché en termes de “prix”, de technologies. Tous ces prix vont évoluer dans l’année, dans les années qui viennent… peut-être des jeux en réalité augmentée, des jeux en réalité virtuelle l’année prochaine. Aujourd’hui on pensait que cela n’en valait pas la peine. On pense que l’année prochaine cela va arriver. - Davy Chadwick (vice-président du Syndicat National du Jeu Vidéo)

La première cérémonie des Pégases a su convaincre l'assistance et mettre en lumière la France, terre de création vidéoludique, à travers les jeux produits sur le territoire qui ont marqué l’année 2019.

Mis à jour le 12/03/2020
Profil de Silent_Jay,  Jeuxvideo.com
Par Silent_Jay, Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Psykokilla
Psykokilla
MP
le 14 mars à 23:24

Nous avons besoin d'une femme dans les commentaire ainsi qu'une minorité ethnique pour pouvoir l'applaudir.

Merci de votre compréhension.

Lire la suite...
ColonelMoran
ColonelMoran
MP
le 13 mars à 15:49

Ça parle toujours de diversité quand tout ce qui intéresse les joueurs/spectateurs ce sont de bons jeux/Films, le reste on s'en fout. En plus niveau diversité en Jeu vidéo on a tout ce qu'il faut : On contrôle des gosses, des animaux, des aliens, des hommes, des femmes, des noirs, des blancs, des asiatiques, des indiens, des loups garou, des monstres même... Alors parler de diversité comme si c'était le truc qui manque au jeu vidéo (ou au cinéma comme si la diversité était une qualité), c'est de l'hypocrisie pure.

Lire la suite...
Commentaire édité 13 mars, 15:50 par ColonelMoran
psychowill
psychowill
MP
le 13 mars à 11:11

Je tiens à souhaiter bon courage aux futures générations de gamers...

Lire la suite...
Djalli
Djalli
MP
le 13 mars à 02:15

Inspire des cesars ? Ca veut dire culture de l'entre-soi, politisation a mort et selection de jeux aussi douteuse qui reflete tout ca ?

Quoique la ca va A plague tale est loin d'etre mauvais.

Lire la suite...
sanglier2000
sanglier2000
MP
le 12 mars à 21:52

Une cérémonie convaincante d'autocongratulerie

Lire la suite...
GrosVendu
GrosVendu
MP
le 12 mars à 21:40

" Pégases 2020 : Une première cérémonie convaincante et engagée "

MDR !

Lire la suite...
ClefEnMouse2
ClefEnMouse2
MP
le 12 mars à 20:42

Inspiré des Césars ? Ah ben j'ai bien fait de pas suivre ce truc.

Lire la suite...
fredfredfred
fredfredfred
MP
le 12 mars à 20:26

LOL.

Lire la suite...
GeminiSaga51
GeminiSaga51
MP
le 12 mars à 19:34

C'était surtout bien naze...

Lire la suite...
angelusdemortii
angelusdemortii
MP
le 12 mars à 19:13

Convaincante ?

Ha...
Par Silent jay, tout s'explique.

Lire la suite...
Top commentaires
Laast
Laast
MP
le 12 mars à 17:30

sans oublier de faire passer un message de diversité et d’égalité

En tant que joueurs et consommateurs, on n'en a rien à foutre de savoir si c'est des meufs, des mecs, des trans ou des escargots qui font les jeux qu'on achète, on veut juste savoir si on aura droit à plus de qualité, d'originalité et moins de micro-transac.

Lire la suite...
FNFive-seveN
FNFive-seveN
MP
le 12 mars à 17:17

"sans oublier de faire passer un message de diversité et d’égalité à travers les discours de Jehanne Rousseau (CEO du studio Spiders) et Anne Devouassoux (cofondatrice de Women in Games)"

Sans déconner, ce ne sont plus des cérémonies qui récompensent des œuvres mais des cours d'assises... :nonnon:

Lire la suite...
Commentaire édité 12 mars, 17:19 par FNFive-seveN
Boutique
Animal Crossing : New Horizons pour Nintendo Switch Amazon 44,99€
Nintendo Switch avec paire de Joy-Con Rouge Néon et Bleu Néon Amazon 292,90€
Final Fantasy VII : Remake Amazon 49,99€