Menu
Small playerBig playerCréer un contenu
jeuxvideo.com / Vidéos du moment / Toutes les chroniques / Chronique Top 10 /

Top 10 des mondes ouverts innovants - chronique Top 10

Chronique Top 10 des mondes ouverts innovants
Partager sur :

Comme chaque mercredi, la rédaction de Jeuxvideo.com vous propose un petit classement des dix meilleurs jeux sur un sujet imposé. Cette semaine dans votre Top 10, l'heure est aux mondes ouverts 3D les plus innovants !

L’innovation est un moteur essentiel de notre média. Quel que soit le genre, quel que soit le jeu, la recherche de la nouveauté et de la petite mécanique qui le rendra original est toujours bien présente dans l’esprit des développeurs. Les mondes ouverts en 3D n’échappent pas à la règle. Nous vous proposons aujourd’hui de découvrir 10 d’entre eux, qui ont justement su innover pour transcender leur modèle de game design.

10 -The Elder Scrolls II : les prémices du gigantisme

On dit bien souvent que la taille ne compte pas. Et pourtant, à l’ère des Assassin’s Creed Odyssey, Red Dead Redemption II et Breath of the Wild, le gigantisme des mondes n’a jamais été aussi présent dans notre loisir favori. Il y a plus de 20 ans, le deuxième épisode de la série Elder Scrolls, Daggerfall, nous proposait déjà un immense terrain de jeu, estimé alors à 45 000 km2. Pour vous situer un peu, c’est légèrement plus grand que la Suisse. Il se trouve qu’un développeur désireux de refaire le soft en HD a estimé en plus que cette superficie est fausse, et qu’elle atteindrait en fait presque celle de l’Allemagne. Bien avant les géants modernes, Daggerfall a donc montré la voie du gigantisme.

9 - Ingress : un open world virtuel calqué sur le réel

La présence d’Ingress dans ce classement peut surprendre. Le titre de Niantic a pourtant réussi à créer le monde ouvert le plus naturel qui soit. Celui-ci reprend en effet notre monde et les mouvements de votre avatar sont calqués sur vos déplacements réels. Ce lien entre virtuel et réalité, couplé à un petit côté chasse au trésor plaisant, suffisent à en faire une proposition très originale, qui sera d’ailleurs à l’origine de la création de Pokémon GO.

8 - Shadow of The Colossus : le minimalisme comme outil narratif

Remplir son monde de contenus en tous genres allant des quêtes annexes aux collectibles est bien souvent un passage obligé des Open World. Et pourtant, certains résistent à la tentation en choisissant une voie alternative. Shadow of the Colossus fait partie de cette catégorie : vierge de toute civilisation ou missions secondaire, il choisit de concentrer l’essentiel de son récit sur les colosses et parvient par ce choix à souligner le caractère solitaire de votre épopée et l’immensité de vos adversaires. Un choix audacieux, donc, qui reste encore peu souvent utilisé aujourd’hui.

7 - Grand Theft Auto III : l’origine des mondes ouverts modernes

Il est difficile de trouver une seule raison justifiant la présence de GTA III dans ce classement. Celui-ci est tout simplement le père fondateur des mondes ouverts modernes, qui a d’ailleurs longtemps valu à ce genre le surnom de GTA-Like. Si nous devions tout de même ressortir un point en particulier, ce serait le sentiment de liberté d’action qui vous permet à tout moment de choisir quelle sera votre prochaine étape. Un atout qui semble classique de nos jours, mais qui a marqué notre média à l’aube du 21e siècle.

6 - The Witcher III : une narration tentaculaire

Ecrire une histoire à embranchements crédibles dans un monde ouvert a tout de l’exercice périlleux. Il y a quelques années, CD Projekt a pourtant réussi ce pari avec The Witcher III, un RPG qui propose un système de quêtes principales et annexes tentaculaire, mais qui parvient quand même à retomber sur ses pattes du point de vue narratif, le tout sans entraver la liberté d’action et de déplacement du joueur. Un concept qui a d’ailleurs trouvé un écho chez la concurrence et notamment Assassin’s Creed, qui a adapté la formule à sa sauce avec les épisodes Origins et Odyssey.

5 - Assassin’s Creed : la liberté de déplacement

Assassin’s Creed, justement, parlons en. L’épisode fondateur de la saga, malgré ses nombreux défauts, a ajouté un élément essentiel aux mondes ouverts : la verticalité et la liberté totale de déplacement, escalade comprise. Une idée ajoutant de la profondeur au level design et permettant d’enfin exploiter des zones de jeu jusqu’alors ignorées ou seulement présentes à titre cosmétique. Elle fera d’ailleurs des émules puisque dans les années suivantes sortent plusieurs titres poussant le concept à un niveau supérieur comme Prototype, inFamous ou les Batman Arkham.

4 - Shenmue : PNJ et cycles de vie, l’immersion totale

Le contenu, l’exploration ou la narration peuvent influer sur la qualité d’un monde ouvert. Mais parfois, c’est en soignant la crédibilité de son univers que le monde concerné gagne en immersion. Shenmue fut un pionnier en la matière grâce à son cycle jour/nuit, sa météo dynamique et surtout les boucles de mouvements de chaque personnage qui leur permet de vivre leur vie indépendamment. De quoi rendre l’expérience vivante et d’un réalisme ahurissant pour l’époque. Nous retrouvons d’ailleurs quelques éléments de Shenmue dans les GTA : San Andreas pour la gestion réaliste de certains aspects de la vie du personnage, ou le 4 et le 5 sur la question des boucles de mouvements réalistes des PNJ.

3 - La Terre du Milieu : l’Ombre du Mordor : la vie par le système de Nemesis

S’il n’est pas un monde ouvert fantastique dans son ensemble, l’Ombre du Mordor a introduit l’une des plus belles idées vu dans un monde ouvert ces dernières années : le système de Nemesis. Celui-ci se manifeste par un système de hiérarchie mouvante chez les Orcs, qui créé indirectement des histoires et rivalités uniques à chaque partie. Un outil narratif précieux qui offre de la rejouabilité et de la surprise dans la narration, un point pourtant très difficile à maîtriser. Curieusement, le Nemesis n’a jamais été copié par la concurrence, même si Assassin’s Creed Odyssey propose un système d’adeptes, de dirigeants et de mercenaires qui s’en inspire légèrement.

2 - The Legend of Zelda : Breath of the Wild : roi du gameplay émergent

Réussir à proposer un gameplay réaliste qui n’a de limite que votre imagination et votre capacité d’improvisation est déjà difficile dans un jeu au terrain de jeu restreint. The Legend of Zelda : Breath of the Wild est pourtant parvenu à proposer un bijou de gameplay émergent dans un monde immense. Il est concrètement possible de tenter tout ce qui vous passe par la tête en terme de combat, de combinaisons, de déplacements, dès lors que l’ensemble apparaît crédible sur le papier et que vous disposez de l’équipement ou des matériaux adéquats. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si bon nombre de vidéos plus créatives les unes que les autres se sont multipliées sur la toile après la sortie du jeu.

1 - Minecraft : la liberté créative absolue

Limités en budget et en place, les amateurs de LEGO ont trouvé leur exutoire idéal avec la sortie de Minecraft. Il ne paie pourtant pas de mine avec son design à base de cubes pixélisés, mais la liberté créatrice, ou destructrice d’ailleurs, y est si totale que vos parties pourraient très bien perdurer pendant des années sans que l’ennui pointe le bout de son nez. Devenu un phénomène de société, il demeure aujourd’hui l’un des titres les plus simples en apparence, et les plus riches de par la profondeur de son gameplay.

Mis à jour le 30/04/2019
Profil de JeromeJoffard,  Jeuxvideo.com
Par JeromeJoffard, Rédaction jeuxvideo.com
MPTwitter

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Gimli14
Gimli14
MP
le 21 févr. à 23:32

Shadow of Mordor... Tolkien doit ce retourner dans ça tombe. Il a toujours détestez l'idée de faire de son univers (des orcs avec une personnalité) pour lui c’était le mal a l’état brute de "bête" !

Lire la suite...
Yiro
Yiro
MP
le 21 févr. à 15:24

Zelda devant Witcher, ben tiens...

Lire la suite...
Cube
Cube
MP
le 21 févr. à 09:06

Pas de mizzurna fall ?

C'était le premier jeu open world sur console ( PS1 ) , avant shenmue ou GTA3.

Dommage de pas le voir cité, il mérite largement sa place dans le top 3... voir la première si on parle d'innovation.

Lire la suite...
Commentaire édité 21 févr., 09:07 par Cube
X-BiGDeedy-X
X-BiGDeedy-X
MP
le 21 févr. à 06:25

Ok, vous mentionnez Shenmue mais vous arrivez à oublier The Nomad Soul dispo lui aussi sur Dreamcast.
Il était très novateur comme jeu, que ce soit sur son univers mais également sur le gameplay qui était très en avance sur son temps.
Il se jouait comme un TPS la plupart du temps mais le gameplay s'adaptait selon la situation.
Il passait d'une vue FPS durant les gunfight, à une vue de côté comme dans un jeu de baston lors des combats à mains nues.
Même le système de transfert d'âme était bien fichu, à chaque fois que le joueur prenait le contrôle d'un PNG ses stats changeaient radicalement.

Que les plus jeunes ne connaissent pas, je peux le comprendre mais concernant la redac de JVC, ça fait tâche, surtout quand vous faites des courbettes devant le taff de David Cage..
Ouep, c'était son premier jeu.

Lire la suite...
zepep63
zepep63
MP
le 21 févr. à 05:34

Top assez cohérent. ..j'aurai quand même cité le tout 1er Elite.

Lire la suite...
potatos8
potatos8
MP
le 21 févr. à 04:40

N'avoir mis que des blockbuster plus ou moins récent est vraiment limite.
Final Fantasy VI était en son temps un open world narratif prestigieux.
Xenoblade X a posé les bases de ce qui fait Zelda BotW en plus de proposer une exploration possible jamais vu avant lui.

Le top est logique et pas mauvais, mais vraiment trop centré sur les "gros" jeu monétaires et récents. Bien que FF VI soit aussi un "gros jeux", même si à l'époque, c'était pas pareil. Faut pas abuser, l'open world n,est pas "moderne". Le premier Zelda et même le jeu duquel il s'inspire (Hydlid ou je sais pas quoi), l'étaient.

Surtout, tous les MMORPG sont carrément d'immenses open world...

Lire la suite...
Commentaire édité 21 févr., 04:41 par potatos8
ridleydu62
ridleydu62
MP
le 20 févr. à 22:31

Xenoblade Chronicles X mériterait sa place dans ce classement : un des meilleurs mondes ouverts avec une sensation de liberté rarement vue avec son exploration à double échelle.
Et accessoirement le meilleur jeu de meckas.

Lire la suite...
picsou_omg
picsou_omg
MP
le 20 févr. à 21:30

Mettre shadow of mordor faut pas abuser quand même hein... En plus Shadow of war est bien plus complet.

Lire la suite...
Salynier
Salynier
MP
le 20 févr. à 21:30

Kingdom come deliverance, le fais de jouer en simulation de fond en comble au moyen age.

Lire la suite...
levietnamese
levietnamese
MP
le 20 févr. à 20:55

Pas mal ce top 10 qui représente bien les vrais évolutions de l'open world.

Lire la suite...
Top commentaires
Horreb
Horreb
MP
le 20 févr. à 18:06

C'est peut être pas une révolution mais j'aurai casé Dying Light dans le top.

C'est un OW vraiment chouette à explorer avec son système de parkour réussi. C'est le premier auquel j'ai joué dans le genre et c'es vraiment plaisant :ok:

J'ai surtout aimé la deuxième partie de la map toute en verticalité d'ailleurs.

Lire la suite...
supercoyote
supercoyote
MP
le 20 févr. à 19:57

J'aurai casé Freelancer pour varier ce classement car il mérite sa place.

Pour ceux qui ne connaissent pas, c'est un jeu de simulation dans l'espace avec un univers immense et variés où l'on peut visiter des planetes, des stations et des endroits secrets dans plusieurs systemes, integrer differentes factions selon nos actes (policiers, soldats, chasseurs de primes, corsaires, bandits, marchands et pleins d'autres)

Le jeu date de 2003 mais il continu a être développer par des moddeurs sur PC.
C'est fort dommage qu'il n'y est pas eu de suite officiel.

Lire la suite...
Commentaire édité 20 févr., 20:02 par supercoyote
Boutique
  • Console Nintendo Switch Lite - Édition Zacian & Zamazenta
    229.90 €
  • Nintendo Switch avec paire de Joy-Con Rouge Néon et Bleu Néon
    292.49 €
  • Console Nintendo Switch avec paire de Joy-Con bleu néon et rouge néon Edition Limitée + code de téléchargement 35€ Nintendo eShop
    299.99 €
Jeuxvideo.com