Menu
Thronebreaker : The Witcher Tales
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Thronebreaker : The Witcher Tales - Le RPG qui joue cartes sur table
PC PS4 ONE
Thronebreaker : The Witcher Tales
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de mrderiv
L'avis de mrderiv
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 octobre 2018 à 18:00:02
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.8/20
Tous les prix
Partager sur :

Passe-temps de The Witcher 3 devenu jeu à part entière, le Gwent se laisse pousser des ailes narratives avec l’arrivée de sa campagne scénarisée baptisée Thronebreaker : The Witcher Tales. Prévu dès la présentation du titre lors de l’E3 2016, ce mode solo a pris son indépendance pour se muter en stand-alone à part entière. Une trentaine d’heures de durée de vie, des personnages intégralement doublés, un monde à explorer et des dizaines de duels de cartes attendent le joueur dans cette aventure à l’écriture soignée et au gameplay sans cesse renouvelé par des événements spécifiques. Les cartes sont jouées, en route pour la Lyrie !

Un petit état des lieux s’impose avant la lecture complète de ce test. Thronebreaker : The Witcher Tales est le nom donné à la campagne solo scénarisée de Gwent : The Witcher Card Game. Contrairement au volet multijoueur compétitif du jeu, Thronebreaker n’est pas un free-to-play, mais un stand-alone payant. Le titre est distribué sur la plateforme de CD Projekt GoG et ne nécessite pas l’installation du Gwent afin d’être lancé. Dans le sillage de ce lancement, Gwent : The Witcher Card Game, l’autre volet multijoueur free-to-play du jeu, s’est penché sur son gameplay via différents remaniements de ses règles de jeu. La dernière en date et la plus importante se nomme Homecoming et entend bouleverser notre façon de jouer au Gwent. Homecoming et Thronebreaker sortent conjointement et utilisent tous les deux ces nouvelles mécaniques de jeu.

Cartes sur carte

Thronebreaker : The Witcher Tales - Le RPG qui joue cartes sur table
Le joueur incarne la reine Meve de Lyrie et de Rivie

Entièrement scénarisé, Thronebreaker embarque le joueur pour environ trente heures de contenu au cœur du conflit opposant les provinces de Lyrie et de Rivie à l’attaque surprise des forces de Nilfgaard. Les amateurs de l’univers de The Witcher y retrouveront sans mal certains des grands thèmes de la licence. Conséquences de la guerre sur les populations, jeux de pouvoir entre souverains, place accordée aux peuples non-humains en ces temps troublés, ce stand-alone offre un regard nouveau sur les enjeux du monde du sorceleur. Geralt de Riv apparaît bel et bien dans cette aventure, mais c’est par le prisme de la politique et sous le regard d’une souveraine que nous constatons comment la guerre avec Nilfgaard avance et affecte les royaumes du Nord. Et si les combats se déroulent via des affrontements de cartes interposées, le titre propose une véritable aventure teintée de plusieurs éléments RPG. Il se décompose en plusieurs volets, reliés entre eux par les fameux duels de cartes du Gwent.

Thronebreaker : The Witcher Tales - Le RPG qui joue cartes sur table
Le monde du jeu s'explore librement

Le joueur incarne ici la reine Meve, dirigeante de la Rivie et Lyrie qui aura fort à faire pour tenter de bouter hors de ses terres les troupes Nilfgaardiennes et reprendre position sur son trône. Pour la petite anecdote, c’est ce même personnage qui a accordé au sorceleur Geralt son titre de chevalier de Rivie dans la saga de romans d’Andrzej Sapkowski. Les premières minutes de jeu ne nous placent non pas face à un plateau de Gwent, mais aux commandes directes de la souveraine à diriger en vue de dessus sur une carte interactive. Villages et champs à explorer, PNJ avec qui discuter et ennemis à affronter, l’environnement est dépeint avec justesse et richesse dans un style cel shadé des plus réussis. C’est sur cette carte que se déroulent de manière dynamique les différents événements de Thronebreaker, à la manière d’un Heroes of Might and Magic auquel le jeu rend un bel hommage. Le tout est accompagné d’une bande-son de grande qualité qui devrait ravir les oreilles des amateurs de l’OST de The Witcher 3.

Thronebreaker : The Witcher Tales - Le RPG qui joue cartes sur table
Les missions permettent de récupérer de nouvelles cartes.

Les déplacements s’effectuent en temps réel sur la map et accordent au joueur une certaine liberté. Se balader dans la zone participer à des batailles de cartes permet de récolter différentes ressources nécessaires à la progression : de l’or, du bois ainsi que des unités supplémentaires. Ces monnaies servent à résoudre des conflits, à payer de nouvelles troupes ou bien à venir en aide à la population. Si le deck de base de la souveraine est prédéfini en début d’aventure, l’exploration minutieuse de la carte et la réalisation de ses différentes missions principales ou secondaires offrent la possibilité de récupérer de nouvelles cartes. La gestion des troupes passe par le déploiement de notre campement mobile, un bivouac disponible à tout moment hors combat, sorte de HUB à la Darkest Dungeon. Moyennant ressources, le joueur peut y crafter des cartes liées à sa progression, les améliorer ou bien déverrouiller différents bonus pour l’aventure.

Thronebreaker : The Witcher Tales - Le RPG qui joue cartes sur tableThronebreaker : The Witcher Tales - Le RPG qui joue cartes sur table

Une histoire de cartes

Thronebreaker : The Witcher Tales - Le RPG qui joue cartes sur table
Les dialogues sont représentés sous forme de tableaux fixes.

Fidèle à son grand frère RPG The Witcher 3, Thronebreaker accorde une place de choix à la narration. Son périple scénarisé propose une trentaine d’heures de jeu portées par quelque 80 quêtes secondaires et un bon paquet de phases de dialogues intégralement doublées en plusieurs langues dont le français. Ces nombreuses séquences narratives se présentent pour la plupart sous la forme de planches dessinées animées avec retenue pour un résultat certes plutôt statique, mais agréable à l’œil. Assez bavard, le titre possède une écriture très soignée, riche en nuances, qui n’a rien a envier à celle de la trilogie The Witcher. Si la présentation visuelle des dialogues reste statique, nos différentes décisions impliquent des choix moraux aux conséquences plus ou moins directes sur la suite des choses. Choisir de venir en aide à un elfe malmené par la populace, épargner un bandit de grand chemin, enrôler de force une bande de paysans, ces choix se répercutent sur la gestion de nos ressources ainsi que sur le moral de nos unités. Certaines décisions font en effet basculer le moral de vos troupes dans le rouge, infligeant un malus de 1 de puissance à chaque carte de votre deck. Un moral neutre n’a pas d’impact, tandis qu’un moral positif confère un bonus de 1.

Thronebreaker : The Witcher Tales - Le RPG qui joue cartes sur table
Nos choix moraux ont un impact direct sur la gestion de nos ressources.

Sans jamais tomber dans le manichéisme, la trame narrative du jeu parvient à nous surprendre plus d’une fois avec des conséquences parfois inattendues. Ne soyez pas effrayé par le volet gestion de ressources et de moral de ce Thronebreaker, ce dernier reste assez basique et sert en réalité bien plus la narration que le gameplay en duel de cartes. L’exploration appliquée de la carte et de ses missions offre d’ailleurs de nombreuses opportunités de se remplir les poches et de rebooster le moral de notre armée avant de repartir au combat. On aurait aimé un poil plus d’impact sur l’aventure en cas de mauvaise gestion de ses ressources, mais CD Projekt a souhaité ne pas pénaliser le joueur sur cet aspect du jeu. L’ensemble de la composante narrative et exploratoire du titre ajoute au final une énorme couche d'interactivité à ce Thronebreaker et en fait la meilleure expérience narrative rencontrée dans l’univers du jeu de cartes.

Puzzle et Dragons

Le stand-alone Gwent a beaucoup évolué au fil de ses différentes mises à jour. D’abord très proche des règles établies par The Witcher 3, il s’est peu à peu émancipé de son modèle afin de mieux définir ses dynamiques multijoueurs. Thronebreaker marque en ce sens le début du renouveau pour le jeu puisque la sortie de ce stand-alone accompagne l’arrivée de l’update Homecoming pour la partie compétitive free-to-play du titre.

Thronebreaker : The Witcher Tales - Le RPG qui joue cartes sur table
Le plateau de jeu fait peau neuve et devient un véritable champ de bataille.

Le plateau de jeu à l’ancienne abandonne en ce sens son aspect visuel de table de taverne pour se muter en représentation plus réaliste d’un champ de bataille. Bien plus détaillée que par le passé, l’aire de duel fait peau neuve et affiche fièrement une toute nouvelle mise en scène avec la présence physique de notre commandant modélisé en 3D sur le côté du terrain. Le visuel des cartes fait un énorme bond en avant et se dote de superbes animations afin d’accompagner la nouvelle représentation des effets environnementaux sur les rangées. Si certains pourront regretter la disparition du style jeu de bistrot associée au Gwent de The Witcher 3, ce nouveau plateau de jeu transmet d’avantage la sensation de positionner ses troupes sur un véritable terrain de bataille.

Thronebreaker : The Witcher Tales - Le RPG qui joue cartes sur table

La règle du duel en trois manches aux conditions de victoire relatives à la puissance cumulée de nos troupes sur le terrain ne change pas. CD Projekt réduit, en revanche, le nombre de rangées d’action à deux au lieu de trois afin d’accentuer l’importance d’un bon positionnement durant les affrontements. Préconstruit par le studio polonais, le deck de base de la souveraine s’étoffe de nouvelles cartes et donc de nouvelles opportunités d’interactions au fil de l’aventure. Certaines unités disposent en effet d’ordres spéciaux à utiliser afin de déclencher différents effets sur le terrain. Une fois effectué, un ordre ne peut être relancé que sous certaines conditions ou lors de l’arrivée de cartes spéciales sur l’une des rangées. D’autres unités se renforcent quant à elles lors de l’apparition de troupes à leurs côtés ou lorsque des dégâts sont infligés durant la bataille. Ces différentes mécaniques renforcent de manière considérable l’importance des combos et des interactions entre les unités. Stratégie et planification deviennent ici cruciales à la victoire.

Thronebreaker : The Witcher Tales - Le RPG qui joue cartes sur tableThronebreaker : The Witcher Tales - Le RPG qui joue cartes sur table

D’autant que Thronebreaker pimente la grande majorité de ses duels de cartes par différentes règles et contraintes spéciales. Les batailles classiques en trois manches sont au final assez rares au cours de l’aventure, elles laissent régulièrement leur place à des affrontements uniques aux règles inédites étroitement liées au scénario. Vaincre son adversaire en un seul tour, protéger un troupeau de vaches de l’appétit vorace d’une Wyverne, défendre un Troll de pierre, éviter un éboulement de rochers, ces duels sous forme de casse-têtes impliquent une très bonne connaissance des synergies de son deck. Notre main restreinte aux cartes fournies par le scénario, la difficulté de ces puzzles réside dans la capacité du joueur à aligner la bonne combinaison d’unités et de capacités à des moments spécifiques de la rencontre. Préparez-vous ainsi à vous casser les dents plusieurs fois avant de finalement trouver la solution à ces rencontres à la forte dimension Die & Retry.

Thronebreaker : The Witcher Tales - Le RPG qui joue cartes sur table
Les casse-têtes apportent de la variété à la plupart des rencontres.

Il n’existe toutefois pas de game over dans Thronebreaker, le joueur peut relancer le combat autant de fois qu’il le souhaite jusqu’à en comprendre les spécificités. Nos différents échecs agissent au final comme d’excellents outils d’apprentissage des règles du Gwent, un apprentissage à la dure certes, mais aussi bien utile dans cette campagne solo que dans le volet multi free-to-play du jeu. Un mode facile reste néanmoins disponible et permet de passer entièrement les batailles si seule la partie scénarisée du jeu vous fait de l’œil. Si elles manquent un peu d’élasticité en début d’aventure, les stratégies requises pour remporter la victoire s’étoffent au fil des acquisitions de nouvelles cartes et rendent chaque affrontement unique et passionnant. Le titre ne vous force cependant jamais à repenser votre deck afin de surmonter un obstacle, on y intervertit quelques fois une carte ou deux, sans pour autant plonger les mains dans le système avancé de construction de deck du Gwent.

Les notes
+Points positifs
  • Scénario captivant à l’écriture pleine de qualités et de nuances.
  • L’environnement très réussi, riche en détails.
  • Batailles de cartes stratégiques (mention spéciale aux casse-têtes)
  • Cartes et terrains de jeu animés avec soin.
  • Excellent durée de vie
  • Cette OST !
-Points négatifs
  • Peu de variété dans la construction de son deck
  • Aspect « Die & Retry » qui pourrait rebuter certains
  • Gestion des ressources en retrait

Grâce à une histoire captivante servie par un scénario et des personnages à l’écriture de qualité, Thronebreaker nous livre une nouvelle vision du Gwent. Plus qu’un simple jeu de cartes, plus qu’une introduction au volet multi du titre, CD Projekt nous propose une aventure narrative et interactive mélangeant avec réussite duels scénarisés et éléments RPG. Les amateurs de jeu de cartes à collectionner y trouveront une réelle profondeur stratégique dans les affrontements sous forme de casse-tête tandis que les amoureux de The Witcher découvriront un nouveau chapitre de l'univers du sorceleur.

Profil de mrderiv
L'avis de mrderiv
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 octobre 2018 à 18:00:02
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.8/20
Mis à jour le 19/10/2018
PC PlayStation 4 Xbox One Jeu de cartes CD Projekt RED
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Aperçu : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Derniers aperçus
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Fallout 76
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce