Menu
Enter the Gungeon
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • Switch
  • Mac
  • Linux
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Enter the Gungeon, une des références du roguelike ?
PC PS4 ONE Switch Mac Linux
Enter the Gungeon
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de patou260567
L'avis de patou260567
MP
Utilisateur jeuxvideo.com
10 mars 2019 à 18:00:02
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (7)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.3/20
Tous les prix
Partager sur :

Contributeur

Si de nombreux jeux ont pu marquer les esprits avec des graphismes époustouflants, un gameplay très riche ou une histoire à couper le souffle… Enter the Gungeon, ce n’est rien de tout ça, mais pourtant, on le retiendra pendant longtemps ! Esquives, armes et monstre à gogo : préparez-vous à entrer dans le Gungeon !

Enter the Gungeon, une des références du roguelike ?

Lancé par le célèbre éditeur Devolver Digital, notamment connu pour des pépites comme Hotline Miami ou encore Gods Will Be Watching, ce rogue-like aux graphismes pixel-art forts émoustillants nous propose une aventure à travers un donjon très spécial (le "Gungeon", donc), puisque si vous parvenez à atteindre son terme, vous aurez la possibilité de tuer votre passé : en étant représenté par 4 personnages, vous avez fait des erreurs durant votre vie et vous voulez les réparer. Si ce jeu est accessible à tous, il saura ravir les plus puristes d’entre nous avec des dizaines de références au monde vidéoludique et à la pop-culture.

Le début de la fin

Enter the Gungeon, une des références du roguelike ?
Les tables seront vos plus grandes alliées.

Votre aventure commencera dans le hall du Gungeon, appelé aussi la brèche. Vous devrez choisir un personnage sur les 4 présentés : chacun possède son arme de base ainsi que des objets passifs ou actifs. Ainsi, le gameplay change pour chaque personnage, à vous de trouver votre favori. Le titre se montrera sympa au début, et vous donnera l’occasion de vous essayer à un petit tutoriel avant de commencer, tès utile pour les amateurs de ce genre de jeu. Après avoir complété ce tutoriel, vous n’aurez plus qu’à entrer dans le Gungeon ! Il se divise en 5 étages tous differents les uns des autres, votre but sera donc de survivre jusqu’au 5è et dernier étage et peut-être, être la première personne à tuer votre passé. Avant cela, il faudra évidemment vaincre les innombrables ennemis rencontrés sur votre chemin. Le voyage ne sera pas de tout repos, puisque chaque ennemi aura son propre pattern : il faudra donc s’adapter pour chacun d’eux. Ainsi, prévoir les mouvements des ennemis vous garantira la victoire assez facilement.

Le Gameplay

Enter the Gungeon, une des références du roguelike ?
Un coffre, élément très important du jeu.

Si le début commence en douceur, un meilleur équipement sera primordial pour continuer. L’une des meilleures solutions se situe au niveau des coffres. Chaque coffre possède un rang : D, C, B, A, S (du moins bon au meilleur) caractérisé par sa couleur (respectivement : marron, bleu, vert, rouge, noir) ; il faudra cependant une clé pour les ouvrir, clé qu’on peut trouver soit en finissant une pièce, soit en achetant dans la boutique. Si vous ouvrez un coffre de rang A, vous obtiendrez une arme (ou un objet) de rang A. Logique. Seulement, le jeu n’est pas de cet avis : effectivement, plus vous obtiendrez des items de rang A (ou S), plus votre chance que cet item soit rétrogradé automatiquement est élevée ! Ainsi, la chance peut revêtir des allures de malchance, le hasard pouvant bouleverser la difficulté du titre. Attention aussi : pensez à tirer sur les coffres avant de les ouvrir, sinon gare à vous. Enfin, on dit d'ailleurs qu'il en existe deux autres types dans le Gungeon : serait-ce une légende… ?

Tirez encore, et il vous tira dessus !
Tirez dans sa boutique, et les prix augmenteront !

Les coffres ne seront pas les seuls éléments pour obtenir de l’équipement, puisqu’à chaque étage, vous aurez une boutique à votre disposition. Divers équipements y seront présents : des clés, des cœurs, des munitions, ou encore des armes. Bien sûr, tout ceci est aléatoire. Si la boutique change les items présents à chaque étage, les prix évolue aussi ; ainsi, la valeur d’une clé n’aura pas la même au 2ème qu’au 4ème étage, et il faudra donc gérer ses économies. Si la boutique du moustachu propose des items variés, vous aurez l’occasion de croiser des boutiques indépendantes. Que ce soit une serrure vivante qui vous vendra des items en rapport avec les coffres en échange de clé(s), ou encore une vampire qui, en échange d’argent et un peu de malédiction, vous vendra des items puissants à petit prix… oserez-vous cet échange ?

Enter the Gungeon, une des références du roguelike ?
Le Yari Launcher, aussi appelé "destructeur de boss".

Pour les plus débutants d’entre nous, le jeu nous propose un item très utile : la ballablanc. Cette dernière permet l’annihilation totale des projectiles dans la salle, ainsi que divers dégâts aux ennemis, pouvant être augmentés avec des items. Si le principal objectif de la ballablanc est de vous offrir un moment de répit, celle-ci permet aussi d’ouvrir des passages secrets ! Au nombre d'un par niveau, ces passages peuvent être trouvés en tirant sur les murs (Avec une arme autre que celle de base ou sans munitions à l’infini), faisant apparaître une fissure. Mais si, là où dans un Zelda il vous faut une bombe, ici, cela se fera en tirant. Après avoir ouvert un passage secret, vous récupérerez un certain nombres d’items (parfois un simple demi-cœur, ou bien jusqu’à 4 coffres d’un coup !).

Où sont les méchants ?

Enter the Gungeon, une des références du roguelike ?
Un mini-jeu pour gagner un coffre.

Si les petits ennemis ne sont généralement pas un problème sous leur forme originelle, il vous arrivera parfois de rencontrer des ennemis dit "maudits". Ceux-ci peuvent apparaître lorsque vous obtenez des points de malédiction. Pouvant être obtenus en achetant chez la vampire, ces points peuvent aussi être reçus en volant dans la boutique, en portant des items maudits de base ou encore en priant dans certains sanctuaires. Pour les reconnaître, c’est très simple : ils sont rouges et leur projectiles sont rouges et noirs. Attention à ne pas foncer tête baissée sur eux : étant maudit, ils seront beaucoup plus résistant, et les dégâts qu'ils infligent sont doublés (par exemple, au lieu de perdre un demi cœur, vous en perdrez un entier !). Plus vous obtenez de points de malédiction, plus les ennemis auront une chance d’être maudits… et les boss aussi ! Une légende raconte qu’au bout de 10 points de malédiction, plus rien ne peut vous sauver, et que la Faucheuse vous poursuivra en personne jusqu’à votre mort…

Enter the Gungeon, une des références du roguelike ?
Un ennemi maudit.

Après avoir fait vos emplettes, et obtenu assez d’équipement, l’heure est aux boss ! La plupart de vos morts surviendront ici ; ces redoutables ennemis situés à chaque fin d’étage vous forceront à user de vos talents cachés. Effectivement, si vous trouviez qu’il n’y avait pas suffisamment de projectiles lancé durant les étages, alors vous serez servi(e) lors de ces affrontements. Chaque étage possède un boss à la fin, et ce dernier peut être différent : il en existe trois variétés en tout à chaque étage. Ainsi, à chaque fois que vous affronterez un boss, il faudra se souvenir de chaque pattern si vous ne voulez pas recommencer le jeu. Il vous faudra leur tirer dessus tout en gardant un œil sur les projectiles : vous serez obligé de faire 2 choses en même temps, ce qui est plutôt troublant la première fois. En exécutant un boss, vous obtiendrez un item de n’importe quel grade. Cela sera également une occasion de récupérer des items comme des cœurs, de l’argent, de l'armure… ou encore des Hegemony Credits (voir plus bas). De plus, les joueurs expérimentés seront récompensés : si vous battez un boss sans vous faire toucher une seule fois, vous gagnerez tout simplement un cœur supplémentaire !

Enter the Gungeon, une des références du roguelike ?
Vous aimez les bullets Hell ?

Ces boss ne sont pas seuls : au bout du 2ème étage, vous aurez parfois l’occasion de tomber sur des mini-boss. Ne vous y trompez pas : s’ils ne sont (évidemment) pas aussi forts que les boss principaux, ils ne faudra pas les sous-estimer ! À leur mort, vous pourrez récupérer une carte (qui révèle l’intégralité de l’étage), de l’argent et parfois un coffre. Au nombre de 3, ils pourront se révéler très intéressants au cours d’une partie où vous ne disposez pas de suffisamment d’argent pour acheter un item que vous convoitez tant. Si malgré tous ces dangers, vous avez réussi à parvenir jusqu’au 5ème et dernier étage, vous devrez affronter le High Dragun, le boss qui vous sépare de votre objectif final. Battez-le et vous pourrez tuer votre passé. Périssez et votre passé vous hantera.

De l'argent !

Enter the Gungeon, une des références du roguelike ?
Ne soyez pas cruel, libérez-les !

Il existe 2 économies bien distinctes : tout d’abord, l’argent à l’intérieur du Gungeon, que l’on peut gagner en tuant des ennemis ou dans des coffres. Celui-ci ne vous servira que pour acheter des items dans des boutiques durant votre parcours dans le Gungeon ; ainsi, après votre mort, vous perdrez cet argent. La deuxième est l'Hegemony Credit : cet argent vous permettra de débloquer des nouvelles armes, mais aussi de modifier le jeu, comme en rajoutant des défis à chaque salle, ou encore en n’ayant qu’une seule et unique arme mais qui a la possibilité de se changer en une autre arme… Toutes ces fonctionnalités sont obtenables en libérant des personnes dans des prisons. Après leur libération, vous les retrouverez dans le Hall du Gungeon. Il faudra donc refaire en boucle et en boucle le jeu pour avoir suffisamment d’Hegemony Credits pour tout acheter.

À noter, pour conclure, qu'il existe une petite communauté derrière ce jeu, ce qui vous permettra d’utiliser des mods ! Ne vous attendez certes pas à trouver autant de contenu aussi poussé que sur un Minecraft ou encore Skyrim : ici les mods sont légers, mais certains pourraient tout à fait retenir votre attention.

Enter the Gungeon trailer

Chargement de la vidéo
Les notes
+Points positifs
  • Les centaines d'armes différentes
  • Un gameplay nerveux et complexe, qui se renouvelle avec chaque personnage
  • Des graphismes d'excellente facture pour ce style
  • Les nombreux secrets à découvrir
  • La difficulté équilibrée et croissante
  • La durée de vie très grande pour le finir à 100%
  • Un scénario à la fois inédit…
-Points négatifs
  • … mais également pauvre
  • Le hasard omniprésent, qui peut soit trop faciliter une partie, soit la rendre extrêmement difficile
  • Décors assez répétitifs

Enter The Gungeon est l'un des plus gros chef-d’œuvre édités par Devolver Digital. Si le titre peut paraitre difficile aux premiers abords, il y a des chances qu'il devienne très vite addictif ! Que ce soit à travers son challenge constant, l'immensité de son contenu, son style bien à lui ou les secrets disséminés aux quatre coins du Gungeon, vous en redemanderez !

Profil de patou260567
L'avis de patou260567
MP
Utilisateur jeuxvideo.com
10 mars 2019 à 18:00:02
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (7)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.3/20
Mis à jour le 10/03/2019
PC Shoot'em Up Roguelike Dodge Roll Devolver Digital PlayStation 4 Xbox One Nintendo Switch Mac Linux Action Aventure
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Pagan Online - Le hack'n slash venu de l'Est qui ne perd pas le nord
    PC
  • Preview : Harry Potter : Wizards Unite, un premier aperçu très encourageant
    IOS - ANDROID
  • Preview : Sekiro Shadows Die Twice - Un mariage réussi entre Dark Souls et Tenchu
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Sekiro Shadows Die Twice
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Mortal Kombat 11
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce