Menu
FIFA 19
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • Switch
  • PS3
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur Switch / FIFA 19 / FIFA 19 sur Switch /

Test du jeu FIFA 19 : Une seconde incursion Switch honnête mais stagnante sur Switch

Test : FIFA 19 : Une seconde incursion Switch honnête mais stagnante
Switch
FIFA 19
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de MalloDelic
L'avis de MalloDelic
MP
Journaliste jeuxvideo.com
01 octobre 2018 à 20:56:49
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (48)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
7.5/20
Tous les prix
Prix Support
19.99€ PC
21.93€ ONE
23.07€ ONE
29.80€ PS4
32.84€ PS4
32.99€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

En 2017, EA profitait du départ canon de la Switch pour lancer sur cette dernière une version de son FIFA 18. Adaptant son contenu et son moteur, le titre se posait comme une alternative satisfaisante. Rebelote cette année, avec un FIFA 19 qui pointe le bout de son nez sur la console hybride de Nintendo. La tendance étant donnée depuis l'an dernier, et on attendait de ce nouvel opus qu'il embarque des améliorations afin de s'imposer chez ceux désirant emmener un bon jeu de football partout.

FIFA 19 : Une seconde incursion Switch honnête mais stagnante

Car là est bien le coeur de la réflexion : FIFA 19 répond-il une nouvelle fois présent sur la console, malgré une version sensiblement différente de son homologue PC, PlayStation 4 et Xbox One ? Réussit-il à gommer les errances de la précédente version pour se rapprocher, au moins en termes de contenu et de sensations, des autres versions ?

FIFA maigri

FIFA 19 : Une seconde incursion Switch honnête mais stagnante
Le menu est clair, et la Champions League, bien visible

Côté contenu, FIFA 19 sur Switch embarque les deux grosses nouveautés de cette année à savoir la Ligue des Champions et l'Europa League. Ces dernières disposent de leur propre mode en plus d'une intégration au mode Carrière, et sont vraiment mises en avant par EA dès le menu. Egalement, les règles personnalisées sont bel et bien présentes, et permettent de paramétrer ses propres matchs, par exemple le fait de retirer un joueur aléatoire dès qu'on marque, de ne valider que les buts inscrits en volée ou demie-volée, ou encore la possibilité de ne pas compter les hors-jeu et les tacles assassins. De plus, les joueurs peuvent compter sur le mode Carrière, toujours aussi complet et prenant. Cependant, le titre tournant sur le moteur Ignite, utilisé pour la dernière fois sur FIFA 16, et non sur le Frosbite, les joueurs doivent faire une croix sur le mode Aventure, qui jouit d'une nouvelle occurrence sur les autres versions. Pour les mêmes raisons, les cutscenes lors des transferts disparaissent, ne laissant que l'écran classique connu auparavant.

FIFA 19 : Une seconde incursion Switch honnête mais stagnante
Le mode Carrière reste identique à l'année dernière

Pour ce qui est des modes en ligne, il faut désormais penser au fait que le Online est devenu payant avant de profiter des Saisons et des amicaux en ligne, le Club Pro est lui indisponible, de la même manière que dans FUT, il faudra faire sans la nouveauté de l'année, Division Rivals, dont le but est d'optimiser le matchmaking. Par contre, le mode Draft et les défis de créations sont bien présents, ce qui permet d'avoir tout de même de quoi faire. Concrètement, le coeur de FIFA 19 est bien là, mais délesté d'une partie non négligeable des nouveautés.

"Il sort de nulle part... Une frappe de bâtard..."

On le sait d'avance, il ne faut pas espérer de FIFA 19 Switch qu'il fasse comme les versions dites principales en termes de sensations. Cependant, on en attend qu'il soit un jeu de football efficace. Si, la majorité du temps, le titre propose un gameplay fluide et des sensations acceptables même si un peu datées, plusieurs défauts problématiques viennent ternir l'ensemble. Ainsi, les gardiens sont une véritable plaie, réagissant souvent trop tard, effectuant des sorties hasardeuses, et en encaissant de trop nombreux buts dès lors qu'une frappe est bien exécutée, même de loin. La finition synchronisée, introduite sur tous les supports, n'aide vraiment pas, puisqu'elle rend les frappes encore plus précises. Et malgré des essais dans toutes les difficultés, rien n'y fait, on marque trop.

Si les maillots sont à jour, les visages sont peu détaillés

FIFA 19 : Une seconde incursion Switch honnête mais stagnante

Comme dans les anciennes moutures de la simulation, l'IA souffre régulièrement d'un placement étrange, d'appels déclenchés trop tard, et les collisions créent souvent des situations totalement loufoques, dans lesquelles trois ou quatre joueurs se tombent les uns sur les autres. Ce problème se règle en partie dès lors qu'on hausse le niveau de difficulté, ce qui n'est pas le cas des passes, souvent ratées, la faute aux sticks présents sur les Joy-Con, dont la butée est trop brusque et les mouvements, imprécis. On préférera ainsi, si possible, se servir du pad Pro, afin de retrouver de la précision dans les gestes. En cas de problème sur le terrain, il faudra cependant faire sans de nombreuses options tactiques. Il est ainsi impossible d'utiliser les paramètres d'équipe personnalisée en fonction de l'attitude (offensive ou défensive), ni les remplacements rapides. Par contre, les statistiques détaillées sont là, même si ces dernières vont moins loin que dans les versions principales.

FIFA 19 : Une seconde incursion Switch honnête mais stagnante
La qualité de la relance se trouve être très importante dans cet opus

S'il manque les options liées aux premiers contrôles affinés, on parvient rapidement à s'amuser en haussant le niveau du jeu et en plongeant dans le mode Carrière ou Ultimate Team. Au bout de quelques parties, on prend la mesure de la défense, qui arrive bien plus facilement à se défaire du pressing, permettant de mieux développer son jeu. Ainsi, si on regrettera un manque général d'améliorations dans le gameplay, il serait malhonnête de ne pas souligner un bon équilibrage général, même si ce dernier se rapproche plus de FIFA 18 que de l'opus de cette année, par son aspect "attaque rapide" et sa "défense debout, mais rugueuse".

Un bel affinage technique

S'il y a une chose qu'on ne pourra pas reprocher à FIFA 19 sur Switch, c'est son optimisation. La console gère parfaitement le moteur Ignite, et reste de manière constante à 60 images par seconde, en mode TV comme en portable. Les baisses ne se font sentir que lors de ralentis ou de l'entrée des joueurs. Rien de problématique puisque dès qu'on joue, tous les voyants sont au vert. Globalement, les animations sont plus fines et la gestion des éclairages est bien meilleure avec une saturation mieux gérée.

FIFA 19 : Une seconde incursion Switch honnête mais stagnante
De manière générale, le jeu est plus fin et plus lisible que l'édition 2018

Cela a pour effet de proposer un jeu plus agréable à l'oeil, améliorant l'expérience portable introduite l'année dernière. Si le public est laid et que les visages, hors stars, sont assez peu détaillés, on se retrouve en face d'un titre faisant honneur à son support.

On note quelques problèmes de collisions et de physique au niveau du ballon, mais cela correspond plus au moteur vieillissant qu'à des bugs ou un problème de développement. Si cela peut passer pour un détail, il ne faut pas oublier que la portabilité du titre est son principal argument, et que cette optimisation technique joue bien en plus en sa faveur que l'inverse.

Les notes
+Points positifs
  • La portabilité
  • Des visuels affinés et un framerate constant
  • Les quelques nouveaux modes
  • Possibilité enfin intégrée de jouer contre ses amis en ligne
-Points négatifs
  • Les améliorations de fond pour la plupart absentes de cette version
  • L'imprécision des commandes via les Joy-con
  • La faiblesse des gardiens toute difficulté comprise
  • Un contenu tout de même bien amputé
  • Les commentaires français, inintéressants

FIFA 19 sur Switch stagne et ne parvient pas réellement à corriger les problèmes de son prédécesseur, en incluant des gardiens toujours aussi faibles, en limitant trop son contenu, notamment tactique, et en oubliant d'améliorer les sensations en jeu. Cependant, il contient bien ce qui fait l'essentiel de son ADN, a soigné son aspect technique et introduit quelques nouveautés dont les compétitions européennes et le face à face en ligne via sa liste d'amis. On appréciera également les nouveaux modes en Coup d'Envoi, la portabilité et l'affinage de sa technique. Malheureusement, FIFA 19 Switch n'a aucune concurrence, ce qui en fait un titre honnête pour qui veut jouer partout. Mais pour les mêmes raisons, il en résulte un opus qui ne progresse pas réellement vis à vis de FIFA 18, et dont l'écart avec les versions principales est encore plus criant. Au final FIFA 19 fait le travail, mais ne reste à conseiller qu'aux amateurs de football dans l'impossibilité de jouer sur les autres supports.

Profil de MalloDelic
L'avis de MalloDelic
MP
Journaliste jeuxvideo.com
01 octobre 2018 à 20:56:49
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (48)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
7.5/20
Mis à jour le 02/10/2018
Nintendo Switch Sport Electronic Arts EA Sports Football
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Wolcen : Lords of Mayhem – Une alternative à Diablo III ?
    PC
  • Preview : Fire Emblem Three Houses : Plus accessible, plus permissif
    SWITCH
  • Preview : The Surge 2 : Une consolidation des forces et un lissage des faiblesses ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce