Menu
Life is Strange 2
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • Mac
  • Linux
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Jeux Aventure / Derniers tests jeux vidéo / Life is Strange 2 / Tests Life is Strange 2 /

Test du jeu Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

Test : Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...
PC PS4 ONE
Life is Strange 2
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Panthaa
L'avis de Panthaa
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
26 septembre 2018 à 09:34:51
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (15)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.3/20
Tous les prix
Prix Support
5.99€ PC
31.99€ PC
Voir toutes les offres
Partager sur :

Trois années après une première saison qui enchanta les amateurs d’interactive drama de par son aura, son cadre et ses personnages, “Life is Strange par DONTNOD” est bel et bien de retour. Exit les aventures de Max et Chloé qui s’étaient offertes entre temps une préquelle signée Deck Nine, et place à une toute nouvelle histoire, très différente de la première formule à bien des égards. Et si le travail est bel et bien présent sur cette aventure, plus mature que la précédente, force est de constater qu’elle n’a pas, pour l’instant en tout cas, le même pouvoir d’attraction que la précédente, ni-même, étrangement, la même maîtrise du medium vidéoludique…

Un panorama entre deux embûches...

Test épisodique : mode d’emploi :
Comme vous avez pu le constater sur Jeuxvideo.com, notre façon de tester les jeux épisodiques a changé. Ainsi, cette version du test de Life is Strange 2 évoluera au gré des épisodes, embarquant de nouveaux paragraphes hérités des tests dédiés aux épisodes 2, 3, 4 et 5. La conclusion, quant à elle, évoluera à chaque nouveau pan diffusé.

Une aventure d’actualité, plus mature qu’auparavant

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

Life is Strange 2 vous place directement aux commandes de Sean Diaz, jeune adolescent de Seattle qui vit une existence paisible avec son père, garagiste, et Daniel, son petit frère en mal d’amour et d’attention. Au bout de quelques minutes de jeu, un événement tragique survient et les deux frères sont contraints de fuir leur quotidien, pourchassés par la police pour un meurtre qu’ils n’ont pas commis.

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

Au coeur d’une Amérique qui verra quelques jours plus tard l’élection de Donald Trump, Sean et Daniel subiront durant leur périple le racisme, la solitude et le chagrin. Ils devront alors, au cours de cinq épisodes, se rattacher à une poignée de choses restantes dans leur vie : la fraternité, d’une part, mais aussi et surtout l’étrange pouvoir développé par Daniel lorsqu’il perd le contrôle de ses émotions.

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

Cette faculté, surnaturelle, que les deux frères devront identifier et dompter, leur permettra de braver les embûches et d’arriver jusqu’au Mexique, ultime objectif et terre sur laquelle ils seront en toute logique délivrés de cette fuite en avant. Sean aura d’ailleurs très vite la lourde tâche d’assumer son nouveau rôle d’adulte responsable et devra se détacher brutalement de sa vie d’adolescent insouciant. Un passage, d’un âge à l’autre, que devra assurer le joueur à travers les nombreuses épreuves qui composent Life is Strange 2.

Une alternance de tempo qui fait souvent mouche

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

Ce premier épisode nous propulse donc à travers quatre grosses séquences bien distinctes. Certaines nous proposeront pléthore d’éléments avec lesquels interagir, apportant leur lot de choix parfois moraux, là où d’autres seront plus intimistes. Dans ces dernières, c’est la relation entre Sean et Daniel qui est au coeur du récit et des dialogues. On y découvre une toute nouvelle dynamique dans Life is Strange : l’importance de l’exemple que l’on donne à notre jeune frère, en fonction de nos actions en tant que joueur.

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

On distingue donc au fil du premier épisode trois axes majeurs d’influence : la vulgarité, l'honnêteté, et la violence. Suivant nos réactions à diverses séquences ou dialogues, Daniel retiendra des comportements et les reproduira, on l’imagine, à l’avenir, dans les épisodes futurs. Nous ne pouvons malheureusement pas juger de la pertinence des conséquences à l’heure actuelle car les répercussions sont actuellement minimes pour ne pas dire invisibles… Par ailleurs, n'espérez pas voir des séquences alternatives en fonction de vos choix, car même en ayant refait l’épisode en prenant des choix opposés, le déroulement est globalement le même, du début jusqu’à la fin, ce qui est plutôt dommage vu le genre sur lequel nous sommes.

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

Toutefois, gardons à l’esprit que le déroulement de l’épisode reste agréable et dénué de fausse note. De la fameuse séquence de début de fuite jusqu’au dénouement de ce premier tronçon, on se sent régulièrement touché par l’histoire des deux frères, malgré le fait que Daniel apparaisse, de prime abord, insupportable, car totalement déconnecté de ce que vit Sean. Ce dernier, par l’intermédiaire du joueur, est donc forcé de lui mentir sur la réalité de leur fugue, et le protège sans cesse, faisant attention à qui il parle, à ce qu’il dit ou à ce qu’il fait pour ne pas éveiller l’attention sur le duo, activement recherché par la police.

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

On se surprend à avoir de la peine lorsque des coups durs frappent la fratrie, mais aussi à être touché lorsque le grand frère prend soin de son protégé. Livrés à eux même, sans technologie et sans horizon clairement dessiné, les frères Diaz parviennent en l’espace de 2 à 3 heures à nous perdre avec eux et à nous embarquer dans un road trip improvisé, profitant de temps en temps d’un beau panorama qui permet de souffler entre deux moments de tension. Une détresse qui n’est d’ailleurs pas sans rappeler celle que l’on expérimente dans Detroit Become Human à travers l’arc de Kara et d’Alice. Une séquence en particulier (soit un quart de l’épisode de Life is Strange 2) repose en effet sur les même ressorts en matière de choix et de morale. Une coïncidence malheureusement fortuite au vu des timings de production, mais qui aura un petit goût de déjà vu pour celles et ceux qui auront fait l’aventure de Quantic Dream quelques mois avant Life is Strange 2, et qui seront ici mis face à la même situation, d'un jeu à l'autre.

Trailer de Life is Strange 2 : Episode 1

Chargement de la vidéo Life is Strange 2 trailer

Un enrobage technique et sonore de qualité

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

Bien évidemment, l'épopée présenté ici ne serait pas aussi efficace sans une bonne bande-son et à ce niveau-là, DONTNOD sait toujours y faire. La B.O., sans atteindre la qualité de celle de première saison, accompagne parfaitement notre road trip et brillera à plusieurs moments de fuite, arborant des thèmes forts ou de belles trouvailles en matière de musique folk et pop. Les doublages sont également de très bonne facture et l’aspect graphique du titre bénéficie du gros travail effectué par le studio depuis son passage sur l’Unreal Engine 4.

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

Plus fin, plus réaliste et plus détaillé que ses épisodes précédents, Life is Strange 2 propose un niveau de qualité équivalent à celui des Aventures Extraordinaires de Captain Spirit. Il en reprend d’ailleurs l’initiative en matière de dynamisme des dialogues et des enchaînements d’interactions. Toutefois, le titre se sent parfois un peu trop obligé de rendre certaines séquences interactives, et ça se voit clairement...

De bonnes idées en matière d'interaction… parfois mal exécutées

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

La nouvelle dynamique de game design, qui propose ici de s’attarder sur l’éducation de Daniel en fonction de nos actions, est donc le gros focus de l’aventure, laquelle semble délaisser au passage ce qui faisait en partie le succès de la première saison. Une multitude d’éléments jadis appréciables semblent donc être devenus mineurs aux yeux des équipes. Nous pourrions citer à titre d’exemple le “journal intime” de Max, qui offrait des récits passionnés et passionnants, et qui laisse ici place à un carnet de dessin finalement assez peu entretenu. Dans ce dernier, Sean crayonne quelques croquis ornés d’inscriptions descriptives, lesquelles ne sont d’ailleurs plus directement traduites en français. Vous devrez donc, comme avec n’importe quel document du jeu, appuyer sur une touche pour obtenir la traduction, ce qui enlève pas mal de charme à la démarche.

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

Les SMS, qui étaient jadis un bon moyen de se sentir immergé dans l’aventure et de constater que les différents PNJ réagissent à nos actes, sont également sous-exploités dans cette suite. Ils seront donc relégués en second plan, mais de manière tout à fait logique puisque Sean doit “faire le mort” auprès de ses amis. Le téléphone portable ne servira donc qu'au début de l’aventure mais sera assez vite oublié.

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

Quant aux photos que prenait notre héroïne à divers endroits dans Life is Strange, elles sont ici remplacées par quelques paysages que va croquer notre personnage et seront réalisés grâce à une interaction, en plusieurs étapes, avec le décor. Partant d’une bonne idée, cette feature est assez mal exécutée puisque l’on se contentera de cibler un plan, de tourner le stick de la manette et de répéter l’action jusqu’à avoir terminé le dessin. Dommage de ne pas en avoir fait un art plus complexe à maîtriser, quitte à s’inspirer d’autres productions du même type.

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

Ces nouvelles interactions, minimes et minimalistes, jalonnent le récit à intervalle régulier, sans avoir d'intérêt ou de finalité. Le comble est atteint lorsque les frères Diaz dansent en rythme et que l'on peut gérer la caméra pour zoomer, dézoomer, et faire un “tilt”... DONTNOD semble vouloir familiariser le joueur avec ces “petites actions interactives” mais leur ludicité et leur profondeur sont pour l’instant très limitées. Espérons donc qu’elles gagnent en ingéniosité et en utilité au gré des épisodes.

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

Notons tout de même l’apparition de quelques ajouts sympathiques au rang des nouveautés. Parmi eux, on retrouve l’inventaire, totalement remanié et symbolisé par le sac à dos de Sean, lequel peut d’ailleurs être customisé grâce à de petits porte-bonheurs retrouvés dans les niveaux. Quant aux références multiples à la pop culture, elles sont ici remplacées par quelques clins d’oeils à des jeux connus comme Minecraft ou The Last of Us, et qui sont plutôt bien amenées par l’écriture.

On the road again…

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

Le teaser de l’épisode 2 nous présentait nos héros en plein entrainement de maîtrise de pouvoirs, façon Rey dans Star Wars 8. En effet, nos rescapés d’infortune, accompagnés du fidèle canidé Champignon, parcourent la forêt hivernale et ont élu domicile dans un chalet abandonné. Ils y survivent, bravant le froid et formant Daniel progressivement. Malheureusement ce dernier est malade et Sean va prendre l’initiative de partir vers Beaver Creeks à la rencontre de leurs grands parents. Une fois là bas, c’est une épineuse situation qui se présentera à eux : rester en sécurité “en famille” ou partir, tout en sachant qu’ils sont toujours activement recherchés par la police et ne doivent donc pas ébruiter leur présence.

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

Seulement voilà, il faut bien que jeunesse se fasse et Daniel comme Sean ne pourront résister à leur envie de changement. Le Mexique, leur ancienne vie, les pouvoirs de Daniel, le mystère qui entoure les événements de Seattle, la vie de leur mère dans cette bâtisse : tout incite à enfreindre les règles mises en place par les grands-parents, soucieux de leur sécurité. En quatre longues séquences, durant parfois plus d’une heure en fonction de votre curiosité, on explore donc un squat, la maison des grands parents ou encore le marché de Noel.

Captain Spirit fait son entrée

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

Ce bon vieux Captain Spirit, qui s’était offert un épisode gratuit en amont de Life is Strange 2, s’invite donc dans le récit de ce second épisode, qui plus est d’une manière très maline. Le jeune Chris tiendra une place importante dans le récit et viendra dynamiser le duo, rendant toujours plus floue la mécanique de choix, ce qui est une excellente chose qui rend bien moins manichéenne la manière dont on “éduque” notre petit frère. Le père de Chris a lui aussi ses secret et fait partie de ces petites histoires à explorer durant l’épisode.

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

Un épisode parfaitement dosé

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

On notera durant l’épisode un excellent équilibre entre la narration, l’aventure, les interactions, les choix et ces petits moments de calme, contemplatifs à souhait. Ces derniers sont assez nombreux dans l’épisode et on ne pourra que s’incliner face à la maîtrise de DONTNOD sur le sujet. Mention spéciale à la longue traversée de la forêt, toute en musique, et surtout à la séquence de chant et guitare, campée par l'intrigante Cassidy. On pourra pointer du doigt certaines séquences (surtout dans le squat) où il faut absolument trouver un objet précis pour faire avancer l’histoire, et où il sera très simple de tourner en rond, mais en dehors de ça, tout se passe naturellement et de manière très fluide. L’OST, mêlant compositions originales et musiques empruntées à l’aventure de Captain Spirit, fonctionne très bien et accompagne parfaitement le voyage de nos deux héros. Côté sound design en revanche, on notera pas mal de bugs sonores dans la seconde moitié de l'épisode. Des problèmes probablement corrigés par le patch day one.

Et les choix dans tout ça ?

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

Si l’écriture et le rythme se sont améliorés, au même titre que la mise en scène et l’intéractivité, il reste un pan qui nous avait sérieusement fait douter durant l’épisode 1 : les conséquences de nos choix. Sur ce nouvel opus, il est encore difficile de déceler l'impact de nos choix sur la trame principale mais on remarque une grosse variété de situations qui découlent directement de nos actions dans l'épisode. La finalité de tout ceci reste à déterminer mais l'épisode offre une vraie implication, auréolée par beaucoup d'intéractions via les pouvoirs de Daniel.

Un cadre fait de rites de passage et de choix difficiles

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

Sur l'épisode 3, Sean et Daniel Diaz se retrouvent en Californie, à travailler dans une plantation illégale de cannabis. Leur train-train quotidien se résume à une vie de hippie en forêt, entre deux sessions de travail. Ils vivent donc dans un campement qu’ils partagent avec d’autres “employés” de la plantation et s’y reposent le soir. La journée, ils se frottent à la dangereuse autorité de Big Joe, homme de main du représentant local du cartel de la drogue pour qui tout ce beau monde doit travailler en toute clandestinité. Le but des frères Diaz ? Collecter suffisamment d’argent, tout en faisant profil bas, dans le but de partir pour le Mexique.

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

Les pouvoirs de Daniel doivent donc se faire discrets, et Sean doit s’intégrer au sein du groupe tout en étant la caution de son petit frère auprès de ses employeurs. Pas évident de concilier tout ceci, surtout lorsque les hormones du jeune Sean le travaillent… La belle Cassidy, qui nous avait envouté par sa cover à la guitare sèche dans l’épisode 2, est ici le guide de notre fratrie au sein du groupe. Elle nous met notamment en garde contre Finn, un ex-taulard qui se prend d’amitié pour Daniel, qu’il a tendance à couver mieux que Sean, malgré toutes les tentatives du joueur pour regagner le coeur du petit prodige aux pouvoirs télékinésiques.

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

Un rythme dynamique mais trop peu de lieux explorés…

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

Côté gameplay, cet opus fait bien son travail, nous proposant d’alterner entre des dialogues, quelques séquences timées, du déplacement, quelques séquences à QTE et deux ou trois plans de mise en scène plutôt bien illustré et rythmés par de l’OST sous licence. On appréciera notamment Justice - D.A.N.C.E. ou encore Melancholy Hill de Gorillaz qui font très clairement leur petit effet. Malheureusement, ces musiques ne trouvent pas l’écho de compositions originales, une des forces de l’épisode 2. On regrettera également de ne pas suffisamment voyager dans cet opus : la plantation, le squat, une petite phase de flashback et c’est presque tout...

Life is Strange 2 : Une fuite en avant aux débuts un peu poussifs...

Là où les précédents épisodes n’étaient pas vraiment avares en lieux à explorer, lesquels étaient généralement remplis de lectures enrichissant le contexte et le lore de la saison, cet épisode 3 se montre assez timide au niveau des "à-côté" et privilégiera les actions et les choix. Tout comme l’épisode 2, quelques jours après le lancement de l’opus, pas mal de bugs demeurent non-corrigés (boucles d’animation qui s'enchaînent mal, des ciseaux qui volent constamment durant la scène de la découpe, potentiel bug sonore durant une séquence). Ce n’est pas suffisant pour sortir de l’immersion proposée ici par un rythme soutenu, mais c’est tout de même regrettable.

Le Gaming Live de cet épisode 2

Les notes
+Points positifs
  • dilemmes moraux liés à l’éducation de Daniel
  • L'évolution de Sean
  • Techniquement plus beau, plus net et bien mieux animé
  • Des environnements plus grands et plus ouverts...
  • Belle bande-son et doublages de qualité
  • Récit de plus en plus touchant et mature
  • Des embranchements qui commencent à se dessiner
-Points négatifs
  • Pas mal de faux choix qui mènent systématiquement aux mêmes conséquences
  • Quelques séquences interactives totalement inutiles (surtout dans l'épisode 1)
  • Quelques ratés sur le debuggage
  • Un aspect “journal intime” et SMS bien moins prenant que dans la première saison

Après un premier épisode en demi-teinte, Life is Strange 2 prend enfin son envol à travers un très bon épisode 2 qui ouvre la voie à un épisode 3 plus court mais bien plus intense. On y voit se dessiner de vraies conséquences et une trame qui gagne en intensité et en implication du joueur. Un propos mature et intelligent que nous avons hâte d’approfondir dans la suite de l’aventure.

Profil de Panthaa
L'avis de Panthaa
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
26 septembre 2018 à 09:34:51
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (15)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.3/20
Mis à jour le 17/05/2019
PC PlayStation 4 Xbox One Aventure Point'n Click Square Enix DONTNOD Entertainment
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Call of Duty : Mobile, du multi accessible dans le creux de la main – E3 2019
    IOS - ANDROID
  • Preview : Destroy All Humans ! – Vers un remake respectueux et déjanté – E3 2019
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Carrion - L'horreur inversée dans un Metroidvania brutal et jouissif - E3 2019
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce