Menu
The King's Bird
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • Switch
  • ONE
  • Mac
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Tous les jeux / Jeux Plate-Forme / Derniers tests jeux vidéo / The King's Bird /

Test du jeu The King's Bird - Un plateformer qui donne des ailes ?

Test : The King's Bird - Un plateformer qui donne des ailes ?
PC Mac
The King's Bird
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de mrderiv
L'avis de mrderiv
MP
Journaliste jeuxvideo.com
16 septembre 2018 à 12:00:02
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Voir toutes les offres
Partager sur :

Afin de se démarquer au sein d'un marché du plateformer saturé de propositions originales, The King's Bird joue la carte de l'élan, ou plutôt du maintient de l'élan à mesure que votre personnage s'élance dans les airs avec grâce entre deux séquences de plateforme où votre sens du timing sera mis à rude épreuve. Élégant dans sa proposition, le titre de Serenity Forge enferme cependant son concept derrière les barreaux d'un level design trop étouffant pour permettre au joueur de prendre son véritable envol.

The King's Bird trailer

Chargement de la vidéo

Vole ma fille.

The King's Bird - Un plateformer qui donne des ailes ?

Minimaliste, l'histoire du jeu nous narre une quête de liberté, celle d'une jeune fille rêvant d'aventure au-delà des frontières closes de son monde. Confinée dans un espace clos par un père trop protecteur, notre héroîne bondissante parvient cependant à acquérir une partie du pouvoir qui l'enchaîne afin de laisser libre court à ses aspirations baroudeuses. S'offre alors à nous la base du gameplay de ce King's Bird, un plateformer aérien basé sur la grâce du mouvement. Après un tutoriel trop succin au cours duquel les bases du free running nous sont inculquées, nous débloquons l'aptitude principale du jeu : le vol plané. Dans un gracieux ballet aérien soutenu par une jolie bande-son, notre aérienne héroïne bondit de plateformes en piliers verticaux dans un assemblage de niveaux à la difficulté croissante qui s'adresse avant tout aux amoureux de vitesse, de parfaite exécution et dans une moindre mesure, aux amateurs d'ambiance graphique élégante.

The King's Bird - Un plateformer qui donne des ailes ?

Les aspirations narratives du départ laissent vite place à une construction plus classique basée sur une série de défis à compléter dans le but de progresser au sein des cinq régions du jeu. Et si chaque nouvelle zone affiche une palette de couleur spécifique, rien n'évolue de manière franche du côté de la jouabilité et de renouvellement des situations. Le joueur réalise une série de défis ayant pour but la récolte d'orbe lumineux dans des niveaux retors où sa capacité à sauter, dasher, planer et effectuer des wall jump sera mise à l'épreuve. Le rythme de l'ensemble réside dans la conservation d'énergie entre les sauts du fait d'une durée limitée de la capacité de vol plané. La taille de l'écharpe portée par la jeune fille réduit à mesure qu'elle virvolte dans les airs, un indicateur visuel qui n'est pas sans faire penser à celui d'un certain Journey.

The King's Bird - Un plateformer qui donne des ailes ?

Chaque surface touchée réinitialise vos capacités de mouvement afin de créer une série d'enchaînements précis, de sauts gracieux et d'élans à réutiliser afin d'atteindre la suite du niveau. Néanmoins, l'appel de la liberté des premiers niveaux du jeu laisse rapidement place à un level design bien plus étriqué où les rares moments au doux parfum de Sonic sous stéroïdes ne surviennent qu'au prix de longues séquences die and retry entre deux mares toxiques et autres surfaces épineuses mortelles. Les choses s'arrangent quelque peu dans certains niveaux plus ouverts où la véritable nature du gameplay basé sur l'élan peut enfin s'exprimer à son plein potentiel. Cette crainte constante d'embrasser sa vocation initiale finit par déteindre sur le comportement du joueur qui apprend vite à se méfier de la vitesse alors qu'il devrait, en toute logique, la rechercher à tout prix.

Comme un oiseau en cage

The King's Bird - Un plateformer qui donne des ailes ?

À quoi reconnaît-t-on un bon plateformer ? Dans la précision des contrôles répondront les mordus de performances et de speed run. Des titres comme Super Meat Boy, Ori and the Blind Forest ou le récent Celeste démontrent toute l'importance de la chose : sans précision, la plateforme n'est rien. Manque de bol, The King's Bird manque d'un iota de cette fameuse précision pour prétendre jouer dans la même cours que les titres cités un ci-dessus. Entre une physique trop souvent capricieuse et des réceptions glissantes, difficile de progresser avec grâce au beau milieu d'un level design ou tout ou presque souhaite notre mort. Vitesse élevée et imprécision font rarement bon ménage dans un plateformer hardcore.

Des checkpoints sont fort heureusement placés un peu partout dans des niveaux à la difficulté certes grandissante, mais à la réinvention quasi-inexistante au fil du jeu. Les mécaniques de gameplay, tout comme le design global des environnements restent comme figés d'un bout à l'autre de l'aventure. Préparez-vous à mourir de nombreuses fois à la moindre erreur de saut et à recommencer encore et encore certains passages. La présence d'un mode assisté personnalisable à souhait vient minorer cet écueil en permettant de jouer sur différents paramètres comme la vitesse du jeu, le nombre de checkpoint, la résistance de l'air et bien d'autres facteurs essentiels au niveau de difficulté du titre.

The King's Bird - Un plateformer qui donne des ailes ?The King's Bird - Un plateformer qui donne des ailes ?

Entre deux tentatives de narrations environnementales à la Journey (via des fresques au mur, ou différentes séquences émotions sur fond de musique mélancolique), on se laissera bercer par une bande-son efficace où les sonorités changent de manière dynamique en fonction de nos actions.

Les notes
+Points positifs
  • Un bon système de déplacement basé sur la physique de l'élan
  • Environnements minimalistes élégants
  • Bande-son dynamique
  • Mode assisté très personnalisable
-Points négatifs
  • Les contrôles manquent de précision.
  • Environnements et challenge peu variés
  • Un level-design qui bride les possibilités du jeu
  • Aspect narratif vite oublié

The King's Bird est tel un oiseau en quête de liberté dont les ailes auraient été plombées par un level design frustrant et un gameplay en manque de précision. Les premiers moments de grâce passés, il se mute en jeu de plateforme trop étriqué, tant dans ses environnements que dans sa capacité à se renouveler sur la durée. Dommage, car la mécanique de vol plané basé sur l'élan laisse parfois entrevoir le réel potentiel d'un titre que l'on sent bien trop bridé par son impératif de difficulté.

Profil de mrderiv
L'avis de mrderiv
MP
Journaliste jeuxvideo.com
16 septembre 2018 à 12:00:02
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Mis à jour le 16/09/2018
PC Mac Plate-Forme Serenity Forge
Dernières Preview
PreviewStar Wars Jedi Fallen Order : trois heures de jeu plutôt encourageantes 17 oct., 17:00
PreviewPokémon Épée et Bouclier : De bonnes idées, mais un épisode trop classique ? 17 oct., 15:00
PreviewLegends of Runeterra : Le jeu de cartes de Riot pourrait rivaliser avec Hearthstone ! 16 oct., 04:00
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
Pokémon Épée / Bouclier
15 nov. 2019
3
The Last of Us Part II
21 févr. 2020