Menu
Death's Gambit
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • Switch
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Death's Gambit : Que vaut ce Dark Souls en 2D ?
PC PS4
Death's Gambit
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Ayden_
L'avis de Ayden_
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 septembre 2018 à 08:44:01
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.5/20
Tous les prix
Prix Support
24.99€ PS4
Voir toutes les offres
Partager sur :

Porté par la vague des « Souls-like », Death's Gambit prône le combat de précision dans un univers en 2D médiéval-fantastique du plus bel effet. S’inscrivant dans l’esprit de la saga de Miyazaki, l’aventure mêle action, jeu de rôle et plateforme pour un cocktail morbide au cœur de Siradon. Fruit d’une gestation de trois longues années, l’œuvre de White Rabbit débarque avec un sac rempli d’ambitions, que ce soit sur le plan technique ou ludique. Voyons ensemble si la formule parvient à confirmer l’impression positive des premières heures…

Un trailer qui donne le ton

Chargement de la vidéo Death's Gambit trailer
Death's Gambit : Que vaut ce Dark Souls en 2D ?

Dans un paysage de fin du monde, tout n’est que mort et désolation. Surplombant les corps amoncelés, les flammes encore vives laissent présager du drame qui vient de se jouer. Face à Vrael, le chevalier Sorun – seul "survivant" de son escouade – est désemparé. Alors qu’il emprunte le chemin de Vados pour avertir les familles, l’homme est stoppé par la Mort. L’entité maléfique lui propose un pacte : le ressusciter afin que l’homme déchu lui offre ses services. Alors que le sang s’écoule sur le contrat, le héros retrouve son enveloppe et ses aptitudes originelles, l’aventure peut commencer !

Death's Gambit : Que vaut ce Dark Souls en 2D ?Death's Gambit : Que vaut ce Dark Souls en 2D ?Death's Gambit : Que vaut ce Dark Souls en 2D ?

CLASSE DE PRESTIGE

Death's Gambit : Que vaut ce Dark Souls en 2D ?

Avant d’entamer son long périple, le joueur est déjà passé par la création de l’âme définissant les caractéristiques de l’avatar. Chacune des sept classes (Soldat, Assassin, Chevalier de sang, Magicien, Noble, Sentinelle et Acolyte de la Mort) est répartie en plusieurs catégories : vitalité, force, finesse, endurance, intelligence, hâte et peur. Il est ainsi possible de créer un personnage qui soit puissant et résistant ou bien opter pour un adepte des attaques à longue distance et de la magie. Il est indispensable de ne pas négliger ces préparatifs sous peine d’éprouver de grosses difficultés rapidement. En effet, en fonction de la caste sélectionnée, l’équipement change et, surtout, l’énergie d’âme (autrement dit les sorts magiques) est octroyée de différentes manières. Selon les cas, celle-ci s’obtient en contre-attaquant, en esquivant, en utilisant une plume de soin ou encore en bloquant les coups. Il faut donc s’assurer que les approches défensives et offensives de Sorun correspondent à votre style de jeu. Une fois que votre protagoniste est prêt, il est temps de croiser le fer avec des ennemis qui ne vous laisseront pas une minute de répit.

Death's Gambit : Que vaut ce Dark Souls en 2D ?Death's Gambit : Que vaut ce Dark Souls en 2D ?Death's Gambit : Que vaut ce Dark Souls en 2D ?

LE PACTE MAUDIT

Death's Gambit : Que vaut ce Dark Souls en 2D ?
Un certain sens du déséquilibre.

Dans l’espoir de retrouver un jour sa mère, Sorun a décidé de faire confiance à la Faucheuse et se retrouve dans la peau d’un immortel condamné à répéter les combats pour trouver les failles d’opposants toujours plus redoutables. Cette approche, forcément intéressante en matière de gameplay, l’est aussi d’un point de vue scénaristique. Lors de certains trépas, vous assisterez à plusieurs séquences de flashback faisant la lumière sur les actes passés du héros. Cela ne change pas le fil rouge du jeu, cependant cela permet de donner plus de corps et d’importance à votre personnage de pixels. Car celui-ci va en voir de toutes les couleurs ! Death’s Gambit repose sur le sens du timing et chaque ennemi rencontré impose une approche différente, que ce soit par le biais d’une contre-attaque, d’une esquive et d’un coup puissant ou encore d’un assaut à distance. Bien évidemment, la taille des antagonistes a un impact sur la manière de se mouvoir et d’opérer. À l’image d’un « die and retry », le titre de White Rabbit n’épargne pas les nerfs mais reste néanmoins accessible grâce aux plumes de Phénix – faisant office de soin – ou aux éclats, sorte d’artefacts permettant de grimper de niveau en se reposant auprès d'autels et autres statues. Ces lieux, plateforme de sauvegarde, sont positionnés un peu partout sur la map et évitent de se farcir de longues séquences de grind. Death’s Gambit ne manque pas d’idées, dispose d’un bestiaire intéressant et propose un beau challenge. Mais c'est sans compter sur certains éléments perturbateurs...

Death's Gambit : Que vaut ce Dark Souls en 2D ?Death's Gambit : Que vaut ce Dark Souls en 2D ?Death's Gambit : Que vaut ce Dark Souls en 2D ?

COSTUME D’APPARAT

En dépit de sa jolie plastique rétro, Death’s Gambit montre malheureusement ses limites dans la fougue et l’impact des affrontements. Les animations sont, pour la plupart, assez moyennes et on a souvent la désagréable impression d’incarner un personnage pataud, qui peine à réagir avec dynamisme. La palette des mouvements manque d’envergure et la lourdeur des déplacements (les sauts !) se révèle souvent gênante dans la progression. C’est un crève-cœur car tout le reste du jeu impose le respect. Graphismes, musiques, ambiance et même level-design, tout est soigné et donne envie de poursuivre l’aventure. Les environnements sont un peu petits cependant ils gomment ce manque d’espace par une variété de tous les instants. Là où le titre est en revanche moins pardonnable, c’est dans la profusion de bugs et de crashs. On aurait aussi aimé que l’interface soit plus claire. Vraisemblablement, et malgré ses indéniables qualités, Death’s Gambit aurait mérité quelques mois de développement supplémentaires. Cela lui aurait permis d’atténuer le manque de punch des affrontements (c'est criant contre les boss, ça manque d'impact sonore et de recul au niveau de l'animation) ou de lui éviter un syndrome « boss rush » un peu trop présent. Ce n’est pas mauvais néanmoins l’ensemble manque de finition.

Les notes
+Points positifs
  • D'une grande beauté
  • L'ambiance musicale
  • La mise en scène et les flashbacks
  • Les différentes classes
  • Bon challenge
  • Le scénario et les dialogues
-Points négatifs
  • Animations en retrait
  • La lourdeur des combats
  • Bugs, crashs
  • Zones trop petites

Quel dommage ! Death’s Gambit est une aventure plombée par une finition brinquebalante et un gameplay d’une lourdeur énervante. Le personnage de Sorun est très classe mais manque de vivacité et souffre d’une palette de mouvements trop restreinte. Si l’on ajoute l’interface brouillonne, les zones trop petites et les bugs, il est indéniable que le jeu est sorti trop tôt ! Cela n’en reste pas moins un titre intéressant, disposant d’un bon challenge, cependant sans doute un peu trop ambitieux.

Profil de Ayden_
L'avis de Ayden_
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 septembre 2018 à 08:44:01
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.5/20
Mis à jour le 05/10/2018
PC PlayStation 4 Action RPG White Rabbit Interactive Adult Swim Games
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Pagan Online - Le hack'n slash venu de l'Est qui ne perd pas le nord
    PC
  • Preview : Harry Potter : Wizards Unite, un premier aperçu très encourageant
    IOS - ANDROID
  • Preview : Sekiro Shadows Die Twice - Un mariage réussi entre Dark Souls et Tenchu
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Sekiro Shadows Die Twice
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Mortal Kombat 11
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce