Menu
AIRHEART
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • Switch
  • Mac
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Airheart : Un Roguelike Dieselpunk stratosphérique
PC PS4 Mac
AIRHEART
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Silent_Jay
L'avis de Silent_Jay
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
25 juillet 2018 à 16:01:31
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
6.5/20
Tous les prix
Partager sur :

L'hybridation est source de créativité, voire d'innovation, et redessine les contours de nombreux genres en les mixant. Le mélange des concepts... tel est le mantra des studios suisses Blindflug et leur projet exprime cette vision. Airheart est ainsi qualifié par ses créateurs de Shooter Dieselpunk et emprunte sa structure au Roguelike. Les moteurs ronronnent. Les hélices fendent l'air. Il est grand temps de prendre notre envol et de parcourir les cieux.

Test AIRHEART en vidéo

Chargement de la vidéo

Vol, pêche & ascension

Airheart : Un Roguelike Dieselpunk stratosphérique

Qui n’a jamais rêvé de toucher du doigt les cieux ? Airheart est une invitation au voyage et à l’exploration. Dans la peau d’une jeune pilote et pêcheuse répondant au nom d’Amelia, vous vous élancez de la cité volante de Granaria à la recherche de la légendaire baleine céleste. Et tout comme Icare, illustre personnage de la mythologie grecque, l’ascension sera parsemée d'embûches... au risque de vous brûler les ailes. Le titre de Blindflug Studios revisite à sa manière le mythe de Mobi-Dick (oeuvre de l’écrivain Herman Melville publiée en 1851) au sein d’un univers qualifié par ses créateurs de Dieselpunk, comprendre par là un rétrofuturisme dérivé du Steampunk et couvrant la première moitié du 20e siècle.

Airheart : Un Roguelike Dieselpunk stratosphérique

Une ambiance onirique se dégage de ce Shooter à la direction artistique colorée faite d’aplats aux tonalités tantôt chaudes, tantôt automnales. Les environnements débordant de vitalité et les amas de terre flottant à plusieurs centaines de mètres de la surface rappellent au premier coup d’oeil les travaux de Hayao Miyazaki (dessinateur, réalisateur et producteur de films d'animation japonais et cofondateur du Studio Ghibli) à commencer par les poétiques Le Château dans le Ciel et Le Château Ambulant. Et les compositions musicales, bien que redondantes, prennent par la main le joueur et l’accompagnent tout au long d’un périple aérien 50% contemplatif, mais 100% corsé.

Airheart : Un Roguelike Dieselpunk stratosphérique

Seul le minimalisme de la narration laisse à désirer. Les aventures d’Amelia dans cet univers singulier aux inspirations multiples se dévoilent aux pilotes que vous êtes par touches, et seulement par touches. Les quelques images distribuées au compte-gouttes ne suffisent aucunement à combler notre curiosité naturelle face à ce monde énigmatique qui aurait mérité une présentation bien moins lapidaire. Airheart est un être avare en réponses. Les plus curieux resteront bien malgré eux sur leur faim.

Bande-annonce de Airheart

Chargement de la vidéo AIRHEART trailer

Le syndrome d’Icare

Airheart : Un Roguelike Dieselpunk stratosphérique

Airheart est une histoire d’ascension, non pas sociale, mais bien littérale. La surface n’ayant plus rien à offrir, les êtres humains et vivants se sont tournés tout naturellement vers un ciel peuplé de poissons volants de toute sorte et de pirates belliqueux. Le rêve d’Amelia est à portée d’avion, mais nécessite un vol extrêmement périlleux à travers les 14 niveaux de ce monde ; des strates à explorer et dépouiller de leurs ressources l’une après l’autre afin de progresser et de gravir les “marches” de la destinée.

Airheart : Un Roguelike Dieselpunk stratosphérique

Le titre de Blindflug Studios s’articule autour d’une action omniprésente mettant à rude épreuve vos compétences de pilote. L’utilisation du harpon pour arracher des parties de l’ennemi ou encore le jeter sur un autre esquif ajoute une profondeur de gameplay appréciable dans les affrontements. Cependant, le coeur de l’expérience est ailleurs. Sous ses airs de Shooter avec ses dogfights dynamiques et tactiques, Airheart cache en vérité un Roguelike, une aventure par définition répétitive qui pourrait de fait en rebuter certains. Amelia s’élance dans le ciel, destination la stratosphère, mais se doit à chaque vol de traverser les niveaux déjà visités pour s’élever toujours plus haut grâce à des plates-formes ascensionnelles, seule manière de passer à la strate suivante.

Airheart : Un Roguelike Dieselpunk stratosphériqueAirheart : Un Roguelike Dieselpunk stratosphériqueAirheart : Un Roguelike Dieselpunk stratosphériqueAirheart : Un Roguelike Dieselpunk stratosphériqueAirheart : Un Roguelike Dieselpunk stratosphérique
Airheart : Un Roguelike Dieselpunk stratosphérique

A chaque run, les pirates, la police et autres pêcheurs éliminés au préalable reviennent d’entre les morts et vous obligent à faire parler la poudre une nouvelle fois sans cet élément de surprise propre au genre. En effet, les niveaux ne sont pas générés procéduralement, il est donc aisé de les apprendre sur le bout des doigts et d’en être las après avoir parcouru des dizaines de fois les premières strates répondant au nom de “Cerisaie en Fleurs”. Les créatifs derrière ce projet brisent tout de même la monotonie de cette ascension en ajoutant tous les quatre niveaux un combat de boss mettant à l’épreuve vos talents de pilotes.

Airheart : Un Roguelike Dieselpunk stratosphérique

En bon Roguelike, la mort fait partie intégrante de Airheart. Une fois votre avion en piteux état, un retour au bercail s’impose. Traverser tous les niveaux en mode piqué et atterrir sur Granaria, voici la mission qui incombe à Amelia sous peine de tout recommencer à zéro. Si s’écraser sur la cité flottante vous coûte en matériel et en ressources, manquer cette dernière est synonyme de Game Over expéditif et punitif. Pourtant, si la jeune pilote parvient à se poser, la récompense est à la hauteur de l’exploit.

Gameplay : Visite des Cerisaie en Fleurs

Chargement de la vidéo AIRHEART Gameplay

Pour aller plus haut…

Airheart : Un Roguelike Dieselpunk stratosphérique

Roguelike rime avec montée en puissance de votre avatar, ici de son aéronef. Amelia est une pilote hors pair et seul son avion mérite toute notre attention. Rapidité, agilité, résistance et puissance de feu sont primordiales pour venir à bout des dangers qui guettent notre intrépide héroïne tout au long de sa quête. L’ascension ne se fait pas sans mal et nécessite de nombreuses améliorations dans l’espoir de venir à bout des ennemis qui peuplent les cieux. Et si la pêche vous octroie de l’argent durement gagné à dépenser dans la boutique, récolter des ressources vous ouvre les portes d’un système de craft complexe.

Airheart : Un Roguelike Dieselpunk stratosphérique

Son appréhension ne se fait pas sans heurt, mais le jeu en vaut la chandelle. Amasser les matières premières (ferraille, poudre à canon, tuyau…) et les combiner donnent accès à de nouveaux matériaux eux-mêmes combinables dans le but de créer toutes sortes d’inventions dont les recettes restent à découvrir un essai après l’autre. Armements et pièces détachées pour augmenter les statistiques de votre bolide modifient alors ostensiblement votre approche des prochains vols. Tout miser sur la vitesse ou encore la puissance de feu… à vous de choisir.

Bande-annonce de Airheart

Chargement de la vidéo AIRHEART trailer
Les notes
+Points positifs
  • Un univers Dieselpunk énigmatique et coloré…
  • Un mélange détonant de Shooter et de Roguelike
  • Une aventure poétique et enivrante
  • Un système de craft riche et percutant
-Points négatifs
  • … sous-exploité
  • Une expérience répétitive à la longue

Le pari était risqué. Et pourtant, Blindflug Studios le remporte sans sourciller. Mixer Shooter et Roguelike au sein d’un univers Dieselpunk flashy avait de quoi surprendre, mais Airheart est à la hauteur de cette surprise suscitée. Cette aventure poétique à 20 mille lieux dans les airs enivre par sa simplicité et l’efficacité de ses mécaniques de jeu dont les seuls défauts s’avèrent être la répétitivité et un lore trop peu exploité. A l’exception de ces fausses notes, Airheart donne le vertige et nous captive.

Profil de Silent_Jay
L'avis de Silent_Jay
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
25 juillet 2018 à 16:01:31
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
6.5/20
Mis à jour le 29/07/2018
PC PlayStation 4 Mac Action Shooter Blindflug Studios Aéronautique
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Shadow of the Tomb Raider : cinq heures de jeu qui rassurent
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Spider-Man : quatre heures de jeu très enthousiasmantes
    PS4
  • Aperçu : NBA 2K19 : un premier contact rassurant ?
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
Derniers aperçus
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Red Dead Redemption II
    PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Fallout 76
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Assassin's Creed Odyssey
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live