Menu
Conan Exiles
TOUS SUPPORTS
// VERSIONS DISPONIBLES : PC PS4 ONE
Créer un contenu
Test : Conan Exiles : l'énigme des nerfs d'acier
PC PS4 ONE
Conan Exiles
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de ChewbieFR
L'avis de ChewbieFR
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
17 mai 2018 à 19:14:00
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (32)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.8/20
Tous les prix
Prix Support
32.53€ PC
34.99€ PC
39.99€ PS4
39.99€ PS4
39.99€ ONE
52.02€ ONE
Voir toutes les offres
Partager sur :

Chaque jour, les développeurs de jeux vidéo se demandent ce que veut leur public. D’aucuns estiment qu’il s’agit d’aventure, d’autres de tir, ou bien de sport. Le studio Funcom, lui, a sa propre idée de ce qui est bon : « écraser ses ennemis, les voir mourir devant soi et entendre les lamentations de leurs femmes ». Voilà le credo qui porte Conan Exiles, un titre plein de bonnes choses, et qui méritait toutefois de rester encore une bonne minute au four.

Remarque

Ce test a été réalisé sur la version finale de Conan Exiles, fournie par l’éditeur. Nous avons principalement joué au titre sur une PS4 Slim, ainsi que sur PC. Les images correspondent à la version PS4.

Bien que les images qui parcourent ce test soient celles de la version PS4, Conan Exiles a été testé sur PS4 Slim, ainsi que sur PC. Et sur cette dernière plateforme, le jeu nous offre une exploitation sans panache de l'Unreal Engine 4 : 104 FPS en moyenne sur notre configuration de test PC MM Elite, en 1080p, et tous les détails visuels poussés au maximum. Si vous souhaitez vous assurer une expérience autour des 60 FPS dans les mêmes conditions, une carte comme la GTX 1060 6 Go devrait donc suffire. Notez que ce choix s’explique autant par les besoins en puissance 3D que par la consommation de VRAM, qui pourra monter à 4,7 Go, toujours en résolution 1080p. Parallèlement, le titre de Funcom affichant près de 9 Go de consommation RAM sur notre PC de test, la raison voudra que l’on vous conseille plutôt 16 Go pour y jouer. Mais il parait évident que le fait de n’avoir que 8 Go ne devrait pas vous handicaper beaucoup. Enfin, terminons avec l'utilisation CPU : une fois de plus, on est face à un jeu qui aura bien du mal à répartir équitablement sa charge de ce point de vue, privilégiant principalement un voire deux cœurs. Tous ces éléments nous conduisent à vous conseiller la configuration PC Gamer SKAAD pour une expérience optimale en 1080p.

Configuration recommandée par la rédaction

PC Gamer SKAAD budget : inférieur à 1050€
  • AMD Ryzen 5 1500X
  • 8 Go DDR4
  • Nvidia GTX 1060 6Go

59 FPS The Witcher 3 High 1080p
88 FPS Battlefield 1 Ultra 1080p
62 FPS AC Origins High 1080p

Notre avis sur Conan Exiles en moins de trois minutes

Chargement de la vidéo Test Conan Exiles en vidéo

Imaginé à l’écrit par Robert E. Howard au début du siècle dernier, incarné à l’écran par Schwarzy l’assommeur de dromadaires, le personnage de Conan le Barbare a fait le tour du monde et s’est retrouvé une nouvelle fois dans le nôtre en ce début de mois. Les concepteurs de ce nouvel opus ont choisi le genre de la survie, un concept rebattu et pourtant justifié : le célèbre Cimmérien est lui-même passé de vagabond à conquérant, développant peu à peu ses capacités et ses richesses dans un monde impardonnable.

Conan Exiles : l'énigme des nerfs d'acier
Hé, ho, on ne juge pas.

Ce n’est pas lui que nous incarnons, mais un personnage dont nous sélectionnons l’ethnie, le sexe, l’apparence ou encore la religion. Nos débuts sont plus que modestes : crucifié au cœur du désert pour avoir contaminé un puits, forniqué avec une bête ou je ne sais quelle autre raison avérée ou non, notre personnage attend patiemment de trépasser, nu comme un ver (pourrait-on parler de jeu de miches ?). Détournés de notre funeste destin par Conan, nous regagnons une liberté toute relative, s’arrêtant aux limites des Terres de l’Exil par un dispositif magique. Notre existence a désormais un horizon : subsister, comprendre notre place dans ce monde et nous imposer face à de nombreux dangers.

CONAN LE CRAFTEUR-CUEILLEUR

Très vite, des besoins primaires s’imposent à notre avatar infortuné ; la faim et la soif en tête de liste, signifiées par une jauge en perpétuelle décrépitude. Quelques pressions de la touche d’interaction et nous buvons l’eau pure d’une rivière, glanons des larves juteuses et arrachons de quoi fabriquer un pagne de fortune – le tout dans la panique la plus totale. Face aux tribus hostiles et aux monstres improbables, nous prenons congé en haut d’un rocher et reprenons notre souffle. La pénombre arrivant, nous avons passé notre première épreuve. Tout restera à faire au petit matin.

Sans défense au cœur de la plaine, nos débuts sont difficiles.

Conan Exiles : l'énigme des nerfs d'acierConan Exiles : l'énigme des nerfs d'acier

Un système de craft nous permet, à l’aide de rochers, de branches ou encore de fibres végétales, de concevoir nos premiers outils. La collecte de matières premières se fait déjà plus simple, et nous pouvons envisager de bâtir un abri de grès (et de force), peu esthétique mais efficace contre les ennemis et les tempêtes de sable. Une marmite rudimentaire nous fait éviter la diarrhée explosive provoquée par la viande crue, l’outre en peau nous offre une source d’eau mobile : les premiers éléments sont en place. Toutefois, Conan Exiles nous offre des possibilités bien plus riches, à condition d’en connaître le secret.

Conan Exiles : l'énigme des nerfs d'acier
Le menu des aptitudes.

Peu dégourdi à ses débuts, notre aventurier intrépide prend du galon grâce à une barre d’expérience se remplissant au fil de nos actions. Si la chasse et l’exploration nous font progresser timidement, un système de missions bien conçu nous fait remporter nos premiers niveaux avec davantage d’aisance : nommé « Périple », il nous propose de concocter une potion, de faire un combo d’attaques ou encore de découvrir un lieu précis, et nous offre en échange une belle somme de points d’XP. De quoi donner un peu de corps à notre odyssée, qui reste à la carte. Nos premiers niveaux en poche, nous pouvons développer deux éléments : nos attributs (force, vitalité, encombrement…) et nos aptitudes. Cruciales, ce sont ces dernières qui définissent ce que nous pouvons fabriquer en termes de logis ou bien d’armement.

Bientôt, nous posséderons une fière bâtisse en briques et en bois traité, dotée des techniques les plus avancées comme un garde-manger ou un monte-charge, et même d’esclaves (le monde de Conan se mouche dans les droits de l’Homme). Fonctionnalité développant l’originalité de ce titre, le système de sbires nous permet en effet d’assommer des malheureux avant de briser leur volonté sur une roue de la souffrance, et d’en faire des alliés dans cet univers menaçant. À la longue, le craft aura hélas de quoi nous fatiguer, en rendant la recherche des recettes et leur fabrication laborieuse sur tous les supports, avec une mention spéciale pour les consoles.

De mendiante à reine du désert.

Conan Exiles : l'énigme des nerfs d'acierConan Exiles : l'énigme des nerfs d'acierConan Exiles : l'énigme des nerfs d'acierConan Exiles : l'énigme des nerfs d'acierConan Exiles : l'énigme des nerfs d'acier

C’EST BEAU MAIS C’EST BUGUÉ

Une fois notre base érigée, nous serons tentés de faire nos provisions et de partir à la découverte des Terres de l’Exil. Sans être démesurée, la map de Conan Exiles demeure vaste et se traverse avec difficulté à pied ; surtout, elle met l’accent sur la densité avec une végétation abondante, beaucoup de points d’intérêt uniques, plusieurs biomes eux-mêmes variés d’un endroit à un autre. Elle propose également une importante verticalité (avec d’ailleurs une mécanique d’escalade) ainsi qu’une grande cohérence qui donne envie de s’investir dans ce titre. Minerais rares, plantes exotiques, créatures stupéfiantes et donjons redoutables peuplent ces lieux au potentiel conséquent.

Le titre a ses moments de grâce.

Conan Exiles : l'énigme des nerfs d'acierConan Exiles : l'énigme des nerfs d'acierConan Exiles : l'énigme des nerfs d'acier

La réalisation de tous ces éléments est une quasi-réussite, avec une direction artistique travaillée, soulignant d’intenses panoramas par des effets de lumière convaincants (les levers de soleil sont toujours de grands moments). Hélas le moteur du jeu est gourmand, en étant pourtant loin de nous asséner une claque technique, même sur PC en ultra. La modularité de cette plateforme permet de limiter les dégâts, mais les possesseurs de consoles ne passeront pas à côté de chutes de framerate régulières et de chargements laborieux. Son aspect brut de décoffrage, malgré sa sortie d’accès anticipé, continue de faire du tort à Conan Exiles en termes de technique, avec des animations approximatives, des combats manquant d’impact, un verrouillage des cibles inopérant, une escalade perfectible et des bugs encore trop présents (type : je suis collé à ma chaise et je dois relancer la partie, cocasse).

Conan Exiles : l'énigme des nerfs d'acierConan Exiles : l'énigme des nerfs d'acierConan Exiles : l'énigme des nerfs d'acierConan Exiles : l'énigme des nerfs d'acierConan Exiles : l'énigme des nerfs d'acier
Le comparo PC ultra / consoles

Ci-dessous à gauche la version PC poussée au maximum, à droite l’édition PS4 Slim. L’ordinateur propose un rendu un peu plus fin en termes de distance d’affichage, de textures ou de post-processing, ainsi que ce qu’on peut attendre en bidouillage d’options. Il n’administre pas non plus un uppercut technique.

Conan Exiles : l'énigme des nerfs d'acierConan Exiles : l'énigme des nerfs d'acier

SOLO : A CONAN EXILES STORY

Dommage, cet aspect seul ne suffit pas à retirer tout intérêt à ce titre copieux, mais le mal vient d’ailleurs : du multijoueur. On peut en effet démarrer notre voyage seul, toutefois l’intérêt est vraiment limité. Le jeu en ligne nous offre en effet la consistance d’un monde vivant, peuplé pour les plus timides par des coéquipiers bâtissant leur propre empire ou aidant à défendre le nôtre des armées générées par l’ordinateur, opérant des « purges » parmi les guerriers trop ambitieux. Les plus motivés découvriront la véritable richesse de cet opus sur un serveur joueurs contre joueurs ; ici, la crainte des autres combattants s’ajoute à celle de l’environnement, et révèle les sensations authentiques du monde brutal de Conan. L’entraide sera méritée, les affrontements seront féroces, et la pierre de nos forteresses tombera sous les coups de nos rivaux, assistés par les avatars de leurs dieux. Très compatible avec la saga dont il s’inspire, le titre dévoile toute sa profondeur et sa brutalité dans un mode online garantissant une expérience de survie viscérale.

Conan Exiles : l'énigme des nerfs d'acier
Joueurs attendant de se connecter à Conan Exiles.

Encore faut-il pouvoir y accéder. Sur PC comme sur consoles, on n’accède pas à un mégaserveur ou à plusieurs serveurs de grande capacité, mais à toute une liste d’espaces accueillant… 40 personnes au maximum. Autant vous dire que mis à part à des heures improbables, tout est absolument plein à craquer ; le problème étant que votre personnage, et votre progression, qui atteindra des centaines d’heures si vous accrochez, sont liés au serveur de votre choix. S’il est bondé, et il le sera, vous ne pourrez tout simplement pas jouer, car vous ne voudrez pas tout recommencer sur le premier serveur libre. Si j’ai accepté de faire d’innombrables essais et de venir très tôt ou très tard pour les besoins du test, je ne pourrais décemment vous conseiller l’expérience en attendant une amélioration de cet aspect capital.

Les notes
+Points positifs
  • Une appropriation logique et réussie du monde de Conan
  • La fierté d’accomplir, liée à une menace de tous les instants
  • Un monde immersif, cohérent et majestueux
  • Un arbre de craft considérable
  • Esclavage, religion, purge… plusieurs mécaniques bien pensées
-Points négatifs
  • La plupart du temps injouable en ligne, là où se trouve tout son intérêt
  • Bugs, mécaniques brutes : un côté « early access » toujours prononcé
  • Des menus peu ergonomiques, sur PC et plus encore sur consoles
  • Des performances discutables
Funcom combine avec succès le genre de la survie avec la mythologie de Conan, en nous invitant dans un décor foisonnant de possibilités mais également de périls, qui génère en définitive un réel sentiment de satisfaction après chaque défi relevé. Si le squelette du jeu est présent en solo, c’est assurément en ligne et plus précisément en joueurs contre joueurs qu’il atteint son plein potentiel. Hélas pour l’heure, ses serveurs demeurent à peine accessibles et renferment de surcroît un titre appelant à un peu plus de peaufinage. 13, soit « intéressant » dans notre barème, tel est notre verdict actuel sur un jeu qui doit encore nous convaincre avec quelques modifications essentielles. À moins de vivre la nuit ou de maîtriser le secret de la patience d’airain, patientez avant de jeter votre dévolu sur ce titre prometteur.
Profil de ChewbieFR
L'avis de ChewbieFR
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
17 mai 2018 à 19:14:00
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (32)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.8/20
Mis à jour le 29/05/2018
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : E3 2018 : Bloodstained : Ritual of the Night - S'inspirer des plus grands ne suffit pas toujours
    PC - PS4 - ONE - SWITCH - VITA - MAC - LINUX
  • Aperçu : E3 2018 - Zone of the Enders : The 2nd Runner M∀RS - Un mode VR des plus oubliables... sur PS4
    PS4
  • Aperçu : My Friend Pedro, la banane qui flambe sur le salon - E3 2018
    PC - SWITCH
Derniers aperçus
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Red Dead Redemption II
    PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Assassin's Creed Odyssey
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live