Menu
Pac-Man Championship Edition 2 Plus
  • Switch
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Pac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bien
Switch
Pac-Man Championship Edition 2
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Carnbee
L'avis de Carnbee
MP
Journaliste jeuxvideo.com
28 février 2018 à 18:00:02
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.5/20
Tous les prix
Prix Support
4.42€ PC
11.69€ PC
22.48€ PS4
28.19€ ONE
Voir toutes les offres
Partager sur :

Né en 1980, l'affamé Pac-Man est devenu une légende du jeu vidéo et continue à nourrir les joueurs de tous horizons grâce à ses multiples adaptations disponibles sur un nombre conséquent de supports. La petite boule qui ne la perd jamais roule aujourd’hui sur ses propres conventions et propose sa seconde édition Championship à la fringante Nintendo Switch. Le héros gourmand de pac-billes va cependant devoir apprendre à partager, puisqu’un mode coopération s’ajoute au menu préparé par Bandai Namco. L’addiction risque d’être salée.

Ghostburgers !

Le fruit des fendus

Pac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bien

Pour ceux qui seraient restés bloqués au classique Pac-Man sorti en arcade puis un peu partout après, il est nécessaire de préciser que certaines règles emblématiques ont changé à l’occasion de cette Championship Edition 2. S’il faut toujours manger des pac-billes en entrée et quelques fruits en guise de dessert tout en évitant des fantômes enfermés dans un labyrinthe, la façon dont tous ces éléments interagissent entre eux connaît une petite révolution. Ici, manger des pac-billes remplit une jauge jusqu’à ce qu'apparaisse un fruit que le joueur doit ingurgiter pour compléter un niveau. Dans le but de ralentir Pac-Man dans sa quête gourmande, des fantômes déambulent dans l’arène. Mais en cas de collision brève avec un de ces spectres colorés, la boule jaune ne disparaît plus mais est juste repoussée par ses terribles assaillants. En cas de rencontres trop appuyées, les fantômes s’énervent et passent pendant un court laps de temps en mode berserk : ils poursuivent alors Pac-Man à vive allure jusqu’à lui ôter une vie, à l’ancienne.

Pac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bienPac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bienPac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bien

Si la situation devient trop tendue, il est possible d’exécuter un saut explosif (en quantité limitée) afin d’atteindre, en un bond, le point de départ situé au milieu de l’écran, et ainsi esquiver bien des ennuis. Une safe zone dissimulée juste en dessous permet quant à elle de se mettre à l’abri des fantômes énervés. Ces changements drastiques pourraient laisser penser que ce Pac-Man croupit sous la diktat de l’accessibilité pour une difficulté forcément revue à la baisse, mais il n’en est rien. Plus que sur la survie face aux fantômes, cet épisode se base sur l’accomplissement d’une série d’actions à effectuer avant la fin d’un implacable chronomètre. Si les fantômes ne tuent plus du premier coup (hors berserk), ils ralentissent cependant la progression en cas de contact, ce qui se révèle particulièrement handicapant dans des niveaux où la condition de victoire est liée au temps qu’il reste. Enfin, les ennemis sont peut-être moins mortels, ils demeurent par contre assurément plus nombreux et imposants qu’à l'accoutumée.

Pac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bienPac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bienPac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bien

Pac-Man After All

Pac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bien

Si le Pac-Man original est cité comme étant l’un des premiers jeux d’infiltration de l’histoire, cette seconde édition Championship rend hommage à cette distinction en ajoutant des sbires endormis qui émergent lorsque le joueur s’en approche de trop près. Réveillés, ils s’attachent à un fantôme classique pour former une sorte de chenille infernale qu’il faut bien évidemment éviter dans les dédales, allant jusqu’à rappeler d’anciennes parties de Snake. À l’intérieur des différents labyrinthes, ce n’est pas toujours un fruit qui apparaît en cas d’absorption de pac-billes, mais une pac-gomme. Cet item bien connu des fans de la série transforme Pac-Man pendant quelques secondes en un chasseur de fantômes capable d’avaler ces derniers sans ménagement, qu’ils soient en mode berserk ou non. Manger un ennemi à la tête d’une file de sbires détruit automatiquement la totalité du groupe, via une cut-scene utilisant une caméra qui a vite fait de sortir maladroitement du cadre le terrain de jeu.

Pac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bienPac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bienPac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bien

Pac-Man Championship Edition 2 est un titre qui, comme pressenti, fait appel à la dextérité et au sens de l’observation. Petit à petit, la vitesse accélère et les esquives se font in extremis. Tout bouge dans ce Pac-Man, même les bonus après lesquels il faut courir tout en évitant les ennemis. Les niveaux s’enchaînent quant à eux par l’intermédiaire d’un zoom après chaque réussite. Autant d’éléments qui instaurent un rythme très soutenu souligné par une musique techno "chiptune" acide, qu’il est possible de sélectionner dans les options du titre en plus de tout un tas d’autres paramètres (style du labyrinthe, des personnages, etc). Les couleurs pétantes et le nombre d’éléments à l’écran causent parfois de légers soucis de lisibilité, que quelques ralentissements viennent mettre en exergue quand il y a beaucoup de fantômes affichés.

C'est mon Pac-Man à moi

En solo comme en multi, le jeu donne la possibilité de personnaliser de multiples éléments pour varier les plaisirs en modifiant le type de labyrinthe, les couleurs des pac-billes, l’esthétisme du fond, le look des personnages ou encore la piste musicale.

Pac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bienPac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bienPac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bien

Les vies sauvées ainsi que les bombes inutilisées rapportent des points, ce qui est normal pour un soft avant tout porté sur le scoring. Le mode aventure ne change pas vraiment la donne et demande de récolter un certain nombre d’étoiles pour débloquer la rencontre contre le boss du chapitre. Les affrontements contre ces gros vilains se caractérisent en fait par des niveaux à réussir avant un temps imparti où des fantômes énervés sont lâchés une fois qu’un fruit apparaît. En règle générale, les tableaux chronométrés du mode aventure laissent peu de place à l’erreur, surtout en difficulté élevée.

Pac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bienPac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bienPac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bien

2 Pac, Got to Survive

Pac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bien

Le mode Championship Edition 2 Plus dédié à la Switch apporte dans ses pixels un mode à partager. À deux, quelques mécanismes purement coop s’ajoutent au gameplay et nécessitent une bonne coordination avec son partenaire pour l’emporter. Les fantômes apeurés doivent par exemple être mangés à deux, en prenant la malheureuse victime en sandwich afin de l’éclater comme un vulgaire bouton d’acné. Ce système est également utilisé pour manger le fruit final, qui apparaît devant la trogne de chaque Pac-Man et qui doit être ingéré lors d’une chaude rencontre bouche contre bouche. Les chaînes d’ennemis sont quant à elles à éliminer avec un joueur à la tête et un autre à la queue de la chenille. Il est à noter qu’un camarade mort peut être ressuscité en se dépêchant de le réanimer avant qu’une vie ne soit définitivement perdue. La rapidité dans l'enchaînement des tableaux et les mécanismes pensés pour des parties à deux, orientées scoring, font de ce mode multijoueur un plus non négligeable à cette version. Dommage de ne constater la présence que d’un seul et unique mode de jeu “chasse aux points” dans cette configuration.

Pac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bienPac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bienPac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bien
Et en solo ?
Il est possible de jouer en solo au mode Championship Edition 2 Plus. C’est l’ordinateur qui dirige tant bien que mal le Pac-Man bleu. En cas de mort liée à un fantôme berserk, aucune réanimation n’est possible et une vie est automatiquement sacrifiée pour réapparaître.

Les niveaux se terminent par l’affrontement d’un boss comprenant des mécanismes de jeu assez surprenants. En vue de profil, les deux Pac-Man ont la possibilité de sauter pour se coller aux parois situées sur les murs et le plafond afin de récupérer toutes les pac-billes et ainsi faire apparaître une pac-gomme. Cette pastille magique doit ensuite être ingérée pour permettre aux héros d’infliger des dégâts au boss en lui rentrant dedans à plusieurs reprises. Forcément déroutant au début et d’une précision loin d’être optimale lors des sauts, ces séquences ont au moins le mérite de varier les plaisirs en apportant un peu d’action pure à l’expérience.

Pac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bienPac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bienPac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bienPac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bienPac-Man Championship Edition 2 Plus : Une formule rafraîchie qui se mâche bien
Les notes
+Points positifs
  • Particulièrement fun à deux
  • Un Pac-Man véloce aux nouvelles règles surprenantes
  • Beaucoup de niveaux et d’éléments de personnalisation
  • Du time attack, du score, des boss, de la fuite et de l’action
-Points négatifs
  • Quelques chutes de framerate inexcusables
  • Un seul mode de jeu en coop
  • Une lisibilité pas toujours au top

Pac-Man Championship Edition 2 Plus propose les règles surprenantes de l’édition sortie en 2016 tout en ajoutant un mode coopération à deux véritablement amusant. Le titre de Bandai Namco est une proposition particulièrement rafraîchissante du concept Pac-Man comprenant peut-être moins de survie pure face aux fantômes, mais ajoute des épreuves chronométrées véloces pour toujours lever le même frisson lié au scoring. La boule jaune la plus célèbre du globe aurait cependant mérité quelques modes supplémentaires en solo comme en coopération pour parfaire sa composition. Ce sont pourtant ses quelques ralentissements qui nous restent au travers de la gorge.

Profil de Carnbee
L'avis de Carnbee
MP
Journaliste jeuxvideo.com
28 février 2018 à 18:00:02
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.5/20
Mis à jour le 28/02/2018
Nintendo Switch Action Bandai Namco
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Planet Zoo : Entre Planet Coaster et Zoo Tycoon
    PC
  • Preview : Monster Sanctuary : Un pokémon-like en 2D classique, mais déjà plaisant
    PC - SWITCH
  • Preview : No Straight Roads : Le jeu d’action-aventure qui bat la mesure
    PC - PS4
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Star Wars Jedi : Fallen Order
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce