Menu
Tom Clancy's Rainbow Six Siege
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Jeux Action / Derniers tests jeux vidéo / Tom Clancy's Rainbow Six Siege / Tests Tom Clancy's Rainbow Six Siege /

Test du jeu Rainbow Six Siege : deux ans plus tard, le meilleur shooter multijoueur du moment ?

Test : Rainbow Six Siege : deux ans plus tard, le meilleur shooter multijoueur du moment ?
PC PS4 ONE
Tom Clancy's Rainbow Six Siege
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
02 février 2018 à 18:00:02
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (303)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.1/20
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Acheter sur MicrosoftMicrosoft Store Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Voir toutes les offres
Partager sur :

En fin d'année 2015, Ubisoft ressuscitait la licence Rainbow Six et la transformait par la même occasion en shooter multijoueur, principalement axé sur le jeu en ligne. Malgré cet important changement et un contexte difficile lors de sa sortie, Tom Clancy's Rainbow Six Siege a fait son petit bonhomme de chemin... jusqu'à devenir l'un des plus gros jeux d'Ubisoft. Alors forcément, deux ans après son arrivée sur les étals, il fallait que l'on se penche à nouveau sur son cas. Autant vous le dire, entre-temps R6S a bien bu sa soupe et il est devenu un sacré gaillard.

Un nouveau test de Tom Clancy's Rainbow Six Siege

Sacrée histoire que celle de ce Rainbow Six Siege. Développé par une petite équipe, avec un budget finalement assez limité (du moins, à l'échelle du géant Ubisoft), Siege avait retenu l'attention des amateurs de shooters tactiques dès sa première présentation, lors de l'E3 2014 ; sa sortie, en décembre 2015, survenait quelques semaines seulement après les attentats de Paris et dans un tel contexte, difficile de faire la promotion d'un jeu opposant forces d'intervention et terroristes. Malgré tout, Rainbow Six Siege s'est peu à peu hissé au rang des plus grands, et outre sa scène e-sport des plus palpitantes, il peut compter sur pas moins de 30 millions de joueurs, soit autant que les monstres Overwatch et Destiny premier du nom. Et lorsque l'on redécouvre Siege après quelques parties, on comprend rapidement les raisons d'un tel succès.

Somewhere over the rainbow

Rainbow Six Siege : deux ans plus tard, le meilleur shooter multijoueur du moment ?
En phase de préparation, les Assaillants ont une trentaine de secondes pour repérer leurs ennemis et leur objectif à l'aide de drones télécommandés.

Revenons aux bases le temps d'un instant. Pour ceux qui prendraient le train en marche, Rainbow Six Siege est donc un FPS multijoueur, dans lequel deux équipes de cinq joueurs s'affrontent dans des parties à objectif ; l'un des particularités du jeu, c'est qu'un camp incarne les Assaillants, qui commencent donc la partie en dehors du bâtiment où se trouve l'objectif (bombe à désamorcer, otage à extraire...), tandis que l'autre équipe, les Défenseurs, doit les en empêcher par tous les moyens. Chaque jouer incarne un agent différent et les joueurs doivent donc s'entre-aider pour atteindre leurs objectifs. Puisque chacun dispose d'une capacité qui lui est propre, mais aussi d'outils en tout genre (drones, grenade flash, explosif...), il convient de choisir son agent en fonction des situations et des choix des autres joueurs, même s'il est tout à fait possible de simplement choisir celui que l'on aime le plus, pour une raison X ou Y.

Rainbow Six Siege : deux ans plus tard, le meilleur shooter multijoueur du moment ?Rainbow Six Siege : deux ans plus tard, le meilleur shooter multijoueur du moment ?Rainbow Six Siege : deux ans plus tard, le meilleur shooter multijoueur du moment ?

Rappelons également que les joueurs peuvent jouer avec le décor, puisqu'une bonne partie de celui-ci est destructible. Les Défenseurs pourront par exemple d'ouvrir un petit trou ici ou là, pour s'offrir une jolie ligne de tir et donc tendre un piège à un joueur peu attentif. Les Assaillants, eux, pourront travailler ensemble pour ouvrir un passage jusqu'à l'objectif, en gardant en tête que les agents Défendeurs disposent souvent de nombreux pièges pour les gêner ou carrément les tuer, dans certains cas. Il est donc de bon ton de progresser petit à petit, après avoir soigneusement inspecté les lieux, et pris en compte le genre d'ennemis auxquels l'on fait face.

Rainbow Six Siege : deux ans plus tard, le meilleur shooter multijoueur du moment ?
Certains agents Défenseurs peuvent ralentir la progression de leurs ennemis en posant des pièges.

Car chaque manche d'une même partie débute par une phase de préparation. Les Défenseurs peuvent renforcer certains murs, poser des pièges ici et là, tandis que les Assaillants, de l'extérieur, envoient des drones à roulettes en reconnaissance ; c'est l'occasion de repérer l'objectif, bien entendu, mais surtout d'identifier les agents qu'ils utilisent, afin de mieux préparer l'attaque. Les joueurs les plus expérimentés tâcheront ensuite de placer leur drone au meilleur endroit possible, pour se servir de sa caméra embarquée plus tard dans la partie. Ce système de jeu, qui nous avait déjà beaucoup plus en 2015, gagne ici en importance puisque les agents sont plus nombreux qu'autrefois, ce qui signifie que les paramètres à prendre en compte sont bien plus nombreux. À haut niveau, le succès reviendra d'abord à ceux qui sont capables de bien planifier leurs attaques, en tenant compte des défenses adverses. Un véritable jeu d'échecs qui n'est pas forcément très accessible aux nouveaux venus, qui devront obligatoirement subir de nombreuses cuisantes défaites avant d'être au niveau. Là où Rainbow Six Siege a gagné en richesse, il a donc clairement perdu en accessibilité, ce qui n'est pas franchement étonnant.

Arthur Rainbow Six

Rainbow Six Siege : deux ans plus tard, le meilleur shooter multijoueur du moment ?
Il vaut mieux avoir la Dokkaebi dans son camp, que contre son camp.

Et ces agents, parlons-en, car ce sont eux qui font la richesse du jeu. Car si les principes de gameplay de base sont très bons, Rainbow Six Siege brille particulièrement dans son design des différents personnages jouables. Aujourd'hui au nombre de 36, les différents agents sont l'âme du jeu et chacun trouvera son petit préféré. Parmi les petits nouveaux, on note les arrivées remarquées de Dokkaebi, capable de faire sonner les téléphones portables des ennemis à portée, ce qui permet de les repérer plus facilement ; le Jackal dispose lui d'un casque high-tech grâce auquel il peut pister les ennemis en suivant leurs traces de pas; côté Défenseurs, la Valkyrie et ses trois caméras multidirectionnelles, qui peuvent être attachées absolument partout, nous a fait forte impression ; on apprécie également la versatilité du Lesion, qui peut placer des mines toxiques un peu partout, très utile tant en phase de préparation qu'au moment de l'assaut.

Les caméras de la Valkyrie sont très utiles.

Rainbow Six Siege : deux ans plus tard, le meilleur shooter multijoueur du moment ?Rainbow Six Siege : deux ans plus tard, le meilleur shooter multijoueur du moment ?
Rainbow Six Siege : deux ans plus tard, le meilleur shooter multijoueur du moment ?
L'atout de Mira ne peut pas être placé n'importe où, et tant mieux : sa vitre blindée est un véritable poison pour les Assaillants.

Cette variété a cela d'intéressant qu'elle enrichit les parties de manière considérable. Pas uniquement parce que les parties seront souvent très différentes les unes des autres, mais aussi parce que les joueurs chercheront assez logiquement les meilleures combinaisons d'agents pour atteindre leurs buts. En fonction des maps, certains seront d'ailleurs plus utiles que d'autres, et c'est un nouveau paramètre à prendre en compte bien entendu. Ce qui pourrait d'ailleurs surprendre ceux qui reviendraient sur Rainbow Six Siege après plusieurs mois/années d'absence. Le jeu a bénéficié de plusieurs rééquilibrages et l'un des plus notables se situe justement au niveau des agents Défenseurs ; si la plupart étaient plutôt passifs lors de la sortie du jeu, c'est moins vrai aujourd'hui, avec plusieurs Agents qui permettent de véritablement prendre les devants. Ainsi, les caméras de Valkyrie permettent de voir arriver les ennemis et donc de se réorganiser à la volée, même chose pour Mira et ses miroirs sans tain. Caveira et Vigil gagnent à s'éloigner de l'objectif et agir plus en solo, à la barbe de l'ennemi qui généralement ne les repère que trop tard. Le gameplay côté défense gagne en richesse ce qu'il perd en attentisme, ce qui rend les choses forcément plus trépidantes.

En revanche, certains petits nouveaux manquent peut-être un peu d'intérêt, notamment chez les Assaillants. Le Buck offre une versatilité intéressante, avec une arme modulable : à la fois fusil d'assaut et fusil à pompe, elle permet au Buck d'être efficace lors de tous les engagements, quelle que soit la distance le séparant de son ennemi. Dans le même ordre idée, le Blackbeard dispose d'un petit bouclier à clipser sur son arme principale qui le protège un peu, tout en lui permettant d'être plus mobile que le Montagne et le Blitz et leurs énormes boucliers. Mais dans une optique purement teamplay, l'apport de ces deux agents est finalement assez négligeable : leurs aptitudes ne permettent pas à l'équipe d'avancer plus vite, ou plus sûrement, vers l'objectif. On pourrait faire les mêmes reproches au Zofia, dans une moindre mesure. Ces trois agents permettent certes de causer de gros dégâts aux ennemis mais dans les faits, une rafale bien placée fait le même job, c'est-à-dire éliminer des ennemis, et donc remporter des parties.

Chez les Assaillants, le Blackbeard (gauche) et le Capitao (milieu) changent moins radicalement les choses que la Caveira des Défenseurs (droite)

Rainbow Six Siege : deux ans plus tard, le meilleur shooter multijoueur du moment ?Rainbow Six Siege : deux ans plus tard, le meilleur shooter multijoueur du moment ?Rainbow Six Siege : deux ans plus tard, le meilleur shooter multijoueur du moment ?

Mais malgré ces menus défauts, soyons clairs : Ubisoft a fait un superbe travail au niveau du design des nouveaux agents et cela tire Rainbow Six Siege vers le haut. Le jeu a gagné en richesse, en complexité et forcément, dans un shooter tactique, cela ne peut être qu'un plus.

Game of Siege

Car il faut bien le comprendre : les meilleurs joueurs seront ceux qui savent jouer intelligemment, et qui sauront jouer en équipe. Cela commence dès le moment où les héros sont choisis : en fonction du type d'objectif et/ou en fonction de la map, certains seront plus utiles que d'autres. Certains, apparemment inutiles dans tel ou tel contexte, seront en fait sublimés par la présence d'un autre agent, avec qui ils pourront agir de concert. Il faudra choisir judicieusement, et rapidement puisque le temps passé sur l'écran de sélection est limitée : pas de place pour les tergiversations, donc. Forcément, si vous passez par le matchmaking du jeu, la dimension stratégique et tactique en prend un coup, et les pick-up teams n'auront pas franchement les moyens de résister à une escouade de cinq joueurs qui connaissent leurs personnages et savent jouer ensemble.

Rainbow Six Siege : deux ans plus tard, le meilleur shooter multijoueur du moment ?
La bonne composition d'une équipe est essentielle.

C'est pourtant là que Rainbow Six Siege délivre toute sa puissance. Dans le monde du FPS compétitif de ces dernières années il n'y a pas grand-chose qui soient aussi satisfaisant qu'une série d'actions bien menées dans Siege. Imaginez : vous démarrez la partie rapidement, et faites le repérages des lieux ; l'objectif est localisé, les ennemis identifiées. Pendant que deux de vos alliés commencent à grimper en rappel le long d'un des murs de la maison où se sont réfugiés les preneurs d'otage, vous déployez un nouveau drone et commencez à observer les faits et gestes de vos ennemis : ils ont entendu les grappins et commencent à réagir. Vous le signalez à votre sniper, qui s'est judicieusement installé en hauteur ; il dirige lentement le canon de son arme vers la position que vous lui indiquez, et fait feu à plusieurs reprises. Les balles transpercent les murs de bois de la maison, mais ne touchent personne ; cela crée toutefois beaucoup de confusion et vos ennemis commencent à courir dans tous les sens pour éviter les balles, et trouver un refuge. Pendant qu'ils cherchent à se protéger, ils ne peuvent pas empêcher vos deux amis, qui ont terminé leur ascension, de se diriger vers une fenêtre. Ils placent, sur les planches clouées à la va-vite par l'ennemi,des explosifs, et s'écartent rapidement. Après un dernier coup d'oeil sur votre drone, vous les rejoignez, l'arme au poing. Boom ! La charge explose, ouvrant une énorme brèche ; vous envoyez quelques grenades aveuglantes et ouvrez le feu sur vos ennemis. Le sniper profite de l'ouverture pour ajuster ses tirs, tandis que vos collègues envahissent la pièce. L'unique survivant de l'équipe adverse prend la fuite, avant de s'écrouler : un agent allié avait fait le tour et pendant que vous attiriez l'attention de vos ennemis à l'avant, il a progressé pas à pas dans la maison et est parvenu à temps pour asséner le coup de grâce. La victoire est à vous !

Voilà le genre de moments que l'on peut vivre dans Rainbow Six Siege et nulle part ailleurs, en fait. Le jeu parvient à instiller en seulement quelques secondes un sentiment de doute et une tension incroyable, que ce soit grâce à son game-design ou plus simplement grâce à la musique que l'on entend lors de la phase de préparation. Il nous faut d'ailleurs tirer notre chapeau aux sound-designers du jeu qui ont fait un superbe travail, notamment sur la spatialisation du son, particulièrement impressionnante. Jouer avec un casque est une quasi-obligation, si vous souhaitez concurrencer les meilleurs joueurs. On est jamais vraiment en sécurité dans Rainbow Six Siege et curieusement, cette sensation de danger permanent est très agréable.

« Tiens, pourquoi il y a un trou dans cette fenêtre là ? » C'est à ce moment-là qu'Epyon a compris son erreur

Rainbow Six Siege : deux ans plus tard, le meilleur shooter multijoueur du moment ?Rainbow Six Siege : deux ans plus tard, le meilleur shooter multijoueur du moment ?

C'est d'autant plus vrai que les développeurs ont peu à peu ajouté de nouvelles maps au jeu et certains bénéficient d'un design plutôt complexe, qui mettra à mal vos stratégies de défense ou d'attaques habituelles. On pense ici notamment à la carte situé dans une haute tour coréenne, et dans laquelle les combats peuvent se dérouler sur plusieurs étages : bien communiquer sera primordial. Un nouveau bon point pour Rainbow Six Siege.

Un positionnement particulier

Rainbow Six Siege : deux ans plus tard, le meilleur shooter multijoueur du moment ?
Pris en flag' ! Filmé par notre drone, ce joueur a abattu l'un de ses coéquipiers, pendant la phase de préparation, avant de le "t-bagger" pendant une dizaine de secondes. Il a vite été rejoint par ses coéquipiers, qui l'ont imité. Bienvenue dans Rainbow Six Siege...

En fin de compte, il n'y a vraiment qu'une seule chose qui nous a un peu fait tiquer, sur ce Rainbow Six Siege : le jeu peut se montrer particulièrement exigeant mais cherche aussi à séduire un maximum de joueurs, ce qui est assez paradoxal, vous en conviendrez. On remarque donc vite les nombreux bonus cosmétiques inutiles, du skin d'arme hyper coloré au porte-clé idiot (donc forcément indispensable) à accrocher à ses pétoires préférées. Voilà qui tranche avec l'ambiance originale du titre et qui évoque bien entendu les derniers Call of Duty, ce qui après une aussi longue absence a quelque peu perturbé l'auteur de ces lignes. Dans le même ordre d'idée, le système de ranking manque encore de précision, ce qui pourrait frustrer ceux qui n'ont pas de temps à perdre avec les débutants débutants et les amateurs de t-bag, de trahison de coéquipiers et autres comportements toxiques. Le système de sanction en lui-même mériterait d'être revu et amélioré puisqu'il sert trop souvent à exclure des joueurs qui n'ont absolument rien à se reprocher. L'attitude de certains joueurs est particulièrement détestable et il faut avoir les nerfs solides pour supporter les gamineries de ceux qui agissent trop souvent en toute impunité.

Les notes
+Points positifs
  • Les sensations de tir
  • Le design des différents agents
  • Le sound-design
  • Le système Assaillants contre Défenseurs
  • Les nouvelles maps
  • LE jeu à teamplay
  • Les nombreuses stratégies possible
-Points négatifs
  • Les graphismes auraient sans doute mérité un petit coup de peinture fraîche, car ils gênent parfois la lisibilité de l'action, et ne permettent pas de distinguer certains détails capitaux.
  • Les playlists et le système de ranking, encore trop légers
  • La rotation des maps en partie classée
  • Encore quelques petits soucis de netcode

Quelle belle réussite que ce Rainbow Six Siege. Déjà très solide lors de sa sortie, le shooter d'Ubisoft a mûri et aujourd'hui il est tout simplement un incontournable du genre. Plus fin et plus intelligent que la plupart des shooters compétitifs parus ces dernières années, Siege repose sur un concept différenciant et un gameplay complètement maîtrisé qui font de lui un titre très addictif. Attention toutefois, le jeu est exigeant et certains joueurs pardonnent peu les erreurs de débutants : il va donc falloir travailler un moment avant de pouvoir profiter pleinement de ce nouveau Rainbow Six, qui décidément a bien fait d'opérer un tel changement de direction.

Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
02 février 2018 à 18:00:02
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (303)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.1/20
Mis à jour le 03/02/2018
PC PlayStation 4 Xbox One Action FPS Tactique Ubisoft
Dernières Preview
PreviewStar Wars Jedi Fallen Order : trois heures de jeu plutôt encourageantes 17 oct., 17:00
PreviewPokémon Épée et Bouclier : De bonnes idées, mais un épisode trop classique ? 17 oct., 15:00
PreviewLegends of Runeterra : Le jeu de cartes de Riot pourrait rivaliser avec Hearthstone ! 16 oct., 04:00
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
3
Death Stranding
08 nov. 2019