Ruiner
TOUS SUPPORTS
// VERSIONS DISPONIBLES : PC PS4 ONE Mac Linux
Créer un contenu
Test : RUINER : un shooter d’une rare intensité
PC PS4 ONE
Ruiner
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de ChewbieFR
L'avis de ChewbieFR
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
26 septembre 2017 à 15:00:01
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/20
Tous les prix
Prix Support
19.99€ PC
19.99€ PC
Voir toutes les offres
  • Partager sur :

Voilà bientôt trois ans qu’il était assemblé dans les studios de Reikon Games, jeune entreprise polonaise composée de vétérans de chez CD Projekt et Techland. Et il a su nous faire saliver au fil du temps, jusqu’à cette bande-annonce particulièrement classe de l’E3 2017, diffusée lors de la conférence déjantée de Devolver. Il est temps désormais de poser nos mains sur RUINER, et il ne s’agit pas de trembler.

RUINER annonce la couleur en vidéo

Chargement de la vidéo Ruiner trailer

DYSTOPIE, ÇA FAIT BEAUCOUP

En effet tandis que je m’étais documenté sur ce titre avant de le lancer, comme à mon habitude, je n’étais pas préparé à ce qui allait suivre. RUINER est un jeu d’action et de tir, et même un twin-stick shooter pour les puristes, nous mettant dans la peau d’un homme passablement augmenté et barjot. Il se situe dans la mégapole fictive de Rengkok en 2091, où la firme HEAVEN se fait une fortune en faisant s’échapper les citoyens dans la Virtualité. Accessoirement corrompue jusqu’à la moelle, l’entreprise a - ou semble avoir - enlevé le frère de notre héros qui, en quête de vérité et de vengeance, va faire parler la poudre.

RUINER : un shooter d’une rare intensité
Nos augmentations nous aident à garder le dessus en combat

Et la poudre est bavarde. Des hordes de punks, de soldats et de robots croiseront notre chemin avant de repeindre le sol en vermillon - en tout cas, si l’on en est capable. Très rigoureux mais juste, RUINER nous met constamment à l’épreuve en faisant pleuvoir les balles, à éviter de justesse avec un dash. La difficulté va crescendo et la mort finit par nous rendre visite, mais pas d’inquiétude, nous sommes promptement renvoyés au combat. Pour nous aider dans notre tâche, nous avons à notre disposition un tableau de compétences à compléter au fil de l’aventure. Basé sur un système de puces, il nous permet d’activer / désactiver des capacités à tout moment ; cette modularité permet de s’adapter à toutes les situations. J’ai pour ma part axé mon personnage sur le Suramplificateur (sorte de mode berserk) et l'Amplificateur de réflexes (mode bullet time), mais je suis passé à la volée sur le Bouclier énergétique pour certains boss.

On comprend où est passé le copieux temps de développement lorsque l’on touche au gameplay parfaitement huilé, complet et profond de RUINER ; et l’on vit des moments d’une force incroyable, notamment lorsque l’on doit tuer une armée d’ennemis dans un temps imparti, chaque affreux éliminé nous offrant quelques secondes de répit.

TALENTUEUX, ET BEAU EN PLUS DE ÇA

Il faut noter que la présentation du jeu y est également pour quelque chose, à commencer par la musique. Naturellement électronique et industrielle, elle accompagne avec une grande justesse nos actions et souligne l’état de transe de certains affrontements, en prenant parfois des couleurs tribales. Les différents compositeurs ont assemblé une longue bande son qui se déroule comme un mix toujours renouvelé ; rares seront les redites durant les huit heures de jeu environ proposées par RUINER.

Les sonorités savent également être plus douces et atmosphériques lors des moments de respiration, où nous explorons Rengkok City afin de prendre quelques missions et découvrir ce monde dystopique. Porté par une direction artistique à tomber par terre, RUINER s’inspire notamment de Blade Runner, Akira et Ghost in the Shell dans son ambiance et son propos - transhumanisme et réalité virtuelle ; mais aussi de Matrix pour ses "champs" de capsules humaines et de Metropolis pour le concept de ville haute / ville basse. Du tout bon, tant en termes d’univers que d’esthétique, délicieusement cyberpunk et néon. Les particules pleuvent, les couleurs caressent la rétine dans ce monde fourmillant, brutal mais passionnant.

Visuellement, RUINER est une petite pépite

RUINER : un shooter d’une rare intensitéRUINER : un shooter d’une rare intensitéRUINER : un shooter d’une rare intensitéRUINER : un shooter d’une rare intensitéRUINER : un shooter d’une rare intensité

Si RUINER vous marquera à coup sûr avec son aventure haletante et son formidable final, son principal défaut serait tout simplement de ne pas nous en donner encore plus ! On pourra le relancer une ou deux fois avec une difficulté supérieure et d’autres choix de compétences, mais on ne nous propose pas de New Game +, de mode infini ou de multijoueur pour étoffer l’ensemble. En outre, les quelques quêtes annexes et le hub central pouvaient laisser espérer un titre plus vaste, moins linéaire. Au rayon des petites déceptions on pointera également un nombre d’items dans le décor parfois trop chaotique pour s’y retrouver (on ramasse une arme tandis que l’on voulait utiliser le Recycleur par exemple), un scénario omniprésent mais oubliable et l’impossibilité - pour le moment - de remapper les touches, pour nous autres possesseurs de claviers AZERTY.

Les notes
+Points positifs
  • Un gameplay haletant et jouissif, basé sur la dextérité
  • Des compétences intéressantes, foisonnantes et modulables
  • La direction artistique vraiment somptueuse
  • Une bande son incroyable, à écouter très fort au casque
  • Une fin en apothéose
  • Avec un prix de 19,99€, on n'est pas si malheureux...
-Points négatifs
  • ... mais il est vrai que l'on aurait apprécié plus de contenu, plus de modes
  • Scénario anecdotique, cutscenes un peu vides à cause de l’absence de doublages
  • Il est parfois compliqué de s’y retrouver parmi les objets dans l’environnement
Beau à s’en pâmer, savoureux pour nos oreilles et doté de mécaniques de précision, RUINER sait allier le style à la technique. S’il multiplie les références à la science-fiction dans un écrin de toute beauté, il ne tombe pas dans le simple délire esthétique en nous proposant une expérience de tir de haute volée, sans répit et sans merci. La virée est si agréable que l’on aurait apprécié pouvoir en profiter encore un peu avec un contenu plus musclé.
Profil de ChewbieFR
L'avis de ChewbieFR
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
26 septembre 2017 à 15:00:01
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/20
Tous les prix
Prix Support
19.99€ PC
19.99€ PC
Voir toutes les offres
Mis à jour le 26/09/2017
PC PlayStation 4 Xbox One Action Shooter Devolver Digital Reikon Games Cyberpunk
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Kingdom Come : Delivrance - Quand RPG et Histoire font bon ménage
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Phantom Doctrine : Guerre froide et thriller tactique, une alliance à fort potentiel
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Mario Party : The Top 100, un jeu pour les fans, qui ne plaira pas à tous les fans sur 3DS
    3DS
Derniers aperçus
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Dragon Ball FighterZ
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Monster Hunter World
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Far Cry 5
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live