Menu
F1 2017
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : F1 2017 : ce nouvel épisode trouve la formule magique
PS4 ONE
F1 2017
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
29 août 2017 à 18:40:48
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (31)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.1/20
Tous les prix
Prix Support
11.49€ PC
21.99€ ONE
24.90€ ONE
29.99€ PS4
34.49€ PS4
Voir toutes les offres
Partager sur :

Sans mauvais jeu de mot, après avoir sorti le très bon F1 2016, le studio Codemasters était attendu au tournant. L'année dernière, la simulation nous avait régalés : rapide, exigeant, technique, F1 2016 avait tout pour convaincre les puristes. Il restait néanmoins bien des façons d'améliorer le titre et l'on se demandait si les Anglais y parviendraient. On a presque honte d'avoir douté de leurs compétences, tant le nouveau cru a su répondre à nos attentes.

Notre avis sur F1 2017 en minutes

Chargement de la vidéo Test F1 2017 en vidéo

La F1 est à la fête depuis maintenant deux ans. La catégorie reine des sports automobiles a longtemps été maltraitée par des studios aux moyens limités, plus souvent intéressés par la rentabilité de l'exploitation d'une telle licence, que la production d'un bon jeu vidéo. Avec Codemasters les choses sont différentes et depuis quelque temps, les amateurs de F1 peuvent compter sur quelques jeux très honnêtes... Voire carrément immanquables, comme ce fut le cas l'année dernière. Rebelote cette année, avec ce F1 2017 à qui il ne manque pas grand chose pour prétendre au titre de meilleur jeu de course de l'année. Ce qui n'est pas peu dire, lorsque l'on connaît le planning de sortie de cette fin 2017, avec des monstres comme Gran Turismo Sport, Forza Motorsport 7, ou Project CARS 2.

Une Carrière toujours plus évoluée

F1 2017 : ce nouvel épisode trouve la formule magique
Vous pouvez parfaitement décider de virer Daniel Ricciardo, et devenir la star de l'écurie, ou l'aider à établir la domination de Redbull.

Codemasters mise beaucoup sur son mode Carrière, qui permet aux joueurs de créer son propre pilote et de rejoindre l'une des prestigieuses écuries du championnat de Formule 1. Sur le papier, les choses n'ont pas beaucoup évolué depuis F1 2016 : on retrouve le même éditeur de personnage plutôt limité, la même interface, un décor similaire avec vue à la première personne lors des jours de repos, etc. On est même un peu déçu de voir qu'il est toujours possible de rejoindre n'importe quelle écurie, quel que soit son niveau. Et de remplacer le pilote de son choix. C'est-à-dire que même en étant un débutant, vous pouvez rejoindre Mercedes et prendre la place de Lewis Hamilton, l'un des meilleurs pilotes du moment. Et celui-ci disparaîtra complètement de l'échiquier. S'il n'existe pas vraiment de solution parfaite, on aurait quand même apprécié que Codemasters revoit la façon dont notre pilote est intégré au championnat. Comme par exemple en nous faisant passer un test, au lancement de la Carrière, dont les résultats auraient eu une influence sur les écuries que l'on peut rejoindre, ou non. Simple, mais efficace.

La création de votre pilote ne vous prendra pas beaucoup de temps

F1 2017 : ce nouvel épisode trouve la formule magiqueF1 2017 : ce nouvel épisode trouve la formule magiqueF1 2017 : ce nouvel épisode trouve la formule magique
F1 2017 : ce nouvel épisode trouve la formule magique
Vous gérez une nouvelle fois votre Carrière depuis votre ordinateur, et apprenez vos objectifs via le répondeur de votre smartphone.

Quoi qu'il en soit, nous avons finalement opté pour Redbull, avec un challenge intéressant : redorer le blason de l'écurie en la ramenant au niveau qui fut le sien il y a quelques années. Les développeurs ont quand même eu la bonne idée d'attribuer à chaque équipe des objectifs différents, en cohésion avec leur situation cette saison. Par exemple, Ferrari ne vise pas moins que le titre : avec eux, le joueur n'aura donc pas le droit à l'erreur. Mercedes offre une meilleure marche de manœuvre, réclamant de se maintenir tout en haut du classement ; les plus petites écuries seront moins demandeuses, insistant plutôt sur la constance des résultats. Bien entendu, nous avons voulu tester ce système d'objectifs, et donc jouer avec les nerfs du staff Redbull. Ce dernier s'est montré assez peu cohérent, ne réagissant à aucun de nos gros échecs, même les plus cuisants. Pourtant ce n'est pas faute d'avoir essayé ! En revanche, après notre première victoire en Grand Prix, les dirigeants n'ont pas hésité à nous envoyer un avertissement : drôle de façon de motiver un pilote débutant... Bref un manque de cohérence certain qui témoigne dans un premier temps d'un certain laxisme, puis ensuite de l'incapacité du staff à se mettre à jour sur les dernières performances. Dommage, le sentiment d'immersion en prend un coup.

F1 2017 : ce nouvel épisode trouve la formule magique
La R&D est une des excellentes idées de ce F1 2017.

Si l'on aurait donc souhaité plus de finesse sur ce point en particulier, le reste de la Carrière de F1 2017 est une source d'amusement constante. Le studio a notamment inclus une section dédiée à la R&D qui doit être complété à la façon d'un arbre de compétences. Particulièrement vaste, celui-ci nous permettra à terme d'améliorer les performances de votre véhicules pour gagner, qui sait, quelques précieuses secondes. Aérodynamisme, moteur, tout y passe et aucune de ses Carrières ne devrait se ressembler si le joueur le désire. D'autant que les améliorations apportées par la R&D ne vont pas non plus transformer votre bolide en monstre de compétition, on reste dans ce qui est globalement admis par la FIA et les modifications sont donc assez subtiles. Outre son intérêt purement technique, la R&D sera également une bonne source de motivation pour n'importe quel pilote, débutant comme passionné. En effet, pour débloquer les nombreuses améliorations qui figurent sur l'arbre, il faudra cumuler des jetons qui s'obtiennent en fonction de vos performances. Chronos, respect des objectifs, podiums, il existe bien des façons de se procurer cette petite monnaie mais la meilleure reste encore de réussir de belles performances, que ce soit pendant les essais, les qualifications ou les Grands Prix. Alors ne vous relâchez pas ! À noter que chaque écurie a des besoins spécifiques, il faut donc choisir judicieusement et penser au long terme dans la mesure du possible. Et surtout, ne pas oublier de tester les modifications apportées à son auto en essai libre, avant d'affiner les réglages si besoin. Le diable est dans les détails !

Investissez vos crédits R&D, validez auprès de l'ingénieur... Si cela fonctionne, il faudra ensuite tester les résultats en course.

F1 2017 : ce nouvel épisode trouve la formule magiqueF1 2017 : ce nouvel épisode trouve la formule magiqueF1 2017 : ce nouvel épisode trouve la formule magique

Pointu, technique et extrêmement fidèle aux règles actuelles du championnat, le mode Carrière n'oublie pas d'être fun grâce à de nouveaux types de course. Ces événements spéciaux, qui nous seront proposés à intervalle régulier, permettent de voyager dans le temps en pilotant d'anciennes légendes de la F1. La Ferrari de Schumacher de 2002, la McLaren de Prost et Senna de 1988, la Renault R26 d'Alonso de 2006... il y a du choix et c'est un vrai plaisir de découvrir ou redécouvrir ces autos qui ont fait l'histoire de la F1. D'autant qu'elles sont toutes très différentes les unes des autres. Ce qui a, en toute logique, un impact sur le gameplay, sur votre façon d'apporter certaines courbes, etc. Du plaisir en barre.

C'est ce monsieur qui viendra vous proposer de temps à autre de participer à ces épreuves rétro. Une très bonne idée.

F1 2017 : ce nouvel épisode trouve la formule magiqueF1 2017 : ce nouvel épisode trouve la formule magiqueF1 2017 : ce nouvel épisode trouve la formule magique

Toujours plus technique

F1 2017 : ce nouvel épisode trouve la formule magique
Les premières places seront difficiles à obtenir, surtout lors des premières heures de jeu. Elles s'apprécient d'autant plus.

Car vous vous en doutez, si la Carrière de F1 2017 est toujours aussi exigeante, c'est parce que le gameplay l'est au moins autant. Avec F1 2016, nous avions découvert une simulation technique mais pas fermée aux débutants ; avec sa suite, nous avons été surpris d'avoir affaire à un jeu encore plus technique. Plutôt habitué aux bonnes performances l'année dernière, nous avons fini par revoir à la baisse le niveau de difficulté de l'IA, et même d'activer temporairement un peu d'anti-patinage, le temps de nous habituer. Le temps d'adaptation a pris un certain temps : F1 2017 est intraitable sur les trajectoires et sur les freinages et vos adversaires ne vous feront aucun cadeau. À noter que cette saison, la FIA a revu à la hausse le poids maximal autorisé pour les monoplaces, ce qui se ressent manette (ou volant) en main. Dans les virages, les autos ont tendance à plus se déporter que l'année précédente, de même que les distances de freinage sont légèrement plus longues. Un peu surprenant, quand on a pris l'habitude du pilotage de F1 2016 !

F1 2017 : ce nouvel épisode trouve la formule magique
La pluie apporte un vrai challenge.

C'est précisément dans ce genre de petits détails, qui changent pourtant tout, que F1 2017 excelle. Cette année, le choix des pneus est d'autant plus crucial que l'on ressent mieux les propriétés de chaque type de gommes. Ultra-tendre, Super-Tendre ou tendres, les différences sont bien marquées et se ressentent notamment dans les courbes les plus rapides, ou en sortie de gros virage. À vous de choisir judicieusement, et d'apprendre à maîtriser votre auto quel que soit le train utilisé, notamment lorsqu'il s'agit de celui imposé par Pirelli. La conduite sous pluie nous a impressionné tant elle a gagné en finesse, un bon point puisque outre le feeling, Codemasters souhaitait améliorer le système de météo dynamique. Jugé trop prévisible par les joueurs de F1 2016, il a bien progressé sur cet épisode et enrichit l'aspect stratégique du jeu en imposant au joueur de mieux réfléchir ses retours au stand.

F1 2017 : ce nouvel épisode trouve la formule magiqueF1 2017 : ce nouvel épisode trouve la formule magiqueF1 2017 : ce nouvel épisode trouve la formule magique

Du côté de l'IA, il y a là aussi du mieux, avec des comportements crédibles et une agressivité constante qui vous demanderont de lire correctement les situations, tout en restant alerte du premier au dernier tour. À noter toutefois que l'IA a parfois le pied léger lors du premier tour et qu'il n'est pas difficile, en partant de la dernière place de la grille, de remonter jusqu'à la dixième place avant le début du second tour. C'est particulièrement vrai lorsque l'on pilote les meilleures monoplaces du championnat (Ferrari, Mercedes...), ce qui contraste un peu avec le reste des courses. D'autant que les adversaires n'ont manifestement pas peur des pénalités : il nous est arrivé à plusieurs reprises de nous faire sortir de la piste de la pire des manières, sans que le fautif n'en subisse les conséquences. Mention spéciale à Sebastian Vettel qui, dans une entrée de virage, n'a pas hésité à s'appuyer sur l'arrière de notre auto pour terminer son freinage...

Un online toujours perfectible

F1 2017 : ce nouvel épisode trouve la formule magique
On peut jouer en ligne avec les anciennes monoplaces.
C'est finalement l'un des points les plus dommageables de ce F1 2017, qui livre cette année encore une expérience online assez décevante. Il faut dire que le reste du jeu a placé la barre très haut et on en attendait donc plus en arrivant sur la section multijoueur du soft. Si l'on appréciera de pouvoir créer son propre championnat et de le customiser en profondeur, en revanche le reste est beaucoup plus convenu, et la qualité des parties assez inégale. Sans être scandaleux, le jeu en ligne souffre de petits soucis de matchmaking et de ralentissements en course qui peuvent rendre l'expérience désagréable. On aurait également aimé que Codemasters intègre un vrai système de signalement pour sanctionner les joueurs qui abusent des contacts et des poussettes pour s'imposer, un comportement peu sportif qui offre malheureusement trop souvent la victoire. Globalement, le tout reste très jouable mais F1 2017 pourrait facilement proposer beaucoup mieux.

Des graphismes à la traîne

F1 2017 : ce nouvel épisode trouve la formule magique
Monaco n'est pas toujours agréable à l'oeil.

Impossible de terminer ce test sans s'arrêter un instant sur la partie purement visuel du titre. Si l'on avait reproché à F1 2016 une interface parfois confuse, notamment les réglages de l'auto depuis le stand, force est de constater que Codemasters a entendu les critiques. Les choses sont désormais plus lisibles, et passer d'une section à l'autre se fait très facilement : on sait où on va et pourquoi on y va. Très bien, donc. En revanche, s'il y a une chose qui en change guère, c'est bien l'esthétique du jeu. Les graphismes de F1 2017 font à peine le job, avec une distance d'affichage à peine correcte et des textures bien pauvres, notamment sur les circuits les plus chargés en décors (Monaco, par exemple). Bonne nouvelle toutefois, sur PS4 comme sur Xbox One, nous n'avons constaté aucun problème de fluidité. Mais quoi qu'il en soit, vu la qualité globale de ce F1 2017, on regrette sincèrement que Codemasters n'ait pas les moyens de faire mieux.

Les images utilisées pour ce test proviennent de la version Xbox One du jeu.

Les notes
+Points positifs
  • Une conduite toujours plus technique...
  • … des Grands Prix plus stratégiques...
  • … bref des courses toujours plus excitantes.
  • L'importance des réglages
  • Le mode Carrière
  • Les voitures rétro
-Points négatifs
  • Graphismes à peine passables
  • Un online trop pauvre
  • Le comportement du staff, en Carrière, qui manque parfois de cohérence

Si jamais vous en doutiez, disons le clairement : F1 2017 est le meilleur jeu de Formule 1 paru ces dernières années. Certes il n'est pas très joli et certains aspects mériteraient d'être plus creusés, notamment son online ou certains détails en Carrière. Mais le titre de Codemasters est trop précis, trop technique, trop rapide pour en souffrir réellement. Plus exigeant que son ainé, F1 2017 est également plus généreux en contenu et en sources d'amusement, avec notamment l'arrivée des monoplaces old-school qui apportent de la diversité en Carrière... tout en permettant de profiter d'autres sensations de conduite. Si les débutants pourront toujours tenter d'apprivoiser la bête en activant les différentes aides à la conduite, les puristes eux seront ravis de la dompter petit à petit, réglage après réglage, tour après tour. Une forme de plaisir rare dans les jeux de course modernes grand public.

Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
29 août 2017 à 18:40:48
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (31)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.1/20
Mis à jour le 30/08/2017
PlayStation 4 Xbox One Course KOCH Media Formule 1
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live