Menu
Sonic Mania
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • Switch
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Sonic Mania : Le hérisson retrouve son lustre d'antan
PC PS4 ONE Switch
Sonic Mania
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Ayden_
L'avis de Ayden_
MP
Journaliste jeuxvideo.com
26 août 2017 à 10:00:00
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (47)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.6/20
Tous les prix
Prix Support
4.49€ PC
16.99€ PC
19.99€ PS4
19.99€ ONE
19.99€ ONE
27.50€ PS4
Voir toutes les offres
Partager sur :

On ne le répètera jamais assez mais les versions finales des jeux sont souvent assez éloignées du concept initial imaginé par les créateurs. Si cette réalité, accentuée par les budgets pharaoniques et la taille des équipes, est encore plus vraie de nos jours, il est parfois important de rappeler qu'il en était de même dans les années 90. Les employés en charge du marketing pouvaient ainsi avoir un rôle capital dans le succès ou l'échec d'un titre. Et pour Sonic, il est indéniable que la branche américaine de SEGA a eu un impact considérable sur la popularité du hérisson. En effet, en découvrant le pitch des développeurs japonais, les protégés de San Francisco ont bondi sur place. Et pour cause, à l'origine, Sonic était chanteur dans un groupe de rock et sa petite amie n'était autre que Madonna (avec le look et le faciès de la star des années 80). Les instances occidentales se sont alors empressées d'aller expliquer aux créateurs nippons - ce qui a créé de sacrées tensions - qu'il fallait absolument changer le scénario du jeu. D'où Eggman (ou plutôt Robotnik à l'époque), les robots et les animaux à sauver. Et c'est justement tout cet univers que l'on retrouve dans Sonic Mania, un jeu-hommage des meilleurs épisodes 2D.

Notre vidéo-test de Sonic Mania

Chargement de la vidéo Test Sonic Mania en vidéo
Sonic Mania : Le hérisson retrouve son lustre d'antan

En choisissant de faire appel à Christian Whitehead, un développeur australien indépendant, SEGA a eu le nez fin. Il faut dire que l'homme, fan du hérisson depuis sa plus tendre enfance, n'est pas un nouveau venu dans le milieu. Il est à l'origine du prototype de Sonic CD sur iPhone (qui aura valu quelques tensions entre les deux intéressés avant que les choses se tassent) et on lui doit également les adaptations de Sonic the Hedgehog et sa suite sur différents supports mobiles. Autant dire que le natif de Melbourne ne manque pas d'expérience et son talent n'a pas échappé à la firme japonaise. Une relation de confiance s'est construite sur la durée et se matérialise aujourd'hui sous la forme d'une aventure inédite intitulée Sonic Mania. Bien évidemment, le game designer n'est pas seul puisqu'il a pu compter sur l'aide des studios Headcannon, PagodaWest et bien sûr de SEGA par le biais de Takashi Iizuka, le responsable actuel de la Sonic Team. Et croyez-le ou non mais le jeu atomise pratiquement tout ce qui a été fait en matière de spin-dash ces dernières années...

Sonic Mania : Le hérisson retrouve son lustre d'antanSonic Mania : Le hérisson retrouve son lustre d'antanSonic Mania : Le hérisson retrouve son lustre d'antan

CÉLÉRITÉ D'ANTAN

Depuis son annonce en juillet 2016, Sonic Mania est attendu comme une sorte de messie par tous les fans et ce n'est pas un hasard. Tirant sur la corde nostalgique, le jeu multiple les références aux épisodes Mega Drive. Des palmiers de Green Hill Zone aux items télé en passant par les loopings instaurés par Hirokazu Yasuhara (level designer de la Sonic Team passé notamment par Naughty Dog), tout a été fait et réfléchi pour brosser les mordus du hérisson dans le sens des piques... pardon, du poil. Au lieu de s'enquiquiner avec un gameplay complètement raté à la Sonic the Hedgehog 4, Christian Whitehead et ses collègues ont misé sur l'inertie et la vitesse d'antan. Si Sonic ne sera jamais aussi précis qu'un Mario, célérité et game design oblige, on ne tarde pas à retrouver toutes les sensations de l'ère 16-bits. Le personnage et ses acolytes Tails et Knuckles se laissent dompter, l'adrénaline est omniprésente, les mécaniques ancestrales sont bien là et le level design demeure un modèle du genre, avec des chemins alternatifs dans tous les sens. Pour faire simple, c'est fun et on s'éclate ! Mais Sonic Mania, c'est bien plus que cela...

Sonic Mania : Le hérisson retrouve son lustre d'antanSonic Mania : Le hérisson retrouve son lustre d'antan

UN RESPECT TOTAL DE LA LICENCE

Sonic Mania : Le hérisson retrouve son lustre d'antan
L'un des nombreux clins d'oeil du jeu, ici Puyo Puyo.

Les créateurs ont eu la bonne idée d'incorporer, en plus des stages historiques remaniés, des éléments et des niveaux totalement inédits. Comme le jeu est construit avec un système de deux actes + boss (et mini-boss), le joueur visite ainsi les vestiges du passé avant de profiter d'un level plus moderne, sorte de version reconfigurée du premier acte. De ce fait, le rythme global, déjà speed à l'origine, est excellent et on profite des douze environnements sans aucune lassitude. Il y a même le drop dash, un mouvement permettant au hérisson d'accélérer immédiatement après un saut. Pour ne rien gâcher, tous les ajouts s'intègrent parfaitement à l'esprit des jeux Sonic, qu'il s'agisse des éléments interactifs, des nouveaux items ou encore des innombrables boss qui ponctuent l'aventure. Si certains sont un peu prise de tête (la faute à un game design un peu bancal il faut bien le dire), les clins d'œil qui apparaissent ici et là sont fort appréciables. On retrouve d'ailleurs ces easter eggs dans les éléments du décor via de petits détails intégrés subrepticement (les devantures de Streets of Rage, le nom de la voiture de Daytona USA, Hornet, etc.).

Sonic Mania : Le hérisson retrouve son lustre d'antanSonic Mania : Le hérisson retrouve son lustre d'antanSonic Mania : Le hérisson retrouve son lustre d'antan

Comme on pouvait s'y attendre, Sonic Mania est une ode au fan service et il l'assume totalement. Les amoureux de la licence seront d'ailleurs ravis de retrouver les niveaux bonus de Sonic 3 (avec le fameux damier et les boules de couleurs bleue et rouge) ou encore ceux de Sonic CD et leur aspect en "low polygon". On n'aurait pas été contre retrouver les bonus stages de Sonic 3D sur Saturn mais ça sera peut-être pour une autre fois. En débutant une partie, vous débloquerez également les modes Compétition (à deux en écran splitté, un vieux classique là-aussi ressorti du tiroir) ou encore Contre-la-montre. De quoi continuer à s'amuser avec la tornade bleue une fois le jeu bouclé. Enfin, et c'est important de le souligner, l'aventure principale peut être parcourue en coopérant avec un autre joueur.

Sonic Mania : Le hérisson retrouve son lustre d'antanSonic Mania : Le hérisson retrouve son lustre d'antan

DU PIXEL MODERNE

Sonic Mania : Le hérisson retrouve son lustre d'antan
Ce niveau bonus devrait émoustiller les amateurs de Sonic CD.

Le rendu de Sonic Mania est assez déstabilisant. S'il fait la part belle aux gros pixels colorés, ses animations plus que boostées et son aspect HD lui donnent un look irrésistible. Il suffit de voir les attitudes et les mimiques de Sonic et ses partenaires pour s'en convaincre. Les animateurs n'ont plus les contraintes de mémoire d'autrefois et s'en sont donnés à cœur joie. Cette liberté se retrouve dans les mélodies qui sont juste géniales. Qu'il s'agisse des compos d'époque remixées ou des musiques inédites, la qualité est incroyable ! C'est à se demander si Tee Lopes, le compositeur, n'est pas tombé dans la marmite des Sonic quand il était petit. Il n'y a pas de doute, les 4 boucles du chip sonore de la Mega Drive sont loin, très loin. On peut dresser le même constat des décors qui sont très réussis et se montrent plus denses qu'auparavant sans dénaturer les œuvres originelles. Vraiment, c'est du travail d'orfèvre !

Par conséquent, si on récapitule, Sonic Mania réunit tout ce que les fans adorent chez les Sonic : du fun, de la vitesse, des graphismes colorés, des musiques entrainantes et le côté "effronté" du hérisson qui fait qu'on ne contrôle pas toujours tout. À l'exception de certains boss moins inspirés, d'un dernier niveau perfectible et de l'absence de modes en ligne, le titre réussit parfaitement son pari. Pour une vingtaine d'euros, et en attendant Sonic Forces que l'on espère aussi bon, il met juste la misère à la quasi totalité des dernières aventures de la mascotte de SEGA. Les dirigeants de Haneda doivent absolument le noter dans leur calepin pour le futur : Sonic n'a pas besoin d'artifices et d'ajouts inutiles pour exister.

Sonic Mania se dessine

Chargement de la vidéo Sonic Mania trailer
Les notes
+Points positifs
  • Un Sonic 2D à l'ancienne
  • Un hommage réussi
  • Un visuel convaincant
  • Musiques géniales
  • La qualité des animations
  • Environnements variés
  • Les références à gogo
  • Rythme d'enfer
  • Modes coopération et compétition
-Points négatifs
  • On aurait aimé des niveaux inédits plus nombreux
  • Lisibilité pas toujours au top
  • Certains boss casse-têtes et mal fichus
  • Aucun mode en ligne
  • Une fin un peu expédiée

À la fois fun, speed et respectueux de ses origines, Sonic Mania est un formidable hommage aux meilleurs épisodes 2D. En mixant les mécaniques d'antan aux tendances actuelles, le jeu parvient à se réinventer grâce à des niveaux inspirés et une multitude de situations et références. Réussi graphiquement et possédant une bande son fantastique, il offre un rapport qualité/prix imbattable et ne pourra que tirer la larmichette aux nostalgiques de la première heure. Les autres, quant à eux, découvriront un titre maîtrisé et très chatoyant pour la rétine. Sonic Mania remplit son office avec brio, fait oublier les erreurs du passé et assure le spectacle en attendant le prometteur Sonic Forces.

Profil de Ayden_
L'avis de Ayden_
MP
Journaliste jeuxvideo.com
26 août 2017 à 10:00:00
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (47)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.6/20
Mis à jour le 28/08/2017
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live