Menu
Umineko no Naku Koro ni : Shinjitsu to Gensô no Symphony
  • Tout support
  • PC
  • PS3
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Tous les jeux / Jeux Aventure / Derniers tests jeux vidéo / Umineko no Naku Koro ni : Shinjitsu to Gensô no Symphony /

Test Umineko no Naku Koro ni : Shinjitsu to Gensô no Symphony du 08/07/2017

Test : Umineko no Naku Koro ni : une enquête réussie sous fond de magie
PC PS3
Umineko no Naku Koro ni : Shinjitsu to Gensô no Symphony
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Dfez
L'avis de Dfez
MP
Utilisateur jeuxvideo.com
08 juillet 2017 à 20:00:02
19/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
19.8/20
Partager sur :

Contributeur

Le studio 07th Expansion est très reputé pour sa fameuse série de visual novel, When They Cry. Après le grand succès d'Higurashi, Ryūkishi07 sortit sa suite spirituelle, Umineko no Naku Koro ni (qui se traduit en français par "Quand les goélands pleurent"), un an plus tard, le 17 août 2007. Durant trois ans, il déchaîna les passions sur le net, chaque lecteur proposant sa théorie et debattant avec les autres. Grâce à l'excellente traduction du groupe Witch Hunt, ce visual novel est désormais accessible, et encore davantage avec sa sortie Steam en juillet 2016. Aujourd'hui, Umineko vaut-il le coup d'être lu ?

Garanti sans spoilers !
Umineko étant une œuvre appartenant au genre du mystère, il est impératif de ne pas se faire spoiler sous peine de gâcher l'expérience entière. Ce test ne contiendra donc bien entendu aucun spoiler.
Et pour ceux qui n'ont pas fait Higurashi ?
Pas de panique ! Umineko peut se lire sans avoir lu Higurashi. Cependant, plusieurs personnages de ce dernier font des apparitions dans Umineko, certains fans allant même jusqu'à lier les deux œuvres entre elles ! Les fans d'Higurashi seront ravis de revoir d'anciens personnages, tandis que les nouveaux n'auront pas à s'inquiéter de la compréhension de l'histoire.

Une histoire de famille

Umineko no Naku Koro ni : une enquête réussie sous fond de magie
La famille Ushiromiya au grand complet ainsi que le personnel du manoir.
Le 4 octobre 1986, les membres de la famille Ushiromiya se réunissent sur l'île de Rokkenjima, où réside le chef de famille, Kinzo. Ce dernier n'a plus que 3 mois à vivre et réunit sa famille pour la conférence de famille annuelle. Arrivés sur l’île, les héritiers discutent du partage de l'héritage et désigner le nouveau chef de famille. Cependant, un typhon se manifeste quelques heures après l'arrivée des personnages, ce qui rend toutes sorties et communications impossibles. L'île étant désormais coupée du monde, des meurtres atroces et inexplicables surviennent. Ces derniers suivent l'épitaphe de la légendaire sorcière dorée Beatrice, ce qui laisse penser aux personnages qu'elle est la coupable... Ainsi, Battler Ushiromiya, le personnage principal que l'on suivra, s'opposera à cette explication irrationnelle et tentera de prouver que tous ces meurtres peuvent être commis par un être humain.

L'histoire d'Umineko est tout simplement excellente. L'auteur la maîtrise de fond en comble, chaque élément s'ajoute de manière élégante et accentue le nombre de questions et d'indices existants. Le scénario est un véritable crescendo, où le suspense et les scènes spectaculaires s'accroissent toujours plus au fil des arcs. Bien que le début peine à démarrer, une fois commencée, l'histoire devient toujours de plus en plus complexe et ne laisse pas de temps au lecteur pour s'arrêter. Une fois rentré dedans, il est très difficile d'en sortir.

Umineko no Naku Koro ni : une enquête réussie sous fond de magie
Rosa et Maria forment le duo le plus réussi de l'histoire.

Umineko nous présente tout d'abord une histoire de famille, où les problèmes d'argent créent des conflits entre les membres. Chaque personnage de la famille Ushiromiya se révèle être très bien écrit et attachant. Chacun des épisodes met souvent en avant l'un des personnages, l'occasion d'en apprendre plus sur leur histoire personnelle, mais aussi révéler leur véritable caractère. Ce qui fait la force des personnages d'Umineko, c'est leur réalisme, tous les personnages ont un moment de gloire où l'on s'attachera à eux, et un moment où ces derniers montrent la face sombre de leur personnalité, ce qui les rend tout simplement humains. Que ce soit la relation conflictuelle entre Rosa et Maria, la folie de Kinzo ou encore le caractère d'Eva, aucun ne vous laissera de marbre. La famille Ushiromiya est l'occasion pour l'auteur de faire passer un message fort sur les différents liens qui unissent les membres d'une famille, et faire réfléchir sur de nombreux thèmes comme le deuil ou les relations entre parents et enfants. Ces nombreux thèmes sont souvent à l'origine des différentes scènes chargées d'émotions. Durant la lecture, il n'est pas rare de ressentir de la tristesse, de la pitié, de la joie ou de la colère vis à vis des différentes péripéties des membres de la famille Ushiromiya. On remarquera tout de même des problèmes de rythme face au développement de certains personnages, ce qui risque de poser problème à certains ; cependant ces passages se révèlent nécessaires à la compréhension de l'histoire.

Un duel entre mystère et fantastique

Umineko no Naku Koro ni : une enquête réussie sous fond de magie
Une des nombreuses "closed room". Est-ce l'œuvre d'une entité surnaturelle ?

Ce qui rend Umineko si original par rapport aux autres histoires policières, c'est le duel métaphorique entre la pensée rationnelle de Battler et le caractère irrationnel des nombreux meurtres. Un duel entre roman à mystères et roman fantastique. Umineko fait l'exploit de mélanger ces deux genres, la fantaisie n'étant pas intrusive mais au contraire, elle sert le mystère avec brio. Dans sa partie mystère, Umineko semble relativement classique au premier regard. On remarque dès le début une ressemblance avec l'œuvre d'Agatha Christie Les dix petits nègres ou bien la présence des classiques closed room. Cependant, Umineko s'arrête là et propose sa propre version du roman à mystère. Ainsi, il ne sera pas rare que les personnages débattent sur le genre du mystère et que l'histoire remette le genre du mystère en cause. Les interpellations aux lecteurs sont aussi nombreuses, ce qui témoigne de la volonté de l'auteur à nous faire réfléchir sur les énigmes très difficiles qu'il nous propose, si bien que la réponse entière ne sera pas donnée à la fin. Ce sera donc au lecteur de continuer de réfléchir et de choisir sa propre vérité. Les amateurs de mystères seront ravis d'essayer de résoudre tous les mystères de l'histoire. Chaque épisode nous propose une nouvelle version des meurtres, avec en prime, de nouveaux indices dispersés entre les lignes.

Umineko no Naku Koro ni : une enquête réussie sous fond de magie
Le concept des "vérités rouges" se révèle être très efficace et original.

Dans Umineko, deux camps se font face. Le camp des humains, qui tentera tout pour prouver que les meurtres peuvent être expliqués de manière rationnelle et le camp des sorcières, qui fera tout pour montrer aux humains que les meurtres sont dûs à de la magie. Cette lutte sera souvent comparée à un duel d'échecs, d’où l’utilisation de nombreuses règles dans chacun des deux camps. Le camp des sorcières décide de la plupart des règles dans le seul et unique but de soumettre Battler, tandis que ce dernier se sert de ces règles pour expliquer les meurtres. Durant ce jeu, de nombreux personnages interviennent, que ce soit pour aider ou affronter Battler. Ainsi, ce duel n'est pas qu'un jeu entre Battler et le camp des sorcières, mais aussi un jeu auquel participe le lecteur. Les deux camps s'affronteront durant des débats de logiques. Ces derniers sont intenses, très intéressants, bien mené, et se renouvelle sans cesse. De plus le lecteur à un vrais rôle à jouer, car à travers Battler, c'est aussi lui qui réfléchit. Jamais des débats de logiques n'étaient aussi intéréssants à lire.

Umineko no Naku Koro ni : une enquête réussie sous fond de magie
Il ne sera pas rare de s'interroger sur l'existence d'un 19ème personnage.

L'auteur tient à rendre hommage aux classiques du mystère, ainsi les références à Agatha Christie, aux règles de Van Dine ou à celles de Knox sont pas rares. Il arrive même que durant l'histoire, les personnages discutent de cela, certaines de leurs pensées représentant l'avis de l'auteur. Mais ce n'est pas tout, il s'agit là plus que de faire des références aux classiques du genre, il redéfinit le genre du mystère à travers sa propre œuvre. Contrairement à d'autres romans à mystère, Ryukishi met l'accent sur le mobile du coupable qu'il développera sur son récit entier, nous faisant suspecter tous les personnages. Umineko s'inspire également de la Divine Comédie de Dante puisqu'on peut lier sans problème le parcours de Battler à celui de Dante. On remarque aussi une inspiration de l'Ars Goetia dans les noms de certains personnages. De plus, le thème de la vérité est l'un des plus importants. Umineko pose de nombreuses interrogations quant à la notion de la vérité : existe-il une seule vérité absolue ? Plusieurs vérités peuvent-elles exister en même temps ? Quelle est la valeur de la vérité ? L'histoire donne plusieurs réponses différentes aux mystères, cependant c'est au lecteur de choisir sa réponse, puisque Ryukishi tient énormément à l'idée de nous faire réfléchir, d’où le fait que la réponse à l'un des mystères principaux ne soit pas donnée. Contrairement à plusieurs de ses homologues, Umineko fait le choix de ne proposer aucun choix hormis celui de la fin. On pardonnera sans souci cela puisque l'interactivité naît des réflexions du lecteur. Lorsque l'on commence à faire des théories, on ne peut qu'admettre que cela est passionnant.

Un Visual Novel pas comme les autres

Umineko no Naku Koro ni : une enquête réussie sous fond de magie
Le son de la pluie rajoute de l'ambiance à l'histoire.

Umineko se divise en 2 parties:

  • Umineko no Naku Koro ni qui contient les 4 premiers arcs que l'on appelle arcs questions. Ces derniers posent les mystères.
  • Umineko no Naku Koro ni Chiru, qui contient les 4 derniers arcs que l'on appelle arcs réponses. Ces derniers tentent de résoudre les différents mystères.

On remarque une différence entre les deux. En effet, Chiru se concentre un peu moins sur la partie mystère (bien qu'elle soit toujours présente) et approfondit les personnages, la partie fantastique ainsi que les différents thèmes abordés auparavant. Là où les 4 premiers arcs avaient à peu près la même structure, les 4 derniers changent un peu de ce côté-là. Ainsi, le 5ème suivra la même structure, le 6ème différera beaucoup plus dans son déroulement et les deux derniers ont un déroulement inédit. Concernant le système de jeu, ce dernier est classique ; on clique sur l'écran pour faire défiler les écritures. Le menu du jeu permet de consulter les profils de tous les personnages avec une brève description. Le menu permet aussi d'accéder à des TIPS qui nous renseignent plus sur l'histoire et l'univers. Dès que l'on finit un arc, on accède à une tea party, qui est un scénario supplémentaire qui complète l'arc. Une fois cette tea party finie, un nouveau scénario du nom de "?????" se débloque. Une fois tous les scénarios d'un arc achevés, tous les TIPS en rapport avec cet arc se débloquent dans le menu. Enfin, dès que 4 arcs sont lus, une option sur le menu permet d'écouter ces derniers.

Umineko no Naku Koro ni : une enquête réussie sous fond de magie
La version originale d'Umineko.

Graphiquement, Umineko est plutôt bon. Les décors ont le mérite d'être tout de même assez nombreux et variés. Ces derniers sont assez détaillés. Concernant les personnages, ces derniers sont bien représentés à l'écran et ont le mérite d'expressifs. Cependant, les graphismes de la version originale peuvent rebuter certains, notamment par la simplicité des décors. Malgré cela, les personnages conservent leur expressivité très réussie, les émotions se ressentent très bien. Il y a aussi pas mal d'animations, surtout lors des combats. Ces dernières sont de bonne qualité. Par contre, ces animations révèlent une certaine limite lors des scènes de combat, puisque ce support n'est pas le plus adapté. Chaque début d'arc comporte aussi une vidéo d'introduction soignée qui ne donne qu'envie de lire la suite.

Umineko no Naku Koro ni : une enquête réussie sous fond de magie
Certaines scènes se révèlent assez stressantes.

Et comment ne pas évoquer Umineko sans parler de ses OST ? Le studio qualifie Umineko de sound novel, car la base d'Umineko n'est pas l'aspect visuel mais l'ambiance créée par les différents bruitages et musiques. Lors de la lecture, on se rend compte que cette qualification est justifiée. L'OST est tout bonnement excellente. Elle sublime les scènes d'actions, enflamme les débats de logique et rend poignantes les scènes d'émotion ! La qualité ne baisse jamais, à chaque arc s'ajoute un nouveau lot de musiques aussi bonnes les unes que les autres ! L'OST est très complète car ce n'est pas moins de 196 musiques que le jeux comprend, tous composés par plusieurs artistes, professionnels comme amateurs. Et le registre des musiques est varié, on passe de l'orgue déchaîné au piano et violon calme ou bien des morceaux électroniques endiablés. Mention spéciale à la musique des crédits de fins, Ricordando Il passanto, qui est un magnifique air d'opéra Italien.

Les notes
+Points positifs
  • Les personnages, très bien écrits, aussi humains qu'attachants
  • La bande-son exceptionnelle
  • Une excellente histoire maîtrisée, aussi dense que complexe, qui porte à plusieurs interprétations
  • L'originalité qui rend l'œuvre unique
  • Le rôle important joué par le lecteur
  • La volonté de l'auteur de nous faire passer un message et faire refléchir sur le genre du mystère
  • Des dialogues très bien écrits
  • Les débats de logique, tout simplement très bons
  • Une ambiance réussie, qui varie entre suspense et émotions
  • Une excellente durée de vie…
-Points négatifs
  • … qui en gênera peut-être certains
  • Un début lent et quelques problèmes de rythme
  • Le côté fantastique qui rebutera certains
  • Uniquement en anglais

Umineko est donc un chef-d'œuvre et constitue l'une des meilleures expériences de lecture qui soit. Par son écriture habile, son originalité sans faille et son récit maitrîsé, cette oeuvre s'impose comme un must-have. Passionant et complexe, l'histoire d'Umineko est une véritable réussite, le tout sublimé par des musiques incroyables et renforcé par une dimension fantastique remarquable. Le lecteur ne peut que se sentir impliqué à travers tous les clins d'œil et la remise en cause du genre du mystère. À condition de maitrîser l'anglais, vous aurez bien tort de vous en priver.

Profil de Dfez
L'avis de Dfez
MP
Utilisateur jeuxvideo.com
08 juillet 2017 à 20:00:02
19/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
19.8/20
Mis à jour le 10/07/2017
PC PlayStation 3 Aventure Visual Novel 07th Expansion Alchemist Fantastique
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Red Dead Redemption 2… Et pour quelques pixels de plus
    PS4 - ONE
  • Aperçu : Luigi's Mansion 3DS : Le mode coopération pas vraiment au point
    3DS
  • Aperçu : Super Mario Party : Le retour aux sources tant attendu ?
    SWITCH
Derniers aperçus
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Red Dead Redemption II
    PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Assassin's Creed Odyssey
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • FIFA 19
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Gaming Live