Menu
Mon Petit Gazon
  • Tout support
  • iOS
  • Android
  • Web
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Mon Petit Gazon : La Fantasy Foot touche au but
Web
Mon Petit Gazon
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de izokay
L'avis de izokay
MP
Rédaction jeuxvideo.com
16 juillet 2017 à 18:15:01
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.5/20
Tous les prix
Prix Support
2.29€ iOS
Voir toutes les offres
Partager sur :

Créée en 2012, la « football fantasy » Mon Petit Gazon a véritablement cartonné pour atteindre aujourd’hui plus de 300.000 joueurs. Adressé au fans du ballon rond, le principe de lier Gestion virtuelle et match de foot IRL a séduit et continue de se développer. L’occasion de sortir le costume de manager pour se pencher sur le sujet.

Pas très réputées sur nos terres françaises, elles sont en revanche monnaie courante outre-Atlantique. Les Fantasy Leagues sont aujourd’hui de véritables institutions pour les grands fans de sports US. Pas étonnant quand on sait que NBA, NFL et consort regorgent de statistiques, indispensables pour le concept. En France, Mon Petit Gazon se pose en alternative à ces FL américaines, avec les championnats français et anglais de football. Mais Mon Petit Gazon, Kézako et qu’est-ce que ça vaut ?

L’amour est dans le gazon

Mon Petit Gazon : La Fantasy Foot touche au but
Les notes sont dispo 8h après le coup d'envoi d'un match.

Vendredi, 19h35. Comme à son habitude, Edinson Cavani ne prend pas de dessert et file sur son ordinateur portable. La 27e journée de Ligue 1 2017-2018 débute ce soir avec Rennes-Troyes. Un match lambda voire insignifiant pour certains, mais très important pour l’Uruguayen. Non, ne vous méprenez pas, Rennes ne joue pas le titre et est comme prévu bien calée entre la 10e et la 8e place, à 15 points du podium. L’ESTAC est quant à elle 3 marches en dessous. Mais le principal enjeu pour Edinson, c’est de voir si Benjamin Nivet, Firmin Mubele et Yohan Gourcuff vont scorer. Edinson les a dans son équipe, Edinson joue à Mon Petit Gazon.

C'est quoi une Fantasy League ?
Un point rapide sur les Fantasy Leagues est nécessaire pour les néophytes. Il s’agit d’un jeu de gestion combinant management virtuel et performances sportives réelles. En gros, chaque joueur d’une FL achète plusieurs sportifs d’un même championnat pour constituer une équipe « All-Stars ». Pour cela, il dispose du même budget virtuel que les autres joueurs et doit constituer son effectif intelligemment, sachant que les joueurs n’ont pas le même prix de base (la cote). Ensuite, les performances individuelles réelles de chaque sportif dans leur club font gagner au coach plus ou moins de points, définissant son classement par rapport à ses concurrents. Aujourd’hui, on retrouve des Fantasy Leagues Basket (NBA), Foot US (NFL), Hockey (NHL), Football…
Mon Petit Gazon : La Fantasy Foot touche au but
Les buts virtuels n'apparaissent que le lundi matin. Rage assurée.

Comme un peu plus de 300.000 accros aujourd’hui, Edinson s’est prêté au jeu. Une idée d’Unay Emery pour renforcer la cohésion d’équipe cette saison, et suivre assidûment les performances des équipes adverses. Car oui, le jeu repose sur les performances réelles des footballeurs professionnels. Chaque joueur de MPG peut commencer avec ses compères une ligue avec 4, 6 ou 8 joueurs IRL. A chaque journée de Ligue 1, un match contre un pote sur MPG. Si un footballeur marque dans la vraie vie lors de cette journée, il marque également dans le jeu. S’il n’a pas marqué mais a fait un gros match, il peut également mettre un but virtuel. Le calcul est ensuite simple, il faut inscrire plus de buts que son pote lors de la journée pour empocher 3 points le lundi matin. L’objectif final : être premier au classement à l’issue des matchs aller-retour pour fanfaronner jusqu’au prochain mercato.

Mon Petit Gazon : La Fantasy Foot touche au butMon Petit Gazon : La Fantasy Foot touche au but

Mercato deter’

Mon Petit Gazon : La Fantasy Foot touche au but
Pléa pour 111 millions, il n'y a que sur MPG que l'on peut voir ça.

Car oui, pour établir son effectif, un mercato est établi avant chaque saison de Mon Petit Gazon. Edinson, lui, a réussi le sien en s’achetant lui-même pour 127 millions. De bon augure pour enfin détrôner le champion en titre de sa ligue, Hatem Ben Arfa. Chaque joueur de la ligue dispose d’un budget virtuel de 500 millions d’euros et doit constituer son effectif avec au minimum 2 gardiens, 6 défenseurs, 6 milieux, 4 attaquants et maximum 30 joueurs. Mais attention ! A la différence d’autres Fantasy Leagues, il est impossible d’avoir le même sportif qu’un concurrent. Ce mercato est donc divisé en 3 tours et basé sur le principe d’enchères. Le joueur qui formule donc la meilleure offre remporte le joueur voulu à chaque tour, et une fois son effectif jugé correct ou son budget épuisé, ce dernier peut clore son mercato. En cas d’égalité en terme d’enchère sur un footballeur, celui qui a bouclé son tour le plus rapidement remporte le graal.

Mon Petit Gazon : La Fantasy Foot touche au but
A l'issue du mercato, il ne reste plus qu'à juger les effectifs.

Mais ça n’est jamais aussi facile. Chaque joueur a en effet une « cote » . Ainsi, pour acquérir sa pépite, il est obligatoire de mettre ce prix minimum. Des cotes construites en fonction de la notoriété, de la forme actuelle ou de l’apport du joueur avec des critères totalement subjectifs, mais identiques pour tous les utilisateurs. Une donnée qui rend compliquées les constitutions d’équipes vraiment attrayantes. Le mercato d’avant-saison, un moment incontournable de MPG. Le choix de son nom d’équipe et de son nom de stade précède cette phase stratégique, et la découverte des noms adverses et des joueurs obtenus à l’issue du premier tour est souvent un moment mémorable. Edinson en garde d’ailleurs un souvenir mitigé. Heureux d’avoir eu un effectif solide, l’attaquant était passablement énervé d’attendre 4 ou 5 heures avant que Blaise Matuidi ne boucle ses tours de mercato.

Algo, rateaux & co

Mon Petit Gazon : La Fantasy Foot touche au but
Le fameux tableau de bord.

Une fois la joie d’avoir les avants-centre remplaçants d’Amiens passée, il est temps de former son équipe pour la première journée. On se retrouve face à un tableau d’entraîneur où il faut faire le choix entre 7 types de compo. 4-4-2 classique, 5-3-2 coffre-fort ou 3-4-3 fantasque, plusieurs alternatives se présentent pour coller à votre effectif actuel. En outre, le choix des joueurs remplaçants est important, puisque si l’un des titulaires ne joue pas ou est blessé lors de la journée IRL, il est automatiquement remplacé par un joueur du banc au poste correspondant. Enfin, il suffit de choisir si l’on veut appliquer l’un des bonus disponibles pour cette journée ou mettre en place des remplacements tactiques, qui font directement appel à l’autre variable de MPG : L’algorithme de notation des joueurs.

Et Dieu sait qu’Edinson peste contre cet algoritme. Sur MPG, tout les footballeurs disposent d’une note virtuelle s’ils ont fait ne serait-ce qu’une minute de jeu. Ces notes sont très importantes, car un joueur qui n’a pas marqué en vrai peut marquer virtuellement un but si sa note est suffisante. Respirez un bon coup, voici un exemple explicatif. Un attaquant n’a pas marqué mais a fait une passe décisive en vrai, il a une note de 7/10. S’il a plus que la moyenne de la défense adverse, il l’a passe mais son effort fait baisser sa note à 6/10. Si le gardien adverse a moins que cette note (admettons 5/10), l’attaquant marque un but. La première ligne (défense, milieu, attaque) passée coûte un point au joueur, les autres 0,5. Et si la note du joueur est égale à la moyenne de la ligne adverse, avantage à l’équipe à domicile. Un gardien ne peut marquer de but virtuel.

Mon Petit Gazon : La Fantasy Foot touche au butMon Petit Gazon : La Fantasy Foot touche au but

Vous n’avez pas compris ? Alors rendez-vous sur la page des règles, ça ira peut-être mieux. Ou pas. Ces notes sont établies via un algorithme basé sur les statistiques individuelles (buts marqués, passes décisives, occasions ratées, fautes provoqués…) et collectives (victoire, clean sheets, buts encaissés…) des joueurs de Ligue 1. Le choix de la compo influence directement ces notes, puisque jouer à 4 défenseurs ajoute +0,5 à ces derniers, +1 à 5. En contrepartie, vous pouvez aligner moins de joueurs offensifs. En plus de ça, 4 types de bonus sont disponibles : Zahia qui booste vos joueurs dans le vestiaires (+0,5 à toute l’équipe), Suarez qui croque le gardien adverse (-1 pour lui), tonton médecine qui dope un de vos joueurs de champ (+1 pour lui) et incontournable valise à Nanard. Pas de rapport avec les notes, elle enlève tout simplement un but à l’adversaire. A utiliser en dernière journée, conseil d’ami.

Mon Petit Gazon : La Fantasy Foot touche au but
Les joies des valises à Nanard.

N’oublions pas les remplacements tactiques. Vous pouvez en déterminer 5 par matchs. 5 joueurs de votre banc (hors-gardien) peuvent remplacer un titulaire faiblard du même poste. Le tout est de bien choisir à chaque RT la note de remplacement. Ainsi, si l’on met 6/10, le titulaire sortira au profit du remplaçant si le premier a eu moins de 6. Là encore, c’est compliqué à suivre mais sachez juste que l’équipe titulaire définie lors de la première journée sera copiée pour les journée suivantes, pas le banc ou les remplacements tactiques.

Les aléas du direct

Mon Petit Gazon : La Fantasy Foot touche au but
Le tour des stades s'avère vital pour ne pas aligner de joueurs blessés.

Car oui, il est important de faire comme Edinson et être aux aguets avant chaque journée de Ligue 1. Faire son équipe (car le banc et les remplacements tactiques ne se font pas automatiquement) et vérifier si les joueurs alignés ne sont pas blessés ! Contraignant ? Pas vraiment. MPG diffuse chaque semaine sur son blog les joueurs blessés ou incertains pour la journée à suivre. Même si ces infos ne sont pas 100 % correctes (rien n’empêche un joueur de se blesser à l’échauffement), elles vous empêcheront les longues recherches sur les sites de chaque club. Si malgré tout un titulaire ne joue pas et ne peut être remplacé parce que vous n’avez pas fait votre équipe, c’est Rotaldo qui joue, une chèvre avec 2,5 de note. Et au bout de 3 Rotaldo, vous encaissez un but contre-son-camp.

Mon Petit Gazon : La Fantasy Foot touche au but
Vous avez Thiago Silva titulaire ? Dommage...

Alors oui, qui dit performances IRL, dit parfois journées pourries. En effet, certains matchs réels peuvent être reportés ou arrêtés pour cause d’inondations, de bombes agricoles, de matchs de coupe, de météores qui s'écrasent sur le terrain et j'en passe. Des événements dramatiques aux conséquences tragiques : tout les joueurs des équipes concernées par le report ont 5/10. Dommageable, mais moins cruel que la réalité des championnats. Et oui, les belles choses ont une fin et les trêves hivernales ou estivales rendent MPG injouable pendant cette période. Libre à vous d’aller en vacances en Bolivie ou d’aller faire du squash en attendant la reprises des matchs IRL.

My Little Nuts ou l’accent british de MPG

Mon Petit Gazon : La Fantasy Foot touche au but
La Premier League, toujours aussi spectaculaire.

Le vrai plus de Mon Petit Gazon, c’est son humour et son ambiance générale. Les bonus, son interface agréable jusqu’à la rédaction hilarante de ses règles, ça respire la sympathie comme la buvette d’un tournoi. Un mur de la taille est alors accessible pour chaque ligue si l'on veut chambrer ses concurrents en live. Les réseaux sociaux sont une vraie plus-value avec des CM ou une communauté qui répondent rapidement aux interrogations que l’on publie. De plus, le blog officiel de MPG (integré au site) pond plusieurs articles sur les stats ou le traditionnel tour des stades pour prendre connaissance des blessures et joueurs incertains. Si le joueur le souhaite, il peut aussi recevoir des mails de notifications (transferts, message sur le mur de la taille).

Un concept au final assez simple pour une Fantasy League, et c’est tant mieux. Fier de son expansion, le titre s’est exporté à l’anglaise en ouvrant depuis la saison 2016-2017 la Premier League, le championnat anglais. Baptisé « My Little Nuts » sur les réseaux sociaux avec des tours des stades entièrement traduits, il prolonge l’expérience et le plaisir des fans. Il s’agit aussi d’une excellente alternative pour les francophobes qui peinent à apprécier les dribbles chaloupés de Vincent Pajot ou de Florent Balmont.

Money for Nothing ?

Mon Petit Gazon : La Fantasy Foot touche au but
MPG est jouable sur smartphone via navigateur.

Mais comment se nourrissent les cerveaux derrière les couleurs bleue et verte de MPG ? Avec la publicité présente sur le site dans un premier temps. Il faut savoir que Mon Petit Gazon est jouable gratuitement sur navigateur, que ce soit sur PC, Mac ou smartphone. Le « Mode expert » est quant à lui payant. Une fonctionnalité au tarif qui s'élève à 4, 6 ou 8 € selon le nombre de coachs en herbe dans la ligue (revenant à 1€ par tête au final). Optionnelle, elle s'avère vraiment sympathique en ouvrant un mercato permanent. Les managers peuvent alors effectuer des échanges de joueurs entre eux, mais aussi revendre les attaquants inefficaces à leur cote d'origine et acheter les nouvelles pépites si le budget le permet. Mais ce mode est loin d'être obligatoire, et s'il n'est pas activé en cours de saison, le mercato d'ouverture relève d'une importance capitale.

Il existe une appli sortie sur iOS et Android cette saison, disponible au prix de 1,99€. Proposant le titre sans pubs, l’autre apport notable est l’ajout de notifications sur mobile. L’app nous annonce la sortie du dernier tour des stades, alerte en direct quand un membre de l'effectif marque un but ou lorsque l’on en encaisse un. À part ça, aucune différence avec la version gratuite sur navigateur et c'est bien dommage.

Samedi, 19h50. Avant le clasico tant attendu contre l'OM, Edinson checke son Smartphone. Aïe. Lees-Melou a inscrit un doublé contre Saint-Etienne. Le problème ? Il appartient à Blaise Matuidi, son adversaire du week-end sur MPG. Vexé, l'Uruguayen inscrira trois buts pour s'imposer sur le gazon, qu'il soit petit ou grand.

Les notes
+Points positifs
  • Des week-ends intenses...
  • ...et des lundis matins mémorables
  • Une interface soignée
  • L’esprit du jeu
  • Les mercatos d’avant-saison
  • Une communauté active et des CM aux petits soins
  • Jouable gratuitement
-Points négatifs
  • Seulement deux championnats (France et Angleterre)
  • Des ligues de 8 joueurs maximum
  • Les trêves (hivernales, estivales) et matchs reportés
  • L’appli onéreuse (1,99€) pour son apport

Fort de son ergonomie et de son humour, Mon Petit Gazon a réussi à devenir la référence du foot fantasy en France, et c'est tout à fait logique. En imposant son concept et son style, il attire des milliers de nouveaux jardiniers chaque année, tout en restant connecté via les réseaux sociaux. On se passera de l'appli totalement dispensable, mais si de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux championnats viennent à rentrer en jeu, une chose est sûre : ça n'est pas prêt de s'arrêter.

Profil de izokay
L'avis de izokay
MP
Rédaction jeuxvideo.com
16 juillet 2017 à 18:15:01
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (2)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.5/20
Mis à jour le 20/07/2017
Mon Petit Gazon Web Gestion Sport Europe Football
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Luigi's Mansion 3DS : Le mode coopération pas vraiment au point
    3DS
  • Aperçu : Super Mario Party : Le retour aux sources tant attendu ?
    SWITCH
  • Aperçu : Children of Morta : Le roguelike devient une affaire de famille
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
Derniers aperçus
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Red Dead Redemption II
    PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Assassin's Creed Odyssey
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • FIFA 19
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Gaming Live