Fast RMX
Switch
Créer un contenu
Test : Fast RMX : un mix rapide entre WipEout et F-Zero
Switch
Fast RMX
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de JVC_Cedrix
L'avis de JVC_Cedrix
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
18 mars 2017 à 20:15:41
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (26)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17/20
  • Partager sur :

Dans le jeu vidéo, comme ailleurs, il y a des mètres étalons, des références incontournables. Et dans le domaine des jeux de course futuriste, c'est F-Zero et WipEout qui font loi, chacun avec leurs spécificités. Parfois, certains petits indépendants s'inspirent de ce qui se fait de mieux pour proposer leur vision d'un genre au public, et c'est exactement ce qu'a fait le développeur Shin'en dans le cas de la série des Fast : un mix rapide entre les deux jeux évoqués juste au dessus. Pour un incountournable sur Nintendo Switch ? Réponse en quelques lignes...

Fast RMX : un mix rapide entre WipEout et F-Zero

Loin de moi l'idée de vous faire tout l'historique de la série, mais sachez que le développeur n'en est pas à son coup d'essai. En effet, avec Fast Racing League en 2011 sur Wii et Fast Racing Neo en 2015 sur Wii U, Shin'en a eu le temps de peaufiner son nouveau bébé. Alors que ces deux premiers opus ont su créer la surprise sur leur support respectif, Fast RMX est, ne nous mentons pas, un bon épisode qui accompagne bien la sortie de la Nintendo Switch, même s'il ne sort pas des sentiers battus. En effet, au-delà de ses plaisirs, que je m'en vais vous préciser un peu plus bas, les developpeurs sont clairement restés dans leur zone de confort.

Fast...

Fast RMX : un mix rapide entre WipEout et F-Zero

Premier constat dans ce jeu de course futuriste au look repris de WipEout, le rythme est ultra rapide. Avec un framerate constant de 60 images par seconde (en mode TV ou portable, en solo comme en multi) et son 1080p sur grand écran, Fast RMX en met plein les yeux. Non pas par sa réalisation graphique, finalement peu impressionnante (et avec un peu d'aliasing, surtout visible en mode TV), mais par sa vitesse tout simplement hallucinante. Ca va vite, très vite, au point que certains passages sans accident relèvent plus de la chance (ou du par coeur) que du skill. Mais cela est sans importance puisque, vous l'aurez compris, les sensations sont là. Cependant, que serait un jeu de course à grande vitesse sans un gameplay efficace ? Un mauvais titre et ce n'est absolument pas le cas de Fast RMX. Loin de là, même.

Notre Gaming Live de Fast RMX

Chargement du lecteur vidéo...

... mais pas forcément Furious

Inutile de tergiverser, Fast RMX a beau être un bon jeu, il ne fait que s'inspirer des deux champions de la catégorie. D'ailleurs, ici, point de missiles et autres artifices pour terminer dans le trio de tête. Non, seuls votre concentration, votre réactivité et votre talent d'anticipation comptent. Avec ses vaisseaux réactifs et leurs strafes faciles, les bolides de Fast RMX réagissent efficacement et rapidement. Désormais au nombre de quinze, ils se distinguent assez les uns des autres pour comprendre que chacun correspond à un style de conduite particulier ou à un type de circuit précis. Dans le fond, le gameplay se prend vite en main et se rapproche plus d'un F-Zero, en moins exigeant (tout en le restant tout de même un peu), mais avec quelques subtilités en plus.

Fast RMX : un mix rapide entre WipEout et F-Zero

Car oui, pour pimenter ses courses, Fast RMX bénéficie d'un système de polarité basé sur deux couleurs, le jaune et le bleu. Lorsque vous traversez une zone bleue, il faut que la polarité de votre vaisseau soit de la même couleur pour profiter d'un boost de vitesse. Idem pour les zones jaunes. Le changement se fait d'une simple pression sur un bouton. Une idée originale qui corse le gameplay et puise un peu plus dans votre concentration alors que les virages, longs et aux courbes souvent douces, de tracés sympathiques, mais pas forcément ultra inspirés malgré leur diversité sur la forme, s'enchainent dans la précipitation. Vous l'aurez compris, il faut être réactif pour être efficace, bien maitriser la polarité, connaitre les courses pour éviter certains pièges un peu trop ardus, car difficilement anticipables et, surtout, bien manier la jauge de boost. S'il y a bien des subtilités en termes de gameplay, sont elles suffisantes pour menacer les ténors du genre ? Non, Fast RMX a la forme de WipEout, des réminicences de gameplay de F-Zero, mais jamais, au grand jamais, il n'égale l'une de ces deux références. Pour autant, il procure un plaisir certain qui saura contenter les amateurs du genre, malgré un manque de contenu flagrant. En effet, seuls trois modes de jeu sont disponibles : Championnat (trois niveaux de difficulté : Subsonic, Supersonic et Hypersonic), Multijoueur et le mode Hero.

Un certain manque de carrure

En mode championnat, ou en multi, la jauge de boost permet des accélérations fulgurantes. Pour la remplir, il suffit de ramasser les boules de couleurs sur les pistes. Si tout cela est classique, il est nécessaire de savoir quand déclencher son boost pour arriver en pole position, surtout dans les courses à la vitesse plus élevée, telles que Supersonic ou Hypersonic. Dans le mode de jeu Hero, la jauge de boost fait double emploi : accelération et bouclier. Ainsi, le moindre choc est synonyme de fin de course lorsque votre jauge est épuisée. Une sanction sans appel qui peut s'avérer frustrante, mais qui fait aussi partie du charme dans ce mode au challenge véritablement relevé inspiré de F-Zero. Enfin, le mode multijoueur en ligne, ou local, même s'il fait le boulot se contente du strict minimum : des enchainements de courses sans réel but et sans classement, ni championnat. Pour résumer : l'ensemble du contenu n'est pas assez étoffé pour nous tenir en haleine sur la longueur.

Le mal de la vitesse

Si les développeurs ont fait certains réaménagements pour que le titre soit moins frustrant, on pense notamment à une difficulté globalement moins élevée et une reprise de la course plus rapide en cas d'accident ou de sortie de piste, il n'en demeure pas moins agaçant par certains aspects. D'abord l'I.A qui ne laisse pas de place à l'erreur pour vous rattraper (surtout à haut niveau) alors que plusieurs passages (avec des obstacles imprévisibles à grande vitesse par exemple), mentionnés plus haut, sont passés sans encombre plus par la chance que par le talent du joueur. Evidemment, la connaissance des tracés peut faire la différence, mais ça ne change pas le problème : passer certaines portions de circuits sans encombre relève du hasard. Vient ensuite un manque de contenu flagrant. Sorti du championnant avec ses trente courses pas forcément ultra inspirées et du mode Hero, tous deux jouables uniquement en solo, le contenu s'avère léger. De plus, on se contente seulement d'enchaîner les courses sans challenge précis en mode multijoueur. Pour un jeu à 20€, ce n'est pas trop grave, d'autant que les développeurs ont promis un mode Time Attack dans la prochaine mise à jour, ainsi qu'un système pour retrouver ses amis plus facilement en ligne. Ceci étant, avec une réalisation correcte mais pas inoubliable, et un contenu réduit, Fast RMX décoit un peu sur la longueur, malgré un challenge relevé pour les plus acharnés.

Les notes
+ Points positifs
  • Un framerate en bêton armé pour d'excellentes sensations de vitesse
  • Rendu agréable en mode portable et correct en mode TV
  • Un gameplay efficace et relativement exigeant (polarité)
  • 4 joueurs en écran splitté et 8 en local ou en ligne
  • Musiques qui mettent l'ambiance
- Points négatifs
  • Pas assez de contenu
  • Des circuits peu originaux dans leur tracé
  • Parfois frustrant
  • C'est toujours un peu la même recette

Bon sur la forme comme sur le fond, il ne faut pas se leurrer : Fast RMX brille aussi intensément parce qu'il n'a aucun concurrent en face sur Nintendo Switch ! Oui, le gameplay est efficace, oui, le rendu est agréable à l'oeil, surtout en mode portable, oui, les sensations sont là, oui, il y a du challenge et le gameplay fait le job. Néanmoins, un manque de prises de risques évident (les développeurs ne révolutionnent en rien leur recette), des passages frustrants et une I.A qui ne vous passent rien peuvent finir par agacer. Et c'est d'autant plus vrai lorsqu'on comprend que les modes de jeu viennent à manquer à terme. Reste alors un jeu de course futuriste solide, particulièrement à ce prix là, et jouable à 4 en écran splitté ou à 8 en local, qui saura vous faire patienter jusqu'à l'arrivée d'un vrai concurrent ou d'un certain Mario Kart 8 Deluxe...

Profil de JVC_Cedrix
L'avis de JVC_Cedrix
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
18 mars 2017 à 20:15:41
15/ 20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (26)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17/ 20
Mis à jour le 27/04/2017
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : E3 2017 : Strange Brigade, une momie qui vous veut du bien
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Last Day of June : Le nouveau titre émouvant des concepteurs de Murasaki Baby - E3 2017
    PC - PS4
  • Aperçu : E3 2017 : Project CARS 2, un retour très attendu
    PC - PS4 - ONE
Derniers aperçus
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Call of Duty : WWII
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Far Cry 5
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Star Wars : Battlefront II
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce