Menu
Sniper Elite 4
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Sniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolant
PS4 ONE
Sniper Elite 4
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
17 février 2017 à 18:34:40
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (28)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.5/20
Tous les prix
Prix Support
27.88€ PS4
28.21€ PS4
29.38€ ONE
29.99€ ONE
Voir toutes les offres
Partager sur :

Alors que le monde entier part en vrille, que l'on construit des murs toujours plus hauts, toujours longs, et tandis que la zizanie générale éloigne les peuples libres les uns des autres, il en est certains qui ne s'abandonnent jamais au désespoir. Redresseurs de torts, défenseurs du malin et pourfendeur de la veuve et de l'orphelin (ou peut-être l'inverse), ces hommes et ces femmes au courage sans pareil se dressent et font front commun. Comme le studio Rebellion, qui nous livre en ce début d'année 2017 Sniper Elite 4, avec pour cri de ralliement : « vous allez finir par vous aimer les uns les autres, et buter des nazis, bordel de merde ?! »

Test Sniper Elite 4 en vidéo

Chargement de la vidéo

Parce que l'Homme est diversité, peu de sujets font consensus, et encore moins à notre époque. Mais il en est certain qui semble-t-il mettront toujours tout le monde d'accord. Le centre George Pompidou est une atrocité visuelle sans nom ; Jar Jar Binks est absolument insupportable ; et tuer des nazis, c'est rigolo. S'il y a quelques années, cette dernière affirmation aurait sans doute été tempérée par quelques éleveurs de chèvres argentins dont l'accent germanique n'aurait trompé personne, surtout pas les services secrets israéliens, elle semble aujourd'hui communément acceptée par l'ensemble des êtres pensants de notre belle planète. Ce qui, dans l'industrie du divertissement, a été compris cinq sur cinq. La preuve encore aujourd'hui avec ce Sniper Elite 4 qui, en fin de compte, n'a pas grand chose de plus à proposer que de tuer des nazis, en vous offrant un maximum de liberté d'action. Mais c'est justement parce qu'il le fait si bien qu'il mérite toute votre attention.

Le vieux fusil

Sniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolant
Karl parle toujours aussi peu, vise toujours aussi bien.
Nous voilà donc de retour en pleine Seconde Guerre Mondiale, dans la peau de ce bon vieux Karl Fairburne. Manifestement toujours aussi porté sur la Gitane sans filtre, notre tireur d'élite à la voix d'ange de la mort a emporté ses talents en Italie où il aura fort à faire pour perturber l'ennemi, et faciliter le futur débarquement en Sicile. On retrouve pour ou prou tout ce que à quoi la série nous avait habitué jusque là, à savoir une succession de niveaux dans lesquels il faudra accomplir un ou plusieurs adjectifs. Pour cela, de nombreux outils, la nécessité de rester discret, et la possibilité de jouer du fusil de précision pour semer la mort et la dévastation. Une noble tâche, particulièrement bien mise en valeur par les fameuses kill-cams façon Mortal Kombat, qui, en cas de tir létal, permettent de voir en rayon X les effets de vos balles sur les corps des amateurs de choucroute se dressant entre vous et votre objectif. On ne va pas se mentir, et tant pis pour le politiquement correct et l'avis de mon psy, mais voir voler en puzzle 500 pièces le crâne d'un nazi est toujours aussi amusant, toujours aussi jouissif.

Le voyage d'une balle

Sniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolantSniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolantSniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolantSniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolant

Bref pas franchement de surprise sur la petite quinzaine d'heures que devrait vous demander la campagne solo de Sniper Elite 4. En fait, on serait presque déçu par tant d'immobilisme, si l'on ne tenait pas compte de certains détails, qui font toute la différence.

La cité du sniper

Sniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolant
Les niveaux sont assez étendus et plutôt bien habillés pour la plupart.

Le premier de ces détails est probablement le plus important d'entre eux et il convient que l'on s'attarde un moment sur son cas. Si les précédents Sniper Elite reposaient sur la même construction que celui qui nous intéresse aujourd'hui, c'est-à-dire une succession de niveaux de tailles variables, les choses ont un peu changé entre temps. En bien. Les différents niveaux de Sniper Elite 4 sont autrement plus grands, autrement plus fouillés qu'autrefois, et cela donne beaucoup de dimensions au jeu. Tout en le rendant plus riche, plus complexe. Puisque le titre vous laisse finalement assez libre, les moyens pour arriver à vos fins sont assez nombreux. Vous pouvez jouer la carte de la discrétion absolue, et ne tuer personne sauf le gradé du coin qui fait office d'objectif, comme vous pouvez choisir de punir absolument tout le monde et de jouer avec les différents accessoires du jeu. Et notamment les différentes mines qui existent. Placées au bon endroit, elles feront de superbes pièges à l'attention d'une patrouille. Vous pouvez également faire sauter un canon ou un camion, afin de créer une diversion. Ou simplement trouver une jolie petite position en hauteur et jouer les Simo Häyha du dimanche, délivrant démocratie et droits de l'homme à coups de 7,62 x 54 mm.

Sniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolant
Ce niveau en forêt fonctionne plutôt bien, dans son genre.

Si ces niveaux de fort belle taille auraient de quoi créer quelques complexes chez les plus virils d'entre vous, ils ont également d'autres qualités, à commencer par leur esthétique. On reviendra plus tard sur la partie technique pour se concentrer sur la direction artistique du jeu, qui fait ici des merveilles. En situant l'action de Sniper Elite 4 en Italie, Rebellion renouvelle intelligemment l'esthétique de la série. Le studio a su créer de jolis environnements méditerranéens, aussi chaleureux que colorés. Tous ne sont pas aussi réussis, ce qui est d'ailleurs tout aussi vrai dans la construction des différents niveaux, mais globalement on prend plaisir à découvrir les différents paysages qu'a à offrir le jeu. Mention spéciale pour l'arrivée à Bitanti, petit village de caractère, ou encore le Monastère d'Abrunza. Deux destinations touristiques idéales qui n'attendent que vous pour tout repeindre façon monochrome rouge, et les laver de la souillure du fascisme.

Sniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolantSniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolantSniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolant

Bref du très bon boulot de la part de Rebellion qui a su créer une succession de sandbox plutôt bien pensées et dans lesquelles on prend plaisir à évoluer. Bien entendu, le travail n'est pas parfait, puisque l'on retrouve ici et là quelques défauts de construction, qui peuvent s'avérer assez frustrantes, surtout si vous optez pour un niveau de difficulté élevée, comme ce fut le cas lors de notre test.

J'fais des p'tits trous, des p'tits trous...

Sniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolant
Sans aide à la visée, le jeu délivre assez peu d'informations pour permettre d'effectuer efficacement ses tirs.

La difficulté, parlons-en, justement. Par défaut le jeu propose toute une série d'aides que chacun pourra activer ou désactiver en fonction de ses envies. Bien entendu, nous avons rapidement choisi de désactiver l'aide à la visée, qui facilite un peu trop la tâche au moment de tirer au sniper. Celle-ci indique clairement où pointer votre canon, vous permettant de ne pas vous embarasser des règles élémentaires de la balistique. Mais une fois désactivée, on rencontre le problème inverse. Sniper Elite 4 est ici particulièrement avare en indication et réussir des tirs précis, à longue distance, demande autant de chance que de skill. Par soucis de confort, nous avons terminé notre test avec la-dite aide à la visée. Tant pis.

Sniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolant
Manifestement en 1943, l'Allemagne Nazie avait déjà épuisé son quota de bons soldats.

Cela étant, en augmentant le niveau de difficulté, le jeu propose assez de challenge pour vous pousser à remuer vos méninges. Mais tout n'est pas parfait. Comme dans la plupart des jeux d'infiltration, Sniper Elite 4 utilise différents niveaux d'alerte, et l'on se rend vite compte des petits soucis rencontrés par l'IA. Comme par exemple : « Oh ben dites donc Gunter vient de se prendre une balle dans la tête, cela n'a probablement rien à voir avec le soldat américain que je vois ramasser des fleurs là-bas » (rudement efficace ce pistolet à silencieux), ou encore « Les copains allongés en plein milieu du chemin sont probablement en train de se dorer la pilule au soleil, si j'allais les rejoindre ? L'alerte est levée, il ne peut plus rien nous arriver d'affreux maintenant ».

Sniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolant
On peut finir certaines missions sans même sortir son fusil de précision.

Nonobstant ces quelques soucis, il faut bien dire que l'IA fait le job dans bon nombre de cas. Il n'est pas rare d'être surpris par derrière, par un soldat qui a eu l'intelligence de contourner votre position en restant dissimulée, ou un officier soudainement très inquiet de ne pas voir ses amis revenir pour l'apéro. Certains n'hésitent pas à sonner l'alerte générale, à signaler votre position avec des fusées prévues à cet effet. À vous de rester discret, donc. On pourra toutefois regretter que par moments, faire parler la poudre soit plus efficace que la finesse d'éxecution que devrait nous imposer le jeu. Jouer les Rambo est rendu possible autant par le comportement erratique des ennemis, que le level-design des zones les moins réussies. Nous ne saurions donc que trop vous conseiller de booster un peu le niveau de difficulté, dès la première partie.

Les moyens de donner la mort ne manquent pas.

Sniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolantSniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolantSniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolant

Weasley Sniper

Sniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolant
"On enlève son chapeau devant les dames !

Et s'il est possible de faire une bonne partie du jeu la Thompson au poing, l'intérêt du jeu consiste bien entendu à faire ce que n'importe quel joueur de FPS multijoueur réprouve (en tout cas, publiquement) : planter sa tente et abattre méthodiquement tous les éventuels futurs grand-pères d'un membre de Tokio Hotel. Des tirs de précision qui demandent en toute logique la même précision de la part du jeu. De ce côté là, rien à dire en ce qui concerne les hitbox, mais l'on sera toutefois plus nuancé en ce qui concerne la localisation des dégâts. De manière générale, elle fonctionne plutôt bien : comprenez par là qu'avec une balle dans le mollet, l'aryen lambda n'aura aucun mal à riposter, ou à effectuer ce que certains appellent un repli stratégique, d'autres une fuite de lâche. Une balle dans la partie haute du corps n'est toutefois pas forcément synonyme de mort, et il faudra donc, dans la mesure du possible, viser certains organes vitaux. A fortiori parce que le jeu est assez généreux lorsque vous atteignez certains parties comme le bas ventre, ou les épaules. Des blessures qui font un mal de chien dans la vie réelle, au point de rendre inutilisables certains membres, et notamment les bras. Dans Sniper Elite 4, ce n'est pas vraiment le cas, et même avec une balle dans l'épaule, et une autre dans la jambe, la plupart des ennemis que vous affronterez continuer de vous défier comme s'ils revenaient d'une séance d'acupuncture.

En visant au bon endroit, on peut paralyser, ou détruire certains véhicules.

Sniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolantSniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolantSniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolantSniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolantSniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolantSniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolant

Une technique en ligne de mire

On termine donc ce test par l'aspect purement technique. Testé sur Xbox One et PlayStation 4, Sniper Elite 4 n'est pas vilain, mais il n'est bien entendu pas au niveau des cadors du genre. Entre l'aliasing, les textures un peu baveuses et une distance d'affichage des plus limités, le bébé de Rebellion nous rappelle qu'il n'est pas un AAA, et qu'il n'a pas bénéficié du même financement que n'importe quelle grosse production Ubisoft, Electronic Arts, ou Activision. Dans l'absolu ce n'est vraiment dérangeant, car le jeu est vraiment amusant, mais la Police du 4K 160 fps devrait s'évanouir plus d'une fois. Le joueur lambda grognera éventuellement contre les quelques chutes de framerate qui viennent de temps à autre alourdir certaines phases de jeu, mais elles sont suffisamment rares pour ne pas être pénibles.

Dommage, le panoram pourrait être chouette

Sniper Elite 4 : un jeu d'infiltration mire-obolant

En revanche, chapeau bas pour la partie multijoueur. Les parties en ligne sont stables et s’enchaînent avec une certaine fluidité, que ce soit dans les modes compétitifs, ou coopératifs. Cette section du jeu est très convenue mais elle est réalisée avec soin, ce qui devrait booster la durée de vie du titre.

Les images utilisées dans ce test proviennent de la version Xbox One du jeu

Les notes
+Points positifs
  • Des niveaux plus grands, plus fouillés
  • La possibilité de terminer les niveaux de nombreuses manières différentes
  • Sniper des nazis
  • La kill-cam
  • De nombreux modes de jeu
-Points négatifs
  • IA encore perfectible
  • Réalisation technique un peu fragile
  • Certains niveaux mal pensés

Sniper Elite 4 fait partie de ces bons jeux qui ne disposent pas de la mise en avant nécessaire pour être remarqués par le grand public, mais qui possèdent toutefois de nombreuses qualités, et mériteraient d'être connus par un maximum de personnes. Et c'est encore plus vrai pour ce quatrième épisode, qui s'il ne révolutionne pas la série, parvient à la faire évoluer avec intelligence. Avec ses niveaux plus grands, plus complexes, Sniper Elite 4 progresse sur tous les terrains et notamment celui du fun. Malgré un scénario très oubliable, il parvient à nous faire vivre des moments de tension assez enivrants, pour peu que l'on soit appliqué et méthodique. Dommage que l'IA et la réalisation technique ne soient pas toujours à la hauteur du reste, car Sniper Elite 4 n'a pas à rougir à côté de certains AAA qui se vendent par palettes en période de fêtes.

Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
17 février 2017 à 18:34:40
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (28)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.5/20
Mis à jour le 17/02/2017
PlayStation 4 Xbox One Action Tir Infiltration Rebellion Just for Games 2nde Guerre Mondiale Espionnage
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Crackdown 3 : un multijoueur étonnament addictif
    PC - ONE
  • Preview : Just Cause 4 : Meilleur bac à sable que jeu d'action ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : BlizzCon 2018 : Diablo Immortal - Nos impressions sur le hack'n slash mobile diabolisé
    IOS - ANDROID
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Super Smash Bros. Ultimate
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce