Menu
World of Warcraft : Legion
  • Tout support
  • PC
  • Mac
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Jeux MMO / Derniers tests jeux vidéo / World of Warcraft : Legion / Tests World of Warcraft : Legion /

Test du jeu World of Warcraft : Legion - Blizzard n'a pas dit son dernier mot !

Test : World of Warcraft : Legion - Blizzard n'a pas dit son dernier mot !
PC Mac
World of Warcraft : Legion
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de mrderiv
L'avis de mrderiv
MP
Journaliste jeuxvideo.com
01 septembre 2016 à 18:05:10
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (55)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.3/20
Amazon PC 7.90€ Fnac Marketplace PC 9.04€ Fnac Marketplace PC 9.99€ Rakuten PC 12.49€ Fnac Marketplace PC 403.98€ Amazon PC 499.99€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Véritable raz-de-marée à sa sortie en 2004, World of Warcraft a longtemps représenté Blizzard dans toute sa splendeur. Avec son monde riche et complexe, sa jouabilité aux petits oignons et bien sûr, l'épice secrète qui rend les jeux de la firme magiques, celui que l'on considère comme le roi des MMORPG a réussi la prouesse d'attirer plus de 10 millions de joueurs dans ses grandes heures. Le temps avançant, la recette a cependant commencé à lasser une partie des joueurs qui n'étaient plus que cinq « petits » millions à s'acquitter du prix de l'abonnement mensuel il y a encore un an. Mais c'était sans compter sur Blizzard et son armée de développeurs. Source intarissable d'histoires fantastiques, les têtes pensantes du studio se sont lancées dans la création d'une nouvelle extension puisant une nouvelle fois dans une partie particulièrement épique du lore. Après un Warlords of Draenor centré sur le soulèvement de la Horde de Fer, World of Warcraft : Legion nous propose de vivre l'invasion de la Légion Ardente, menée par l'impitoyable Gul'Dan. Avec son savoir-faire et ses millions de fans, le studio californien espère une nouvelle fois faire décoller les chiffres de sa figure de proue qui font, il faut le dire, office d'OVNI dans un genre quasi-moribond. Retour de la Légion Ardente, Chasseurs de démon, halls de classes, armes prodigieuses... Une chose est sûre, WoW n'a pas dit son dernier mot !

Notre video-test World of Warcraft : Legion

Situons les choses dans leur contexte. La Horde de fer, au cœur de l’extension Warlords of Draenor n’est plus. Les plans de Garrosh Hurlenfer dans cette version alternative du continent natif des Orcs sont tombés à l’eau depuis que les héros venus de tout Azeroth ont débarqué pour sauver les meubles. De patch en patch, le scénario de la cinquième extension a peu à peu glissé vers la mise en avant de la Légion Ardente avec la sombre machination du démoniste Gul’dan. Point culminant de ce retour démoniaque, le raid final de Draenor envoyait les joueurs au cœur de la Citadelle des flammes infernales, bastion de la Légion au cœur de la Jungle de Tanaan. Archimonde vaincu, Gul’dan prenait la fuite avec de sombres plans derrière la tête : déclencher le retour de la Legion Ardente sur le monde afin de l'anéantir.

Ce test du jeu est chargé de présenter notre avis sur le jeu à sa sortie. Ce dernier évoluera au fil des mois et des patchs rendant parfois obsolètes certaines remarques.

Les Îles Brisées, votre nouvelle destination

World of Warcraft : Legion - Blizzard n'a pas dit son dernier mot !
Les Îles Brisées regorgent de quêtes scénarisés à la mise en scène travaillée.

Legion est l’occasion pour Blizzard d’introduire une nouveauté de taille du côté de l’expérience PVE du joueur. Au fil des extensions, le studio s’est évertué à approfondir l’impact narratif des quêtes en multipliant les cinématiques, dialogues doublés et autres mises en scène en laissant de côté la plupart des missions de grind bas de plafond. Si la chose était particulièrement visible en Draenor, Blizzard passe ici à l’étape du dessus avec - à notre sens - l’extension la plus aboutie à ce jour en matière d’immersion du joueur.

World of Warcraft : Legion - Blizzard n'a pas dit son dernier mot !
Malgré son âge, le moteur du jeu a su évoluer pour offrir un rendu agréable à l

Des hautes falaises de Haut Roc aux bosquets corrompus de Val'sharah, en passant par la beauté froide de la citée de Suramar, les cinq zones du nouveau continent des Îles Brisées impressionnent par leur diversité. Chacune est dotée d’une ambiance très marquée, berceau de nombreuses quêtes dont les tenants et aboutissants devraient ravir les amoureux du lore de Warcraft. Contrairement aux contenus précédents où la progression du joueur était tracée d’avance par le niveau fixe de chaque zone, Legion offre une liberté inédite pour la série dans la manière d’aborder sa phase de pexing. Dès son arrivée sur le continent, le joueur peut choisir à sa guise la zone par laquelle il souhaite débuter sa progression. Quêtes, ennemis, récompenses, tout s’adapte désormais à notre niveau afin de proposer un challenge toujours renouvelé. Finies les zones trop bas niveau où le joueur enchaine les objectifs de quête avec une facilité déconcertante, la technologie de scaling offre à Blizzard l’opportunité de proposer un contenu toujours adapté à notre progression.

Seule exception au tableau, la zone de Suramar n’est accessible qu’à partir du niveau maximal de cette extension (110). C’est ici que le joueur HL (High Level) passera une bonne partie de son temps à réaliser des suites de quêtes et à récolter des artefacts nécessaires à l’augmentation en niveau de son arme prodigieuse, l’une des autres grosses nouveauté de Legion. On se tournera ensuite du côté des expéditions, les remplaçantes des quêtes journalières, afin de faire progresser son personnage via cette nouveauté prenant la forme de missions mondiales qui apparaissent automatiquement sur la carte une fois certains prérequis remplis. Obtenir du butin de bonne qualité, des récompenses cosmétiques, faire progresser ses différentes réputations auprès des cinq factions des Îles Brisées, votre quotidien de joueur 110 sera inéluctablement rythmé par ces quêtes mondiales auxquelles tous les membres de haut niveau de la Horde et de l’Alliance peuvent participer.

La zone de Suramar est réservée aux joueurs de niveau 110

World of Warcraft : Legion - Blizzard n'a pas dit son dernier mot !World of Warcraft : Legion - Blizzard n'a pas dit son dernier mot !

Ponctué par de nombreuses quêtes épiques à souhait, impliquant parfois de tragiques évènements pour certaines des grandes figures du jeu, le pexing PVE de cette sixième extension se montre hyper solide dans son approche, haletant dans les enjeux mis en place et diablement bien ancré dans le background historique de Warcraft. Préparez-vous à vivre où à revivre certains grands moments du passé, remis au goût du jour avec toutes les améliorations techniques et narratives apportées au MMO depuis son lancement en 2004.

Conséquence directe, malgré son âge, World of Warcraft se montre bien plus gourmand que par le passé et l’impact de ces évolutions sur des machines mêmes véloces se fait clairement ressentir à certains moments. Sur un PC doté de 16Go de Ram, d’un i7 4970k et d’une GTX 980ti, le titre chute régulièrement sous la barre des 60 fps dans les zones peuplées ou riches en détails. On espère donc que l’optimisation subira quelques ajustements techniques à l’avenir.

Ma classe, mon arme !

World of Warcraft : Legion - Blizzard n'a pas dit son dernier mot !
L'arme prodigieuse de votre spécialisation vous accompagnera durant tout le jeu

Porte-Cendres, Marteau du Destin, des armes légendaires bien connues mais jusqu’alors inaccessibles par le commun des mortels... C’était sans compter sur le retour de la Légion Ardente ! Pour faire face à cette menace sans précédent, les héros d’Azeroth brandissent désormais tous quelque unes des plus puissantes reliques de ce monde. Fini le bal du loot des armes via les quêtes, les donjons ou les raids, Blizzard introduit le concept d’armes prodigieuses avec cette sixième extension. Dès votre arrivée dans la Capitale de Dalaran, un émissaire vient à votre rencontre afin de déclencher une suite de quête dont la récompense finale ne sera autre que votre arme de toute l’extension. Un outil de combat au passé légendaire dont la puissance progressera au fil de vos exploits. Chaque classe dispose d’une arme spécifique pour chacune de ses spécialisations (le druide possède donc 4 armes, le Chaman 3, le Chasseur de démons 2, etc.). Choisissez bien votre premier artefact, car vous allez vivre toute l’extension en sa compagnie, une extension tout entière tournée vers l’augmentation du potentiel de combat de ces armes prodigieuses !

World of Warcraft : Legion - Blizzard n'a pas dit son dernier mot !World of Warcraft : Legion - Blizzard n'a pas dit son dernier mot !

Amoureux des multiples spécialisations pas d’inquiétude, vous pourrez récupérer les armes de vos autres « spés » à partir du niveau 102 via une quête dans votre domaine de classe. Soucieux de préserver l’aspect légendaire de ces reliques, Blizzard a effectué un gros travail de scénarisation sur la manière de les obtenir. Chacune des armes de chacune des spécialisations se récupère via une suite de quêtes à la mise en scène soignée impliquant souvent le retour dans certaines des zones emblématiques du jeu. Les mages feu, les paladins et les chevaliers de la mort iront par exemple saluer le nouveau Roi Liche dans une version revisitée de la Citadelle de la Couronne de Glace afin d’arracher leur artefact aux mains de l’ennemi. Retour dans les profondeurs de Vash'jir ou en Pandarie pour les Chamans restauration et les Moines Maître-Brasseur, visite des profondeurs oubliées de la clairière de Tirisfal pour la dague des Prêtres ombre etc. Chaque artefact donne à vivre un très bon moment de jeu et démontre le soin apporté par le studio Californien autour de cette fonctionnalité.

World of Warcraft : Legion - Blizzard n'a pas dit son dernier mot !
Améliorer son arme prodigieuse nécessite des ressources.

Toutes les armes prodigieuses disposent d’un arbre de talent spécifique dont les différents nœuds se débloquent en investissant une ressource appelée la puissance prodigieuse. Cette dernière s’obtient de différentes manières : en récompense de certaines suites de quête, dans les trésors cachés dans les zones, sur les créatures rares, dans les donjons, les raids, les expéditions etc. On le mentionnait un peu plus haut, mais cette mécanique de progression est probablement l’un des piliers majeurs de cette extension. Notez que la puissance prodigieuse se récolte sous la forme d’une monnaie à utiliser manuellement sur l’arme de son choix. Jouant Chaman, j’ai par exemple effectué ma progression jusqu’au niveau 110 en spécialisation amélioration, mais fait le choix de dépenser mes ressources prodigieuses sur l’artefact lié à ma spécialisation soin. Il est nécessaire d’envisager cette mécanique sur le long terme puisque la montée en puissance d’une arme ne se répercute pas sur celles des autres spécialisations. Améliorez donc en priorité l’artefact avec lequel vous comptez jouer à haut niveau avant de vous concentrer sur ceux de vos spés secondaires.

Prévoyez de longues semaines pour débloquer le plein potentiel d’une arme. Chaque talent nécessite un nombre croissant de puissance prodigieuse pour être débloqué. Ce système offre un réel sentiment de progression au joueur puisque chacune de ses activités représente un moyen d’augmenter sa puissance. Revers de la médaille, toutes les armes disposent de la même apparence lorsqu’elles sont récupérées ce qui peut donner l’impression d’évoluer au beau milieu d’une armée de clones. Des apparences alternatives allant du simple changement de couleur au remplacement radical du skin des armes (sans oublier la transmogrification) permettent à Blizzard de minimiser ce phénomène.

Ma classe, mon domaine !

World of Warcraft : Legion - Blizzard n'a pas dit son dernier mot !
Chaque classe dispose de son propre domaine reservé.

L’arme prodigieuse est étroitement liée à l’introduction de la fonctionnalité des domaines de classe. Qu’on se le dise, le Fief de Warlords of Draenor ne fut pas une réussite aux yeux de la communauté. Trop recentré sur l’expérience personnelle du joueur, ce bastion de solitude aura fini par isoler les abonnés dans leur petit monde fermé, minimisant par la même la notion de partage propre au genre MMO. Blizzard en est conscient et souhaite se rattraper avec Legion avec une version revisitée de la philosophie du Fief. Chaque classe dispose désormais de son propre domaine qu’elle partage avec tous les autres joueurs du même rôle. L’endroit est étroitement lié à l’arme prodigieuse puisque c’est ici que les héros d’Azeroth feront évoluer leurs artefacts en le plaçant sur un autel. La zone se débloque grâce à une série de quêtes soignées propres au background de chaque classe. Les voleurs disposent ainsi d’une version revisitée des égouts de Dalaran, taverne mal famée remplie de bandits, les guerriers s’envolent dans les splendides salles du Hall de la Vaillance, les Chamans se rendent dans une grotte surplombant le Maelström, etc.

World of Warcraft : Legion - Blizzard n'a pas dit son dernier mot !World of Warcraft : Legion - Blizzard n'a pas dit son dernier mot !

Outre l’autel nécessaire à l’amélioration de l’arme prodigieuse, le domaine de votre classe dispose de son lot de PNJ auprès desquel récupérer de l’équipement ou envoyer vos sujets en mission. Fort heureusement, Blizzard laisse de côté l’aspect « jeu de gestion Facebook » lié au Fief pour focaliser ses efforts sur la qualité, plutôt que la quantité. Moins de sujets, mais plus de têtes connues ; moins de missions, mais de bien meilleures récompenses ; moins de temps passé à se connecter quelques minutes pour gérer son flot de tâches en cours, mais plus de temps à jouer dans les zones des Îles Brisées. Les ressources récupérées au fil des activités offrent quelques possibilités d’amélioration du domaine et débloquent des bonus très intéressants pour le joueur. Au final, si le domaine de classe est un endroit où vous retournerez régulièrement, il ne prendra pas l’ascendant sur la Capitale Dalaran, lieu d’échange par excellence avec les autres joueurs du serveur.

Les troupes d’Illidan, les Chasseurs de Démons entrent en scène

World of Warcraft : Legion - Blizzard n'a pas dit son dernier mot !
Les chasseurs de démons peuvent planer grâce à leurs ailes démoniaques.

Si Draenor n’introduisait pas de nouvelles classes, Legion s’avance avec le Chasseur de Démons. La classe est étroitement liée au background de cette extension puisqu’Illidan, fraîchement ressuscité par Gul’dan, reprend le contrôle de ses forces armées pour lutter contre la Légion Ardente. La classe est la seule à ne bénéficier que de deux spécialisations, une dédiée aux dégâts, une autre au tanking. Elle bénéficie d’options de personnalisation assez avancées, comme le choix du tatouage sur le torse, des cornes, du bandeau sur les yeux, etc. Dans les faits, le Chasseur du Démon mise une grande partie de son plaisir de jeu sur une très grande mobilité. Ces sombres combattants peuvent en effet effectuer un double saut à volonté pour ensuite planer grâce à leurs ailes démoniaques. Utiles tout autant qu’agréables à utiliser, les capacités élevées de déplacement du personnage permettent d’envisager certaines zones sous un autre angle (ah, Haut Roc !).

À l’usage, le Chasseur de démons se révèle être un mix entre le gameplay dynamique d’un voleur et l’approche d’un guerrier spé Fureur. Elle est dotée de deux imposants et emblématiques glaives de guerre afin de déchirer la chaire de ses ennemis voire même de scinder leur âme pour récupérer des points de vie en spécialisation tank. Sans être la plus originale, la classe se révèle être assez efficace dans ses deux rôles et s’octroie même le luxe de se transformer en démons afin de démultiplier ses dégâts ou sa survie. On espère qu’à l’avenir, Blizzard se penchera sur une troisième spécialisation afin d’éviter tout phénomène de lassitude chez les joueurs.

Un point sur les métiers
Petit encart dans ce test pour vous parler des quelques améliorations apportées aux différentes professions du jeu. Suivant le mouvement de la scénarisation plus poussée du contenu, les métiers bénéficient désormais de multiples quêtes vous récompensant avec de nouvelles et puissantes recettes. On ne passe plus bêtement chez son maître pour acheter de nouveaux patrons, on les obtient via de petits scénarios mis en scène avec divers PNJ haut en couleur. La montée en niveau suit le mouvement opéré par Draenor avec la possibilité de récolter dans n’importe quelle zone du jeu indépendamment de son stade de progression du métier. Les recettes de craft bénéficient quant à elles de plusieurs niveaux afin de réduire leur coût et d’augmenter leur puissance. Enfin, la Gangreforge permet aux joueurs de booster le niveau d’un objet en sacrifiant un lot d’équipements rares en échange.

Plus de 10 ans et encore toutes ses dents !

World of Warcraft : Legion - Blizzard n'a pas dit son dernier mot !
Toutes les mécaniques de classe ont été revues et corrigées.

Quelques semaines avant l’arrivée de l’extension, Blizzard déployait le patch 7.0.3 et avec lui une bonne partie des modifications liées aux mécaniques de jeu de chaque classe. Plus de 10 ans après son lancement, World of Warcraft se décide à réviser plus ou moins en profondeur le gameplay de ses classes afin de renouveler l’expérience du joueur. Disparition du mana pour le prêtre ombre ou le chaman élémentaire, remplacement de la spécialisation combat du voleur par une branche typée bretteur pirate, ajout d’une spé cac pour les chasseurs, ces quelques exemples démontrent la volonté du studio de faire évoluer son MMO tout en orientant les projecteurs vers les classes pour cette extension. Si certains y verront une étape de plus vers la simplification du jeu (disparition de certaines statistiques, retrait de techniques, etc.) Blizzard arguera que cette refonte est orientée vers le plaisir de jeu conféré par un gameplay débarrassé de certaines mécaniques l’alourdissant. Si tout le monde ne sera donc pas satisfait des changements apportés à sa classe de prédilection, il faut bien avouer que la plupart des modifications font mouche et renouvellent le plaisir de jeu.

Bataille contre Runas le Gueux

Chargement de la vidéo World of Warcraft : Legion Gameplay
World of Warcraft : Legion - Blizzard n'a pas dit son dernier mot !
Le jeu affiche toujours de superbes décors !

Parfois critiqués pour leur approche simple et « cartoon », les graphismes du jeu s’affinent pourtant une nouvelle fois avec Legion. Plus denses et travaillées que jamais, les cinq zones des Îles Brisées offrent leur lot de superbes panoramas et d’ambiances saisissantes aptes à séduire les amoureux de Warcraft. Le moteur du jeu est régulièrement mis à jour par le studio afin de permettre au MMO d’afficher des textures et des modèles plus complexes que par le passé. Si Draenor introduisait la refonte des classes, Legion redynamise leurs différentes animations avec un panel repensé de mouvements. Particulièrement visibles sur les personnages au corps-à-corps, ces animations retravaillées achèvent notre constat : malgré son âge, World of Warcraft a su se renouveler suffisamment pour faire une nouvelle fois de l’œil aux joueurs l’ayant pourtant laissé de côté il y a un bon moment.

Un petit mot sur la bande-son du jeu maintenant. Nous avions été séduits par celle de Warlords of Draenor et ses douces mélodies entrecoupées d’hymnes de guerre symboles de la brutalité de la Horde de Fer. Le constat est tout aussi positif pour Legion où nous constatons une belle mise en avant des chœurs et des voix ainsi que l’apparition de nouveaux instruments comme la cornemuse à Torhneim. Bref, montez le son, ça vaut le coup !

Et le PvP dans tout ça ?

Mea Culpa, votre serviteur n’est pas le plus féru de JcJ dans World of Warcraft. Pourtant, Blizzard a aussi chatoyé les amoureux d'affrontements joueur contre joueur dans Legion. Soucieux de mettre un terme à l’impact trop important de l’équipement PvP, le jeu normalise maintenant les statistiques de l'équipement afin de proposer une expérience plus juste pour tout le monde. Désormais sur un pied d’égalité en arène ou en champs de bataille, les joueurs pourront néanmoins compter sur l’apparition d’un arbre de talent spécifique au PvP pour se démarquer des autres.

Niveau 110 et après ?

World of Warcraft : Legion - Blizzard n'a pas dit son dernier mot !
Legion sort avec de nombreux donjons et plusieurs paliers de difficulté.

On le sait, si la phase de progression est importante dans un MMORPG, l’essentiel du temps de connexion des joueurs investis se déroulera à haut niveau. Si nous n’avons nullement la prétention de vous dresser le portrait complet du HL naissant de WoW Legion, nos différentes expériences sur les serveurs officiels et ceux de la bêta nous laissent entrevoir un avenir assez solide de côté-là. Avec 9 donjons déjà présents et deux raids à venir fin septembre, cette extension offre déjà un contenu conséquent pour les amateurs de jeu en groupe. Plus courts que par le passé, mais aussi mieux pensés et sacrément beaux, les donjons regorgent d’ingéniosité pour proposer aux joueurs des rencontres épiques à l’aspect stratégique important. On ne va pas se le cacher, il faudra attendre d’être niveau 110 pour réellement éprouver quelconque difficulté, puisque le mode normal relève bien plus de la simple promenade de santé que du parcours du combattant !

Il sera nécessaire de se tourner vers les modes héroïques et mythiques une fois arrivé au niveau maximum pour commencer à se frotter à un véritable challenge. Blizzard introduit d’ailleurs un nouveau mode de difficulté sur lequel les joueurs fondent énormément d’espoir : le Mythique +. Pensés à la manière des failles dans Diablo 3, les donjons Mythiques + offrent une progression croissante de leur difficulté accompagnée d’un temps limité pour les terminer. Chaque fois qu’un groupe vient à bout d’un palier, il débloque le rang suivant afin d’affronter un défi encore plus intense capable d’offrir de l’équipement de qualité égale à celui obtenu dans les raids les plus difficiles du jeu.

World of Warcraft : Legion - Blizzard n'a pas dit son dernier mot !World of Warcraft : Legion - Blizzard n'a pas dit son dernier mot !

Le mythique + plus représente à nos yeux un excellent moyen de maintenir l’intérêt des joueurs sur la durée. De paliers en paliers, WoW renoue avec une difficulté perdue au fil des mises à jour, l’expérience de jeu ne pardonne plus la moindre erreur, contrôler les foules se révèle vital tout comme le fait de devoir fournir le maximum de sa classe, un sentiment que les joueurs ne rencontraient plus que dans les raids mythiques durant Draenor.

Reste maintenant à Blizzard de respecter sa parole, celle d’introduire du nouveau contenu de façon plus régulière. Raids, zones de quêtes, PvP, évènements, éléments cosmétiques, le studio sait que pour perdurer, il faut sans cesse proposer de la nouveauté. Ce n’est donc pas pour rien que les développeurs ont profité de la dernière gamescom pour annoncer l’arrivée très prochaine du patch 7.1 avec en vedette le retour de Karazhan, raid ultra apprécié introduit à l’époque de The Burning Crusade et transformé pour l’occasion en donjon à 5 joueurs !

Les notes
+Points positifs
  • Les Îles Brisées et l’ambiance des nouvelles zones
  • Les Armes prodigieuses renouvellent le sentiment de progression
  • La mise en scène plus aboutie que jamais
  • Des tonnes et des tonnes de choses à faire
  • Le domaine de classe qui nous fait oublier les erreurs du Fief de Draenor
  • Le combat contre la Légion Ardente et le sentiment d’implication du joueur
  • De multiples donjons à la sortie dotés de différents modes (normal, héroïque, mythique et mythique +)
  • Classes revues et corrigées, nouvelles animations
  • OST toujours aussi agréable à écouter
-Points négatifs
  • Les armes prodigieuses créent une certaine uniformité d’apparence chez les joueurs
  • La disparition de certaines statistiques appauvrit quelque peu l'optimisation de sa classe
  • Une optimisation technique qui commence à montrer quelques faiblesses

S’il est bien évidemment trop tôt pour déterminer quel sera l’avenir de cette sixième extension, World of Warcraft : Legion s’impose déjà comme une très belle réussite. À la lumière de notre expérience de jeu, Blizzard ne semble pas avoir chômé en matière de contenu et de nouveautés. La lutte contre la Légion Ardente ne se contente pas de puiser dans toutes les améliorations apportées au jeu depuis des années, elle franchit une nouvelle étape en matière de scénarisation, de mise en scène et de plaisir de jeu. Le retour massif d’anciens joueurs motivés par cette nouvelle aventure dans les Îles Brisées est une preuve supplémentaire de la très bonne réception de l’extension auprès de sa communauté. Entre les armes prodigieuses, les domaines de classe, le contenu haut niveau et les scénarios épiques à vivre dans les cinq nouvelles zones, WoW nous prouve que plus de dix ans après sa sortie, il possède toujours une maîtrise incontestable de son sujet !

Profil de mrderiv
L'avis de mrderiv
MP
Journaliste jeuxvideo.com
01 septembre 2016 à 18:05:10
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (55)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.3/20
Mis à jour le 06/12/2016
MMO MMORPG Blizzard Entertainment MrDeriv PC Mac Activision Blizzard Heroic Fantasy Dragons
Dernières Preview
PreviewDragon Ball Z Kakarot : Vers un Action-RPG respectueux et dynamique ? 10 déc., 16:05
PreviewGrounded - Le nouvel Obsidian miniaturise le jeu de survie ! 14 nov., 22:44
Les jeux attendus
1
Dragon Ball Z Kakarot
17 janv. 2020
2
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
3
The Last of Us Part II
29 mai 2020