Menu
Grim Dawn
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Grim Dawn : A la gloire du hack’n slash
PC
Grim Dawn
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de ChewbieFR
L'avis de ChewbieFR
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
06 juin 2016 à 17:40:31
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (37)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.1/20
Partager sur :

Le hack’n slash. Un savoureux genre de RPG, qui évoque aux gamers et aux gameuses de longues heures passées à rosser des liches coriaces et looter des équipements légendaires. Apparu dans les années 80 au cœur du jeu de rôle papier, il s'est rapidement fait une place dans notre univers de prédilection : le jeu vidéo, avec Gauntlet notamment. Il se démocratise vraiment en 1997 avec l'arrivée d'un petit nouveau : Diablo et sa formule novatrice et addictive. Hélas en l'an de grâce 2016, d'aucuns se sont lassés de la franchise, la faute à un troisième épisode jugé trop accessible et coloré. Ces fans inconditionnels se tournent alors vers des studios indépendants, qui sauront leur offrir l'action-RPG qu'ils méritent : mature, vaste, rigoureux.

Grim Dawn : notre avis en 2 minutes

Chargement de la vidéo Test Grim Dawn en vidéo

NOUS POUVONS LE RECONSTRUIRE

Telle est la sainte mission du studio américain Crate Entertainment. Né en 2008 des cendres d'Iron Lore (créateurs de Titan Quest), il reprend le projet nommé "Black Legion" qui deviendra par la suite Grim Dawn. Le titre se présente comme le digne héritier de Titan Quest, important succès critique et commercial et solide alternative à Diablo II en son époque. Dans le contexte de 2008 où Diablo III commence à montrer le bout de ses cornes, Crate Entertainment ne se retient pas de tacler la dernière création de Blizzard : son jeu, lui, sera sombre à souhait et ne nécessitera pas de connexion permanente à Internet.

Le 25 février 2016, après trois ans de développement et trois autres années en early-access, il est enfin temps de fouler les terres dévastées de Cairn, le théâtre de nos aventures. Les aficionados, l’œil humide et un sourire en coin, préparent quelques snacks et surtout plusieurs souris de rechange...

BIENVENUE DANS LE MONDE DE CAIRN

Grim Dawn ne passe pas par quatre chemins pour poser son ambiance : nous commençons le jeu pendu à un arbre ; les habitants du "Passage du Diable" ont décidé que nous avons fait notre temps. Et pour cause : notre personnage est possédé par un Éthéré, un esprit entré dans notre monde via un portail inventé par de trop curieux arcanistes. Les Éthérés ont alors ouvert davantage de passages pour faire venir les leurs, et ont appris à posséder les humains les plus faibles. Face à cette montée en puissance, la faction des Chthoniens a fait surface pour éradiquer la race humaine. Un conflit sans fin a débuté, modifiant à tout jamais la surface de la Terre à présent délabrée et parsemée de rares bastions pacifiques. Le Passage du Diable est l’un d’eux : les remparts solides de cette ancienne prison ont convaincu un groupe de réfugiés de s’y installer. Pour le moins méfiants envers les Éthérés, ils ont donc réservé un triste sort à notre héros. Mais juste avant que nous rendions notre dernier souffle, l’esprit qui nous possédait est libéré et nous reprenons notre état normal - quoiqu'au bout d'une corde. John Bourbon, le maître des lieux s'empresse donc de nous libérer et nous donne une chance de faire nos preuves en aidant les siens.

Extrait : les 10 premières minutes du jeu

Chargement de la vidéo Grim Dawn Gameplay

Le premier contact avec le titre est visuel et sonore. S'il n'impressionne pas par sa technique, Grim Dawn jouit d’une direction artistique de bonne facture. Quoiqu’un peu génériques, les environnements sont riches, cohérents, partiellement destructibles ; un cycle jour/nuit et des conditions météo viennent encore apporter en réalisme. Mis à part certains donjons de haut niveau, les décors ne sont pas générés aléatoirement ; ce qu'ils gagnent en soin, ils le perdent ainsi en rejouabilité. Le bestiaire n’a rien non plus d'inédit, mais il se tient et se renouvelle assez pour que le plaisir de jeu persiste ; de plus les monstres se battent parfois entre eux, ces combats apportent en immersion et en piment. Les personnages non jouables sont quant à eux un peu en deçà, peu mémorables et légèrement taillés à la serpe. Malgré cet ensemble inégal et un peu lambda, l’aspect graphique de Grim Dawn est convaincant. Le soft est bien optimisé, techniquement honnête, et nous transporte dans un univers victorien tristounet mais fin et harmonieux.

Les graphismes de Grim Dawn sont soignés mais manquent un peu d'identité.

Grim Dawn : A la gloire du hack’n slashGrim Dawn : A la gloire du hack’n slashGrim Dawn : A la gloire du hack’n slashGrim Dawn : A la gloire du hack’n slash

Le véritable point noir du titre est sa bande originale : pourtant qualitatives les compositions de Steve Pardo peinent à devenir mémorables et à accompagner nos aventures avec brio. Principalement constituées de percussions et de lointaines notes de guitare électrique, les pistes sont efficaces en elles-mêmes mais manquent un peu de punch et de variété. Plutôt discrète, parfois totalement absente lors des combats de boss, la bande originale ne parvient pas à porter l’action. Passé ce constat, les bruitages sont excellents et les personnages principaux bénéficient d’un doublage parfois un peu surjoué mais bien fichu dans l’ensemble. Ces dialogues et le reste des textes du jeu sont d’ailleurs intégralement traduits par des fans.

Consistant et sombre à souhait, le monde de Cairn parvient à nous séduire malgré un manque de prise de risque et quelques défauts. Il nous immerge en quelques minutes dans un terrain de jeu qui révèle l’atout principal de Grim Dawn : ses mécaniques de jeu.

DIABLEMENT TITANESQUE

Grim Dawn : A la gloire du hack’n slash
À chaque classe correspond une fenêtre de compétences.

Le meilleur profil du titre est bien son gameplay, incontestablement : nous avons là affaire à un digne représentant du genre. Grim Dawn, comme Titan Quest avant lui nous propose de choisir notre classe (ou plutôt ici, notre "maîtrise") une fois que notre personnage a atteint le niveau 2. Ces maîtrises sont au nombre de six ; soldat, démolisseur, occultiste, lame de nuit, arcaniste ou chaman : il y en a pour tous les goûts, du corps-à-corps bourrin à la furtivité en passant par la magie d'invocation. Ce choix détermine les compétences que nous pourrons améliorer et utiliser ; à l'instar de Titan Quest également, il sera nécessaire de débloquer des paliers pour accéder aux compétences les plus prestigieuses.

Autre élément de notre feuille de personnage, les points d'attribut correspondant à nos caractéristiques passives : le Physique (notre constitution), la Malice (nos dégâts physiques) et l'Esprit (notre magie). Si nous sommes S.P.E.C.I.A.L dans Fallout, on peut donc dire que nous sommes ici... une P.M.E.

Grim Dawn : A la gloire du hack’n slash
L'inventaire et la fiche d'attributs seront familiers pour les férus de RPG.

Avant de partir taper du mob, faisons un peu le tour du village. Nous y trouvons un forgeron, chez qui acheter des équipements, vendre des tonnes de loot inutile et fabriquer des objets sur la base de schémas trouvés lors de nos aventures. Nous pouvons également rencontrer un inventeur capable de démonter des objets pour extraire des composants de craft ; un marchand proposant toutes sortes de consommables ; un intendant de faction sur lequel nous reviendrons plus tard et enfin un contrebandier faisant office de coffre-fort. Une fois notre shopping effectué, nous pouvons nous équiper dans un inventaire que nous connaissons bien : arme principale et secondaire, casque, amulette… il suffit de glisser-déposer les objets dans les emplacements prévus. Sur ce principe, des composants à looter ou acheter peuvent être encastrés dans nos artefacts pour les améliorer de façon permanente.

Grim Dawn : A la gloire du hack’n slash
Le monde de Grim Dawn est gigantesque et promet de longues heures de jeu.

Dernière étape avant de partir à l’aventure : récupérer quelques quêtes à effectuer et ouvrir la carte du monde. Les villages de réfugiés accueillent en effet moult personnes en détresse qui auront besoin de nous pour les débarrasser de monstres inquiétants ou sauver l'un des leurs. Ces PNJ sont affublés d’un point d’exclamation jaune pour nous prévenir qu’une mission est disponible ; ces missions peuvent être principales ou secondaires. La narration se déroule en filigrane par le biais des quêtes, ainsi que par des parchemins à ramasser lors de nos aventures et qui nous éclairent sur le background de Grim Dawn. La liste des objectifs est présente sur l’interface, de même qu’une carte qui affiche les PNJ et les lieux de quêtes à proximité ; ces derniers n’apparaissent pas sur la carte du monde afin de ne pas trop nous mâcher le travail de recherche.

Extrait : retour en ville et marchandage

Chargement de la vidéo Grim Dawn Gameplay

Les quêtes ne sont pas particulièrement variées, nous confiant la tâche d'éradiquer quelques indésirables ou encore récupérer un objet clé. Mais cela ne saurait trop nous gêner car ne nous y trompons pas : les missions sont surtout un prétexte pour nous rendre dans une nouvelle zone et y trancher des goules. Sur ce point le titre est irréprochable ; la prise en main est immédiate, le gameplay est dynamique et prenant tout en se résumant à la souris et quelques touches du clavier. Un feedback visuel et sonore vient donner une vraie sensation d’impact lorsque nous frappons un monstre ; ces derniers s’envolent grâce à un moteur physique convaincant, se démembrent ou explosent même selon le coup porté. L'échelle des batailles est épique : les affreux accourent par dizaines, certains s'éliminent d'un revers de la main et d'autres nous donnent du fil à retordre ; Grim Dawn nous fait alterner avec justesse entre sentiment d'impunité et peur de finir six pieds sous terre. Heureusement dans ce cas, il suffirait de prendre un portail de téléportation pour repartir au combat, encore et encore...

Tels sont les ingrédients du hack’n slash : entrer dans un donjon, y trouver des créatures peu recommandables et récupérer des items sur leur dépouille. Lavez, rincez, recommencez. Avec un gameplay fun et accessible mais une profondeur dans le choix des compétences, Grim Dawn parvient à nous faire répéter des opérations éprouvées pendant les premières heures de jeu. Une question persiste : le bébé de Crate Entertainment a-t-il suffisamment d'autres atouts pour arriver à se démarquer ?

JE SUIS LE MAGE ET TOI LE DRUIDE

Pour prolonger l'expérience de jeu, les développeurs ont notamment prévu un mode multijoueur simple et efficace. Accessible par le menu principal, il permet de parcourir le monde de Cairn jusqu'à quatre joueurs en ligne ou en réseau local, en coopération ou en PVP. Le jeu prend alors une autre dimension lorsqu'il est partagé entre amis - ou lorsque nous jouons à qui a le plus gros DPS avec quelques rivaux. Malheureusement en solo comme en ligne le constat sera le même : le contenu viendra à manquer une fois la campagne terminée. Mis à part d'intéressants donjons "rogue-like" pour le coup aléatoire et bien retors, les maps ne changeront pas et il manque des modes de jeu, des bonus temporaires de loot et d'XP, ce genre d'éléments qui font revenir avec plaisir.

Extrait : excursion en mode multijoueur

Chargement de la vidéo Grim Dawn Gameplay
Grim Dawn : A la gloire du hack’n slash
Les mods peuplent avec variété les forums et sites spécialisés.

Pour pallier cela, on peut compter sur la communauté de fans. Le studio de développement a en effet mis à disposition des joueurs depuis fin avril un outil de modding, permettant de forger notre propre expérience. De la petite correction à la refonte totale, de la simple quête à l'extension ambitieuse, il est ainsi possible d'apporter notre pierre à l'édifice - ou de simplement découvrir le travail des autres, sur des forums déjà très actifs.

Au-delà de ces éléments venant compléter le mode solo, ce dernier abrite encore quelques points que nous n'avons pas abordé et qui font l'identité de Grim Dawn. Tout d'abord la double-maîtrise : une fois le niveau 10 atteint il est possible de choisir une seconde spécialité parmi les 6 présentées plus haut dans ce test. Ainsi nous pouvons être à la fois guerrier et mage notamment, et cumuler deux pages de compétences. Cela va plus loin encore avec un système de "dévotion" : il s'agit de bonus permanents à allouer à ses statistiques d'attaque, de parade... La fenêtre de dévotion se présente sous la forme d'une grande constellation dont chaque étoile est une amélioration ; les points se débloquent en purifiant des autels disséminés dans le monde de Cairn.

Le bi-classage et la dévotion viennent complexifier et personnaliser les builds de manière appréciable.

Grim Dawn : A la gloire du hack’n slash
Grim Dawn : A la gloire du hack’n slash
Notre héros ne se fera pas que des amis dans le monde de Grim Dawn.

Enfin Grim Dawn met en avant un aspect intéressant, absent de beaucoup de titres du genre : une notion de choix et de répercussions dans nos actions. En effet plusieurs factions s'opposent et nous confient chacune des tâches que nous pouvons accepter ou refuser ; travailler pour le compte des Éthérés sera mal perçu par les habitants du Passage du Diable. Cela se matérialise dans une fenêtre de factions qui indique notre statut auprès d'elles ; nous pouvons obtenir des ristournes chez les marchands et des objets exclusifs à l'intendant de faction abordé plus haut, ou à l'inverse recevoir un accueil bien moins chaleureux. De plus, les dialogues proposent quelques embranchements, et si cela n'est pas poussé à l'extrême il s'agit là d'un point vraiment bienvenu.

Viennent s'ajouter à ces principaux apports d'autres détails notables, comme le fait de pouvoir masquer certains objets au sol selon leur qualité, ou un ingénieux système de "constitution" regénérant rapidement la vie hors des combats. L'heure du bilan est maintenant venue : entre un gameplay très bien rodé, une atmosphère un tantinet banale et une poignée d'ingrédients distinctifs, Grim Dawn est-il capable de réconcilier les fans avec les hack'n slash ?

Les notes
+Points positifs
  • Visuellement soigné et sombre à souhait
  • Des bruitages et doublages de qualité
  • Un gameplay intuitif et jouissif
  • Double-maîtrise, dévotion : une grande complexité dans les builds
  • Une grande map et une belle quantité de contenu
  • Le système de factions et de réputation
  • Le modding
  • Un prix accessible
-Points négatifs
  • Une identité peu affirmée
  • Une action qui devient routinière
  • La bande originale trop discrète
  • Un end-game qui montre des limites

Les développeurs de chez Crate Entertainment ont développé Grim Dawn avec beaucoup de soin, cela saute aux yeux. Le gameplay de leur création est parfaitement fichu et accessible, mais toutefois profond dans les possibilités de builds qui nous sont proposées. L'ambiance fonctionne correctement, le lore est intéressant et surtout le titre paraît infini avec de nombreux monstres et zones de jeu. Mais si Grim Dawn propose quelques idées marquantes telles que le bi-classage, les factions ou le modding, on constate un petit manque de prise de risque et de patte distinctive qui empêchent ce hack'n slash d'atteindre l'excellence. Très axé sur un gameplay efficace mais éprouvé, nous conseillons ce jeu tout d'abord aux puristes, même si son petit prix devrait pouvoir convaincre tous les curieux.

Profil de ChewbieFR
L'avis de ChewbieFR
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
06 juin 2016 à 17:40:31
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (37)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.1/20
Mis à jour le 06/06/2016
PC Action Hack'n slash RPG Crate Entertainment Fantastique
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live