Menu
Firewatch
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • Switch
  • Mac
  • Linux
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Firewatch : Un vrai coup de coeur, intelligent et sans concession !
PC PS4 Mac
Firewatch
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Anagund
L'avis de Anagund
MP
Journaliste jeuxvideo.com
08 février 2016 à 19:02:01
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (86)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.4/20
Tous les prix
Partager sur :

Depuis son annonce il y a de cela deux ans, Firewatch intrigue de nombreux joueurs de part son contexte et sa narration poussée. Mais le jeu du nouveau studio Campo Santo arrive-t-il à nous proposer autre chose que des balades sylvestres, des traversées de rivières et des randonnées bucoliques ? Rassurez-vous, il est bien plus que ça.

Bien que Campo Santo soit un nouveau studio, ce n'est pas pour autant un repère de jeunes débutants. Quand on est composé d'anciens de Double Fine Studios, de Klei Entertainment ou encore de Telltale, on est forcément attendu au tournant, raison pour laquelle Firewatch a su attirer l'attention des joueurs dès sa première bande-annonce, qu'on vous laisse (re-)découvrir :

Firewatch : Les dangers de la forêt

Chargement de la vidéo Firewatch trailer

Et si je commence par montrer une bande-annonce, ce n'est pas par hasard. Vous montrer des extraits persos de Firewatch sans vous gâcher une partie de l'histoire n'est pas chose aisée. Du coup, l'écriture de ce texte devient une tâche complexe mais soyez sûr d'une chose : vous n'y trouverez aucun spoil. Mais commençons par la base, l'histoire.

Firewatch : Un vrai coup de coeur, intelligent et sans concession !Firewatch : Un vrai coup de coeur, intelligent et sans concession !

Voyage en Terre Inconnue

Firewatch : Un vrai coup de coeur, intelligent et sans concession !

L'histoire de Firewatch se déroule en 1989, dans le parc Yellowstone. On y incarne Henry, qui vient juste de prendre un boulot d'été en tant que garde-forestier, même s'il n'est pas vraiment le scout idéal. Presque quarantenaire, Henry a surtout pris ce job pour se changer l'idée, sa relation avec sa femme Julia n'étant plus vraiment ce qu'elle était. Sur place, Henry est guidée via talkie-walkie par Delilah, sa boss, postée à quelques miles de là. Outre l'apprentissage de son job d'été, ces discussions permettent surtout à Henry d'approfondir sa relation avec Delilah, mais aussi de travailler sur lui-même. Et c'est là toute la force de Firewatch.

Firewatch : Un vrai coup de coeur, intelligent et sans concession !

Soyons clair, si vous pensiez jouer un sauveur intrépide, gun à la main, sauvant la veuve et l'orphelin avec sa témérité et sa grosse paire de rangers, vous pouvez d'office faire demi-tour. Firewatch est un titre hautement narratif totalement dénué d'action. Hormis quelques actions contextuelles pour grimper une colline, ramasser un objet ou descendre en rappel, vous ne pouvez que vous balader et discuter avec Delilah. Barbant ? Pas une seule seconde. Car toute la narration est l'oeuvre de Sean Vanaman, scénariste de la première saison du jeu The Walking Dead. Si vous avez fait le jeu de Telltale, vous savez déjà qu'on a à faire à un homme de talent et à un dialoguiste hors pair. L'écriture des personnages est parfaite, à tel point qu'on ne peut que s'attacher à eux en moins de 5 minutes.

L'Aventure Intérieure

Bien que vous contrôliez une bonne partie des propos de Henry via des réponses à choix multiples, il n'est pas dénué d'identité pour autant. A la fois naïf, pleutre et rustre, il n'en reste pas moins humain, avec un sens des valeurs plutôt poussé. Il ne manque pas non plus d'humour, maniant parfois le sarcasme avec brio. Mais en ce point, il n'est rien face à Delilah, votre interlocutrice, quarantenaire, terrée dans son poste de guet toute la journée à faire des mots croisées et à se moquer sans gêne de vos erreurs, nombreuses lors de vos premiers balbutiements dans le Wyoming. Ses remarques cinglantes et sarcastiques ne manqueront pas de vous faire rire et sa bonne humeur générale rendent chaque dialogue divinement exquis. Toutefois, derrière ses jeux de mots pourris et son ton un brin moqueur, c'est l'humanité de Delilah, avec ses qualités et ses défauts, qui irradient Firewatch de tout son éclat. Cette humanité touche d'ailleurs tous les protagonistes de l'aventure, même ceux que l'on ne voit pas à l'écran.

Firewatch : Un vrai coup de coeur, intelligent et sans concession !Firewatch : Un vrai coup de coeur, intelligent et sans concession !Firewatch : Un vrai coup de coeur, intelligent et sans concession !

Car toute la narration nous emmène vers une histoire qui pourrait sembler banale de prime abord, mais qui devient enivrante quand on se rend compte de l'impact des événements sur les émotions et le comportement des protagonistes. Toujours sans spoiler, disons juste que Firewatch touche à des thèmes comme la solitude, la culpabilité et la confiance. Rien de manichéen, rien d'extraordinaire dans le sens premier du terme, mais tout ce qu'il faut pour que le joueur, et les potentiels spectateurs, puissent ressentir ce que ressentent Henry et Delilah. Car ce qu'ils vivent à travers Firewatch, chacun de nous aurait pu le vivre ou l'a déjà vécu. Voilà pourquoi vous aurez du mal à lâcher le clavier ou à poser votre manette. Vous voulez savoir la suite. Ce qu'il se passe, les décisions à prendre et la fin de l'histoire. Un vrai coup d'éclat.

Firewatch : Un vrai coup de coeur, intelligent et sans concession !

Panorama

Firewatch : Un vrai coup de coeur, intelligent et sans concession !

Mais en dire plus serait vous spoiler. Voilà pourquoi je reste très évasif sur le scénario et la structure narrative de Firewatch. Cela ne m'empêche pas d'aborder quelques points artistiques. En ce qui concerne les environnements, on ne peut pas dire que l'on nous offre une grande surface de jeu. A vrai dire, vous pouvez traverser toute la zone en seulement 20 minutes, et encore, en voyant large. Bien évidemment, la trame scénaristique vous fait traverser quelques zones à plusieurs reprises (vous passez toutes vos nuits dans votre tour de guet) et ces allers-retours sont surtout l'occasion de vraiment découvrir la partie du parc que vous surveillez. Comme Henry, à la fin de l'aventure, vous connaissez pratiquement par cœur votre environnement. Cela dit, on aurait aimé un tout petit peu peu plus de diversité, même si l'ambiance visuelle peut changer du tout au tout selon l'heure à laquelle vous visitez les zones. Quoi qu'il en soit, ça reste beau et tout est fait pour que vous vous sentiez à l'aise, imprégné par la nature qui vous entoure. Allez, râlons quand même en disant que ça manque clairement de faune locale, même si l'idée était sans doute d'accentuer le sentiment de solitude. Autre chose, techniquement, Firewatch est vraiment faiblard, surtout sur les effets de brume et quelques textures. Rien de bien grave cela dit tant la structure narrative est puissante.

Côté bande-son, il faut bien prendre en compte que vous discutez TRES souvent avec Delilah. En gros, pratiquement tout le temps. Ainsi, il ne restait pas vraiment de place pour des thèmes musicaux, qui restent donc excessivement discrets. Cela dit, quelques musiques d'ambiance vous accompagnent dans des moments opportuns, des sonorités douces qui pointent le sentiment de découverte, mais aussi d'intrigue, qui s'empare de Henry.

Firewatch : Un vrai coup de coeur, intelligent et sans concession !Firewatch : Un vrai coup de coeur, intelligent et sans concession !

Un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître

Firewatch : Un vrai coup de coeur, intelligent et sans concession !

Après ce test volontairement vague, vous vous demandez encore si Firewatch vaut le coup n'est-ce pas ? Encore une fois, si parler du jeu n'est pas aisé, je ne peux dire qu'une chose... Oui, Firewatch vaut le coup. Il a une véritable histoire à raconter, ainsi que des personnages à vous faire aimer. A coup sûr, vous ne décrocherez pas avant d'avoir le mot de la fin. D'une incroyable maturité, Firewatch s'adresse à un public mûr et les sentiments qu'il retranscrit seront sans aucun doute bien mieux ressentis par des trentenaires et plus que par un public adolescent. Au fil, ça peut paraître bizarre, mais je suis en train de vous dire de me faire confiance et d'y aller les yeux fermés. Cela dit, petit bémol, toujours sans spoiler. Si les embranchements de dialogues sont nombreux et que vous pouvez répondre ce que vous voulez la plupart du temps, l'impact de nos choix sur la narration est très faible. En effet, pour les besoins du tests, j'ai fait le jeu trois fois, du début à la fin, en prenant soin de changer mes réponses (voire de ne pas répondre), selon les cas. Bien que l'on découvre des arcs de dialogues différents, c'est souvent l'affaire de deux ou trois phrases avant de continuer sur l'unique arc principal. Et si on peut changer le ton final de l'aventure, on a tout de même une légère impression d'impuissance (en tant que joueur). Certes, c'était annoncé et volontaire, mais le résultat reste le même.

Dernier point, ne vous attendez pas à une grande durée de vie. Comptez à peu près quatre heures pour finir l'aventure, en prenant vraiment votre temps. C'est ce que j'ai mis la première fois, alors que je ne zappais aucune conversation. Si vous tracez, vous pouvez finir le jeu en une heure et des bananes (ce que j'ai fait la troisième fois), mais se presser dans un jeu comme Firewatch serait un sacrilège. Bref, si vous avez 20€ à placer dans une aventure qui vous marquera, aussi courte soit-elle, ne cherchez pas plus loin...

Firewatch : Un vrai coup de coeur, intelligent et sans concession !
Les notes
+Points positifs
  • Une narration aux petits oignons
  • Un vrai jeu pour les plus de 30 ans
  • Les savoureux dialogues
  • Delilah, drôle et humaine
  • Un vrai dépaysement...
  • L'ambiance visuelle et sonore générale
  • De nombreuses conversations cachées
-Points négatifs
  • Durée de vie très courte
  • Peu de rejouabilité, dû à l'absence de fins multiples
  • Techniquement faiblard
  • Quelques plantages
  • Pas encore de localisation (VO, sous-titre anglais)

On attendait Firewatch comme un petit bijou narratif ; on est pas déçu. L'histoire d'Henry et de son emploi saisonnier dans le parc Yellowstone restera dans sa mémoire, et dans la notre. Les nombreux dialogues avec Delilah permettent de révéler deux personnages sensibles et humains, à tel point qu'on se met naturellement dans leur peau. Si le parc possède ses secrets que vous révélerez au fil de l'aventure, c'est peut-être ce que vous découvrirez sur vous-même qui fera du titre de Campo Santo une véritable découverte. Sans doute plus adapté aux trentenaires qu'aux adolescents, fait rare dans le jeu vidéo y compris dans les autres jeux narratifs, Firewatch fait partie de ces expériences que l'on oublie pas de sitôt.

Profil de Anagund
L'avis de Anagund
MP
Journaliste jeuxvideo.com
08 février 2016 à 19:02:01
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (86)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.4/20
Mis à jour le 09/02/2016
PC PlayStation 4 Mac Autres Campo Santo
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Travis Strikes Again No More Heroes : Une expérience néo-rétro débridée
    SWITCH
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live