Menu
If My Heart Had Wings
  • Tout support
  • PC
  • Vita
  • iOS
  • Android
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : If My Heart Had Wings
PC
If My Heart Had Wings
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Shiba_the_Inu
L'avis de Shiba_the_Inu
MP
Utilisateur jeuxvideo.com
26 décembre 2015 à 11:00:00
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.5/20
Partager sur :

Contributeur

Sorti une première fois sur PC en 2012 et produit par Pulltop, If My Heart Had Wings est un Visual Novel Eroge, c'est à dire une histoire visuelle avec des scènes sexuelles. Un an plus tard, une version tout public développée par MoeNovel voit le jour sur PSVita, désormais également disponible sur PC (uniquement en anglais) et que nous allons aborder dans ce test.

If My Heart Had Wings
Avant d'aller plus loin...

If My Heart Had Wings est donc un visual novel des plus classiques, ce qui signifie que le gameplay est restreint et la seule chose à faire consistera à lire en effectuant de temps à autres des choix qui permettront d'en savoir plus sur les personnages, de les romancer et d'accéder à des fins différentes qui viendront compléter une galerie d'artworks de très bonne qualité. Le jeu dispose d'un doublage japonais excellent, et ce à chaque ligne de dialogue, mais qui ne sera sous-titré qu'en anglais.

Précisons toutefois que notre personnage est un homme et que seules des romances hétérosexuelles sont disponibles. Ceux intéressés par l'aspect eroge trouveront le traditionnel patch uncensored gratuitement et légalement, ainsi qu'un patch corrigeant un peu les problèmes d'interface et de traductions hasardeuses. Sachez qu’il est également possible de trouver du contenu additionnel (payant par contre) créé par des fans et qui développe un peu plus le background des personnages (principaux comme secondaires), mais nous y reviendrons plus tard.

Sur les traces de Colombus

If My Heart Had Wings
Pas de gameplay mais une interface fraiche et épurée !
Dans IMHHW vous serez donc à la place du personnage de Aoi Minase, beau garçon, intelligent, plutôt grand et musclé ainsi qu'ancien sportif (tant qu'à faire). Pourquoi "ancien" sportif ? vous le découvrirez en jouant, mais vous aimez le cyclisme et vous étiez doué dans cette discipline. D'ailleurs, vous gardez avec vous un modèle de vélo sport très coûteux que vous aimez dorloter. Alors que vous allez bientôt entrer dans votre nouvelle école, d'une ville que vous aviez quitté il a quelques temps maintenant, vous tombez sur une demoiselle en détresse dont l'un des pneus de son fauteuil roulant a crevé au milieu d'un champs d'éoliennes. Elle est accompagnée de son fidèle canard coiffé d'un chapeau (appelé "Hat" pour l'occasion) et répond au doux nom de Kotori Habane ; elle s'avère incapable d'user de ses jambes. On découvrira rapidement qu'elle fréquente la même école que vous car cette ville, que vous aviez connu jadis, a maintenant complètement changé pour devenir une ville "propre" en énergie et accessible à tous, dont les handicapés physique en particuliers, facilitant ainsi les déplacements de votre nouvelle amie.

If My Heart Had Wings
Oui vous êtes beau comme un prince ! Bon, en fait je dirais plutôt banal, m'enfin..

Bien évidemment, vous logerez dans un dortoir... pour fille, grâce à votre mère et vous y découvrirez par là même que Kotori y vit aussi. Le hasard faisant bien les choses, vous trouverez sur le chemin de votre nouvelle école vos amis d'enfances : Ageha Himegi et Masatsugu (Ma-bou) Tasaki. Et qui dit écoles japonaises, dit clubs ! Ce dernier point constitue le coeur même de l'histoire, notamment la rencontre avec une élève multi-redoublante qui, bien que surdouée, souhaite à tout prix réaliser son rêve et celui de son club :

If My Heart Had Wings
Amane (gauche) est sans aucun doute le personnage le plus intéressant du jeu.
le "Soaring Club" (ou Club de l'Envol pour les anglophobes) dont elle est aujourd'hui la dernière et unique représentante.
Vous choisissez finalement d'aider Amane en vous "incrustant" dans son club avec Ageha et Kotori. À partir de là vous allez découvrir un domaine dont vous ignoriez tout jusqu'à présent : l'aviation. Ou plus précisément la construction et l'utilisation d'un planeur dans le but de traverser une ligne de nuages aussi rare que merveilleuse appelée "Morning Glory".

If My Heart Had Wings
Une photo à l'origine de tout : le "Morning Glory" !

Et c'est là qu'IMHHW est vraiment intéressant, car son scénario se base autour du domaine de l'aéronautique, ce qui est plutôt original en soi. De plus, il y a eu une certaine recherche d'effectuée sur le sujet : beaucoup d'éléments techniques sont expliqués de manière simple. Prenons le "Morning Glory", l'objectif de nos protagonistes. Il ne s'agit pas là d'un mythe créé pour l'occasion façon shonen avec son lot de féeries, mais bel et bien d'une chaîne de nuages existante, que l'on peut observer parfois entre septembre et octobre, notamment en Australie. Certains éléments techniques liés aux planeurs seront eux aussi plus ou moins décrits et détaillés. Notons qu'à aucun moment on ne tombe dans des lourdeurs techniques, car on devine d'ici les sceptiques à l'idée de faire une histoire sur un tel sujet. En outre, bien que le jeu soit à la base issu d'un eroge, et traitant de surcroît du domaine de l'aéronautique, il s'avère être aussi intéressant que surprenant grâce à un scénario aussi bien travaillé que documenté.

Tell me a story, Morning Glory

If My Heart Had Wings
On va mettre la main dans le cambouis ! Voici votre base d'opération.

Graphiquement parlant, le jeu est très beau à regarder, que ce soit au niveau des décors magnifiques, des personnages bien dessinés, mais surtout de l'ensemble qui forme un tout très propre, très épuré, clair et détaillé, à l'image de la ville qui se veut écologique et du scénario "dans les nuages". Quelques animations sont là pour dynamiser le tout mais elles sont réalisées de manière simpliste, en particulier pour les personnages (des expressions de visages et quelques tremblements des sprites). Une petite ombre au tableau avec certaines incrustations 3D qui sont très moyennes, pour ne pas dire laides...

If My Heart Had Wings
Ça fait moins rêver qu'en 2D... et encore, là ça va.
Les éléments 3D se montrent peu détaillés mais en plus dotés d'un aliasing digne d'un rétrogaming assumé aux pixels bien gras. Heureusement pour nos rétines, ces éléments se montrent rares. Pour en finir avec cet élément négatif, ajoutons y une traduction perfectible qui, bien que compréhensible, peut laisser une sensation dérangeante par moments (un patch non officiel est disponible pour rectifier le tir, voir plus bas). Les musiques, quant à elles sont à l'image du jeu : calmes, lentes et posées. Elles ne sont pas spécialement marquantes pour la majorité, mais collent bien à l'ambiance du jeu.

Cela dit, n'oublions pas que l'on est dans un jeu de romance. Alors même si franchement parfois on oublie cet aspect, il conserve tout de même une part très importante dans le "jeu". Les amateurs de visual novel ne s'y tromperont pas, de même que les fans de japanimation : on y retrouvera globalement les classiques, autant dans les stéréotypes de personnages que dans les situations vécues. On retrouve l'amie d'enfance "garçon manqué", une tsundere (personnage froid et agressif aux premiers abords mais doux et affectueux dans le fond) , la "tête en l'air" et... 2 jumelles de type loli (personnage d'apparence mineure caractérisé par un aspect frêle et une petite poitrine, généralement justifié d'un âge majeur afin d'éviter des problèmes d'ordre juridique) Cela donne une possibilité de 5 romances, pour 6 fins différentes.

If My Heart Had Wings
Un dortoir pour fille et vous. Ça sent l'eroge à plein nez.

Bref, il s'agit là bel et bien d'un dating simulator japonais avec des personnalités somme toute assez classiques. Cela dit, il serait dommage de s'arrêter là, car chaque romance permet d'avoir une autre vue sur le scénario et d'en apprendre un peu plus, notamment sur le passé de vos heureuses élues ainsi que leur avis quant à votre projet commun de voler dans le ciel.
À ce niveau, Amane est probablement le personnage le plus intéressant car son histoire vous permettra d'en savoir plus sur les origines du club et sur son désir de voler à travers le Morning Glory. Il vous faudra donc faire le jeu plusieurs fois pour tout débloquer et saisir l'ampleur de l'histoire. Heureusement un mode "avance rapide" configurable est disponible, permettant de s'arrêter ou non sur les choix à faire (5 à 6 seulement par partie), ou alors s'arrêtant dès lors que vous tombez sur des scènes que vous n'aviez pas encore visionnées dans vos précédentes parties.

If My Heart Had Wings
Vous débloquerez de belles images en HD dans le menu !

Toutefois, même en mode avance rapide, le jeu peut être long, et pour cause ! Dans ce genre de titre, la durée d’une partie dépend avant tout de votre vitesse de lecture, mais comptez en moyenne 20 à 25 heures pour la première et facilement 30 à 40 heures (voir plus) pour débloquer le jeu à 100%. Ce qui est assez énorme compte tenu de son prix. La quantité ne fait pas la qualité diront certains. Cela dit, le scénario reste captivant jusqu'au bout, et c'est d'ailleurs quand on le croit déjà fini qu'on se trouve en être qu'à la moitié, et ce pour notre plus grand plaisir. Car oui, l'histoire est passionnante et ses personnages sont agréables, sympathiques à souhait et bien développés. Ajoutez aussi aux personnages déjà cités une dizaine d'autres très intéressants, avec leur histoire pour certains, et leur importance non négligeable. D'ailleurs, on aurait aimé avoir d'autres possibilités de romances pour approfondir leur background.

Une Waïfu pour la Laïfu sans Pantsu, c'est possible

If My Heart Had Wings
Si vous aviez des doutes sur le terme "pantsu"....

On en parlait dans l'introduction : comme souvent avec les visual novels, les plateformes de téléchargement légal listent le jeu pour pour tout public, mais sans faire directement état d'une quelconque censure. Étrange pour un Eroge. La raison en est pourtant simple, la version vendue en occident provient de la version PSVita, déjà expurgée pour coller à la législation plus regardante sur ce genre de contenu. Cela peut légèrement induire le joueur en erreur sur ce qu'il achète, mais vous voilà prévenu(e)s. Cependant, la restauration du contenu du jeu de base est possible et disponible gratuitement, notamment sur les forums / guides (du côté de Steam en particulier). Mais elle ne fera que détailler les relations sexuelles retirées, c'est à dire le contenu hentai du jeu. Certes, cela rajoute facilement 1 à 2 heures par romance, mais n'apporte rien à la profondeur des personnages ou du scénario. Les dialogues sont plutôt longs et assez ennuyeux (enfin, ce n'est pas comme si on s'attendait à des réflexions philosophiques non plus) et les artworks sont similaires à la version censurée... sauf qu'ils ne le sont plus. Vous ne perdez finalement pas grand chose. Si toutefois ceci vous intéresse, notez que vous ne pourrez pas valider vos succès sur Steam.

If My Heart Had Wings
Pas de cochonnerie, Hat surveille !

Sweet Love, le second contenu gratuit, permet de corriger certains problèmes du jeu, et notamment l' '"engrish" de MoeNovel en proposant une meilleure traduction en plus d'améliorer légèrement l'affichage de l'interface. Il concerne aussi la version uncensored du jeu. Je vous inviterai par ailleurs à bien lire les consignes d'installation afin d'éviter les éventuels problèmes de sauvegardes non-fonctionnelles et autres bugs visuels. Un troisième contenu lui aussi disponible appelé Flight Diary et tape plutôt du côté du dōjinshi, terme barbare pour certains signifiant simplement du contenu fait par des fans. Attention contrairement à ce que l'on pense parfois à tort, un dōjinshi n'est pas nécessairement érotique ou sexuel. Il vous ajoute des romances plus complètes et détail un peu plus certains personnages secondaires. Je ne pourrai toutefois pas vous donner d'avis, n'y ayant pas touché : il n'est ni gratuit ni traduit complètement.

If My Heart Had Wings

En conclusion, If My Heart Had Wings est un visual novel plutôt long, intéressant grâce à son scénario traitant d'un thème original plutôt bien documenté et retranscrit, à des personnages agréables et travaillés (aussi bien principaux que secondaire), des images de très grandes qualité, propres et épurées, des romances sympathiques et un contenu assez vaste. Notons toutefois une traduction anglaise de base largement perfectible, des incrustations 3D de très mauvaise qualité en total contraste avec la 2D et des personnalités un peu trop stéréotypés dans l'ensemble.

Les notes
+Points positifs
  • C'est beau, c'est frais, c'est propre
  • Des personnages attachants gagnant en profondeur
  • Long mais original et agréable
  • Plusieurs choix plusieurs fins et du contenu
-Points négatifs
  • Traduction pas toujours top
  • Certains modèles 3D
  • On aurait aimé mieux connaitre certains personnages secondaires
  • Personnages assez stéréotypés

S'adressant à un profil de joueur particulier de par sa nature de visual novel, IMHHW brille par sa qualité graphique et propose un scénario basé sur un thème original qui décevra peut être les joueurs d'eroge venant principalement pour l'aspect drague voir hentai / ecchi de ce genre de jeu. Si vous voulez une histoire fraîche dans un style de jeu posé, alors ne vous en privez pas, car pour son prix on vous offre la qualité et la quantité. Néanmoins, gardez en tête que c'est surtout une (longue) histoire à laquelle vous aurez affaire plus qu'à des choix, du gameplay, ou de la drague.

Profil de Shiba_the_Inu
L'avis de Shiba_the_Inu
MP
Utilisateur jeuxvideo.com
26 décembre 2015 à 11:00:00
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
17.5/20
Mis à jour le 04/01/2016
PC Visual Novel Drague Pulltop Moenovel
Dernières Preview
PreviewNioh 2 - Une suite qui déchaîne son démon intérieur ? 13 sept., 18:22
PreviewRing Fit Adventure : La symbiose idéale entre sport et jeu vidéo ? 12 sept., 14:15
PreviewProject Resistance : Le nouveau Resident Evil orienté multi où l’enfer, c’est l’autre 12 sept., 07:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
2
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
3
Death Stranding
08 nov. 2019