Menu
The Crew Wild Run
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Jeux Course / Derniers tests jeux vidéo / The Crew Wild Run / Tests The Crew Wild Run /

Test du jeu The Crew Wild Run, la bonne surprise

Test : The Crew Wild Run, la bonne surprise
PC PS4 ONE
The Crew Wild Run
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
25 novembre 2015 à 09:53:18
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (26)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.6/20
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Fnac Marketplace PS4 8.10€ Cdiscount ONE 10.40€ Fnac Marketplace ONE 11.08€ Amazon ONE 12.65€ Amazon PS4 14.95€ Fnac Marketplace PC 21.39€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Il y a près d'un an, les Français d'Ivory Tower nous proposait The Crew, dans lequel ils exprimaient leur vision du jeu de course nouvelle génération. Scénario plus développé que d'accoutumé, carte gigantesque et éléments de MMORPG. Le résultat n'était pas inoubliable mais n'était pas dénué d'intérêt. Avec Wild Run, son extension pour The Crew, Ivory Tower et Ubisoft espèrent bien changer les choses. Mission accomplie ?

The Crew Wild Run, la bonne surprise

Eh bien en toute franchise : oui et non. Comme nous le verrons dans ce test, Wild Run introduit une certaine sommes de nouveautés qui devraient séduire les joueurs n'ayant pas abandonné les vastes étendues de The Crew. Et pourquoi pas définitivement convaincre ceux qui jusqu'à présent hésitaient à se le procurer. Mais d'un autre côté, ceux qui n'avaient pas succombé aux sirènes de New York et de Los Angeles ne devraient pas faire volte-face, puisque si le jeu gagne en fun, le fond reste globalement le même.

Une conduite plus agréable

The Crew Wild Run, la bonne surprise
Avec ces nouvelles sensations de conduite, rouler dans The Crew est enfin amusant

Les développeurs d'Ivory Tower n'ont pas fait la sourde oreille aux différentes critiques, qui à la sortie de The Crew, pointaient du doigt des sensations de conduite plutôt médiocres. Et si les choses s'amélioraient au fil des heures de jeu, la conduite de The Crew restait mollassonne, la faute à un moteur physique plus que généreux. Les choses sont bien différentes aujourd'hui, même si cela n'est pas du fait de Wild Run : le moteur en question s'est vu amélioré grâce à quelques correctifs et si vous aviez lâché The Crew peu de temps après sa sortie, il est possible qu'en relançant le titre aujourd'hui, vous soyez assez surpris. Le premier contact avec Wild Run est donc plutôt positif : on s'amuse enfin en conduisant, et même si ce n'est jamais transcendant, au moins on ne s'ennuie pas. Ce qui fait déjà un sacré changement : parcourir l'immense carte des Etats-Unis n'est plus une punition, et on y prend même un certain plaisir.

un véritable add-on

The Crew Wild Run, la bonne surprise
Le Summit se débloque rapidement.

Il me paraît important de préciser que ce Wild Run, qui implémente un nouvelle compétition online, de nouvelles catégories de tuning pour voitures, des motos et d'autres petites choses, est un véritable add-on, dans la mesure où tout ce qui est ajouté dans le jeu est accessible rapidement, sans aucune limite, comme s'il avait toujours été là. Si vous lancez le titre pour la première fois, il vous suffira de passer l'introduction du jeu pour accéder au Summit et aux nouvelles catégories de véhicules. Il vous suffira de jouer pour accumuler de l'argent et vous payer ces petites nouveautés, pas besoin d'atteindre un certain niveau, comme précédemment. Voilà qui est bien agréable. Le seul bémol finalement, c'est qu'il faudra obligatoirement traverser en long et en large l'immense carte des Etats-Unis. Chicago (tuning Drift), St Louis (motos), Las Vegas (Monster Truck), San Francisco (Drag), voilà les villes où il faudra vous rendre pour trouver ces nouveaux garages. Sans voyage rapide, comptez plusieurs heures ne serait-ce que pour vous rendre de point en point. Eh oui, The Crew, c'est avant tout une map énorme et plutôt bien remplie. Courage.

Monster Truck, Drag et Drift, les trois nouveaux tuning.

The Crew Wild Run, la bonne surpriseThe Crew Wild Run, la bonne surpriseThe Crew Wild Run, la bonne surprise

Le royaume de l'essieu

The Crew Wild Run, la bonne surprise
On peut tenter des backflip pour atteindre certaines plateformes.

Détaillons si vous le voulez bien ces trois nouveaux tuning, qui s'ajoutent donc à ceux déjà existants. Si vous étiez lassé des Street, Perf, Dirt et autre Raid, sachez qu'il est désormais possible de modifier vos joujous pour trois nouveaux styles de conduite, et donc d'épreuves : Monster Truck, Drag et Drift. Si ce dernier se passe de commentaire, les deux autres sont sans doute plus originaux puisque c'est surtout grâce à eux que Wild Run se démarque. En Monster Truck, vous aurez la possibilité de changer votre véhicule (s'il s'y prête) en monstre de la route, et pourrez rejoindre des épreuves particulièrement amusantes : lâché dans une arène, vous aurez à ramasser des petites médailles dont la valeur dépend de leur localisation. Et oui parce que les dites arènes tiennent plus du skate-park géant que du bête bac à sable, et autant vous dire que les petits gars d'Ivory Tower se sont lachés : rampes de lancement, looping, pipes, il y a de tout et l'on s'amuse énormément. Une fois dans les airs, il est possible de garder le contrôle de son monstre à quatre roues, ou au contraire, de lui faire accomplir des backflip et frontflip qui seront très utiles dans certaines conditions. Et notamment dans le mode de jeu multijoueur « Couronne » où il faut rester Roi le plus longtemps possible, en évitant d'être touché par un adversaire qui prendrait votre place s'il y parvenait. On tente donc de fuir avec des manœuvres toutes plus impressionnantes que les unes les autres, ou de rallier certains points apparemment inatteignables, afin de se mettre à l'abri... Le tout se fait dans un joyeux bordel, et il faut le reconnaître, c'est assez rigolo.

The Crew Wild Run, la bonne surpriseThe Crew Wild Run, la bonne surprise

C'est déjà moins le cas en Drag, qui rappelle vaguement les courses du même type du premier Need For Speed Underground. Après avoir fait chauffé la gomme, vous devrez donc passer vos vitesses manuellement, le meilleur timing assurant le meilleur rapport. La difficulté résidera dans le fait de devoir stabiliser son engin, qui ainsi modifié peut atteindre les 500 km/h sans forcer. À cette vitesse, autant vous dire qu'un coup de volant trop hâtif est quasiment mortel. C'est là que le choix de certains trajets est un peu surprenant, puisque le moindre virage peut poser problème, ce qui d'ailleurs nous éloigne un peu du concept original des courses de dragsters. Cela étant, ces bolides peuvent avoir un autre intérêt.

The Crew Wild Run, la bonne surpriseThe Crew Wild Run, la bonne surprise

Une carte toujours plus intéressante

The Crew Wild Run, la bonne surprise
Tentons de sauter par dessus ce ravin avec une voiture Street.

Lorsque j'avais testé The Crew en décembre 2014, j'avais été surpris de constater à quel point la carte était bien remplie. Avec des amis ou en solo, il était tout à fait possible de ne participer à aucun événement de PvP, à aucune des missions du mode scénario... et simplement d'errer sur la carte, à la recherche d'une bêtise à faire. Et on y était encouragé par les développeurs, qui s'étaient embêtés à recréer le circuit de Laguna Seca, entre autres. Ce n'est qu'un exemple de ce que permettait The Crew, et Wild Run conserve cet état d'esprit. Mieux, il le renforce. Les fameuses arènes de Monster Trucks, au nombre de trois, sont disponibles à n'importe quel moment et il est possible de s'y amuser librement, en invenant ses propres défis. « Pas cap' de passer le looping avec ta voiture Perf ? » « Je suis sûr que tu peux pas sauter au dessus du ravin avec ta moto », voilà le genre de défis idiots que vous pourriez vous lancer. Avec ses rampes de lancement, ses arènes, et ce que l'on pouvait déjà trouver avant sur la carte, The Crew se transforme petit à petit en gigantesque bac à sable dans lequel les joueurs peuvent s'amuser sans contrainte.

On ira donc tenter de franchir des canyons en Drag, faire des courses de motos sur le circuit de Golden Hills, pendant que d'autres sémeront la mort et la destruction avec leurs Monster Trucks. Oui, ça ne casse pas trois pattes à un canard, soyons d'accord, mais le jeu ne s’embarrasse d'aucune forme de réalisme, misant tout sur le fun... et il y parvient, à sa façon.

The Crew Wild Run, la bonne surpriseThe Crew Wild Run, la bonne surprise

Au Summit de sa forme

The Crew Wild Run, la bonne surprise
Créer ses propres parcours est franchement amusant.

Toutes les nouveautés de Wild Run se concentrent en un point névralgique : le Summit. Rappelant vaguement, par son ambiance festive, le festival Horizon des Forza éponymes, le Summit réunit au beau milieu de la Death Valley les amoureux de sensations fortes autour de la musique, de l'alcool... et de la bagnole. Chaque semaine, chaque mois, des épreuves, des compétitions, des leaderboards... Bref une compétition gigantesque dont les nombreuses épreuves sont plutôt convaincantes. Les épreuves de Monster Trucks susmentionnées en font partie, mais l'on pourrait également parler des courses d'orientation, ou de la possibilité de créer ses propres tracés, à proposer au membre de son crew. Cette dernière option est particulièrement intéressante puisqu'il est possible de créer des courses complètement folles. Le but étant de rallier les différents points de passage, les coureurs sont libres de suivre le chemin de leur choix : au créateur de feinter son monde, par exemple en posant une balise de l'autre côté d'une montagne. Certains miseront sur la vitesse et utiliseront leurs bagnoles catégories Perf ou Drag pour contourner l'obstacle, d'autres lui rouleront dessus en Monster Truck ou en Dirt. Comme il est possible de changer de véhicule en plein milieu d'une épreuve, les créateurs de tracés n'ont finalement aucune limite au moment d'imaginer leurs courses : aux adversaires de s'adapter. Pour peu que l'on joue avec des amis, ce mode sera une source d'amusement sans fin, ou presque. C'est simple mais très efficace, à l'image de ce Summit qui propose finalement de nombreuses épreuves différentes, d'intérêt inégal mais dont l'ajout est finalement la bienvenue, dans un jeu qui se prenait peut-être trop au sérieux jusque là.

Le rebelle

The Crew Wild Run, la bonne surprise
Les motos peuvent être tunées, comme les voitures.
Dernière grosse nouveauté du jeu, les motos. Il n'y a pas grand chose à en dire, sinon qu'elles suivent la même logique que leurs copines à quatre roues : il est possible de les customiser, et de leur faire subir les transformations des différentes catégories de tuning. Le Summit les met en valeur avec différentes épreuves, même si l'on aurait souhaité qu'une catégorie spéciale leur soit dédiée. Eh oui parce que le pilotage est plutôt fun, offrant de bonnes sensations de vitesse, très arcade. Comme il est possible de faire des roues arrières, ou des stoppies, on se fera des petits défis entre amis, et on ira tester les possibilités de ces bolides sur circuits ou dans les arènes de Monster Trucks, qui sont définitivement un excellent apport à The Crew.

Les puristes se plaindront du nombre limité de motos (7 au total) et de sensations de jeu très arcade, car effectivement, les motos collent au sol et l'on peut déraper sans trop s'inquiéter de l'équilibre de son pilote... Mais cela permet de s'éclater en roulant à fond en ville, en zigzaguant aux milieux des quatre roues sans trop s'inquiéter d'autre chose que sa vitesse de pointe. Dans un jeu de ce genre, c'est plutôt bienvenu.

The Crew Wild Run, la bonne surpriseThe Crew Wild Run, la bonne surpriseThe Crew Wild Run, la bonne surprise

Les images utilisées dans ce test proviennent de la version PlayStation 4 du titre.

Les notes
+Points positifs
  • Les Monster Trucks
  • Les arènes de Monster Trucks
  • Les motos sympa à piloter
  • Le Summit et toutes les épreuves qu'il propose
  • Pouvoir créer son tracé de course
-Points négatifs
  • Toujours aussi moyen graphiquement parlant
  • Aurait pu être vendu moitié moins cher

Sans révolutionner The Crew, Wild Run a le mérite d'apporter tout un tas de nouveautés au jeu qui subitement prend la forme d'un bac à sable gigantesque dans lequel les possibilités d'amusement sont nombreuses. Si le tuning Drift a peu d'intérêt, les Monster Trucks et Drag ajoutent un peu de sel à l'expérience et devrait permettre de nombreuses fantaisies, tandis que les motos sont un bon complètement à ce que l'on connaissait déjà, en apportant avec elles de belles sensations de vitesse. Alors certes même dans ces conditions, le jeu ne fera pas date dans les annales, mais cette extension et les améliorations apportées au moteur physique font de The Crew un jeu de course arcade plutôt amusant, qui a le potentiel pour animer des soirées entre amis, chacun sur sa machine. On regrettera toutefois que ce Wild Run soit vendu si cher, surtout que la fin d'année est bien remplie.

Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
25 novembre 2015 à 09:53:18
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (26)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.6/20
Mis à jour le 29/11/2015
Dernières Preview
PreviewNioh 2 - Une suite qui déchaîne son démon intérieur ? 13 sept., 18:22
PreviewRing Fit Adventure : La symbiose idéale entre sport et jeu vidéo ? 12 sept., 14:15
PreviewProject Resistance : Le nouveau Resident Evil orienté multi où l’enfer, c’est l’autre 12 sept., 07:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
16 avr. 2020
2
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
3
Death Stranding
08 nov. 2019