Menu
The Talos Principle
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • Mac
  • iOS
  • Android
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : The Talos Principle : Deluxe Edition, le casse-tête philosophique est de retour
PS4
The Talos Principle
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de la_redaction
L'avis de la_redaction
MP
Journaliste jeuxvideo.com
13 octobre 2015 à 17:45:52
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.3/20
Tous les prix
Prix Support
69.90€ PS4
92.79€ PS4
Voir toutes les offres
Partager sur :
The Talos Principle : Deluxe Edition, le casse-tête philosophique est de retour

Après des années au service du FPS décérébré, la Croteam change radicalement d'approche et s'essaie au First Person Puzzler aux ambitions métaphysiques... et le pire c'est qu'elle le fait bien. Déjà disponible sur PC depuis le 11 décembre 2014, le jeu est aujourd'hui porté sur Playstation 4 dans une édition Deluxe incluant son DLC, Road to Gehenna. On fait le point sur ce portage dans ce test.

La résolution de puzzles géants en vue à la première personne est devenue un véritable genre à part entière depuis l'arrivée d'un certain Portal et de sa suite. C'est précisément ce filon qu'exploite Croteam avec The Talos Principle, piochant ça et là idées et concepts sans pour autant avoir livré un bête clone de ce qui existe déjà tant la production du studio, qui n'avait jamais bossé que sur sa série Serious Sam, déroute et fait montre d'une forte identité. Non seulement The Talos Principle offre un game design soigné, mais il est également capable de vous interroger sur quelques grandes questions philosophiques qui préoccupent l'humanité depuis l'antiquité.

Le point sur la version Deluxe sur PS4

Deux facteurs sont à prendre en compte pour ce portage du jeu sur PS4 : la jouabilité et la qualité du portage. Côté gameplay à la manette, rien à redire, déplacements et résolution des énigmes s’adaptent parfaitement aux contrôles aux sticks. Le tout s’effectue sans le moindre mal et avec une jolie fluidité. Le pavé tactile de la manette est ici mis à contribution pour positionner les différentes pièces de “Tetris” que le joueur récupère à la fin de chaque énigme. Et si le combo clavier/souris reste supérieur en matière de précision dans ce genre de gameplay à la première personne, cette version console n’a franchement pas à rougir face à son homologue PC.

Côté technique, Croteam nous offre une solide adaptation sur console de son moteur maison, le Serious Engine 4, version améliorée de sa version 3.5 utilisée à l’époque sur Serious Sam: BFE. The Talos Principle tient plutôt bien ses 60 fps, gage de fluidité et de confort de jeu. Si quelques chutes de framerate se font parfois ressentir, elles n'entachent en rien le travail des développeurs sur ce portage. En comparaison avec la version PC, on note tout de même ici quelques soucis de clipping sur les décors éloignés et un petit peu de pop-in sur certaines textures ; sans doute le prix à payer pour garantir la fluidité de l’ensemble. Mais ne chipotons pas, The Talos Principle est un avant tout une question d’ambiance et d'immersion du joueur.

Cerise sur un gâteau déjà copieux en contenu (25 à 30h pour le contenu principal) cette édition Deluxe PS4 est vendue de base avec l’extension Road to Gehenna. Ce DLC, aussi disponible sur PC, replonge le joueur dans une quinzaine d’heures d’énigmes dans le rôle d’Uriel, le messager du “Dieu” Elohim. Si ce DLC n’introduit pas de nouvelles mécaniques de jeu, il redonne une dimension toute particulière à certains puzzles grâce à des perspectives d’approche réinventées. Il est conseillé d’avoir terminé le jeu de base avant de s’attaquer à cette extension. On y disposera toujours de la même palette d’outils, déverrouillés de base pour résoudre des énigmes plus corsées que jamais. L'ambiance de Road to Gehenna est toujours aussi envoûtante, les environnements visités sont souvent grandioses et les panoramas saisissants. Si ce DLC aurait peut être gagné à introduire un peu de nouveauté dans son gameplay, il reste un incontournable pour quiconque aurait envie de se replonger dans l’expérience The Talos Principle.

Puzzle-game en monde ouvert

The Talos Principle : Deluxe Edition, le casse-tête philosophique est de retour

Comme ses congénères, The Talos Principle se compose d'une myriade de zones qui sont autant de puzzles logiques de taille et de complexité variables. Mais à la différence de deux titres dont il est relativement proche, Portal 2 et Quantum Conundrum, le jeu de Croteam se déroule en monde semi-ouvert. D'un premier point central, le joueur a la possibilité de rejoindre 3 autres hubs, A, B et C, qui donnent eux-mêmes accès à 7 zones ouvertes abritant plusieurs puzzles. Chaque puzzle résolu permet de mettre la main sur un sceau en forme de pièce de Tetris. Si on peut d'emblée accéder à toutes les zones du jeu, les sceaux sont nécessaires pour débloquer l'accès à certaines (et il faudra avoir collecté l'intégralité des sceaux "non optionnels" pour voir la fin), mais The Talos Principle demeure suffisamment ouvert pour pallier l'un des hics du genre : l'énigme bloquante que l'on doit se fader pendant des plombes avant de pouvoir avancer. Si vous bloquez, allez voir ailleurs et revenez plus tard. Ainsi, même si la difficulté augmente progressivement, des énigmes simples sont toujours éparpillées ça et là, histoire de pouvoir souffler un peu le temps de se faire refroidir le cortex. Une construction plutôt intelligente.


Du neuf avec du vieux

The Talos Principle : Deluxe Edition, le casse-tête philosophique est de retour
Malgré les ressemblances, The Talos Principle n'est pas un simple clone de Portal 2.

Intelligents, les puzzles le sont tout autant. Les outils disponibles sembleront familiers aux habitués des puzzle-games à la première personne. Un brouilleur permet de bloquer les dispositifs électroniques (barrières, tourelles, mines volantes, etc.), un cube pourra maintenir un interrupteur ou vous surélever, les déflecteurs aident à mener un laser à bon port, les ventilateurs vous propulsent, quant à l'enregistreur, il permet de coopérer avec vous-même. Pour cela, il suffit de lancer l'enregistrement, d'effectuer quelques actions, de couper et d'appuyer sur "lecture" afin de travailler de concert avec votre clone qui peut même transporter des objets. Après un démarrage en douceur, The Talos Principle n'hésite plus à jouer avec ses propres règles, à induire le joueur en erreur avec des environnements trompeurs ou des puzzles qui nécessitent de détourner un peu l'usage des outils. Là où certains titres limitent un objet à une fonction, ici démonter un ventilateur sera par exemple un bon moyen de bloquer un interrupteur. Sans jamais devenir frustrantes, les énigmes de Croteam savent parfaitement vous mettre à l'épreuve, notamment avec des mises en place d'envergure dont la résolution est souvent gratifiante. Résultat, on avance à grandes enjambées tant on prend plaisir à se faire torturer. Mais si la plupart d'entre elles peuvent être bouclées en 5 à 10 minutes, d'autres peuvent potentiellement vous rendre fou pendant plusieurs heures. Outre les niveaux "de base", The Talos Principle regorge en effet de contenus bonus bien planqués, salles secrètes ou étoiles, qui sont pratiquement un jeu dans le jeu puisqu'il faudra parfois mobiliser les ressources de plusieurs zones de test pour accéder à une malheureuse étoile que vous voyez depuis votre entrée dans le monde. Si terminer l'aventure peut prendre de 12 à 15 heures, faire le tour complet du jeu vous occupera facilement une vingtaine d'heures.


L'enregistreur vous permet de coopérer avec vous-même

Chargement de la vidéo The Talos Principle Gameplay

Quand Aristote kicke GLaDOS

The Talos Principle : Deluxe Edition, le casse-tête philosophique est de retour
Logs audio, archives ou flash-codes abandonnés par vos prédécesseurs creusent le background.

Les First Person Puzzler aiment s'appuyer sur une bonne base narrative, qu'elle soit détaillée ou simplement intrigante, un fond qui permet de se détourner de temps à autre de la simple enfilade de tests. The Talos Principle ne fait pas exception, mais il le fait, là encore, à sa façon. Les prémices de l'aventure sont particulièrement obscures, le joueur étant plongé dans un dédale de ruines gréco-romaines qui seront ensuite remplacées par un décor d'Egypte antique qui cédera lui aussi la place à un monde médiéval. A intervalles réguliers, une voix de tonnerre s'adresse à lui, Elohim, l'appelant son enfant, sa création, né pour vivre à ses côtés et sous sa protection divine. Dans chaque zone abritant les salles de tests, l'enfant en question peut consulter un ou deux terminaux donnant accès à une bibliothèque de données, en grande partie corrompues. On y trouve des écrits anciens ainsi que des documents de toute évidence liés à notre situation, rapports de recherche, journal de bord, e-mails et autres. Le point commun entre tous ces documents est leur thématique : l'intelligence artificielle, la conscience, l'essence de ce qui fait un être. De la question des automates telle que se la posaient les philosophes grecs à celle de l'IA qui intrigue les chercheurs modernes, The Talos Principle brasse les questionnements autour de la conscience et de l'existence à travers les âges. Mais les choses ne s'arrêtent pas à un bête étalage.


The Talos Principle : Deluxe Edition, le casse-tête philosophique est de retour
Quand, soudain, un léger doute s'installe sur nos interactions avec ces bêtes archives...

Précisément au moment où l'on pourrait commencer à trouver les choses un peu indigestes, un nouveau protagoniste entre en scène, et le terminal qui se contentait jusque-là d'afficher des données... se met à vous parler. Si Elohim semble vouloir vous garder à ses côtés, le Serpent vous incite au questionnement, à la remise en question du maître, à la quête de l'indépendance et à la réflexion sur le bien-fondé de la morale, sur la nature de la conscience, sur la différence entre un réseau de neurones et une machine... et là où Croteam, et surtout les scénaristes Tom Jubert (The Swapper) et Jonas Kyratzes, frappe fort, c'est que le terminal s'adapte à vos réponses fournies via un QCM, il interroge vos contradictions entre deux discussions en opposant des sujets qui semblaient déconnectés mais qui finalement sont, en pure logique, indissociables, au point que, même si le recours au QCM limite forcément la portée d'un discours philosophique, on se trouve parfois presque mis en défaut par le jeu et contraint à la réflexion. Ne pas se faire piéger par le Serpent devient là aussi un jeu dans le jeu, une recherche de compromis entre la logique et tout ce qu'il peut y avoir d'irrationnel dans les jugements moraux. Attention malgré tout à ne pas voir ici une révolution de la pensée, sur le fond le discours et les questionnements sont assez classiques et peuvent se retrouver dans les cours de philo d'un élève de terminale littéraire. Mais le ping-pong avec l'entité planquée dans les terminaux leur confère une dimension surprenante. Une réactivité qui n'est pas sans rappeler, dans un registre bien différent, The Stanley Parable.

Ces dilemmes et ces conversations contribuent à donner à The Talos Principle l'aspect d'une fable reproduisant l'évolution de la question de la conscience, de l'âme et du libre arbitre, de ses origines religieuses (la référence à Elohim, Dieu en hébreu, est assez claire sur ce point) aux conceptions modernes et "mécaniques" de la création d'une IA consciente. Mais pour profiter de cet aspect du titre, encore faut-il prendre le temps de la collecte et de la lecture, il faut éplucher chaque terminal et ne pas négliger non plus les journaux audio. En traçant droit devant vous dans le seul but de résoudre les puzzles, vous ne serez toutefois pas sorti de sa thématique, seulement vous ne le saurez pas, vous aurez simplement obéi à Elohim.


Une petite rustine pour vot' VF ?

The Talos Principle : Deluxe Edition, le casse-tête philosophique est de retour
Les puzzles de Tétrominos ne servent pas à grand-chose et peuvent même devenir pénibles sur la fin.

Riche en contenu, extrêmement plaisant à jouer et capable de vous amener à vous poser quelques questions de fond, ce qui est assez rare, The Talos Prciniple est une sacrée réussite, qui souffre toutefois de quelques soucis. Enfin, on regrette, un peu, le manque de lien entre le gameplay et la narration, les deux aspects du jeu apparaissant fréquemment un poil trop distincts l'un de l'autre, même si le décalage entre le propos et la tâche robotique n'est en soi pas complètement dénué de sens.

Les notes
+Points positifs
  • Les puzzles très bien pensés
  • Les énigmes secrètes et le contenu bonus conséquent
  • L'aspect semi-ouvert, parfait remède à d'éventuelles crises de frustration
  • L'écriture et le scénario bien menés
  • Les "dialogues" inattendus et surprenants
  • Joli (malgré une DA un peu tiède)
  • Un portage console solide, 60 fps, jouabilité adaptée à la manette
  • Le DLC Road to Gehenna inclu dans le jeu
-Points négatifs
  • Parfois trop de décalage entre le gameplay et la narration
  • La VF pas terrible
  • Encore de légers problèmes techniques sur console
  • Les puzzles de Tétrominos, un peu inutiles
Sacré revirement pour Croteam qui, après des années passées sur une série de FPS drôles et bourrins, se risque avec brio sur un genre radicalement différent. The Talos Principle est à la fois un puzzle-game d'une grande efficacité, offrant en option des énigmes d'une envergure impressionnante, et une réflexion maîtrisée sous une forme étonnante. Un portage console des plus réussi qu'il serait dommage de louper si vous aimez vous creuser les méninges dans une jolie ambiance.
Profil de la_redaction
L'avis de la_redaction
MP
Journaliste jeuxvideo.com
13 octobre 2015 à 17:45:52
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (4)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16.3/20
Mis à jour le 29/11/2015
PlayStation 4 Réflexion Devolver Digital Croteam Science-Fiction Robots
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Resident Evil 2 : 4 heures passées à Raccoon City, et des S.T.A.R.S plein les yeux
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : Super Smash Bros. Ultimate : On a joué au mode Aventure, au Tableau des Esprits et au mode Classique !
    SWITCH
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live