Menu
Lara Croft : Relic Run
  • Tout support
  • iOS
  • Android
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Lara Croft Relic Run
iOS Android
Lara Croft : Relic Run
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Silent_Jay
L'avis de Silent_Jay
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
04 juin 2015 à 08:55:49
17/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (27)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.6/20
Partager sur :

Virevoltante aventurière des 90’s revenue sur le devant de la scène vidéoludique en 2013 avec un sobre mais non moins magistral Tomb Raider, Lara Croft, son célèbre mini-short et son top bleu, s’aventure désormais en territoire Mobile. Après le portage des deux premiers opus de la saga sur iOS et Android, voici que le premier véritable spin-off Mobile apparaît. L’Agent 47 avait eu son Hitman GO (excellent par ailleurs), Lara Croft aura son Relic Run.

Lara Croft reçut un message provenant de Carter Bell puis plus rien. Porté disparu dans la jungle du Cambodge, notre aventurière se rend sur place à la recherche de son ami. D’indice en indice, elle découvrira d’anciennes reliques qui la mèneront sur les traces de Carter. Le scénario de Lara Croft Relic Run est un prétexte, une mise en situation des plus sommaires laissant le jeu se concentrer sur un fun immédiat et sans emphase.

Lara Croft Relic Run

En tant que Runner, Lara Croft Relic Run se fonde avant tout sur l’action et la plate-forme au détriment des énigmes, le pilier des premiers opus de la franchise est désormais bien moins représenté. Courir, sauter, glisser, éviter, seront les points cardinaux de votre expérience, actions occupant la majorité de votre temps de jeu et pourtant aucune lassitude ne se fera ressentir. Le jeu de Square Enix s’agrémente d’une multitude de séquences venant enrichir un gameplay conventionnel de prime abord. Courir sur les murs à la manière du Prince de Perse, esquiver les pièges tendus par les autochtones, glisser sur des troncs d’arbres tel le Tarzan de Disney, traverser un flanc de falaise accrochée à une corde tout en évitant les chutes de pierres, chevaucher un quad ou bien une moto, affronter un tyrannosaure et combattre lors de phases en rail-shooter. Ces séquences “action” bien que courtes dynamisent l’ensemble et apportent un renouveau des plus plaisants. Cependant, la partition est jouée à chaque run de la même manière < Course / Véhicule / Course / Falaise / Course / Boss > insufflant une certaine redondance… atténuée par l’’ajout d’obstacles, d’ennemis à chaque nouvelle boucle complétée.

Lara Croft Relic RunLara Croft Relic RunLara Croft Relic Run

Pour atténuer cet effet de répétition, ces séquences sont ponctuées de scènes non jouables, simplement là pour assurer le spectacle. Dès lors la caméra se déplace à son gré pour mieux filmer notre Lara se démener dans la jungle, se balancer de liane en liane, se réceptionner... Un véritable travail sur la caméra in-game fut apporté au jeu de Square Enix. Une caméra acrobatique se laissant happer par ses envies presque cinématographiques, se permettant de cadrer notre héroïne tout en contre-plongée pour accentuer le danger à venir, tournoyer autour du sujet, zoomer… avec pour finalité d’apporter toujours plus d’épique à cette aventure. Cette volonté de réalisation accompagne également le travail effectué sur des animations riches et diablement variées (parkour, saut de l’ange…), Lara Croft sautant, glissant, se réceptionnant sans interruption, le tout dans une fluidité constante. Les mouvements s’enchaînent parfaitement, peu importe la combinaison, donnant au joueur une maîtrise totale… l’échec étant dès lors de son fait et non du jeu.

Bien que le Cambodge soit un magnifique pays aux jungles luxuriantes, Lara est en mission, une mission consistant à ramasser un maximum d’indices, facilement reconnaissables à leur aura bleutée, afin de récolter toutes les reliques, au nombre de 20 par environnement, et ainsi débloquer l’environnement suivant. Vous devrez donc parcourir la jungle cambodgienne puis les ruines d’un désert… à la recherche d’indices disposés aléatoirement le long de votre périple et en récupérer suffisamment pour remplir la jauge “Indices” et ainsi découvrir une nouvelle relique. Relique apparaissant durant le run et qu’il faudra absolument ramasser avant qu’une mort accidentelle ne vous emporte. Car la jauge “Indices” se vide à chaque mort de Lara obligeant le joueur à récolter de nouveau l’intégralité des indices pour une mécanique rappelant ces bons vieux Die & Retry d’antan. Lara Croft Relic Run ne pardonne aucune erreur et seule la patience (ou une amulette de résurrection) vous apportera de quoi relever les défis proposés par Square Enix offrant un sentiment de progression bien trop rare dans ce genre de jeux.

Lara Croft Relic RunLara Croft Relic RunLara Croft Relic Run

Tout au long de l’aventure, Lara saura se procurer les armes, les équipements et autres bonus nécessaires à sa mission. Entre acheter des items consommables (gilets pare-balles, trousses de soins, amulettes de résurrection...), améliorer les bonus permanents et ainsi augmenter leurs effets in-game ou encore se doter d’une nouvelle puissance de feu... dépenser l’argent récolté durant vos runs sera chose aisée. Et l’économie de ce free-to-play repose sur deux monnaies (les pièces et les gemmes) afin de répondre aux besoins du joueur : améliorer successivement les différents items du jeu ET répondre à la difficulté croissante. Ainsi, les pièces récoltées durant vos runs faciliteront votre progression par l’acquisition d’items à la différence des gemmes accélérant la progression par la résurrection et l’accès aux prochains environnements sans posséder le nombre requis de reliques.

Visuellement, Lara Croft Relic Run n’a rien à envier à ses concurrents. Les textures sont fines à de rares exceptions et peu d’aliasing est à déplorer. Les décors sont travaillés et fourmillent de détails allant jusquà prendre vie par de subtiles touches… une araignée grimpant un rocher, des oiseaux bariolés traversant l’écran, des cafards courant sur le sol, de la végétation bousculée par une Lara bien trop pressée. Quant aux panels de couleurs, vives et couplées aux lumières dynamiques, celles-ci rendent hommage à la jungle donnant un cachet “comics” empreint de réalisme.

Contrôle vs. Mobile
Le runner étant un genre démocratisé sur Mobile, les contrôles font dans le classicisme à toute épreuve. Sans latence ni perte d’information, seuls vos réflexes décideront de votre sort. Quant aux phases de gameplay exotiques, elles sont parfaitement pensées pour répondre au tactile.
Les notes
+Points positifs
  • Un gameplay intuitif et immédiat
  • Un sentiment constant de progression
  • Une mise en scène de chaque instant
  • Une réalisation sans faille
  • Un métagame addictif (collectionner les reliques)
-Points négatifs
  • Des pics de difficulté hors normes pour un jeu Mobile...
  • … à l’origine d’une frustration tenace
  • Un léger sentiment de redondance inhérent au genre “Runner”

Assurément addictif... au point de consumer vos jours comme vos nuits… parfois frustrant... lorsque une relique à portée de main vous échappe… Lara Croft Relic Run impose sa vision du Runner par la richesse de son gameplay, le respect de sa franchise et une difficulté corsée pour un jeu peaufiné dans le détail.

Profil de Silent_Jay
L'avis de Silent_Jay
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
04 juin 2015 à 08:55:49
17/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (27)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.6/20
Mis à jour le 04/06/2015 à 14:24
iOS Android Runner Crystal Dynamics
Dernières Preview
PreviewTrackmania (2020) : Le nouveau Nations réussit-il le contrôle technique ? Il y a 2 heures
PreviewXenoblade Chronicles - Definitive Edition : Un retour prometteur sur Switch 13 mai, 15:00
PreviewPro Cycling Manager 2020 : Nouvelle décennie, nouveau PCM ? 08 mai, 13:00
Les jeux attendus
1
Ghost of Tsushima
17 juil. 2020
2
The Last of Us Part II
19 juin 2020
3
Assassin's Creed Valhalla
4ème trimestre 2020