Ching Chong Beautiful
Web
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur Web / Ching Chong Beautiful sur Web /

Test Ching Chong Beautiful sur Web du 05/05/2015

Test : Ching Chong Beautiful, un plateformer délirant
Web
Ching Chong Beautiful
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Omegnight
L'avis de Omegnight
MP
Utilisateur jeuxvideo.com
05 mai 2015 à 12:05:00
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
  • Partager sur :

Contributeur

Ching Chong Beautiful est un jeu de plates-formes comme il y en a des milliers dans le monde flash du jeu vidéo. Néanmoins, il se démarque facilement de ses camarades grâce à une direction artistique osée et un gameplay un peu particulier.

Ching Chong Beautiful, un plateformer délirant

Un gros hommage aux jeux télévisés japonais

En premier lieu, ce qui saute aux yeux, c'est le côté parodique de certains jeux ou émissions japonaises télévisées puisque Ching Chong Beautiful en reprend quelques codes, entre le présentateur qui se casse la voix, les grosses écritures fantaisie qui apparaissent au milieu de l'écran ou encore les décors et costumes improbables qui sont à la frontière entre le ridicule et le pathétique. Par ailleurs, on peut presque deviner l'arrivée de tous ces éléments avant même de jouer au jeu puisque le côté décalé se trouve instauré dès la lecture du titre, qui est un brin stéréotypé.

Ching Chong Beautiful, un plateformer délirant
Faites attention à ne pas courir dans les escaliers ! Ou sinon c'est la chute assurée !

Mais au-delà de ses visuels, cette oeuvre est en fait un jeu de plates-formes sous forme de parcours d'obstacles, toujours inspiré des jeux japonais, mais qui rappelle aussi beaucoup Total Wipeout avec ses canons à eau ou ses poings qui sortent des murs. Tout repose sur le contrôle d'un personnage qui se révèle être un perdant de première zone. Parmi toutes les incompétences du personnage, nous pouvons citer celles-ci : il glisse sur les pentes, trébuche sur de petites marches, se cogne la tête partout, galère à travers de petites flaques d'eau, tombe dans les escaliers, entre autres. Mais évidemment, tout cela dépendra uniquement de vous et de votre capacité à maîtriser le personnage.

Un personnage imparfait

Ching Chong Beautiful, un plateformer délirant
Cette très étonnante statue est votre objectif. J'en veux une en vrai !

Ce qu'il faut donc retenir de tout ça, c'est le fait de contrôler un antihéros. Il faut faire avec ses maigres capacités et apprendre au fur et à mesure comment manier ses petits bras et ses petites jambes à la perfection pour effectuer les sempiternelles actions simples inhérentes aux jeux de plates-formes comme sauter, courir, s'accroupir, glisser ou rebondir sur les murs sans se rater. C'est nécessaire pour prétendre à la réussite du mode Difficile, et ce n'est pas volé comme nom, car ce mode est réellement difficile. D'ailleurs, je ne peux que vous conseiller d'entamer le jeu, après le petit tutoriel, en Normal, puisque le mode Facile ne permet pas de jouer les trois derniers mondes.

Ching Chong Beautiful, un plateformer délirant
Voilà ce qui se passe lorsque vous vous cognez la tête sur un plafond. Heureusement qu'il porte un casque.

Enfin, pour revenir un peu sur l'ambiance singulière du jeu, les quelques musiques mettent bien en valeur cette ambiance et la présence de quelques doublages et commentaires de notre héros pour commenter ses faits et ses échecs est réellement appréciable pour un jeu de cette envergure, de plus il y a aussi le public qui réagit à votre prestation ; il applaudit lorsque vous allez plus vite que l'éclair ou se bidonne sévèrement lorsque vous vous éclatez le visage contre les inflexibles pierres qui composent les niveaux. Cependant, on notera quelques bruitages crispants comme le son des chaussures qui patinent sans cesse. Enfin, il faut noter que le jeu est doté d'un petit contexte et de quelques cinématiques d'animations sympathiques, dont certaines se faisant passer pour des "coupures pub" afin d'enfoncer complètement le clou sur le parti pris artistique.

Vous aurez l'occasion de voir des coupures cinématiques entre les niveaux

Ching Chong Beautiful, un plateformer délirant

Au-delà de tout cela, le jeu se compose de 6 mondes de 5 niveaux, chaque difficulté ajoutant son lot de pièges, dont un temps limité pour le mode le plus difficile. Il faut donc prendre en compte que cela reste assez court, mais la présence de quelques trophées à remporter et d'un tableau des scores en ligne rallonge un peu le tout et vous y passerez sans doute quelques petites heures si vous souhaitez jouer les complétionnistes.

Lien du jeu
Si vous souhaitez pratiquer le parcours d'obstacles, vous pouvez vous y mettre à cette adresse.
Les notes
+ Points positifs
  • Totalement gratuit
  • Une direction artistique audacieuse
  • Un bon challenge et un gameplay exigeant
- Points négatifs
  • Les sons crispants des patinements
  • Les contrôles sont très frustrants au début
  • De la plate-forme un peu trop classique

Ching Chong Beautiful se présente donc comme une expérience délirante surfant sur la vague Total Wipeout avec une touche nippone et se permet en plus d'avoir un gameplay appréciable et unique, même s'il ne révolutionne aucun des codes du jeu de plates-formes.

Profil de Omegnight
L'avis de Omegnight
MP
Utilisateur jeuxvideo.com
05 mai 2015 à 12:05:00
15/ 20
Mis à jour le 05/05/2015
Web Plate-Forme Asie Indépendant The Swain Newgrounds
DERNIERS APERÇUS
  • Aperçu : Mass Effect Andromeda : retour en forme pour la saga SF ?
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : The Elder Scrolls Online : Morrowind, le MMO conjugue son futur avec un passé glorieux
    PC - PS4 - ONE
  • Aperçu : Prey : Le FPS / RPG moderne et captivant
    PC - PS4 - ONE
Derniers aperçus
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • The Legend of Zelda : Breath of the Wild
    WIIU - SWITCH
    Vidéo - Gaming Live
  • Horizon : Zero Dawn
    PS4
    Vidéo - Gaming Live
  • Ghost Recon Wildlands
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce