Menu
Darksiders II : Deathinitive Edition
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • Switch
  • ONE
  • WiiU
  • PS3
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur Switch / Darksiders II / Darksiders II : Deathinitive Edition sur Switch /

Test du jeu Darksiders 2 : Deathinitive Edition - Un portage Switch très efficace mais techniquement daté sur Switch

Test : Darksiders 2 : Deathinitive Edition - Un portage Switch très efficace mais techniquement daté
Switch
Darksiders II
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de MalloDelic
L'avis de MalloDelic
MP
Journaliste jeuxvideo.com
26 septembre 2019 à 14:03:03
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Amazon PC 5.95€ Fnac Marketplace PS4 10.89€ Fnac PC 19.99€ Amazon Switch 22.99€ Fnac Switch 24.99€ Fnac Marketplace PS4 46.92€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Aussi disponible sur :PS NowXbox Game Pass
Partager sur :

Il y a sept ans maintenant, feu THQ publiait sur l'ancienne génération Darksiders II, un jeu d'action RPG orienté hack'n slash, lorgnant du côté de Zelda et de Diablo. Flanqué de tous les DLC sortis entre temps, Darksiders II : Deathinitive Edition relançait l'intérêt pour le jeu en 2015 sur PS4 et One. En ce mois de septembre 2019, cette édition, qu'on qualifiera de complète, s'aventure sur Switch pour les retardataires et offre donc tout Darksiders 2 en mode portable. Une idée judicieuse et un investissement intéressant en 2019 ?

Notre videotest de Darksiders 2 : Deathinitive Edition

Chargement de la vidéo Test Darksiders II en vidéo
Darksiders 2 : Deathinitive Edition s'aventure sur Switch
Darksiders 2 : Deathinitive Edition - Un portage Switch très efficace mais techniquement daté

Tout d'abord, il s'agit de préciser qu'il s'agit de la même version que celle publiée en 2015 sur consoles, et testée à cette occasion, donnant le sentiment d'un portage un peu paresseux. Dans l'ensemble, peu de choses différencient la version Switch des autres, si ce n'est qu'elle fait ressortir toute l'évolution technique des dernières années. Cette version du titre ayant presque cinq ans, on s'attendait à ce qu'il tourne parfaitement , même si on imaginait bien que les graphismes dénoteraient des productions plus récentes. Sans suprise, c'est le cas, puisque le titre parvient, sauf à de rares moments, à rester stable à 30fps grâce à un framerate adaptatif, y compris lors des combats, lorsque s'amoncèlent les effets visuels provoqués par les techniques de Death et les ennemis. Les changements d'échelle se déroulent sans soucis, et la Switch n'est réellement sollicitée qu'en mode portable. Les menus sont de leur côté identiques, ne demandant que quelques minutes de prise en main pour s'y retrouver, même en mode portable.

Cependant, si en 2015, les ajustements opérés sur les textures et l'affichage rendaient l'ensemble plus joli, difficile aujourd'hui de passer outre l'aliasing, qui est surtout présent en extérieur, et qui saute d'autant plus aux yeux lorsqu'on passe en mode docké. De plus, les effets d'éclairage plantent régulièrement, créant un clipping des ombres et des effets de lumière assez désagréable. Enfin, de nombreux temps de chargements viennent perturber la progression, notamment lors de changement de zones, le temps d'adapter le rendu. Malgré tout, en intérieur et lorsqu'on se concentre sur la fluidité de l'action et qu'on oublie les panoramas, l'ensemble reste regardable et la direction artistique aide à lisser tout cela.

Darksiders 2 : Deathinitive Edition - Un portage Switch très efficace mais techniquement datéDarksiders 2 : Deathinitive Edition - Un portage Switch très efficace mais techniquement daté
Darksiders 2 : Deathinitive Edition - Un portage Switch très efficace mais techniquement daté

Côté prise en main, on retrouve les mêmes sensations que sur les autres versions, les impairs compris. Ainsi, il est toujours assez pénible de garder les doigts sur les gâchettes de gauche pour verrouiller un ennemi et accéder aux raccourcis des techniques spéciales. Un problème renforcé par une absence totale de correction des problèmes de caméra, rendant parfois les combats et les phases de plateformes laborieuses. Cependant, en dehors de ces soucis, tout se fait sans encombre, même si on préférera un pad pro pour les séquences où il faut viser au stick droit, celui des Joy-Con manquant cruellement de précision.

Ces phases étant assez faciles, il ne s'agit pas là de quelque chose de rédhibitoire. Malgré tout, à 29,99€, difficile de bouder son plaisir à l'idée de retrouver ce très bon titre dans sa version complète et corrigée, et de pouvoir l'emmener partout. Pour souligner ce point, notez que la batterie de la Switch classique tient environ 5 heures lorsqu'on joue à Darksiders 2 avec la luminosité à fond et le Wifi allumé.

Darksiders 2 : Deathinitive Edition - Un portage Switch très efficace mais techniquement datéDarksiders 2 : Deathinitive Edition - Un portage Switch très efficace mais techniquement daté

Test complet par Mr Deriv en date du 26 octobre 2015

Avec une nouvelle orientation basée sur l’exploration et le loot, ce second volet à la sauce RPG mâtinée de Hack’n slash aux airs de “Zelda pour adultes” aura laissé une bonne impression générale. Une impression ternie toutefois par un scénario un peu faiblard et quelques soucis techniques. C’est finalement Nordic Games qui a racheté la licence en 2013 et confié aux bons soins d’anciens de chez Vigil (regroupés sous la bannière d’un nouveau studio, Gunfire Games) le soin de ressusciter la franchise avec non pas un nouvel épisode de Darksiders, mais une édition remaniée de son second volet proposée sous le jeu de mot douteux Deathinitive Edition sur consoles et sur PC dans quelques temps. Graphismes rehaussés, gameplay légèrement équilibré, loot remaniés, le tout saupoudré de tous les DLC disponibles, que vaut cette édition de la mort ?

Ce test évoquera les spécificités de cette version et non les qualités et défauts du jeu original, rendez-vous sur le test du jeu pour en savoir plus.

L’ombre te va si bien

Première particularité de cette Deathinitive Edition, celle qui sautera aux yeux de tout le monde et qui pourrait en motiver certains à faire ou refaire l’aventure, le moteur graphique du jeu a été retravaillé pour mieux coller aux spécificités techniques des consoles actuelles. Darksiders 2 souffrait lors de sa sortie d’un rendu graphique pas forcément à la hauteur de ses ambitions artistiques. Si le travail de Vigil en matière d’ambiance était à saluer, le rendu du jeu affichait à bien des égards une technique en demi-teinte avec des textures manquant de finesse, des sols peu détaillés et des environnements parfois peu fournis. C’est désormais chose retravaillée dans cette édition qui se paye un agréable lifting de la plupart de ses textures, désormais plus fines grâce au 1080p natif proposé ici. Ne vous attendez toutefois pas à une claque monumentale par rapport à la version de base du jeu, l’amélioration la plus notable du rendu réside en fait dans un remaniement des effets d’ombre et de lumière sur les environnements. De prime abord, le jeu vous semblera sans doute plus sombre que l’original. C’est le cas, car l’éclairage global du titre a été retravaillé pour aboutir à un rendu plus contrasté, aux ombres plus marquées et à l'aspect général moins terne. Un rendu finalement en accord avec l’ambiance et le thème de ce Darksiders 2.

Les effets d'ombre et de lumière marquent la différence avec le jeu d'origine

Darksiders 2 : Deathinitive Edition - Un portage Switch très efficace mais techniquement datéDarksiders 2 : Deathinitive Edition - Un portage Switch très efficace mais techniquement daté

Quoi qu’il en soit et en comparaison de la version PC du titre, les textures ne semblent pas faire un grand bon en avant. Si dans son aspect général le titre est bien évidement plus riche en éléments de décors et en jeux de lumière, la résolution des textures des environnements reste encore plus fine sur la version PC. Cette Deathinitive Edition se démarque donc bien plus des précédentes versions PS3 et Xbox 360 que de la mouture PC sur ce point particulier. D’autant que son framerate est toujours limité à 30fps, un regret d’autant plus grand que les consoles actuelles sont tout à fait capables d’afficher un jeu de cette trempe à un taux de rafraîchissement plus élevé. Les chutes de framerate se font d’ailleurs toujours quelque fois ressentir lorsque les effets abondent à l’écran.

Darksiders 2 : Deathinitive Edition - Un portage Switch très efficace mais techniquement daté
Une végétation plus fournie et des décors plus riches.

Au delà de ces ajustements techniques, les environnement s’enrichissent de nouveaux détails visuels. Ils prennent la forme d’une végétation plus dense, de décors un peu plus remplies en détails ou d’allures retravaillées sur de nombreux ennemis dont l’armure ou le look change de façon discrète certes, mais suffisamment pour leur donner un petit coup de jeune. Les textures de Death et de la plupart des PNJ gagnent en netteté, les armes et armures aussi. Du côté des niveaux, des donjons et autres sombres lieux à explorer, nous n’avons pas noté de changement significatifs de level design ou d’embranchements ; fait côte à côté à la fois sur notre version PS4 et sur une version classique sur PC, les seuls différences à remarquer sont celles mentionnées depuis le début de ce test. On ne parlera donc pas ici de version remasterisée du jeu, Darksiders 2 Deathinitive Edition reste assez proche de sa version originale, mais il opère avec subtilité des modifications visant à gommer certains des défauts pointés du doigt autant par la presse que par les joueur à sa sortie.

Il me faut du loot, du loooooot !!!

Darksiders 2 : Deathinitive Edition - Un portage Switch très efficace mais techniquement daté
Ouvrir des coffres, une activité plus grattifiante ici

Toujours dans la subtilité, Darksiders 2 repense et corrige certains pics de difficulté avec plusieurs ajustements opérés sur ses combats. À moins de sortir d’une récente session sur la version classique du jeu, la chose ne vous sautera pas spécialement au visage. On remarque ici et là que certains ennemis se sont vu retirés ou remplacés par d’autres et que certaines créatures ont un peu changé leur pattern pour laisser des fenêtres d’attaque plus ou moins grandes au joueur. Le titre se dote au passage d’un nouveau mode de difficulté qui ne laissera pas la place à la moindre erreur en combat. En bon Hack’n slash orienté vers le loot, Darksiders 2 offrait pour la première fois (et la dernière ?) la possibilité de ramasser tout un tas d’équipements allant de l’arme principale et secondaire à différentes pièces d’armures pour équiper et surtout faire progresser le potentiel destructeur de Death. Le loot avait la fâcheuse tendance à devenir un brin envahissant dans le jeu original, le ramassage d’équipement de qualité médiocre était trop fréquent, encombrant nos sacs de babioles bonnes à revendre pour gagner de l’or. Cette Deathinitive édition revoit sa copie et augmente la fréquence de drops d’objets souvent plus utiles. De même, les loot rares et les objets nommés tombent à fréquence plus élevés sur les créatures dignes de ce nom comme les boss, une façon de récompenser l’investissement et le skill du joueur.

Interface, menu, carte et panneau de compétence, tout ça ne bouge pas d’un iota, de même pour la caméra du jeu, toujours aussi capricieuses en mode verrouillage de cibles. On aurait apprécié un petit effort de ce côté là car les combats contre des packs d’ennemis prennent souvent des allures de joyeux massacre peu lisibles lorsque l’on concentre nos attaques sur une cible lockée à l’écran.

Extrait de gameplay capturé sur PlayStation 4

Chargement de la vidéo Darksiders II Gameplay

Avec de vrais morceaux de DLC dedans

Cerise sur le gâteau, tous les DLC du jeux (payants ou inclus dans les bonus de précommandes suivant les différents revendeurs) se retrouvent à l’intérieur du jeu. Un contenu qui mine de rien rajoute un sacré paquet d’heures d’aventure (entre 20 et 30h sur le papier). Si certains n’introduisent que de simples armes et armures en jeu, d’autres comme le Tombeau D’Argul ou la Forge Abysale ajoutent du contenu supplémentaire avec des nouveaux donjons et ennemis à combattre pour prolonger l’expérience. Pointé du doigt pour sa flopée de DLC payants, cette version place tous les joueurs sur un pied d’égalité, tout le monde aura tout le contenu disponible pour le jeu depuis sa sortie. Disponible au prix conseillé de 29,99 euros, cette édition n’est donc pas avare en choses à faire.

Darksiders 2 : Deathinitive Edition - Un portage Switch très efficace mais techniquement datéDarksiders 2 : Deathinitive Edition - Un portage Switch très efficace mais techniquement datéDarksiders 2 : Deathinitive Edition - Un portage Switch très efficace mais techniquement datéDarksiders 2 : Deathinitive Edition - Un portage Switch très efficace mais techniquement datéDarksiders 2 : Deathinitive Edition - Un portage Switch très efficace mais techniquement daté
Les notes
+Points positifs
  • La portabilité
  • Toujours aussi agréable à parcourir
  • Les mêmes améliorations que sur les autre supports
  • Fluide, même en mode portable
  • Tous les DLC et bonus sont présents
  • Le prix, moins de 30 €
-Points négatifs
  • Toujours limité à 30 fps
  • De nombreux chargements
  • Un rendu accuse le poids des années, surtout en extérieur
  • Une prise en main pas toujours cohérente
  • Caméra toujours problématique
Si vous aviez raté Darksiders 2 à l'époque, ou que vous avez envie de le refaire peu importe où vous vous trouvez, cette Deathinitive Edition sur Switch représente un bon moyen de découvrir ou de rédécouvrir le jeu dans une version complète. Par conséquent, si les joueurs ont conscience qu'il s'agit d'un jeu datant originellement de 2012, lissé en 2015, et que cela ne les dérange pas, il s'agit d'une bonne pioche et d'un bon moyen de rattraper son retard en y jouant partout. Pour les autres, il ne présente malheureusement que peu d'intérêt. Sans être has-been, on sent que de nombreux jeux ont depuis fait évoluer le genre, et on aurait apprécié que ce portage soit moins paresseux. On aurait également été heureux de constater que ce portage ait été l'occasion pour les développeurs de corriger certaines choses, dont la limitation à 30 fps, les soucis de caméra, les bugs ou encore l'aliasing. Il n'en est rien et c'est dommage. Pour autant, Darksiders II Deathinitive Edition reste un très bon jeu.
Profil de MalloDelic
L'avis de MalloDelic
MP
Journaliste jeuxvideo.com
26 septembre 2019 à 14:03:03
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Mis à jour le 26/09/2019
Nintendo Switch Action Aventure THQ Vigil Games Heroic Fantasy Post-apocalyptique
Dernières Preview
PreviewStar Wars Jedi Fallen Order : trois heures de jeu plutôt encourageantes 17 oct., 17:00
PreviewPokémon Épée et Bouclier : De bonnes idées, mais un épisode trop classique ? 17 oct., 15:00
PreviewLegends of Runeterra : Le jeu de cartes de Riot pourrait rivaliser avec Hearthstone ! 16 oct., 04:00
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
3
Death Stranding
08 nov. 2019