Menu
Crash Team Racing Nitro-Fueled
  • Tout support
  • PS4
  • ONE
  • Switch
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Jeux Course / Derniers tests jeux vidéo / Crash Team Racing Nitro-Fueled / Tests Crash Team Racing Nitro-Fueled /

Test du jeu Crash Team Racing Nitro-Fueled : l'incontournable de l'été

Test : Crash Team Racing Nitro-Fueled : l'incontournable de l'été
PS4 ONE
Crash Team Racing Nitro-Fueled
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
21 juin 2019 à 18:07:09
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (137)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/20
Tous les prix
Prix Support
29.49€ PS4
29.49€ ONE
29.49€ Switch
29.99€ PS4
30.99€ ONE
30.99€ Switch
Voir toutes les offres
Partager sur :

C’est l’ultime adieu de Naughty Dog à l’un de ses plus gros succès commerciaux. En 1999, avec Crash Team Racing, le studio californien mettait un superbe point final à l’histoire d’amour qui le liait depuis plusieurs années à Crash Bandicoot. Plus qu’un énième clone de Mario Kart, le très malin « CTR » a fait de nombreux adaptes, et après la sortie de Crash Bandicoot N. Sane Trilogy, nombre d’entre eux espéraient une réédition sur le même modèle. Deux ans plus tard, Activision et Beenox répondent à leurs prières. Et avec la manière.

Notre vidéo-test de Crash Team Racing Nitro-Fueled

Le succès de Super Mario Kart, et plus encore celui de Mario Kart 64, a engendré dans la seconde moitié des années ‘90 pléthores de clones plus ou moins inspirés. Bien entendu, la PlayStation de Sony se devait de proposer son Mario Kart-like, et c’est finalement Naughty Dog qui s’y était collé. Et à la surprise générale, le produit de leurs efforts était d’une qualité remarquable : drôle, nerveux et très complet, Crash Team Racing s’est imposé comme l’un des principaux jeux des dernières années de vie de la PlayStation. Malheureusement, après quelques suites moins réussies, la licence était tombée dans un profond sommeil, au grand désespoir des fans. Et ce jusqu' aujourd’hui. Probablement ragaillardi par le succès de Crash Bandicoot N.Sane Trilogy, Activision a lancé le développement d’un remake de Crash Team Racing, en le confiant à Beenox. Ne restait plus qu’à savoir si le studio serait capable de reproduire la même magie qui avait permis à la N.Sane Trilogy ou à Spyro Reignited Trilogy de séduire les gamers.

Un remaster extrêmement soigné

Crash Team Racing Nitro-Fueled : l'incontournable de l'été
L'univers visuel du jeu a été revisité avec beaucoup de talent.

Nous en avions déjà parlé lors de notre preview, mais notre session de test a confirmé nos premières impressions : Crash Team Racing Nitro-Fueled offre un vibrant hommage au jeu original. Réutilisant les technologies à l’œuvre dans les compilations Crash Bandicoot et Spyro parues ces deux dernières années, le CTR nouveau flatte la rétine grâce à des circuits remis au goût du jour avec beaucoup de soin. Non seulement c’est beau techniquement (textures, effets de lumière…), mais en plus la direction artistique a été modernisée et enrichie avec intelligence. Si certains circuits sont moins vivants que ceux d’un Mario Kart 8 Deluxe, la plupart sont remplis de petits détails qui n’existaient pas autrefois. Spectateurs, animaux sauvages, feux d’artifice… Il y a un peu de tout et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est réussi : CTR Nitro-Fueled est beau, tout simplement. Mention spéciale aux circuits Pyramide Papu, Arène Tiny ou Piste Air, qui profitent pleinement de ce coup de bistouri et nous reviennent plus pimpants que jamais. Beenox a fait un travail formidable et de ce point de vue là, Nitro-Fueled offre tout ce que l’on pouvait attendre d’un remaster de CTR. Les fans seront aux anges.

Crash Team Racing Nitro-Fueled : l'incontournable de l'étéCrash Team Racing Nitro-Fueled : l'incontournable de l'étéCrash Team Racing Nitro-Fueled : l'incontournable de l'été
Crash Team Racing Nitro-Fueled : l'incontournable de l'été
Les quelques cinématiques du mode solo sont des vidéos pré-enregistrées. L'encodage n'est pas parfait, et cela se ressent un peu.

En revanche difficile de comprendre pourquoi le jeu ne tourne qu’à 30 images par seconde, que ce soit sur Xbox One, PlayStation 4 ou Nintendo Switch. Une différence que l’on ne s’explique pas vraiment, a fortiori lorsque l’on sait que la Switch fait tourner Mario Kart 8 en 1080p/60 fps sans problème, de même pour la PS4 et la One avec Gran Turismo Sport ou Forza Motorsport 5, 6 et 7. Dans l’absolu, jouer en 30 images par seconde ne dégrade pas l’expérience de jeu puisque l’ensemble est d’une fluidité à toute épreuve ; en revanche, on était en droit d’attendre plus d’un jeu de course au style cartoon qui sort en 2019. La Switch, à la rigueur. Mais la PS4 et la One ? On se demande bien ce qui a pu conduire à un tel résultat. Notez toutefois que les propriétaires de Xbox One X et de PlayStation 4 Pro auront droit à un affichage en 4K (ou avoisinant, sur PS4 Pro). C’est toujours bon à prendre.

Gameplay : Découverte de l'Arène Tiny

Chargement de la vidéo Crash Team Racing Nitro-Fueled Gameplay

Un plaisir de jeu inchangé

Crash Team Racing Nitro-Fueled : l'incontournable de l'été
Il faudra s'exercer pour maîtriser les power-slides et leurs subtilités.

Manette en main, le joueur en a aussi pour son argent avec un gameplay toujours aussi nerveux et bondissant. Rappelons les bases, pour commencer : CTR Nitro-Fueled est un jeu de course à la Mario Kart, ce qui signifie que vous trouverez ici et là sur le terrain des caisses qui vous permettront de vous équiper en armes offensives ou défensives. Le gameplay repose sur un savant cocktails de différents turbos, qui s’activent en sautant avant un tremplin, en utilisant les turbopads qui sont éparpillés ici et là sur les circuits, et en maîtrisant le système de dérapage assez unique de CTR. À l’inverse des derniers Mario Kart où il suffit de déraper le plus longtemps possible en braquant et contre-braquant, les dérapages de CTR (appelés power-slides) demandent un certain sens du timing. En effet, il faut déraper et appuyer sur la touche dédiée au moment où la jauge de power-slide se remplit, pour gagner un mini-boost. La manœuvre peut être reproduite jusqu’à trois fois de suite, pour gagner un turbo toujours plus puissant. Fait intéressant, ces différents boosts peuvent tous se cumuler les uns les autres, ce qui incitera les meilleurs joueurs à maîtriser les power-slides pour créer des combos et filer toujours plus vite. Car c’est une mécanique assez méconnue de CTR, et que Beenox a conservé dans Nitro-Fueled : la « réserve », qui cumule peu à peu les boosts et permet au joueur d’augmenter sa vitesse de déplacement, tant qu’il n’a pas cessé les combos ou n’a pas été touché par quoi que ce soit.

Crash Team Racing Nitro-Fueled : l'incontournable de l'été
Ces flammes bleues remplacent le Feu Sacré Ultime tel qu'il existait dans le premier CTR.

Si la plupart des joueurs s’amuseront sans même prendre en compte le système de réserve, les joueurs plus avancés pourront s’en donner à cœur joie puisque la plupart des techniques avancées sont toujours de la partie. « Feu sacré », nouvelle version du « Feu Sacré Ultime », le U-Turn ainsi qu'une variante plus aérienne… Tout est là, ou presque. On regrettera l’impossibilité d’effectuer des power-slides mid-air, ou le fait que la technique dite « de la grenouille » n’ait plus aucune utilité. Pour autant, Crash Team Racing Nitro-Fueled ne perd pas en intérêt : le jeu est toujours aussi technique et agréable à prendre en main. Les fans hardcore seront heureux de savoir qu’ils n’ont pas été oubliés, et on imagine qu'ils auront hâte de creuser le jeu pour découvrir, éventuellement de nouveaux secrets.

Gameplay : Time Attack dans les égouts

Chargement de la vidéo Crash Team Racing Nitro-Fueled Gameplay

Que vous soyez un joueur plus occasionnel ou un malade du chrono, Crash Team Racing Nitro-Fueled est un jeu de course passionnant, avec son gameplay fait de dérapages, de petits bonds et d’accélérations régulières. L’ensemble est tellement dynamique qu’il devient difficile de lâcher la manette. CTR n’a pas pris une ride : si certains craignaient qu’il ait mal vieilli, il n’en est rien. Il suffit de quelques courses à peine pour comprendre pourquoi, il y a 20 ans, le bébé de Naughty Dog s’était taillé une telle réputation. Ce n’est pas juste un ersatz de Mario Kart 64, c’est un jeu qui a une personnalité unique, de par son design.

Crash Team Racing Nitro-Fueled : l'incontournable de l'étéCrash Team Racing Nitro-Fueled : l'incontournable de l'étéCrash Team Racing Nitro-Fueled : l'incontournable de l'été

Le contenu qui répond présent

Crash Team Racing Nitro-Fueled : l'incontournable de l'été
Il faut gagner des courses et battre des boss pour traverser les différents niveaux.

Bien entendu, si vous aviez adoré la petite aventure solo du premier CTR, vous serez heureux d’apprendre que Beenox n’y a pas touché. Au contraire, même. On retrouve les cinq zones dans lesquelles il est possible de se balader pour aller de course en course, pour finalement défier Nitros Oxide, l’alien belliqueux qui compte transformer la Terre en un terrain vague (et plus en parking, comme autrefois ? Peut-être une erreur de la traduction française). Les épreuves type Jetons CTR, ou collecte de gemmes n’ont pas disparu non plus : toute l’aventure, telle qu’elle avait été pensée par Naughty Dog, a fait le voyage et apporte à Nitro-Fueled une richesse bienvenue.

Crash Team Racing Nitro-Fueled : l'incontournable de l'été
Un choix appréciable.

Beenox a même fourni un petit effort supplémentaire, en ajoutant à Nitro-Fueled les personnages, karts et circuits de Crash Nitro Kart et Crash Tag Team Racing, suites moins inspirées du premier CTR. Ce qui permet de doubler le nombre de pilotes, de rajouter 13 circuits supplémentaires (tous issus de Crash Nitro Kart) et d’introduire un système de customisation des karts. Châssis, roues, peinture, autocollants… Cela n’a aucun impact sur le gameplay mais on appréciera ces petits ajouts qui enrichissent Nitro-Fueled, qui par ses nombreuses qualités devient en quelque sorte la version ultime de Crash Team Racing. Notez que le jeu offre le choix de vivre l’aventure solo en mode classique, donc comme Naughty Dog l’avait imaginé, ou dans une version « Nitro-Fueled », qui permet d’utiliser le système de customisation et de changer à volonté de pilote ou de kart.

Une petite ligne pour finir, afin vous rassurer : oui, tous les modes multijoueurs du jeu original sont de la partie, et sont jouables en local et en ligne. Comme autrefois donc, avec la petite touche de modernité apportée par le online. À noter que si ce dernier offre un certain nombre d’options, les menus manquent un peu d’efficacité et de lisibilité.

Un online qui tousse un peu
Durant notre phase de test, alors que seule la presse avait accès à Crash Team Racing Nitro-Fueled, nous avons été heureux de constater que le online du jeu était parfaitement fonctionnel. Que ce soit lors de la phase de matchmaking ou en course, nous n’avions absolument rien à reprocher au jeu. Nous avons toutefois préféré attendre l’ouverture des serveurs au reste des joueurs et… nous avons bien fait. Ces dernières heures, notre expérience de jeu en ligne a été entachée par différents bugs. Manifestement les informations serveurs ne transitent pas suffisamment vite, donnant l’impression que nos concurrents étaient le plus souvent à l’arrêt, et se téléporter régulièrement sur le circuit. Nous avons également subi deux freezes durant la phase de matchmaking, nous obligeant à redémarrer le jeu. Nous surveillerons évidemment cela de très près puisque si rien n’est fait, la note de notre test pourrait en faire les frais.
Les notes
+Points positifs
  • Vraiment joli
  • La direction artistique qui n’altère par l’esprit des circuits
  • Bande-son remise au goût du jour
  • Un gameplay toujours aussi accrocheur
  • Contenu hyper généreux, avec la présence de karts, circuits et personnages de Crash Nitro Kart
  • La customisation de karts
-Points négatifs
  • Des soucis de online au lancement
  • Un jeu de course de ce genre en 30 fps, voilà qui est étonnant
  • On aurait aimé pouvoir configurer soi-même le mapping des commandes

Crash Team Racing Nitro-Fueled est-il le remaster tant attendu ? La réponse est oui. Vraiment joli et généreux en contenu, le titre de Beenox ressuscite celui qui est peut-être la meilleure alternative à Mario Kart. Plus encore peut-être que le titre de Nintendo, il incarne à merveille la formule « easy to play, hard to master », en étant à la fois facile à prendre en main et immédiatement fun, mais aussi technique et hyper nerveux. Un incontournable de cet été, assurément, qu’on ait connu le jeu original ou non.

Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
21 juin 2019 à 18:07:09
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (137)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
16/20
Mis à jour le 27/06/2019
PlayStation 4 Xbox One Course Sony Activision
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Wolcen : Lords of Mayhem – Une alternative à Diablo III ?
    PC
  • Preview : Fire Emblem Three Houses : Plus accessible, plus permissif
    SWITCH
  • Preview : The Surge 2 : Une consolidation des forces et un lissage des faiblesses ?
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce