Menu
Saints Row : The Third - Full Package
  • Tout support
  • PC
  • Switch
  • PS3
  • 360
  • Box SFR
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur Switch / Saints Row : The Third / Saints Row : The Third - Full Package sur Switch /

Test du jeu Saint's Row The Third - Un portage Switch complet, mais sans folie sur Switch

Test : Saint's Row The Third - Un portage Switch complet, mais sans folie
Switch
Saints Row : The Third
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de mrderiv
L'avis de mrderiv
MP
Journaliste jeuxvideo.com
15 mai 2019 à 15:19:52
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (13)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15/20
Tous les prix
Voir toutes les offres
Partager sur :

Saint’s Row The Third revient sur Nintendo Switch. Huit ans après sa sortie sur PS3, Xbox 360 et PC, cette alternative à GTA sous forme de bac à sable à l’esprit allumé profite de l’immense appétit de portages de la dernière-née de Nintendo pour refaire parler de lui.

Le point sur la version Nintendo Switch
Saint's Row The Third - Un portage Switch complet, mais sans folie

Débranchez votre cerveau, Saint’s Row The Third ne s’est jamais bien pris au sérieux avec son gang de criminels en tenues violettes enchaînant des missions toutes plus déjantées les unes que les autres. Sous-titré «  The Full Package », ce portage comporte l’intégralité des DLC du titre, soit trois packs de missions supplémentaires accompagnées d’une trentaines d’objets et armes bonus.

Au-delà de ce généreux contenu, ce portage Switch ne réalise que le minimum syndical pour s’adapter à son nouveau support. Oubliez les vibrations HD et autres fonctions gyroscopiques, Saint’s Row The Third se prend en main comme à l’ancienne aussi bien en mode portable via Joy-Con qu’à la manette Pro Controller sur TV. Le titre n’était déjà pas un fleuron technique lors de sa sotie en 2011 et il conserve son rendu visuel sur cette version. L’aliasing est donc toujours présent et la qualité de certaines textures reste assez sommaire. Les 30 images par seconde sont maintenues dans la plupart des situations, à la fois en mode portable où le jeu s’affiche en 720p ou en mode docké où il passe en 1080p et expose bien plus ses faiblesses graphiques.

Saint's Row The Third - Un portage Switch complet, mais sans folieSaint's Row The Third - Un portage Switch complet, mais sans folie

On constate cependant quelques chutes de framerate lorsque les éléments visuels et autres effets s’intensifient à l’écran, un problème qui ne nous a cependant pas empêché d’apprécier notre expérience de jeu. Les effets de pop-in d'éléments visuels distants sont aussi de la partie avec des arbres ou véhicules à l'apparition un peu tardive à l'écran. Le seul ajout notable de cette version réside dans l'arrivée d'un mode coop en multi et en local entre deux consoles.

Deep Silver offre donc un portage correct, mais sans grande folie à un titre pourtant déjanté. Si l’intérêt d’un tel portage reste indéniable, la Switch ne disposant pas de GTA like de cette envergure à son catalogue, on aurait aimé retrouver quelques nouveautés et autres fonctionnalités propres à la console sur cette version.

Notre test original (version PC, PS3, Xbox 360) par Anagund

Ecartons tout de suite un amalgame bien trop commun. Saints Row n'est pas un sous-GTA. Que l'on soit clair, si la série de Rockstar table sur un scénario et des personnages profonds (surtout avec le quatrième opus), Saints Row vole de ses propres ailes vers un côté plus gangsta et caricatural, quitte à flirter avec l'absurde de temps en temps. Si cette définition vous convient, The Third a été conçu spécifiquement pour vous. En effet, ce nouvel épisode est bel et bien le capharnaüm promis, un titre dans lequel on laisse de côté toute notion de morale et de réflexion pour rouler sur les passants et gérer n'importe quel conflit à la grenade. Maintenant que vous avez intégré ceci, vous allez pouvoir lire le reste du test sans vous décrocher la mâchoire à chaque ligne.

Saint's Row The Third - Un portage Switch complet, mais sans folie
Une première mission qui donne le ton.
Puisque l'histoire se veut être la suite des deux premiers opus, vous voilà à la tête des Saints, un gang dont le business est maintenant international. Les filles vous adulent, vous claquez les dollars comme une star de ciné, bref, rien ne peut vous atteindre. Pourtant, des nouveaux venus appelés Le Syndicat vont tout remettre en question en vous remettant gentiment à votre place. Sous l'égide du belge Philippe Loren, ce groupe composé de plusieurs gangs vous capture, récupère tout ce que vous avez et vide vos comptes. En gros, vous êtes à la rue et devez repartir de zéro dans la ville de Steelport... Il est important de signaler que tout ceci ne vous est pas raconté en intro, mais plutôt lors de deux premières missions explosives qui en mettent plein les yeux. En effet, vous démarrez par un braquage de banque qui tourne mal, avec une scène dantesque où vous êtes en équilibre sur le coffre central, lui-même soulevé par un hélicoptère. De quoi se mettre en condition avant la fameuse rencontre avec Loren dans une mission déjà vue dans un extrait réalisé par les développeurs. Outre les passages grand-guignolesques mais jouissifs comme celui où on traverse l'avion en plein vol, on observe aussi la disparition de Johnny Gat, l'un des personnages préférés des fans. Voilà ce qui clôture l'entame de Saints Row : The Third.

Saint's Row The Third - Un portage Switch complet, mais sans folie
Le ménage... à ma façon.
Que l'on aime l'esprit gangster ou pas, il faut bien avouer que ces deux missions mettent l'eau à la bouche et donnent carrément envie d'aller plus loin. En effet, il est rare de voir un démarrage aussi explosif et l'idée de partir en vrille pendant toute la partie est très aguicheuse. Cependant, Shaundi, Pierce et vous-même êtes maintenant à sec et devez vous refaire la main pour reprendre du service. Vous voilà donc parti dans un cycle de missions plus communes, qui consistent à attaquer des membres de gangs adverses (les Etoiles du Matin, les Luchadores, etc), protéger des alliés ou encore participer à diverses activités dont nous reparlerons plus tard. Bien que l'on soit heureux de retrouver l'univers ouvert d'une grande ville prête à nous offrir tous ses plaisirs, on découvre avec désarroi que le jeu perd sérieusement en vitesse au bout d'à peine deux heures de jeu. En effet, les missions qui s'enchaînent sont beaucoup moins inspirées et manquent clairement de la grandiloquence de l'introduction, et ceci malgré quelques situations rocambolesques comme cette course-poursuite dans laquelle on est tracté par des esclaves sexuels.

Saint's Row The Third - Un portage Switch complet, mais sans folie
Les missions se déroulent souvent en plusieurs phases.
Cependant, les occupations ne manquent pas entre les missions et il va falloir prendre soin des Saints et de vous-même. Grâce à l'argent amassé, vous allez pouvoir améliorer vos armes et vos véhicules ou encore modifier vos vêtements et votre apparence physique à volonté. Les choix sont nombreux et donnent accès à un aspect personnalisation que vous ne retrouverez dans aucun autre jeu du genre. Et encore, nous n'avons pas évoqué les améliorations. Plus vous montez en niveau de Respect (en finissant des missions, entre autres), plus vous débloquerez de bonus à acheter pour booster vos capacités physiques, l'utilisation des armes ou encore le recrutement de membres de gang, histoire de ne pas se faire plomber tout seul. L'occasion d'avoir vraiment l'impression d'évoluer au sein de la "société", vous et les Saints. D'ailleurs, on note qu'il est toujours possible d'acheter des établissements pour reprendre au fur et à mesure le contrôle de la ville et imposer sa loi. Bien que cela vous coûte de l'argent, vous toucherez ensuite un peu de blé régulièrement pour tous les locaux dont vous êtes propriétaire, histoire d'être gagnant sur le long terme. Parmi les moyens de vous faire de la thune, vous pourrez aussi compter sur les missions d'assassinats et de vols de voitures qui vous imposent de vous rendre dans une zone et de trouver votre cible pour quelques dollars. Enfin il y a aussi de nombreuses activités annexes.

Saint's Row The Third - Un portage Switch complet, mais sans folie
Ok, je viens d'avoir mon permis, j'avoue...
En effet, vos pérégrinations dans la quête principale débloqueront des défis supplémentaires disponibles en allant à la bonne adresse. En cas de réussite, vous gagnerez de l'argent, mais aussi le contrôle de la zone. Si ces activités sont nombreuses, leur qualité est toutefois inégale. Par exemple, celle du professeur Genki propose un cadre différent (et délirant) en nous faisant participer à une émission de télé aux relents de Running Man. Certes, le but ultime est de tuer des ennemis pour aller jusqu'au point B, mais au moins on sent l'inspiration des développeurs. D'un autre côté, on a aussi de banales missions d'escortes pas passionnantes pour un sou... Bref, à boire et à manger comme on dit. Cela ne serait pas vraiment dommageable si, comme précisé plus haut, une partie des missions de la quête principale ne traitait pas directement de ces activités pendant de longues heures, rendant tout un pan du jeu bancal. D'ailleurs, puisqu'on en est à parler des défauts du jeu, il va falloir s'attaquer à son plus gros point noir : la technique.

Saint's Row The Third - Un portage Switch complet, mais sans folie
On ne chasse pas tous les mêmes oiseaux.
On le sait depuis Mathusalem, les Saints Row n'ont jamais brillé par leur élégance. Jamais THQ n'a prétendu en faire une vitrine technologique et chaque visuel semblait vouloir le crier sur les toits. Dire que The Third ne déroge pas à la règle n'est pas peu dire : on est clairement loin des blockbusters. Les textures et les effets font pâle figure, même en les comparant à des titres sortis il y a plus de deux ans. Malgré son aspect coloré, ce retard technique reste prépondérant, surtout quand on rencontre d'hallucinants bugs de collision, de ceux qui vous font crier "Ah purée quand même !". Certes, voir un ennemi s'envoler sans raison confirme le côté délire du soft, mais quand vous vous retrouvez coincé parce que vous avez traversé le mur qu'il ne fallait pas, c'est tout de suite moins sympa. Et on ne vous a pas parlé de la caméra qui part aussi en vrille à de nombreuses occasions... Accessoirement, pour rester dans le thème, la bande-son n'est pas exempte de tout reproche, surtout en ce qui concerne le bruit risible des moteurs. Par exemple, on ne pensait pas entendre, dans un titre aussi attendu, le coup de la "boîte de vitesse infinie", l'un des meilleurs moyens de casser l'impression de vitesse, justement.

Saint's Row The Third - Un portage Switch complet, mais sans folie
L'utilisation du drone de défense est plutôt sympathique.
Mais malgré ce constat qui semble mitigé, ne vous méprenez pas : Saints Row : The Third se rattrape grâce à son ambiance dingue qui ose tout dès que ça se situe en dessous de la ceinture. D'ailleurs, il n'est pas impossible pour les réfractaires au genre, dont votre humble serviteur faisait partie, d'accrocher à ce style volontairement grossier. Pourtant, et ceci malgré le manque de pêche de certaines missions, les situations loufoques font mouche et la possibilité de tout modifier à sa façon est enivrante. On peut aussi ajouter le mode Horde, certes facultatif, mais jouable à plusieurs tout comme le mode Coop qui permet de faire quelques ravages dans la ville entre potes. Bref, ce nouveau Saints Row constitue un bon achat non seulement pour les fans de la série, mais aussi pour ceux qui veulent se taper un bon délire dans un univers gangsta caricatural. Comme quoi, l'extrême, ça a du bon de temps en temps.

Les notes
+Points positifs
  • Saint's Row 3 et tous ses contenus additionnels
  • Jouabilitée correcte en mode nomade
  • Coop en ligne et en local
  • Un GTA-Like en mode déjanté
-Points négatifs
  • Technique parfois faiblarde avec quelques chutes de framerate
  • Aliasing très visible en mode TV
  • Pas de vibrations HD, aucune utilisation du gyroscope

Malgré un petit coup de vieux (le bougre a tout de même huit années dans les pattes), ce portage de Saint's Row The Third sur Switch s'avance avec une proposition correcte et surtout complète en matière de contenus. Avec l'intégralité des DLC inclus dans ce "Full Package", le titre permet de s'en donner à coeur joie dans un GTA-like barré, un genre plutôt rare sur la console de Nintendo. Reste un portage sans grandes nouveautés ni folie, techniquement correct malgré un rendu graphique un peu daté et la présence de ralentissements lors des séquences survoltées. À réserver donc aux joueurs désireux de découvrir ou de redécouvrir le jeu en mode nomade.

Profil de mrderiv
L'avis de mrderiv
MP
Journaliste jeuxvideo.com
15 mai 2019 à 15:19:52
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (13)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15/20
Mis à jour le 15/05/2019
Nintendo Switch Action Aventure Open World THQ Volition
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Gears 5, le mode Horde fait du neuf avec des vieux - gamescom 2019
    PC - ONE
  • Preview : Still There : Le futur Firewatch de l'espace ? - gamescom 2019
    PC
  • Preview : The Settlers, un reboot pour rebâtir les fondations de la saga - gamescom 2019
    PC
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Borderlands 3
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce