Menu
Generation Zero
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Tous les jeux / Jeux Action / Derniers tests jeux vidéo / Generation Zero /

Test du jeu Generation Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitif

Test : Generation Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitif
PC PS4 ONE
Generation Zero
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Silent_Jay
L'avis de Silent_Jay
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
30 mars 2019 à 10:00:01
09/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (28)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.7/20
Tous les prix
Prix Support
15.75€ PC
16.34€ PS4
18.83€ PS4
22.55€ PC
27.99€ ONE
27.99€ ONE
Voir toutes les offres
Partager sur :

Les suédois d’Avalanche Studios ne chôment pas depuis plusieurs mois et mettent à profit leur moteur maison. Après avoir libéré l’île de Solis dans Just Cause 4 en décembre et avant de s’aventurer au coeur du Wasteland de RAGE 2 d’ici mai, ces derniers ont imaginé un FPS uchronique survivaliste 80’s. En auto-éditant Generation Zero, Avalanche Studios s’émancipe et entre dans une nouvelle ère. Mais cet avenir libre s’annonce-t-il radieux ?

Une aventure bien trop répétitive

Chargement de la vidéo Generation Zero Gaming Live

Une uchronie 80’s

Generation Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitif

L’uchronie a toujours été un terreau fertile pour les auteurs de fiction. Avalanche Studios modifie à son tour le passé et refaçonne l’Histoire à sa guise. La neutralité de la Suède lors de la seconde guerre mondiale a garanti au pays scandinave une forte croissance économique au prix de plusieurs accords avec le III Reich. Pour ne plus subir le joug de ses voisins européens, le pays a pris la décision d’augmenter le budget militaire et de mettre en place un plan de “défense totale” incluant les civils face à une inévitable invasion venue de l’Est.

Generation Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitif

14 novembre 1989, 5 jours après la chute du mur de Berlin. Des forces mécanisées au pavillon inconnue envahissent un archipel au large de la côte Est suédoise. Suite au bombardement de votre embarcation et une nage forcée dans les eaux territoriales, vous débarquez sur un îlot abandonné où règne le silence et les cliquetis des rouages des monstres mécaniques qui patrouillent. Les réfractaires à l’anglais et tout autre forme de langage seront ravis d’apprendre que ce FPS uchronique se dote d’une version VOSTFR, doublée en suédois et sous-titrée en français… une excellente initiative à mettre au crédit des développeurs tant la lecture et la compréhension des documents s’avère obligatoire pour suivre un scénario finalement prétexte.

Generation Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitif

Tel un hommage aux films de série B 80’s, Generation Zero débute avec une introduction textuelle sur fond noir servant de contexte à l’aventure. Pour le reste, la narration est réduite au strict minimum et passe exclusivement par la découverte de documents lors de vos pérégrinations. Et la mise en scène inexistante ne fait qu’accentuer ce sentiment de trop peu. Aucune cinématique, aucun PNJ (personnage non joueur) illumine un récit conté exclusivement par le gameplay. Bonne idée sur le papier poussant le joueur à explorer et à s’investir pour lever le voile entourant le mystère de l’invasion… la distribution au compte-goutte des informations finit par nuir à l’univers imaginé par les scénaristes.

Generation Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitifGeneration Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitifGeneration Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitifGeneration Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitifGeneration Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitif

Un périple scandinave

Generation Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitif

Avalanche Studios n’a pas lésiné sur les moyens pour bâtir son monde ouvert. L’archipel, composé de plusieurs îles reliées par des ponts, s’étend sur des milliers d’hectares. Et si nous étions en droit de craindre une certaine redondance des environnements du fait de la géolocalisation de cet Open World, nous devons reconnaître que les artistes ont su décliner la flore et le relief afin de garantir un certain dépaysement. De plus, le cycle jour/nuit et la météo dynamique participent au réalisme et à l’immersion au coeur de ce territoire terriblement vide.

Generation Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitif

A l’exception de quelques oiseaux et de nuées de papillons, Generation Zero manque vraiment de vie. Certes, le concept sur lequel repose le jeu amène à cette situation. Cependant, un monde ouvert déserté de ses humains et de ses animaux peine à se créer une identité propre et à charmer les joueurs. Pire encore, ce dernier souffre d’un manque de variété rarement observé. L’utilisation des mêmes assets et props pour bâtir les lieux dépasse l’entendement. Le monde qui vous entoure en devient générique au possible, malgré les bonnes intentions affichées. Les lumières volumétriques et le rendu global plaident en faveur de ce FPS qui tente plus qu’il ne réussit. L’immensité ne comble tout simplement ni le vide ni la répétitivité qui émane des lieux visités.

La technique fait également des siennes. Generation Zero pâtit d’un manque notable de finitions. Perte d’informations sur la carte, absence d’objets interactifs nécessaires pour poursuivre une mission, réapparition d’ennemis… les problèmes s’empilent et soufflent un vent de frustration sur un Shooter qui n’en demande pas tant.

Man vs. Mechs

Chargement de la vidéo Generation Zero Gameplay

Loot que pourra

Generation Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitif

Generation Zero repose sur l’exploration d’un monde ouvert occupé par une armée de machines, et vous pousse à arpenter les différentes îles et à en découvrir chaque recoin. Et cette volonté de ne jamais vous prendre par la main est à saluer. Rares sont les titres offrant une telle liberté. Pourtant, la répétition des environnements et l’absence de lieux marquants taquinent un sens de l’orientation fortement chahuté. Tourner en rond et parcourir plusieurs kilomètres accroupis avec pour seule motivation un loot répétitif et des missions tout aussi redondantes… voilà ce qui vous attend.

Generation Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitif

Ce FPS joue les Petit Poucet et sème des indices sur la carte, des indices essentiels pour activer des quêtes aux objectifs génériques et surtout recyclés encore et encore. Activer, détruire, récolter… et recommencer… l’aventure se répète à maintes reprises des dizaines d’heures durant. Entre les détours dus à la topologie, les allers-retours incessants et l’absence de véhicule, le plaisir de la découverte laisse place rapidement à une lassitude éprouvante. Et certaines idées de gameplay jurent avec ce concept de survie si cher aux développeurs. Demander aux joueurs de détruire un nombre défini de machines afin de trouver un item essentiel à la progression modifie profondément la nature même du titre.

Generation Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitifGeneration Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitifGeneration Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitifGeneration Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitifGeneration Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitif
Generation Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitif

Avalanche Studios souhaite proposer une expérience survivaliste soutenue et parvient partiellement à ses fins. La menace qui plane au-dessus de vos têtes est bien réelle et vous oblige à longer les murs la majorité du temps à la recherche du moindre item susceptible de garantir votre survie. Et sur ce point, la générosité de Generation Zero dépasse l’entendement. La fouille prend souvent le pas sur le reste d’une aventure qui force les joueurs à examiner des centaines de caisses, de sacs, de coffres tous semblables. Ce qui semblait fun et gratifiant au départ finit par décourager. Les armes sont trop peu renouvelées pour réellement justifier un tel comportement et la personnalisation du héros ne fait que confirmer cela.

Generation Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitif

Le récit débute avec la création d’un avatar via un système simple aux options nombreuses allant des traits du visage, au style vestimentaire en passant par le sexe de l’individu. Par la suite, une fouille après l’autre, vous dénichez de quoi customiser le héros… certains vêtements et accessoires possédant des attributs spécifiques améliorant les statistiques de ce dernier. De plus, Generation Zero récompense vos actions par de l’expérience et une montée de niveau synonyme de compétences actives et/ou passives à débloquer, une excellente idée offrant l’opportunité de faire coïncider votre moi virtuel et votre façon d’aborder le jeu.

Generation Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitifGeneration Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitifGeneration Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitifGeneration Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitifGeneration Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitif

Le soulèvement des machines

Generation Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitif

Avalanche Studios n’est pas connu pour faire dans la dentelle et le prouve une fois de plus. Generation Zero fait parler la poudre noire et ce n’est pas peu dire. Si le premier pilier de l’expérience reste à bien des égards la survie, la dimension Shooter n’en demeure pas moins centrale au projet. Par chance, et le contraire nous aurait étonné, ces phases d’action débordent d’intensité et mettent à l’épreuve vos aptitudes de guerrier. Chaque gunfight est un pari à prendre en votre âme et conscience et la retraite une manière comme une autre de survivre.

Generation Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitif

Les forces mécanisées qui occupent l’archipel ne vous laissent aucun répit et tire majoritairement à vue à condition de rester dans leur champ de vision suffisamment longtemps. Car il faut bien l’avouer, l’intelligence artificielle qui se cache derrière ces amas de métal peine à donner le change. La détection, représentée par un indicateur à l’écran, prend tout son temps pour virer au rouge et ainsi déclencher le mode combat. En d’autres termes, la vivacité fait défaut à ces ennemis lourdement armés. Et pourtant, sans ce manque de réactivité, la survie serait tout simplement impossible. Les forces en présence virent souvent au déséquilibre total. Cette courbe de difficulté fluctuante adeptes des pics hardcore est à l’origine de bien des frustrations.

Generation Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitifGeneration Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitifGeneration Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitifGeneration Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitifGeneration Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitif
Generation Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitif

Toutefois, le plaisir de cribler de balles ces carcasses métalliques sous des gerbes d’étincelles et d’arcs électriques se fait ressentir. Le bestiaire suffisamment varié avec ses canidés mécaniques, ses drones, ses araignées et ses golems de plusieurs mètres de haut résiste à vos assauts sans broncher, mais possède plusieurs faiblesses à exploiter. Chaque ennemi requiert une stratégie optimale pour être réduit au silence en ciblant leur réservoir à carburant, en désactivant temporairement leur système de détection ou en leur tendant des embuscades.

Generation Zero : Un FPS survivaliste, générique et répétitif

L’intérêt de Generation Zero réside dans son multijoueur coopératif. Jouable seul, le titre d’Avalanche Studios invite de 2 à 4 joueurs à collaborer pour repousser l’invasion en cours et la différence se fait ressentir dès les premières minutes. Le simple fait de partager cette aventure avec plusieurs compagnons d’infortune gomme certains défauts et y insuffle une dose non négligeable de fun. Les interactions entre les protagonistes, les attaques coordonnées... bref l’ajout de vie dans cet univers relève l’ensemble sans pour autant modifier en profondeur la formule.

Affronter les machines en coopération

Chargement de la vidéo Generation Zero Gameplay
Les notes
+Points positifs
  • L’univers uchronique 80’s
  • Une histoire sous-titrée en français (VOSTFR)
  • Un immense terrain de jeu
  • Des affrontements nerveux et tactiques
  • L’exploration et la survie au centre du gameplay
  • La personnalisation de l’avatar
  • Une aventure coopérative (1 à 4 joueurs
-Points négatifs
  • Une narration et une mise en scène inexistantes
  • Des environnements vides et peu variés recyclant les mêmes assets
  • Des missions aux objectifs génériques
  • Le loot poussé à son paroxysme
  • De nombreux problèmes techniques (crash, bugs bloquants…)
  • Une intelligence artificielle sommaire
  • Une courbe de la difficulté insensée

Generation Zero trébuche sur son propre concept et ne parvient jamais à conserver un équilibre précaire entre survie et Shooter. La redondance des missions, du loot, des situations, des environnements… et donc de l’aventure dans son ensemble... ruine les bonnes intentions des développeurs. Pourtant, ce FPS possède plusieurs atouts dans sa besace, à savoir des gunfights nerveux, un lore uchronique 80’s prometteur et un monde ouvert immense jouable à 4 en coopération… mais cela ne peut occulter les errements préalablement cités. La nouvelle ère d’Avalanche Studios s’assombrit.

Profil de Silent_Jay
L'avis de Silent_Jay
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
30 mars 2019 à 10:00:01
09/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (28)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.7/20
Mis à jour le 30/03/2019
PC PlayStation 4 Xbox One Action TPS Avalanche Studios THQ Nordic
DERNIÈRES PREVIEWS
  • Preview : Fire Emblem Three Houses : Plus accessible, plus permissif
    SWITCH
  • Preview : The Surge 2 : Une consolidation des forces et un lissage des faiblesses ?
    PC - PS4 - ONE
  • Preview : The Dark Pictures Man of Medan : Une aventure horrifique à vivre en coopération
    PC - PS4 - ONE
Dernières previews
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Cyberpunk 2077
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Final Fantasy VII Remake
    PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce