Menu
Fable III
  • Tout support
  • PC
  • 360
Vidéos
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Small playerBig playerCréer un contenu
jeuxvideo.com / Vidéos à la une / Vidéos de jeux / Reportage /

Reportage : Fable III : Interview de Peter Molyneux du 01/11/2010

Chargement du lecteur vidéo...
Reportage Fable III : Interview de Peter Molyneux
84470 vues
PC 360
Partager sur :

Peter Molyneux, le créateur "so british" de la série Fable, nous parle du petit dernier et nous livre un point de vue intéressant sur l'industrie du jeu vidéo. Cet entretien avec un créateur d'univers commence par la question rituelle : Qu'apporte Fable III à l'univers que nous connaissons déjà ?

"Imaginez ce que vous feriez si vous aviez le pouvoir. Imaginez ce que vous feriez avec une contrée qui aurait besoin de votre leadership et votre autorité. Que feriez-vous alors de vos épées, fusils, magies ? Vous savez, il y a un bon lot d'innovations, nous avons complètement réinventé la façon d'y jouer, refaçonné le mode coopératif pour vous permettre de jouer d'une façon que je n'ai jamais vue dans un autre jeu de rôle. Vous pourrez épouser votre partenaire de jeu coopératif... Nous avons des armes qui vous feront combattre d'une façon totalement différente, qui reflèteront votre approche personnelle du combat et qui apportent une masse d'innovations."

Dans quel sens voyez-vous l'industrie du jeu évoluer ?

"L'industrie du jeu a franchi un énorme cap ces cinq dernières années. Constatez vous-même : cinq ans auparavant, nous n'avions pas de jeux communautaires, pas de jeux sur navigateur, pas de jeux sur téléphone portable, nous n'avions que peu de jeux connectés en temps réel, pas de manettes à détection de mouvements. Maintenant, nous avons tout ça, et cela nous a menés à une énorme révolution : il y a des dizaines de millions de gens qui jouent à des jeux informatisés sur iPad, iPhone, Windows Mobile Seven, sur leurs navigateurs, sur Facebook, Xbox ou PS3 en ce moment même ! Cela augure un futur réellement exaltant. Quand on mélange tous ces changements et ces différences, cela signifie que de nouveaux jeux vont apparaître, des jeux que l'on n'aura jamais vus auparavant."

Vous n'avez pas encore annoncé travailler sur un jeu Kinect. Avez-vous des révélations à nous faire ?

"Cette perspective me plaît, mais à Lionhead nous n'avons pas d'annonce à faire sur un jeu Kinect, mais j'aime l'idée de travailler dessus. J'aime Kinect en tant qu'outil, c'est une fantastique opportunité pour nous de faire participer notre public dans nos jeux, et je pense qu'il nous permet de faire des jeux totalement inédits."

Que peut concrètement apporter Kinect à vos productions ?

"Je crois que Kinect est un de ces évènement porteurs de grands changements. Je pourrais dire que c'est un peu comme l'arrivée soudaine des films parlants dans l'industrie du cinéma. Je dis cela pour la raison suivante : cela signifie que les personnages que je crée peuvent se confondre avec vous, le joueur. Pas juste vos pouces, mais vous. Nous devons réfléchir, nous autres de l'industrie, comment créer des connexions avec vous, comment vous utiliserez votre corps, vos mains, votre visage, votre voix, ou votre environnement pour vous impliquer dans le jeu. C'est si éloigné de la mise à contribution de vos pouces sur une manette !"

Qu'est-ce qui vous inspire lorsque vous entamez la conception d'un nouveau jeu ?

"Eh bien, ma première inspiration, ce sont des choses dans ma vie que j'ai vues ou lues, des musiques que j'ai entendues, des jeux auxquels j'ai joué - et qui ont provoqué une certaine réaction en moi. Peut-être ai-je vu un film, et ce n'est pas une scène en particulier, mais un certain ressenti, ressenti dont je peux vous donner un bon exemple : le personnage de Hannibal Lecter, dans le Silence des Agneaux, qui suinte l'inspiration. Ils ont pris là un des humains les plus diaboliques ayant jamais existé, il mange les gens, et en ont fait un personnage pour lequel on ressent de l'empathie. On ne veut pas le voir mourir ! Ça c'est une inspiration formidable, incroyable. Concernant Fable III, par exemple, il y avait cette séquence de trois minutes dans un film nommé Le Parfum, nous montrant les taudis de Paris... C'est à cela que Fable III se devait de ressembler !"

Le cinéma qui inspire le jeu vidéo, ce n'est pas nouveau. Mais l'interactivité et le grand éventail de possibilités apportées par le talentueux studio Lionhead devraient faire de Fable un grand jeu à n'en pas douter.

Mis à jour le 01/11/2010
Profil de la_redaction,  Jeuxvideo.com
Par Rédaction Jeuxvideo.com
MP
PC Xbox 360 Action RPG Lionhead Microsoft Heroic Fantasy

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.