Menu
Anno 1800
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : Anno 1800 : un retour aux sources pas dénué de nouveautés
PC
Partager sur :

L'escapade dans l'espace de la saga Anno n'avait pas été du goût de tout le monde, et Blue Byte, développeur historique de la saga, le sait bien. Ainsi, la nouvelle itération du célèbre jeu de gestion revient à ses premières amours et nous plonge à nouveau dans le passé, en 1800, plus précisément.

Notre Vidéo-preview de Anno 1800

Chargement de la vidéo Anno 1800 Vidéo preview

Vers une campagne courte ?

Anno 1800 : un retour aux sources pas dénué de nouveautés

C'est par l'intermédiaire d'une version bêta du jeu, limitée à l'acte I de la campagne (qui en contient quatre) et au bac à sable jouable jusqu'aux évolutions de troisième tiers. Côté campagne, le jeu vous place dans les chausses de la fille ou du fils d'un homme dont le nom a été souillé d'une accusation de trahison. Il vous appartiendra alors de fonder une nouvelle colonie et de laver l'affront fait à votre nom, en vous assurant de la prospérité de votre île et de l'accomplissement d'objectifs variés. Ainsi, outre la traditionnelle construction de ville, il nous a fallu aller observer celle de notre cousin, qui s'avère manifestement être également notre ennemi pour, par exemple, y séduire des opposants afin des les rallier à votre cause. Difficile néanmoins d'afficher un avis tranché sur ce premier quart de la campagne, qui fait également office de gros tutoriel. Notez toutefois qu'il ne nous a fallu que deux petites heures pour en voir le bout, laissant supposer une aventure scénarisée un peu courte. C'est pourquoi, naturellement, nous nous sommes rapidement tournés vers le mode bac à sable, qui sera sans doute le coeur de Anno 1800. Entièrement paramétrable, ce mode libre pourra également être assorti d'un guide pour les novices.

Comme un parfum de nostalgie et de nouveauté

Anno 1800 : un retour aux sources pas dénué de nouveautés

Cela nous a immédiatement permis de constater que Anno renoue avec ses origines d'une fort belle manière. Il s'agit toujours, bien évidemment, de satisfaire aux besoins de votre population afin de faire évoluer votre nouvelle colonie. Nourriture variée, boisson, divertissement, vêtements... autant de productions qu'il faudra assurer par vos propres moyens et surtout grâce à votre main-d'oeuvre, dont la gestion a ici grandement évolué.

Comme d'accoutumée, les premières habitations permettront d'abriter des travailleurs peu qualifiés, indispensables pour le travail aux champs ou à la mine, afin d'extraire les denrées et matériaux de base. Une fois les besoins élémentaires satisfaits, vous aurez la possibilité de faire évoluer les cabanes construites en véritables maisons. Ceci a désormais un effet particulier. Effectivement, la conversion d'une maison rudimentaire en bâtiment évolué a pour conséquence de convertir également les fermiers en ouvriers qualifiés. Ainsi, une politique de conversion trop précipitée aura pour conséquence de vous laisser avec trop d'ouvriers sur les bras et sans aucun fermier pour vous occuper des récoltes de base. Il en ira ainsi pour les 5 paliers d'évolution proposés par le jeu. Ce procédé implique une gestion plus méticuleuse de votre population et aussi de penser plus en amont votre plan d'urbanisme. Il en découlera assez naturellement que les habitations précaires abritant la population pauvre seront situées en périphérie de la ville, donnant une crédibilité supplémentaire et un degré de gestion plus aigu à la construction de votre empire. Une très bonne idée dont on espère qu'elle tiendra la route sur la durée.

Anno 1800 : un retour aux sources pas dénué de nouveautés

Côté exotisme, nous noterons la possibilité de lancer des expéditions maritimes, afin que vos navires puissent explorer des contrées vierges et y ramener animaux et autres merveilles inconnues, qui augmenteront, entre autres, l'attrait de votre ville. Avant d'envoyer vos marins à l'aventure, il conviendra d'approvisionner votre vaisseau en nourriture et boisson, afin de vous assurer du bon moral des matelots. Une fois l'expédition lancée, le capitaine vous sollicitera de temps à autre, essentiellement lorsque l'équipage se trouve confronté à un événement inhabituel. Il faudra alors prendre une décision parmi trois solutions proposées, chacune ayant des chances de succès conditionnées par la qualité de l'équipement du navire. En cas de succès, vous obtiendrez parfois des bonus pour votre ville, mais en cas d'échec, vous subirez des pénalités et pourrez choisir de demander aux marins de regagner votre port ou de continuer l'aventure tout de même, au prix d'un malus de ressource et de moral.

Ces expéditions seront très utiles au développement du Musée et du Zoo, deux bâtiments indispensables à la l'attractivité de votre ville. Après une excursion maritime à succès, vous pourrez obtenir des artefacts pour le musée et aussi des animaux pour le Zoo, que vous pourrez aménager en conséquence.

Anno 1800 : un retour aux sources pas dénué de nouveautés

Anno 1800 profite également de quelques ajustements, comme le mode « blueprint » qui vous permet de placer des bâtiments avant que vous ne disposiez de ressources pour le construire, très utile pour la planification de l'aménagement de votre île, ou le fait que les entrepôts ont désormais un rayon d'application limité. Ainsi, vous devrez veiller à ce que vos industries soient à proximité de vos espaces de stockages, faute de quoi vos usines se trouveront dans l'incapacité de décharger leur produit. Si ce principe s'inscrit dans celui d'un aménagement plus précis du territoire, il en résulte un sentiment de prolifération un peu artificielle d'entrepôts. Dans l'ensemble, le jeu manque un brin d'équilibrage, mais il nous a bien été précisé que ce dernier sera ajusté lors de la sortie définitive. Enfin, sachez que, passé un certain stade du jeu, vous aurez la possibilité d'accéder à la colonisation de l'Amérique du Sud, permettant ainsi bâtir une nouvelle île sur place. Une excellente nouvelle donc, pour les amateurs de longues sessions de jeu.

Trailer d'annonce de Anno 1800

Chargement de la vidéo Anno 1800 trailer
Nos impressions
Anno 1800 semble renouer avec ses racines ancestrales sans pour autant négliger d'apporter du neuf à sa formule. Avec sa gestion de la main-d'oeuvre remaniée, ses bonnes idées pour la planification des constructions de votre île et des expéditions interactives, Blue Byte nous a permis, pendant quelques heures, d'entrevoir les possibilités offertes par ce nouvel épisode. S'il reste encore quelques soucis d'équilibrage et des interrogations sur la solidité des mécaniques à long terme, il nous tarde d'éprouver plus avant cet épisode, attendu sur PC le 16 avril prochain.
Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
25 janvier 2019 à 09:57:00
Mis à jour le 25/01/2019
PC Gestion Ubisoft Blue Byte
Commander Anno 1800
PC
PC
53.99 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Ninib
Ninib
MP
le 18 févr. à 14:18

"Blue Byte, développeur historique de la saga".

Vous etes certains de ça? anno 1602 ?

A part ça, très ravi de voir un retour aux sources. je reve d'un anno qui surpasserai le 1404 (et le 1602 mais là c'est nostalgique. quoique :) )

Lire la suite...
NFL-gamer
NFL-gamer
MP
le 26 janv. à 11:14

joli

Lire la suite...
nico_france
nico_france
MP
le 25 janv. à 17:41

On dirait que le screen 3 sort tout droit de 1404, c’est pas vraiment fait pour me rassurer. Mais on verra, en tout cas la période est cool !

Lire la suite...
Mathieu722
Mathieu722
MP
le 25 janv. à 17:35

J'ai pas toucher à un anno depuis des années (et je suis loin de connaitre la franchise), donc désolé de la question si jamais, mais coter architecture, on aura un choix de "civilisation" pour des changement visuel, ou ce sera tout le temps la même chose ?

Lire la suite...
Commentaire édité 25 janv., 17:36 par Mathieu722
moaku
moaku
MP
le 25 janv. à 15:38
Sont ils revenus en arrière sur les points qui m'ont fait vômir dans 2205 ?
  • Le coup des "petites maps" et de passer de l'une à l'autre (on ne dirait pas vu la taille de la minimap sur les screenshots)
  • L'absence de gestion de flotte (ce qui à mon sens faisait partie de l'ame d'Anno)
  • La séparation "Maps de construction / Maps militaires"
  • La destruction de toute rejouabilité en supprimant l'aspect aléatoire de la génération des maps
Lire la suite...
Etwelin
Etwelin
MP
le 25 janv. à 14:09

Le jeu promet !

(Petit commentaire. La preview est très agréable à lire, mais faîtes gaffe : c'est bourré de fautes d'inattention !)

Lire la suite...
Commentaire édité 25 janv., 14:09 par Etwelin
luluberlu78
luluberlu78
MP
le 25 janv. à 13:24

Apres des 2070 et 2205 qui m'ont bcp amusés, je suis impatient pour celui là

Lire la suite...
Brice0247
Brice0247
MP
le 25 janv. à 11:21

Et les routes courbes ? :hap:

Lire la suite...
isseland
isseland
MP
le 25 janv. à 10:57

Le jeu de stratégie que j'attends avec AoE4, ça fait plaisir qu'Ubisoft ne laisse pas tomber cette série "de niche"

Lire la suite...
fichelecamp
fichelecamp
MP
le 25 janv. à 10:46

Oh bordel, pourrais-je enfin rejouer à un jeu de stratégie? :bave:

Lire la suite...
Top commentaires
clad1000
clad1000
MP
le 24 janv. à 08:27

Anno 1404 reste mon préférée pour le moment. Belle époque, bon scénario, gameplay impeccable. j’espère que ce nouveau opus ira vers cette vision !

Lire la suite...
-sauvage-
-sauvage-
MP
le 24 janv. à 09:27

Le jeu que j'attends avec le prochain From Software. Oui je sais, ca n'a rien à voir !

Lire la suite...
Boutique
  • Anno 1800 PC
    53.99 €
DERNIERS TESTS
  • Test : Intruders Hide and Seek : Un cache-cache macabre en VR peu inspiré
    PS4
  • Test : Yakuza Kiwami : Le Remake dans toute sa splendeur
    PC - PS4
  • Test : Eastshade, une aventure à la hauteur de ses ambitions ?
    PC
Tous les tests
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Mortal Kombat 11
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Tom Clancy's The Division 2
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce