Menu
Metro Exodus
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : Metro Exodus : nouvelle zone, véhicule... nos dernières impressions avant la sortie
PC PS4 ONE
Partager sur :

À mesure que sa date de sortie s'approche, le nouveau volet de la saga Metro, Metro Exodus, s'est peu à peu dévoilé au public par le biais des trailers, mais aussi à la presse, grâce à plusieurs démonstrations que nous avons eu l'occasion de détailler avec vous dans cet aperçu et cette vidéo. Ce mois-ci, Metro Exodus a lancé son dernier événement presse avant la sortie et nous a permis de jouer pendant près de 4 heures à la carte consacrée à la saison estivale.

Notre Vidéo-Preview de Metro Exodus

Chargement de la vidéo Metro Exodus Vidéo preview

Pour le rappel des faits, sachez que Metro Exodus vous place toujours aux commandes de Artyom qui, accompagné d'une poignée de combattants, tente de trouver un endroit ou vivre à l'Est de la Russie, toujours dévastée après une apocalypse nucléaire. À bord d'une locomotive, l'Aurora, les survivants traverseront différentes zones, rythmées par des saisons. Après avoir pu faire nos premières armes sur la zone hivernale et automnale, c'est sur la carte désertique que nous avons pris notre dernier contact avec Metro Exodus.

Un point sur la technique

Compte tenu des promesses graphiques de Metro Exodus, un point sur la technique s'impose. Nous avons eu l'occasion de jouer au jeu sur un kit de développement Xbox One X . À notre grande surprise, il nous a semblé que le jeu profitait des visuels nettement moins éclatants sur la machine que lors de notre prise en main début 2018. Si en 4K, nous n'avons noté que quelques ralentissements sur les 30 fps proposés, et que les temps de chargement, quoiqu'un peu longs, ont été considérablement réduits, la distance d'affichage ou la finesse globale des textures contrastaient d'une manière assez tranchée avec la version PC. Si le titre reste une réussite artistique et qu'il est tout de même agréable à l'oeil, la différence entre les deux machines est plus nette que ce que l'on pensait.

Côté PC en revanche, le jeu est tout simplement magnifique. Poussé en extrême, sur une configuration équipée d'une RTX 2080 Ti, le jeu est aussi splendide que le laissaient entrevoir les différents trailers. D'une grande fluidité et d'une finesse d'affichage bluffante, le titre marie technique et esthétisme de la plus belle des manières, conforément à la réputation de vitrine technologique des précédents Metro. Naturellement, cette configuration optimale ne sera assurément pas celle de la majorité des joueurs et nous espérons que l'optimisation promise pour les machines moins performantes sera au rendez-vous. Notez pour finir que, selon les promesses des développeurs, le ray-tracing sera disponible au lancement du jeu le 15 février prochain.

Une ouverture sans mépris de l'ADN de la saga

Metro Exodus : nouvelle zone, véhicule... nos dernières impressions avant la sortie

Dans cette portion du jeu, notre première mission était de trouver de l'eau et de l'essence pour faire progresser notre locomotive. Comme vous pouvez l'imaginer, l'atmosphère de cette carte désertique était proche de celle d'un Mad Max. Vastes étendues sableuses qui étaient autrefois gorgées d'eau, épaves de navires rouillés et carcasses de magasins et bâtiments portuaires ont donc été notre environnement pendant environ 4 heures, durée qu'il nous a fallu pour accéder jusqu'au terme de la quête principale liée à cet endroit, sans pour autant avoir pris la peine d'explorer tous les points d'intérêts de la carte.

Cette dernière présentait d'ailleurs des proportions assez inédites pour un Metro. Esthétique désertique aidant, l'ensemble était nettement plus vaste que la superbe carte hivernale et plus libre que celle liée à l'automne, ce qui nous a permis de découvrir la présence d'un véhicule, pour le moins délabré, dont on a pu prendre le contrôle pour nous rendre plus rapidement d'un objectif à un autre. Difficile d'affirmer, cependant, que d'autres véhicules seront proposés ou que leur utilisation sera exploitée autrement que comme un simple moyen de transport rapide.

Metro Exodus : nouvelle zone, véhicule... nos dernières impressions avant la sortieMetro Exodus : nouvelle zone, véhicule... nos dernières impressions avant la sortie

Les objectifs, de leur côté, nous ont conduits à jouer à tout l'éventail d'approches que nous connaissions depuis 2033 et Last Light. Ainsi, nous avons rencontré une faction locale, bien entendu assez illuminée, que nous avons autant pu affronter que contourner grâce à l'infiltration, toujours encouragée, notamment en raison de la rareté des munitions. Malheureusement, ces différentes phases ont été à nouveau l'occasion de constater que l'intelligence artificielle n'a pas vraiment été améliorée. Sans être aussi incohérente que celle presque agaçante de Metro 2033, l'IA a cependant, et plus souvent qu'à son tour, montré de nombreux travers. En combat, les adversaires ont tendance à s'entasser dans votre ligne de mire, tandis qu'en infiltration, ils semblent un peu trop frappés de cécité, même si vous n'avez pas pris la peine d'éteindre toutes les lumières environnantes. Peut-être est-ce une manière de rendre plus accessibles les séquences discrètes, qui peuvent intervenir en plein jour, le jeu disposant d'un cycle jour / nuit dynamique par ailleurs très fluide et immersif.

Une dimension anxiogène préservée

Metro Exodus : nouvelle zone, véhicule... nos dernières impressions avant la sortie

Mais si les séquences extérieures sont éloignées par essence de la philosophie Metro, sans pour autant saborder son héritage grâce à une atmosphère réussie vous plaçant dans une position de danger constant, Metro Exodus sait aussi rappeler aux claustrophobes qu'il sait manier l'angoisse, l'asphyxie, la pénombre et les lieux étriqués. Nous avons notamment vécu une séquence anxiogène à souhait, dans laquelle nous devions rétablir le courant dans des bâtiments souterrains naturellement dépourvus d'éclairage. Problème, des araignées difformes occupaient les lieux. Coriaces et agressives, les créatures étaient cependant sensibles à la lumière. C'est ainsi que, pendant une grosse demi-heure, nous avons avancé à tâtons dans des couloirs étriqués, munis de notre lampe torche et de notre arme, guettant la provenance du moindre bruit pour orienter vers lui notre lumière. Ajoutez à cela la nécessité de porter un masque à gaz dont l'air disponible est limité et vous obtiendrez une séquence digne d'un très bon survival-horror, genre avec lequel Metro a toujours partagé des affinités.

Metro Exodus : nouvelle zone, véhicule... nos dernières impressions avant la sortieMetro Exodus : nouvelle zone, véhicule... nos dernières impressions avant la sortieMetro Exodus : nouvelle zone, véhicule... nos dernières impressions avant la sortie

Quelques interrogations subsistent

Ainsi, Metro Exodus, en matière d'atmosphère, d'approche et aussi d'inspiration artistique, fait honneur à son héritage et n'a pas sacrifié ce qui faisait son essence au profit d'un open world sans âme, soyez rassuré sur ce point. Difficile en revanche, d'être aussi catégorique concernant la narration et sa structure. Ayant été placés, à chaque démonstration, avec des personnages dont nous ignorions tout au fil d'une histoire dont on ne connaissait pas les ramifications, nous n'avions pas vraiment prise sur le déroulement des événements et les avons vécus d'une manière un peu passive. Pas de quoi pour autant être alarmé, les personnages semblant être bien brossés et profitant d'une écriture soignée, toujours mise en mouvement par un vrai sens de la mise en scène. Ceci étant, les quelques points d'intérêts explorés au cours de notre temps de jeu se résumaient essentiellement au nettoyage d'une zone de ses occupants. Si les actes étaient justifiés par le scénario, nous espérons que 4A Games insufflera un peu plus d'originalité à l'exploration.

Metro Exodus : nouvelle zone, véhicule... nos dernières impressions avant la sortieMetro Exodus : nouvelle zone, véhicule... nos dernières impressions avant la sortie

Nous déplorions, il y a quelques temps, la difficulté mal calibrée du jeu. Si nous avons cru percevoir des efforts de ce point de vue, les éléments de craft paraissant plus abondants qu'auparavant, certaines séquences de Metro Exodus sont parfois frustrantes, car inutilement difficiles. Se trouver face à une sorte de boss sans avoir beaucoup de munitions alors que l'adversaire dispose d'un nombre de points de vie colossal créera plus de frustration en cas de mort répétée que de plaisir. Si nous ne sommes pas hostiles au challenge, bien au contraire, ce dernier ne doit pas arriver d'une manière abrupte alors que le joueur peut éventuellement se trouver dans une situation de fragilité, avec peu de munitions ou aucun kit de soin. Gageons que ce problème de calibrage, qui est intervenu deux fois au cours de notre session, ne sera pas omniprésent sur l'ensemble de l'aventure.

Le trailer Histoire de Metro Exodus

Chargement de la vidéo Metro Exodus trailer
Nos impressions
Après cette dernière session de jeu avant la sortie finale de Metro Exodus, nos bonnes impressions sont confirmées, mais quelques questions restent encore en suspens. L'atmosphère du jeu, en dépit de son ouverture, reste assurément très inscrite dans l'ADN Metro. Exodus sait se faire tour à tour inquiétant, intense, contemplatif ou asphyxiant d'une manière très naturelle. Aussi exigeant, mais aussi plus moderne et varié que ses prédécesseurs, Metro Exodus semble en revanche pécher du côté de l'intelligence artificielle et de l'équilibre de la difficulté. Reste à savoir désormais si, prise dans son ensemble, l'aventure sera l'aboutissement attendu de cette franchise si particulière. Verdict définitif le 15 février prochain.
Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
16 janvier 2019 à 16:00:27
Mis à jour le 18/01/2019
PC PlayStation 4 Xbox One FPS Deep Silver 4A Games Post-apocalyptique
Commander Metro Exodus
PC
49.99 €
PS4
46.99 €
ONE
48.90 €

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Pseudo supprimé
le 20 janv. à 05:10

Quid des sombres? Homonovus... C'est une bonne partie des livres, même si beaucoup moins dans Metro 2035 (le dernier livre) ça a toujours été un peu le cœur de l'intrigue. Peut-être est-ce la cause de leur départ du métro moscovite? Ou ils étaient bien installés et en place, on va dire... J'espère vraiment qu'ils ne sont pas tombés dans le truc fin du monde/terre promise/héro à la Max etc... Métro c'est autre chose, c'est la fin de l'humanité, qui se débat dans un dernier sursaut, confrontée a ses remplaçants dont on ignore encore la nature exacte, les sombres. Extraterrestres, évolution, mutation... Espérons que nous en saurons plus, et que l'espoir n'est pas revenue comme par magie au beau fixe 😉

Lire la suite...
Verolio
Verolio
MP
le 19 janv. à 08:02

Je vois pas pourquoi vous êtes surpris de la différence PC/consoles. Ça veut dire que les mecs poussent les bécanes et que le moteur en a dans le ventre. C'est bien mieux que les titres "limités" sur PC pour tourner sur console. Vous avez pris l'habitude de cet état de fait depuis les PS3/Xbox360 mais les PC sont toujours évolutifs et non bridés sur le hardware contrairement aux consoles. C'est pas les upgrades hard des consoles en milieu de vie qui va changer la chose. Donc rien d'étonnant à voir des différences graphiques. C'est même plutôt rassurant si c'est fait intelligemment. Du moment que tout le monde en profite...

Pour précision j'ai les deux supports à la maison. Avant de me faire traiter de tous les noms...

Lire la suite...
ShepardN7
ShepardN7
MP
le 17 janv. à 13:40

Aurora precommandee :fete: sil faut soutenir quelqu'un par des precommandes cest bien des studios comme eux ou cdpr, et pas ceux qui nous prennent pour des bouffons avec des jeux sur 40 launcher différents :fou: je vise absolument pas bug76 :gni:

Lire la suite...
Leoufdupad93
Leoufdupad93
MP
le 17 janv. à 11:36

Espérons qu'il y aille assez de zone intérieur histoire qu'on sorte pas trop de l'ambiance.
Trop peur d'avoir un syndrome far cry :peur:

Lire la suite...
fun11
fun11
MP
le 17 janv. à 11:23

le jeu a l'air bien mais j'ai pas l'impression de retrouver l'esprit du métro un jeu sombre qui se passe à l'extérieur des clans qui se bat pour des idéologies ça le peu que j'ai vu de la bande-annonce me donne l'impression que le jeu se passe à l'extérieur et convient plein d'aventure pour l'instant je suis sceptique.

Lire la suite...
bastienforever
bastienforever
MP
le 17 janv. à 11:08

Ben voilà, j'hésitais à le préco mais cette preview m'a rappelé à quel point j'avais détesté le manque de munitions et le sentiment de crevard que les jeux de la série imposent. Si Exodus donne la même sensation je vais plutôt passer mon tour pour l'instant...

Lire la suite...
Commentaire édité 17 janv., 11:08 par bastienforever
[SoONeR]
[SoONeR]
MP
le 17 janv. à 06:39

Je vais pas tarder à me relancer dans les Redux avant la sortie du jeu histoire d’être dans l’ambiance !

Lire la suite...
luffyzoro
luffyzoro
MP
le 17 janv. à 02:57

Tellement hâte, et au fait 87, ça porte un sweat Dissection? c'est nice

Lire la suite...
Cpia
Cpia
MP
le 17 janv. à 00:51

Bon, pas vraiment lu, je veux pas me spoiler le jeu... J'espere juste un bon équilibre entre zones ouverte et surtout les intérieurs oppressants et sombres. L'essentiel,pour moi, sur un Metro.

Par contre, halluciné et rigolé sur le pavé "technique" o_O

Halluciné que le "journaliste" fasse son surpris pour la version One... euh... pourtant bien placé pour savoir que depuis des années, pas mal de jeux sont présentés sur PC ou Kit de dev, pas sur les consoles elle-mêmes.
Entre les trailers bullshités, ceux qui tournent sur un PC/kit de dev en coulisse et ceux qui sont censés montrer les intentions des devs sur le titre final, on connait la chanson.
Là en plus, 4A games a un GROS héritage de dev PC, avec des titres avant tout PC puis portés sur consoles, tendance benchmark...
La One aux fraises? bah, normal en même temps...
edit, bon, pardonné grace au T shirt Dissection, mais bon :D

Plié par la secte X, qui continue de (vouloir) croire qu'une mid gen (même archi + MHZ, ça change pas profondément la donne hein....) allait cracher du 4Agames au taquet :D o_O
les 2 1ers Metro ont bouffé des portages minables (impossibles, en fait, comme les Crysis) sur PS360 (oh, pas de pro-Sony, what???!!), et a peine corrects, des années apres sur PS4/One.... alors Exodus, mouarf.
Deja que FPS au pad, c'est limite hérétique, mais à même pas 30 fps, euh, wait, what? FPS, pas jeu d'aventure hein, faut du coffre et de la réactivité... Chaque type de jeu est plus ou moins à l'aise sur certaines configs, pas nouveau...

Mouep, perso, TRES content de voir que 4A reste fidele à ce qu'ils sont :)
D'oridinnaire, les GFX, pas mon principal soucis, mais sur des titre orientés ambiance (donc un côté contemplatif obligé), post apo, pour un fan d'urbex et de post apo, merci, merci d'avoir gardé votre ligne directrice :) <3
  • sens deja deja les filets de bave couler devant l'écran PC*

Apres Exodus, je reveux un Staker, merci! :o ça fait un bail que le bonheur radioactif ne m'a pas irradié :o

Lire la suite...
Commentaire édité 17 janv., 00:55 par Cpia
[-_muerte_-]
[-_muerte_-]
MP
le 17 janv. à 00:39

Un point sur la technique
Compte tenu des promesses graphiques de Metro Exodus, un point sur la technique s'impose. Nous avons eu l'occasion de jouer au jeu sur un kit de développement Xbox One X . À notre grande surprise, il nous a semblé que le jeu profitait des visuels nettement moins éclatants sur la machine que lors de notre prise en main début 2018. Si en 4K, nous n'avons noté que quelques ralentissements sur les 30 fps proposés, et que les temps de chargement, quoiqu'un peu longs, ont été considérablement réduits, la distance d'affichage ou la finesse globale des textures contrastaient d'une manière assez tranchée avec la version PC. Si le titre reste une réussite artistique et qu'il est tout de même agréable à l'oeil, la différence entre les deux machines est plus nette que ce que l'on pensait.

Côté PC en revanche, le jeu est tout simplement magnifique. Poussé en extrême, sur une configuration équipée d'une RTX 208Ti, le jeu est aussi splendide que le laissaient entrevoir les différents trailers. D'une grande fluidité et d'une finesse d'affichage bluffante, le titre marie technique et esthétisme de la plus belle des manières, conforément à la réputation de vitrine technologique des précédents Metro. Naturellement, cette configuration optimale ne sera assurément pas celle de la majorité des joueurs et nous espérons que l'optimisation promise pour les machines moins performantes sera au rendez-vous. Notez pour finir que, selon les promesses des développeurs, le ray-tracing sera disponible au lancement du jeu le 15 février prochain.

Traduction :

Le jeux sur console sera graphiquement bof, il n'y a que sur One X ou il sera supérieur mais sans non plus faire des miracle.

Et sur PC le jeux sera d'un tout autre niveau graphiquement mais uniquement pour la minorité de personne ayant les moyen de se payer une RTX 2080 Ti (carte qui va de 800 € pour la version 8 Go à plus de 1200 € pour le version 11€). Plus le reste du matos...

Et quand je voie sa :

À notre grande surprise, il nous a semblé que le jeu profitait des visuels nettement moins éclatants sur la machine que lors de notre prise en main début 2018.

Sa fait peur.
Surtout les possesseur des console standard.
Surtout pour la One standard qui a de forte chance d'avoir un rendu 720p 30fps....en 2019...

One X :d) 4K 30 fps en moyen
PS4 Pro :d) résolution dynamique 1080p/2K en 30 fps en moyen
PS4 :d) entre 800p et 1080p en 30 fps en low
One :d) en 720p 30fps avec chute en low

Sa fais peur, surtout pour la One de 2013 (et la S au passage) qui propose des jeux dans des résolution identique a certain jeux de fin de vie de la 360 comme HALO 4.
Heureusement que la One X est arriver.

Lire la suite...
Top commentaires
Waroxed
Waroxed
MP
le 16 janv. à 16:15

Si il y avait un gros défaut sur les précédents Metro, c'était bien l'IA. Je trouve que 4A Games abuse un peu sur ce coup (aucune amélioration, quand même).
Je n'hésiterai pas acheter ce nouvel opus, et je suis sûr de passer un moment formidable, mais je ne peux pas m'empêcher d'être déçu par cette nouvelle. :-(

Lire la suite...
Joel-Ellie4
Joel-Ellie4
MP
le 16 janv. à 16:54

Day One, les Metro font partie de mes jeux préférés et apparemment l'ambiance est toujours aussi bonne, vivement le 15 février :ange:

Lire la suite...
Boutique
  • Metro Exodus PC
    49.99 €
    166.00 €
  • Metro Exodus PS4
    46.99 €
  • Metro Exodus ONE
DERNIERS TESTS
  • Test : Devotion : Un condensé d'horreur narrative perfectible mais efficace
    PC
  • Test : DiRT Rally 2.0 : la pépite du rallye
    PC - PS4 - ONE
  • Test : Anthem : les bases imparfaites d'une recette alléchante
    PC - PS4 - ONE
Tous les tests
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Mortal Kombat 11
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Tom Clancy's The Division 2
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Sekiro Shadows Die Twice
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce