Menu
We Happy Few
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • Mac
  • Linux
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : We Happy Few : un virage narratif prometteur
PC PS4 ONE
Partager sur :

Il en aura fait du chemin, ce We Happy Few depuis son arrivée en early access en 2016. Davantage perçu comme un jeu de survie assorti d'un univers alléchant, mais à la dimension narrative un peu trop en retrait. À quelques semaines de sa sortie, nous avons pu nous essayer à du contenu inédit afin de prendre la mesure du virage opéré par les équipes de Compulsion Games après deux ans de travail.

Trailer de We Happy Few

Chargement de la vidéo We Happy Few trailer

Hymne à la Joie

Pour reposer les bases de l'univers très déjanté de We Happy Few, rappelons que vous évoluez dans un monde où les individus, grâce à la consommation régulière d'une drogue baptisée « Joy », voient le monde d'une manière fantasmée et colorée. Votre personnage central, Arthur, refuse un jour de se soustraire à la prise de sa pilule de joie, le conduisant rapidement à voir le monde tel qu'il est : un univers dévasté, dictatorial, prompt à la censure et dans lequel les « downers » comme Arthur sont chassés dans les bas-fonds de la ville. Rapidement détecté comme déviant, le pauvre diable se fait rapidement bannir de son emploi de censeur et part en quête d'un frère perdu, suite à une guerre qui a laissé de lourdes séquelles sur la mémoire de celles et ceux l'ayant vécu.

We Happy Few : un virage narratif prometteurWe Happy Few : un virage narratif prometteur

Initialement, votre exode était synonyme d'une plongée immédiate dans un monde ouvert divisé en plusieurs îles et dont les bâtiments et différents éléments récoltables étaient générés de manière procédurale. Il vous appartenait alors de comprendre les mécaniques du jeu, de gérer votre sommeil, votre faim et votre satiété tout en tentant de poursuivre votre quête de retrouvailles familiales. Avec des mécaniques de jeu peu claires, pas nécessairement nouvelles ni palpitantes, We Happy Few donnait l'impression d'avoir seulement ébauché un univers terriblement inspiré et une idée très originale sans jamais chercher à en exploiter le potentiel. Ce que nous avons vu au cours de notre session de jeu, qui nous a conduits à incarner chacun des trois personnages jouables dont les destins sont liés, nous confirme que Compulsion Games a inversé ses ambitions initiales.

We Happy Few : un virage narratif prometteur

Une narration aux petits oignons

Désormais, il semblerait que We Happy Few ne soit pas un jeu de survie saupoudré de narration, mais plutôt l'inverse. Pour preuve, au lieu de vous parachuter dans l'open world après votre évasion, le titre vous propulse dans une petite île façonnée à la main (le reste du jeu se reposant sur du procédural), permettant d'appréhender autant les mécaniques du jeu que son histoire et ses personnages. Nous avons donc été conduits à infiltrer un camp de bandits afin de rendre service à un homme esseulé, ce qui a eu pour conséquence de nous faire vivre un combat clandestin contre un ancien collègue de bureau, une séquence d'infiltration plutôt réussie, et une séquence de fuite haletante. En plus du grand soin apporté à l'écriture et au voice acting en général, un énorme effort a été fait dans la narration visuelle et scripturale. Effectivement, les décors regorgent de détails et l'exploration permet autant de booster les compétences de notre personnage que de récolter des lettres permettant de narrer le passé des lieux traversés.

We Happy Few : un virage narratif prometteurWe Happy Few : un virage narratif prometteur

Avec son sens de l'humour noir maîtrisé, qui tranche avec certaines séquences plus sombres et/ou touchantes, We Happy Few semble vraiment souhaiter s'appuyer sur les forces de son univers plutôt que de s'enterrer dans des mécaniques de survie. A priori une bonne idée, puisque si elles ont certes fait leurs preuves, elles s'avèrent un rien lassantes à force d'avoir été vues et revues partout ailleurs. Notez que, si nous ne pouvons pas vous révéler grand-chose concernant les divers personnages à interpréter durant l'aventure, sachez que la manière dont ils sont introduits est aussi brillante qu'efficace. Outre un brossage rapide et affûté de leur personnalité en quelques subtiles actions à réaliser ou détails d’environnements, c'est aussi le gameplay qui variera d'un personnage à l'autre. L'un pourra étouffer discrètement ses adversaires tandis qu'un autre devra user de seringues anesthésiantes de manière à se faufiler dans des endroits retranchés.

We Happy Few : un virage narratif prometteurWe Happy Few : un virage narratif prometteur

Car clairement, We Happy Few misera grandement sur l'infiltration et non pas sur les combats. Outre le fait qu'une fois en position accroupie, vous pourrez observer les traces de pas de vos ennemis proches, vous pourrez également vous contenter de fuir si d'aventure des gardes venaient à vous détecter. Pour cela, vous disposerez de gadgets divers, tels que des chausses-trappes ou encore des concoctions rendant fous les personnages hostiles. Et ce n'est là qu'une fraction des originalités manifestes déployées dans cette session de We Happy Few, nouvelle version.

Alors certes, au cours de notre session de jeu, limitée dans le temps, les développeurs nous ont invités à nous concentrer sur la quête principale sans nous laisser voir les mécaniques liées à l'exploration et la narration qui habite les zones ouvertes du titre. Cependant nous espérons que les quêtes annexes seront aussi soignées que ce que nous avons vu dans la principale et que le joueur sera naturellement invité à explorer le monde du jeu dans ses moindres recoins.

Nos impressions
Il semblerait que We Happy Few ait pris un virage narratif appuyé, qui donne encore plus de corps à l'univers assez fou qu'il développe. Opération payante au regard de notre session de jeu qui, si elle ne nous a pas permis de voir les mécaniques développées dans les zones ouvertes du titre, nous a au moins confirmé que l'écriture, le cynisme et l'intelligence du propos seront au rendez-vous. Il ne reste qu'à espérer que, dans sa globalité, We Happy Few proposera une expérience équilibrée, et que la survie sera mise au service de la narration, et non l'inverse. Réponse le 10 août prochain sur PC, PS4 et Xbox One
Profil de [87]
L'avis de [87]
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
13 juillet 2018 à 15:56:07
Mis à jour le 13/07/2018
PC PlayStation 4 Xbox One Action Survie Compulsion Games Steampunk
Commander We Happy Few
PC
59.99 €
PS4
35.20 €
ONE
39.89 €

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
]nicobar[
]nicobar[
MP
le 08 août 2018 à 12:05

Pour ceux qui possèdent la preview (early access) acheté en 2016 comme moi et la plupart d'entre vous, on va rien devoir payer en plus pour la version finale mais avoir une grosse MAJ j'espère... (rassurez moi)

Lire la suite...
tititiennou
tititiennou
MP
le 18 juil. 2018 à 11:32

Tellement hâte que la version finale soit enfin disponible, déjà conquis :content:

Lire la suite...
-[Megami]-
-[Megami]-
MP
le 14 juil. 2018 à 11:30

Ohlalalala ça a l'air parfait tout ces changements! Les echos de l'early access m'avait un peu refroidit, gaspiller un si bon concept/univers, mais maintenant l'anticipation est remontée à fond!!! Merci aux devs d'avoir écouté les retours <3 ça va être mortel si c'est bien fait! J'ai hâte!

Lire la suite...
shaun47
shaun47
MP
le 14 juil. 2018 à 11:23

Surpris de ne pas voir qu'il est comparé à Bioshock au niveau de la D.A voir meme de l'ambiance.

Il à l'air excellent quand meme !

Lire la suite...
m0nsieur_t0c
m0nsieur_t0c
MP
le 14 juil. 2018 à 02:53

Comme beaucoup, je l’ai sur Steam en version early access depuis 2016. Problème : il était complètement loupé. Il n’y avait vraiment rien à sauver, si ce n’est son ambiance. Mais si effectivement tout a changé depuis, alors c’est génial et ça prouve que les mecs ont écouté les (très nombreuses) critiques à l’encontre de leur jeu. Ravi de voir que ça n’a plus grand-chose en commun avec la version d’il y a 2 ans :)

Lire la suite...
Mystikals81
Mystikals81
MP
le 13 juil. 2018 à 21:56

Pour l'avoir depuis très longtemps en early access, le craft est fun, l'univers et chouette, le cycle jour nuit te donne du fil a retordre, les mission annexes sont disséminés sur toute la map et sont très sympas puisqu'elles servent le jeu et que les missions ne sont pour aucune pareilles, le hub du départ est aménageable.

A partir de là je m'étais arrêté mais déjà là, je savais que le jeu allait être super bon, à ce moment là, le prix a augmenté considérablement et ce n'est qu'ensuite qu'ils ont implanté l'histoire petit à petit. J'ai tatonné cette histoire très fun mais j'ai pas voulu me spoil le reste avant la sortie.

Pour finir, ce jeu s'est pris des haters dû à l'augmentation du prix entre le début et aujourd'hui, mais ce qu'il faut savoir également c'est que les développeurs n'ont pas demandé 30 euros de plus à ceux qui les ont soutenus depuis le début, qui leur ont donné des idées, au final ce qui l'ont achetés en leur faisant confiance à l'époque alors qu'ils galéraient l'ont eu pour 20 euros, les autres l'auront pour 50 euros.

Ce que j'en retiens ils ne m'ont pas pris pour un con, au contraire, ils m'ont même donné une réduc de 30 euros pour un ami en plus de l'avoir eu a 20 boules, ils m'ont écoutés, et ils m'ont annoncé qu'ils allaient faire un partenariat pour avoir davantage de moyens, et tous en coeur on leur a dit de le faire, à 5 pèlerins a galéré depuis 2 3 ans alors que les gens s'en foutaient pas mal, je les voyais sortir des maj de grosse qualité pour une toute petite équipe, des tas de changements... aujourd'hui les haters viennent pleurer parce que c'est plus cher. Ben ouais les gars, ben ouais, mais ou étiez vous il y a 3 ans quand ils avaient besoin de financement... Paix à vous et à votre jeu, je l'aime beaucoup et le soutiendrais encore et encore.

Lire la suite...
SonofOdin
SonofOdin
MP
le 13 juil. 2018 à 20:07

PS4, j'ai loupé quelque chose ? le studio n'appartient mas à Microsoft désormais ?

Lire la suite...
Zidmaster
Zidmaster
MP
le 13 juil. 2018 à 19:37

"Refuse de se soustraire à la prise de la pilule" : Donc en gros il a pris la pilule?

"décide de se soustraire" colle mieux avec l'idée de la phrase...

Lire la suite...
Kiribatis
Kiribatis
MP
le 13 juil. 2018 à 19:36

Très impatient de mettre les mains dessus !

Lire la suite...
echolalie
echolalie
MP
le 13 juil. 2018 à 18:42

J'adore encore et encore, mais j'espère que le rêve ne se transformera pas en cauchemar.

Lire la suite...
Top commentaires
arcnesse
arcnesse
MP
le 13 juil. 2018 à 16:11

Day One :ouch: j'ai la hype vivement le 10 aôut :coeur:

Lire la suite...
veton
veton
MP
le 13 juil. 2018 à 16:16

Je trouve le concept génial, on vois bien qu'il y'a un sous texte à développé de la situation de notre personnage

J'ai hâte :play:

Lire la suite...
Boutique
  • We Happy Few PC
    59.99 €
  • We Happy Few PS4
    41.30 €
  • We Happy Few ONE
    41.30 €
DERNIERS TESTS
  • Test : The Occupation : un concept intéressant mais ponctué de petites erreurs
    PC - PS4 - ONE
  • Test : Baba is You : Un jeu simple mais pas simpliste
    PC - SWITCH - MAC - LINUX
  • Test : Sekiro : Shadows Die Twice - L'esprit de Tenchu, l'âme des Souls
    PC - PS4 - ONE
Tous les tests
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Mortal Kombat 11
    PC - PS4 - ONE - SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Pokémon Épée / Bouclier
    SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Days Gone
    PS4
    Vidéo - Bande-annonce