Menu
Bloodstained : Ritual of the Night
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • Switch
  • ONE
  • Vita
  • Mac
  • Linux
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : Bloodstained : Ritual of the Night - S'inspirer des plus grands ne suffit pas toujours - E3 2018
PC PS4 Switch ONE Vita Mac Linux
Partager sur :

Lorsque Koji Igarashi a annoncé Bloodstained : Ritual of the Night, la sphère vidéoludique fut en émoi, prête à revivre des sensations presque inconnues depuis Castlevania : Symphony of the Night. Toutefois, quelques années plus tard, le soufflé est retombé, notamment depuis les premiers retours peu engageants. Que peut bien nous apprendre une nouvelle session avec le Metroidvania gothique ?

trailer d'annonce de Blodstained : Ritual of the Night

Bloodstained : Ritual of the Night - S'inspirer des plus grands ne suffit pas toujours - E3 2018

Au 18ème siècle, le joueur incarne Miriam, rescapée d’un rituel qui aurait pu lui être mortel, mais qui la laisse avec la capacité d’absorber le pouvoir des Shards (éclats en fr, à voir avec la future traduction). Le seul autre rescapé, pourvu du même pouvoir, est Gebel, le Dracula de service en matière de personnalité et de design. Le bougre essaie de reproduire le rituel à grande échelle, ce qui n’est pas vraiment souhaitable d’un point de vie survie de l’humanité.

La formule, sans le panache

Bloodstained : Ritual of the Night - S'inspirer des plus grands ne suffit pas toujours - E3 2018

Il suffit de quelques pas dans la première zone de jeu pour comprendre où on a voulu nous emmener, et pourquoi, au final, ça ne marche pas. Lorsque Bloodstained se pose comme un enfant spirituel de Castlevania : Symphony of the Night, il semble qu’on soit plus dans l’ordre de ce que fut Mighty N°9 pour Mega Man que Bioshock pour System Shock. C’est en tout cas ce que l’on a ressenti pendant cette présentation. Premier problème, alors que l’esthétique des Castlevania a toujours été un point fort, la direction artistique de Bloodstained manque cruellement d’inspiration, à un point qui ne peut pas être passé sous silence. Les environnements sont ternes, sans vie et terriblement générique, avec des caisses en bois placés ici et là pour remplir l’ensemble. Pour dire vrai, il a fallu me rappeler que j’étais dans les cales d’un bateau, tellement les décors étaient insignifiants. Le bestiaire est à loger à la même enseigne, avec une absence de charisme que l’on retrouve jusque dans les animations binaires.

Rigide et apathique

Bloodstained : Ritual of the Night - S'inspirer des plus grands ne suffit pas toujours - E3 2018

Ce premier choc n’est malheureusement pas effacé par le gameplay. Sur le papier, la récupération de Shards et d’équipements dynamise respectivement les aspects RPG et exploration. Il faut fouiller les moindres recoins et combattre les ennemis les plus récalcitrants pour espérer mettre la main sur de puissants artefacts. Toutefois, nous avons noté un inquiétant manque de pêche, tant dans les mouvements de Miriam que dans les coups assénés au monstre. Nous savons qu’en avançant dans l’aventure, on récupérera un dash ou encore un double saut qui devrait booster quelque peu les sensations de jeu, mais nous ne voyons pas Bloodstained devenir un jeu d’action particulièrement énergique. C’est dommage dans un sens, car le principe de pouvoir changer de Shards à volonté selon des catégories comme attaque, soutien ou encore compétence passive permet de personnaliser l’héroïne à l’envie.

Bloodstained : Ritual of the Night - S'inspirer des plus grands ne suffit pas toujours - E3 2018

À vrai dire, Bloodstained semble cruellement manquer de personnalité, et c’est sans doute son plus gros point faible actuellement. En voulant se faire l’écho d’un chef-d’oeuvre, pas sûr que les développeurs aient trouvé leur voie, ce qui se ressent à chacun instant. Même le combat contre un boss mi-femme mi-pieuvre n’avait ni mordant ni éclat. Malheureusement, la session de jeu était trop courte pour vraiment aborder le crafting et la cuisine, qui de toute façons ont tout l’air de n’être que de l’échange d’objets, rien de bien exceptionnel.

Nos impressions
Sur cette nouvelle présentation, la réalisation de Bloodstained : Ritual of the Night était toujours à mille lieues de ses ambitions. Des décors sans saveur, une direction artistique plate et un gameplay mollasson, voilà bien des caractéristiques que l’on n’imagine pas entrevoir dans un titre qui s’inspire principalement de Castlevania : Symphony of the Night, d’après Koji Igarashi. Pour le moment, notre déception est grande et nous sommes inquiets quant à la qualité finale du jeu.
Profil de Anagund
L'avis de Anagund
MP
Journaliste jeuxvideo.com
17 juin 2018 à 10:00:02
Mis à jour le 13/06/2019
Commander Bloodstained : Ritual of the Night
PC
33.99 €
PS4
26.79 €
Switch
35.99 €
ONE
34.53 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
wawapo
wawapo
MP
le 24 juin à 17:41

Je ne regrette pour rien au monde mon achat. :ange:

Lire la suite...
[Azami]
[Azami]
MP
le 19 juin à 07:14

Au final c'est une tuerie. :)

Lire la suite...
Ad_Lucem
Ad_Lucem
MP
le 05 janv. à 19:36

Faut pas oublier les gars que le principe des metroidvania est d'être une sous merde au début qui a du mal à se déplacer dans le monde du jeu pour devenir un demi Dieu qui s'approprie toute la map vers la fin.

Si vous trouvez le jeu "mou" dans la démo c'est justement très engageant pour la suite.

Lire la suite...
lulianb
lulianb
MP
le 24 juil. 2018 à 14:14

J'ai pas joué au jeu, mais cette sensation de mollesse si elle est présente, et elle a l'air présente quand on regarde une vidéo des différentes démos, est peut-être moins choquant ou étrange sur un jeu 2D type pixel comme
Bloodstained : Curse Of The Moon et suffi d'y jouer pour voir qu'ils sont vraiment doués et capables, c'est vraiment, vraiment très bon.
Perso le jeu m'aurait pas attiré ou intéressé si j'avais pas vu et joué à Bloodstained : COTM, pourtant j'adore Symphony of the Night. Mais là, ça m'a l'air moins sympa, plus mou et moins inspiré que COTM.
A voir.

Lire la suite...
YvesVernal
YvesVernal
MP
le 22 juil. 2018 à 19:58

Bloodstained a l'air excellent.

Il correspond complètement à ce que j'attendais. C'est à se demander si ceux qui écrivent ce genre d’aperçu s'y connaissent vraiment en Castlevania 2D.

Les graphismes sont satisfaisant. C'est ce en quoi on était en mesure de s'attendre : l'esthétique Castlevania 2D mais en 3D avec le même genre d'animations.

Ça manque pas du tout d'inspiration... bien au contraire. Les ennemis ont l'air variés et inspirés.

Lire la suite...
Elliaguum
Elliaguum
MP
le 29 juin 2018 à 01:59

C'est à se demander si les imbéciles qui s'amusent depuis quelques temps à faire du BLOODSTAINED BASHING dans toute la presse se sont passé le mot, ou s'ils sont trop flemmard pour tester le jeu. En tout cas l'idiot qui a écrit cet article ne sait vraiment pas de quoi il parle. Bon il a fallu du temps à SOTN pour être reconnu à sa juste valeur, à l'époque la presse l'avait jugé daté visuellement, lent et adressé exclusivement aux fans ......... QUELLE CURIEUSE SENSATION DE REDITE.

Y a franchement des baffes qui se perdent et il suffit d'avoir vraiment creusé la démo balancé pour les backers pour se rendre compte qu'il n'y a pas de quoi s'inquiéter.
Vous savez, on a pas demandé à Iga de nous sortir une bouse comme les "lords of shadows" on lui a donné notre blé pour nous resservir ce qu'il sait faire de mieux et sur quoi les éditeurs tradi ne voulaient plus parier ailleurs que sur les consoles portables (et encore).

Castlevania est une institution avec ses traditions, on ne demande pas à des pignoufs qui se croient malins de venir nous réinventer la recette sur le modèle de god of war ou de je ne sais quelle navet à la mode pendant 5 minutes, vous comprenez ? Y a des joueurs SERIEUX qui attendent la licence pour autre chose que des suites de combats d'arène moisi à spammer un seul et unique bouton qui fait s'agiter un fouet géant en feu sur 99% de l'écran pour donner à des puceaux la sensation d'être puissant.

Alors oui, visuellement le jeu n'est pas un triple A (comme c'est étonnant vu son mode de production dis donc) mais niveau gameplay il est dans la pure tradition des castlevania de Iga et il regorge déjà dans sa démo d'une foultitude de détails dans le gameplay des armes, les équipement, les shards etc, qui laissent comprendre que grinder dessus pour récolter tous les pouvoirs (comme dans Aria of Sorrow) choper les meilleurs armes et armures, trouver les coups spéciaux secrets et les combinaisons d'items cachées, choper tous les familiers et explorer toute la map vont être de monstrueux plaisirs. ON ATTEND LE RETOUR DE CETTE FORMULE SUR CONSOLE DE SALON DEPUIS 20 ANS !!! TOI COMPRENDRE ? REDACTEUR DE JV.COM ?!

Sérieusement la rédac, retournez bavasser niaisement devant les vitrines techniques du moment ou un "call of" random et laissez Bloodstained et son audience tranquille avec vos considérations superficielles. De toute façon, ne vous inquiétez pas, comme pour SOTN il vous faudra 10 ans, voir 20 ans pour comprendre à coté de quoi vous êtes passé puis faire mine que vous étiez dans le bon camp dés la première heure.
N'est-ce pas hein ? Comme ce petit test de SOTN d'époque qu'on ne trouve plus et qui est remplacé par un autre dithyrambique doté d'une bonne dizaine d'année de retard. Ouais les mecs, vous inquiétez pas, le test d'origine je m'en souviens, c'était l'année de naissance de votre site, j'étais au lycée et j'vous lisais déjà ... et nan nan, vous n'aviez pas collé 18 à SOTN et parlé d'un chef d'oeuvre comme vous le faites maintenant.

Allez, sans rancune, on en reparlera dans 10 ans quand vous aurez effacé votre futur test injurieux de Bloodstained parce que l'opinion générale vous aura donné tort et qu'il s'agira évidemment d'un chef d'oeuvre du Metroidvania. Mais oui oui, faites nous le plaisir d'y mettre un 10 ou 12 comme à SOTN jadis avant de retourner votre veste.
Bisous

Lire la suite...
hyrulink2
hyrulink2
MP
le 18 juin 2018 à 21:43

Ok le jeu est un peu daté techniquement, ce qui est un peu normal vu le budget probablement très limité.
De là à dire que c'est inquiétant...
J'ai l'impression qu'il remplit parfaitement son cahier des charges, à savoir un hommage à la série des Castelvania 2D depuis Symphony of the Night.

Lire la suite...
CediicNdo
CediicNdo
MP
le 18 juin 2018 à 07:21

ca donne envie en tout cas :oui:

Lire la suite...
Metal--picsou
Metal--picsou
MP
le 17 juin 2018 à 20:29

La mollesse des mouvements
Jouer à Castlevania sur Game Boy (noir et blanc).
Vous allez voir la Mollesse.

Lire la suite...
EviImantheone
EviImantheone
MP
le 17 juin 2018 à 20:11

Il faudrait que les gens se réveillent un peu concernant IGA, ok il a chapeauté "presque" (Circle of the Moon était par une équipe annexe, et il a essayé de le rayer de la chronologie assez injustement) tous les Castlevania depuis Symphony of the Night, cependant, sur SOTN il n'était que directeur adjoint du projet, et la partie la plus critiquée du jeu, à savoir le chateau inversé, c'était son idée principale et la partie qu'il a le plus supervisé de l'histoire. Le reste représentait moins de la moitié de son travail sur le jeu.

Certes les jeux suivants étaient bons voire très bons, mais à chaque fois, ça restait des sous SOTN, c'est indéniable pour tout fan, à chaque épisode on savait à quoi s'attendre, et parfois ça manquait de saveur... Rien qu'au niveau des sprites réutilisés depuis la SNES pour certains (Gaibon et Slogra), on peut pas dire que le renouvellement était grandiose à chaque fois...

Je ne dis pas que c'est un mauvais game designer, il a réussi à ne pratiquement jamais se planter et faire des bons jeux sur la série à chaque fois, mais beaucoup trop de personnes lui attribuent le succès de l'épisode le plus acclamé alors qu'il n'en est que très en partie responable.

Là il réalise un hommage à la série, donc il ne peut plus utiliser les bases qu'il employait depuis des années maintenant, c'est le vrai baptème du feu, et ça semble pas convaincre tout le monde, perso ça ne m'étonne qu'à moitié...

J'en espère du bon mais je n'en attends pas franchement grand chose non plus.

Lire la suite...
Commentaire édité 17 juin 2018, 20:14 par EviImantheone
Top commentaires
MrBubuls
MrBubuls
MP
le 17 juin 2018 à 11:42

des sensations presque inconnues depuis Castlevania : Symphony of the Night

:pf:

castlevania circle of the moon,
harmony of dissonance, Aria et Dawn of sorrow,
portrait of ruin, order of ecclesia et harmony of despair

étaient ils de mauvais castlevanias ?

Lire la suite...
XxIcarusxX
XxIcarusxX
MP
le 17 juin 2018 à 10:13

Même constat chez Gameblog. Pour un jeu financé à plus de 5M de dollars ça la fout vraiment mal.

Lire la suite...
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Acheter sur MicrosoftMicrosoft Store Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Cdiscount PS4 29.99€ Amazon PS4 29.99€ Cdiscount ONE 34.53€ Amazon ONE 34.53€ Fnac Switch 35.99€ Cdiscount Switch 35.99€
Marchand
Supports
Prix
Derniers tests
16
TestRing Fit AdventureSur Switch
16
TestMagic : The Gathering ArenaSur PC
14
TestOceanhorn 2 : Knights of the Lost RealmSur iOS
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
3
Death Stranding
08 nov. 2019