Menu
State of Decay 2
  • Tout support
  • PC
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : State of Decay 2 : un vrai potentiel mais une technique inquiétante
PC ONE
Partager sur :

À seulement une poignée de semaines de sa sortie, State of Decay 2 s'est présenté à nous dans le cadre d'une session de jeu d'un peu plus de deux heures. Nous avons donc pu jauger de l'évolution du titre depuis le premier épisode, autant sur son solo qu'en multijoueur.

Notre Gaming Live preview de State of Decay 2

Chargement de la vidéo State of Decay 2 Gaming Live

State of Decay 2 reprend clairement les choses là où son prédécesseur les avait laissées, mais semble toutefois en avoir diversifié les situations et les fonctionnalités. Nous n'avons pas constaté un bouleversement colossal de fondations qui faisaient tout le charme du très sympathique State of Decay, mais avons perçu qu'une somme de mécaniques supplémentaires venait renforcer la profondeur du titre. Néanmoins il convient, avant d'aller plus avant dans cet aperçu, d'en préciser les conditions de déroulement.

Comme un air de famille

State of Decay 2 : un vrai potentiel mais une technique inquiétante

La partie dans laquelle nous avons été propulsés était avancée d'environ 6 à 8 heures. Nous avons pu nous adonner au mode solo deux heures durant pour par la suite basculer en mode coop', grosse nouveauté du jeu, pendant une petite heure. Si certes, le fait d'avoir déjà éprouvé les mécanismes du premier opus nous a grandement aidés à y voir plus clair sur la finalité des choses à faire, il faut bien reconnaître que la quantité d'informations figurant dans les (nombreux) menus était assez compliquée à appréhender de prime abord. La réflexion est d'ailleurs aussi valable pour le cheminement nous ayant conduits à nous trouver dans notre situation en jeu, ce qui ne permet pas d'avoir une vraie vision globale de la construction du titre. Dommage.

State of Decay 2 : un vrai potentiel mais une technique inquiétante

Côté ADN, nous avons sans surprise constaté que le titre nous place en terrain connu. Il s'agit toujours de gérer un groupe de survivants, chacun disposant de traits de caractère et de compétences propres, en plein cœur d'un monde ouvert dévasté par une apocalypse zombie. Dans cet univers, chaque mort-vivant représente une réelle menace et il appartiendra aux rescapés de bien veiller à coopérer pour esquiver des hordes ou tenter de les terrasser afin d'aller chercher les ressources nécessaires à leur survie. Trousses de soins, munitions, matériel de réparation... les objets disséminés dans le monde sont aussi nombreux que les explorations sont dangereuses. On retrouve toujours le système d'approche frontale ou discrète qui se répercute également sur les fouilles de l'environnement. Opter pour la fouille rapide est tentant, mais cela provoquera parfois tant de bruit que les hordes avoisinantes pourraient bien vous tomber dessus et vous tuer, laissant sur votre cadavre les précieuses ressources accumulées au fil de vos récentes explorations.

State of Decay 2 : un vrai potentiel mais une technique inquiétante

Ceci étant, la mort d'un survivant dans State of Decay 2 n'est clairement pas synonyme de Game Over, puisque vous pouvez changer de personnage jouable, parmi les occupants de votre avant-poste principal, déjà solidement établi dans notre partie. Cependant, la perte d'un membre de votre groupe n'est pas sans conséquence puisque chacun peut, à force de pratique et en fonction de son caractère, débloquer des compétences spéciales. L'un sera davantage enclin à la discrétion, tandis qu'un autre sera redoutable au corps à corps. À l'image de nombreux titres, l'expérience s'accumule dans un domaine en le pratiquant, et débouchera par la suite au déverrouillage de spécialisations plus précises. Par exemple, s'entraîner à augmenter l'endurance pourra à terme débloquer une sous-catégorie de compétence, vous permettant de choisir entre meilleures capacités d'esquive ou consommation amoindrie d'endurance en cas d'attaque au corps à corps. Les spécialisations sont nombreuses et il sera utile de développer convenablement plusieurs personnages afin d'optimiser au maximum son groupe de survivants.

Nos ressources, déjà bien garnies dans notre partie, étaient donc centralisées dans notre avant-poste qui renfermait toute une somme d'ateliers différents. Certains étaient dédiés à la production de nourritures, d'autres aux soins tandis qu'une autre pièce pouvait faire office de salle de sport pour votre groupe. L'ensemble pouvait être largement amélioré, moyennant ressources, par le biais d'un arbre de talent assez complet autorisant le paramétrage de nombreux éléments de gestion de la base et du moral de vos troupes, qu'il faudra garder assez élevé.

Un concept qui fonctionne toujours aussi bien

State of Decay 2 : un vrai potentiel mais une technique inquiétante

Nos différentes pérégrinations en jeu nous ont permis de prendre contact avec un open-world aux proportions relativement modestes, qui vous fera croiser des zombies plus variés qu'auparavant, mais tout aussi dangereux. Différents survivants se cachent un peu partout sur la carte, certains hostiles, d'autres non. Différentes quêtes peuvent également y être associées, chacune avec différentes approches, tandis que les personnages de notre groupe peuvent remplir des missions propres à leur histoire, permettant de leur faire gagner du prestige et leur donner un statut de héros, qui débloque des bonus significatifs pour la colonie.

State of Decay 2 : un vrai potentiel mais une technique inquiétante

Il nous a semblé exister de nombreuses choses à faire dans State of Decay 2, même si pour le moment, la répétitivité du jeu, sa finalité ou la manière d'y progresser nous a paru un peu obscure. Cependant, nous sommes rapidement parvenus à apprécier l'atmosphère caractéristique du titre, qui jouit toujours d'une forte identité et d'un concept qui étrangement, compte tenu de l'essoufflement des zombies dans la culture en général, sait toujours faire mouche. On prend rapidement plaisir à savoir quelle tâche accomplir pour augmenter le prestige d'un personnage ou pour approvisionner l'avant-poste en ressources puis partir en quête de nouveaux rescapés. Le jeu n'est d'ailleurs pas forcément généreux en informations, ce qui pousse naturellement le joueur à partir à l'aventure et décortiquer lui-même les mécaniques permettant d'optimiser un maximum sa progression.

Nous avons par exemple trouvé un message codé de la tante disparue d'une survivante, sans plus d'indication de l'endroit où trouver une personne pour le déchiffrer. Nous espérons que les situations de ce type soient variées et la progression intéressante, mais quoi qu'il en soit, nous avons pris plaisir à effleurer les différentes activités de State of Decay 2 pour le moment, exception faite des pépins techniques sur lesquels nous reviendrons.

Un multi instable, une technique globale pas au point

Nous avons également pu nous connecter à 4 joueurs en coop pendant une petite heure. Comme confirmé par Undead Labs, le mode coop vous permet de rejoindre la partie d'un ami (et son état d'avancement dans le jeu) afin de lui donner un coup de main pour résoudre ses quêtes ou récolter des ressources. Si vous quittez la partie, vous rejoindrez votre propre base avec quelques récompenses supplémentaires pour avoir filé un coup de pouce à votre ami dans le besoin. En premier lieu, le passage du mode multi au mode solo nous a paru simple et fluide. L'hôte a simplement besoin d'envoyer des invitations à ses amis connectés, qui vont à leur tour rejoindre sa session en ayant le choix d'incarner le survivant de leur préférence, équipé des armes de leur partie personnelle.

State of Decay 2 : un vrai potentiel mais une technique inquiétante

À partir de ce moment, les différents objets à fouiller sont divisés en codes de couleur. Le joueur de la couleur correspondante sera le seul à pouvoir interagir avec le contenant à piller, ce qui contraindra les équipiers à communiquer un minimum pour optimiser la récupération de tous les éléments d'une pièce. En revanche, côté quêtes, seul l'hôte peut les résoudre et voir les dialogues qui les composent. Cela donne un bilan assez mitigé sur l'expérience multijoueur, qui certes conserve un potentiel bien fun, mais qui finalement pourrait assez vite trouver ses limites à moins de trouver un ami ou plusieurs pour faire l'intégralité de la campagne ensemble. Reste encore à savoir si des mécaniques et interactions plus nombreuses viendront étoffer les fonctionnalités dédiées à la coopération. Notez enfin que le jeu n'est pas différent que vous y jouiez en solo ou à plusieurs. Cependant, effectivement, une personne faisant nettement moins de bruit que 4, les affrontements et les dangers seront plus nombreux en cas de déplacements groupés.

State of Decay 2 : un vrai potentiel mais une technique inquiétante

Mais en définitive, notre plus grande inquiétude à l'heure actuelle réside dans les capacités de Undead Labs à livrer un titre stable techniquement. Les vétérans de la saga se souviendront qu'en dépit de son identité et de son concept charmants, State of Decay était sorti dans un état assez peu soigné. À une vingtaine de jours de la sortie du deuxième épisode, le constat n'est pas beaucoup plus glorieux. Certes, l'évolution graphique est notable et l'ensemble est plutôt correct visuellement. Pour le reste, d'un point de vue purement technique, ce n'est pas la même histoire. Nous avons noté de nombreuses chutes de framerate au cours de notre session de jeu solo (sur PC comme sur One), ainsi que certains bugs de collision assez handicapants ou des interactions avec le décor un peu laborieuses. Mais c'est essentiellement en coopération que les pépins techniques ont été les plus apparents. Nous avons été confrontés à tout ce que redoutent les joueurs dans ce type d'expérience. L'infrastructure multi était particulièrement instable et nous avons eu droit à des bugs sonores gênants, des instants où les personnages, joueurs ou non, passent à travers la carte ou encore des caméras épileptiques en véhicule. En définitive, plusieurs déconnexions et reconnexions ont été nécessaires dans un temps de jeu très réduit.

S’il nous a été assuré que la version présentée n'était pas définitive et que les développeurs travailleraient à l'amélioration des performances, nos craintes sont assez grandes de ce côté. Et c'est assez regrettable dans la mesure où, comme à l'époque du premier épisode, les intentions sont bonnes et le concept solide. Mais en l'état, nous craignons que le public ait grand-peine à pardonner des approximations techniques en solo et un multi coop assez impraticable en raison des multiples instabilités.

Trailer de State of Decay 2

Chargement de la vidéo State of Decay 2 trailer
Nos impressions
State of Decay 2 conserve manifestement tout le charme de son prédécesseur, en poussant ses mécaniques de base vers plus de profondeur. Sur son concept et sa richesse, qui ne prennent étonnamment pas trop d'âge en dépit de leur contexte d'apocalypse zombie nettement moins populaire qu'auparavant, les joueurs peuvent être rassurés. Cependant, l'instabilité inquiétante du multi dans lequel les interactions semblaient limitées ainsi que les multiples pépins techniques auxquels nous avons été confrontés laissent à penser que la sortie du titre se fera sous le signe du manque de finition. Croisons les doigts pour que ces écueils soient rectifiés d'ici le 20 mai prochain, car State of Decay 2 a clairement toujours le potentiel de séduire les amateurs de survival.
Profil de T_Thevenin
L'avis de T_Thevenin
MP
Journaliste jeuxvideo.com
01 mai 2018 à 09:08:41
Mis à jour le 04/06/2018
PC Xbox One Action TPS Undead Labs Post-apocalyptique Zombies
Commander State of Decay 2
ONE
14.99 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
KosiganV7
KosiganV7
MP
le 15 mai à 18:54

J'ai bien aimé le premier mais bon... Les membres de notre groupe sont tous des attardés suicidaires qui feraient passer les gars de Walking Dead pour des génies de la survie.

Lire la suite...
ThomasMZ8742
ThomasMZ8742
MP
le 03 mai à 19:08

Days Gone vous salut bien!

Lire la suite...
Blackrabbit89
Blackrabbit89
MP
le 02 mai à 00:08

Aller Microsoft bouger vous sinon on risque d'avoir Sony/Ninendo d'un coté et bientôt Google qui risque de monopoliser aussi le jv après avoir envahi le net :snif2:

Lire la suite...
kenose1291
kenose1291
MP
le 01 mai à 22:27

donc pas de multi local?

Lire la suite...
Rick-GRlMES
Rick-GRlMES
MP
le 01 mai à 21:49

Aïe aïe aïe autant je blâme pas la médiocrité annoncé autant les arguments c’est pas ouf ... On dirait la première rédaction d’un collégien. Et il n’y a pas que 87 d’ailleurs
Quelle misère est devenu JVC, la bouche pleine de Sony, Fortnite, Pubg et Call of.
Je regrette tellement l’époque de Franck et compagnie :nonnon::honte:

Lire la suite...
Yadrei
Yadrei
MP
le 01 mai à 17:48

J’ai vraiment kiffer le premier et avec un pote on attend le deux avec impatience ! :D

Lire la suite...
[Matraque]
[Matraque]
MP
le 01 mai à 14:46

Le côté technique est ce qui m'a rebuté le plus sur le premier (sur PC).
Ce n'était pas un problème de framerate mais de jeu vraiment dégueulasse, avec beaucoup de scintillement etc.
Ici ils ont l'air d'avoir lisser le jeu, mais si c'est au dépend des performances, pas sur que ce soit mieux.

Si il faut simplement une grosse config pour ne pas avoir ces drops, ça devrait aller mais si ces drops ce produisent également peux importe la config (et je pense que c'est le cas, il y a peux de chance qu'ils aient fait essayer le jeu sur autre chose qu'une ou deux 1080 ou 1080 ti avec du gros i7) la le jeu sera clairement à évité.

En tout cas, même si j'ai adoré le premier malgré ses défauts incommensurables, cette fois ci je vais attendre de voir ce qu'il vaut. Car pour l'instant, ça pue...

Lire la suite...
Dr_dimer
Dr_dimer
MP
le 01 mai à 14:15

C'est triste de voir ça...

Je pense à tous les pauvres possesseurs de X1.
Non seulement Microsoft sort de très rares exclus, si on peut appeler ça des exclus vu que ça sort sur PC...
Mais en plus ils parviennent à les foirer...
Suffit de regarder Sea of thieves pour se rendre compte qu'on a droit là à une sorte de Evolve: fun sur le moment, mais ça ne tiendra jamais sur le long terme.
Maintenant ce jeu qui semble optimisé avec les pieds.

Crackdown 3 qui semble crouteux.

En face, on a Sony et ses exclus grandissimes: Horizon, God of War, TLOU, uncharted, infamous, bloodborne, Persona V...

Quel échec cuisant...

Lire la suite...
MasterBlue
MasterBlue
MP
le 01 mai à 14:08

Futur bouse que Microsoft avait vendu comme une bombe, comme c'est étonnant :(
Décidément cette gen n'est pas faite pour Microsoft

Lire la suite...
Dreik
Dreik
MP
le 01 mai à 14:01

Un état aussi lamentable à 3 semaines de la sortie, ça sent le report. :sarcastic:

Lire la suite...
Top commentaires
Boing02
Boing02
MP
le 01 mai à 09:22

Donc ils nous refont les mêmes erreurs que le premier :nonnon:

Lire la suite...
Demimol
Demimol
MP
le 01 mai à 10:03

State Of Decay 1.5 :)

Lire la suite...
Boutique
  • State of Decay 2 ONE
    15.68 €
DERNIERS TESTS
  • Test : Ashen : plus qu'un clone de Dark Souls ?
    PC - ONE
  • Test : GRIS : Un superbe univers à la narration minimaliste
    PC - SWITCH
  • Test : Monster Boy et le Royaume Maudit : Le Metroidvania mignon qui montre la voie à suivre
    PS4 - ONE - SWITCH
Tous les tests
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Jump Force
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Anthem
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil 2 (2019)
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live