Menu
A Total War Saga : Thrones of Britannia
PC
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers aperçus jeux vidéo / Aperçus jeux sur PC / A Total War Saga : Thrones of Britannia sur PC /

Aperçu A Total War Saga : Thrones of Britannia sur PC du 01/02/2018

Aperçu : A Total War Saga : Thrones of Britannia - Un spin-off (trop) fidèle à la franchise
PC
Partager sur :

La licence Total War sort de nouveau les griffes en 2018 bien décidée à conquérir le cœur des stratèges et à s’attirer les faveurs d’une nouvelle communauté de joueurs. Warhammer, Arena… cette franchise fructueuse multiplie les épisodes alternatifs. Et Creative Assembly lance une nouvelle série Spin-off répondant au nom de A Total War Saga dont le premier volet Thrones of Britannia se focalise sur l’unification des royaumes britanniques au IXème siècle.

Conditions de l'aperçu
Lors d’un Press Tour organisé par Sega et Creative Assembly dans les locaux du studio anglais basé à Horsham, A Total War Saga : Thrones of Britannia s’est laissé arpenter 3 heures durant en mode campagne à la tête de la faction Mide, un peuple irlandais.

Le Royaume-Désuni

A Total War Saga : Thrones of Britannia - Un spin-off (trop) fidèle à la franchise

Fin du IXème siècle. Les royaumes anglais subissent les attaques répétées des hordes Vikings débarquées en 865 ap. J-C. Durant une décennie, les armées autochtones résistent aux envahisseurs, mais cèdent la cité de York en 866 de notre ère. Pourtant, face à l'adversité, un royaume résiste et défait les Scandinaves à plusieurs reprises. Une décennie plus tard, Alfred (roi de la province de Wessex), oblige le leader Viking Guthrum à battre en retraite et accepter un traité de paix le couronnant roi de la province de York. La saga Thrones of Britannia peut débuter.

A Total War Saga : Thrones of Britannia - Un spin-off (trop) fidèle à la franchise

Les événements décrits ci-dessus devraient raviver chez vous de récents souvenirs. Le contexte historique choisi par Creative Assembly fait suite à la série Vikings diffusée sur la chaîne History. Simple coïncidence, ce lien officieux introduit une période charnière de l’Histoire du Royaume-Uni. À des lieues des mythes et légendes du roi Arthur, Thrones of Britannia raconte à sa manière l’unification des provinces britanniques sous une bannière commune. Irlandais, écossais, anglais, vikings (pour un total de 10 factions jouables)… Quel peuple dominera en définitif ces territoires insulaires ?

A Total War Saga : Thrones of Britannia - Un spin-off (trop) fidèle à la franchise

Et les conditions de victoire diffèrent d’une faction à l’autre. Simples événements narratifs, conquêtes de territoires précis, croissance exponentielle de votre réputation ou bien le trépas de vos principaux rivaux… succès et échecs se dessinent par vos actes et vos choix lors d’une campagne extrêmement longue et exigeante. À titre d’exemple, la faction Mide dirigée par Flann a pour objectif d'unifier l’Irlande et d'asseoir son emprise sur les provinces qui la composent.

L’art de la guerre

A Total War Saga : Thrones of Britannia - Un spin-off (trop) fidèle à la franchise

La formule Total War évolue avec son temps, mais prend son temps. Chaque nouvel épisode modifie la recette à sa convenance, ajoute de nouveaux éléments de gameplay et en ressuscite d’autres issus des précédentes itérations. Mais la saveur reste dans les grandes lignes la même. Les fidèles se retrouvent donc en terrain connu. Une carte réduite à l’échelle des îles britanniques et une période historique courte constituent les principaux éléments différenciant de ce spin-off qui s’inspire allègrement de ses aînés pour bâtir une expérience au goût de déjà vu.

A Total War Saga : Thrones of Britannia - Un spin-off (trop) fidèle à la franchise

La guerre est au cœur d’une expérience forgée dans le sang. Sur ce point, A Total War Saga : Thrones of Britannia innove très peu. Les batailles supposément réduites de par le contexte historique impliquent encore des centaines d’unités à l’écran. L’aspect « escarmouche » que nous étions en droit d’attendre est ignoré au profit de batailles rangées et de sièges toujours aussi plaisants à diriger. Les différences majeures se comptent sur les doigts d’une main, mais épicent les affrontements et la gestion de vos armées.

A Total War Saga : Thrones of Britannia - Un spin-off (trop) fidèle à la franchise

Le recrutement des unités s’effectue dans les provinces contrôlées sans avoir besoin de rallier une cité. Et la patience est une vertu. Fraîchement enrôlées, vos troupes ne comptent qu’un nombre limité de soldats augmentant au fil des saisons (printemps, été, automne, hiver) pour compléter les rangs. Et ces guerres incessantes sont nécessaires au bonheur de votre peuple. La ferveur de guerre traduit l’amour de vos administrés pour les victoires et la grandeur de votre nation naissante. Mais ces conflits ne peuvent durer indéfiniment sous peine de subir les râles d’une population écœurée qui n’hésite pas à se faire entendre. L’ordre public doit être maintenu et les actes de rébellion désamorcés.

La voie de la diplomatie

A Total War Saga : Thrones of Britannia - Un spin-off (trop) fidèle à la franchise

Gouverner ne peut se faire uniquement par l’épée. Administrer votre province et les territoires placés sous votre coupe exige une attention toute particulière. Expansion de vos villes, édification de bâtiments, gestion des ressources pour nourrir vos troupes… ce Wargame ne surprend que trop rarement. Cependant, la présence d’un arbre généalogique change la donne et offre des alternatives diplomatiques aux simples conflits armés. Nul besoin de déclarer la guerre à votre voisin quand un mariage vous assure le contrôle de la province. Et les opportunités sont nombreuses.

A Total War Saga : Thrones of Britannia - Un spin-off (trop) fidèle à la franchise

Manipuler un noble sur le point de vous trahir. Récompenser un baron par un poste de gouverneur de province. Assassiner un proche pour éviter tout litige de succession. Un souverain tire les ficelles dans l’ombre et cette voie diplomatique réserve bien des surprises. Pacte de non-agression, traité de paix, échanges commerciaux… votre ascension exige une plume affûtée et un goût prononcé pour la négociation. Des événements ponctuels brisent également la monotonie de votre règne. Défendre un allié, soutenir une invasion, maintenir une fête populaire… ces prise de décision ont à moyen terme des conséquences multiples sur votre royaume et vos proches.

A Total War Saga : Thrones of Britannia - Un spin-off (trop) fidèle à la franchise

Ces personnages de premier plan évoluent au fil des saisons et gagnent en compétences selon les choix opérés durant la campagne. Les traits de personnalité définissent le comportement général du sujet (traîtrise, agressivité…). Les « Followers » accordent divers avantages (ordre public, gestion des ressources, loyauté…). Et les statistiques évoluent de manière organique selon les actes perpétrés. Savoir s’entourer fera toute la différence entre un règne long et prospère, et une mort précipitée.

Les affres du temps

A Total War Saga : Thrones of Britannia - Un spin-off (trop) fidèle à la franchise

Que serait un Total War sans ses batailles à grande échelle impliquant des centaines, des milliers de soldat ? La beauté de la série réside dans cette effervescence guerrière privilégiant le nombre. Les cartes de Thrones of Britannia nous transportent sur les verdoyantes îles britanniques à la découverte des événements qui ont décidé de l’avenir du futur Royaume-Uni. Cependant, la gifle graphique n’est toujours pas au rendez-vous. Le moteur de Total War : Attila accuse le poids des années. Visuellement, la série a trop peu évolué depuis 2016. Les animations rigides et limitées, les environnements statiques et sans vie… tirent la licence vers le bas à l’heure des mondes ouverts réalistes. Et pourtant, les affrontements profitent plus que jamais de cette intensité née d’un nombre toujours plus ahurissant de troupes envoyées à une mort certaine.

Principale ombre au tableau et qui espérons-le sera effacée d’ici la sortie du jeu, l'interface austère et confuse empêche les joueurs de profiter pleinement de ce jeu de stratégie aux possibilités considérables. Il est courant de se perdre au sein de menus qui se ressemblent tous. La seule carte de campagne est une purge avec ses frontières illisibles et son manque de clarté générale, la faute à un zoom bridé et un florilège soutenu d’informations.

Nos impressions
A Total War Saga : Thrones of Britannia est le digne successeur de Total War : Attila. Forces et faiblesses de la licence se sont donné rendez-vous sur les terres du futur Royaume-Uni pour narrer les événements qui ont mené à l’unification des îles britanniques. Ce spin-off puise dans les éléments historiques de la série pour tracer sa propre destinée sans jamais innover. Il serait facile de reprocher au studio cette absence de prise de risque, mais ce Wargame est pensé pour convenir aux fans et non pour inciter de nouveaux joueurs à franchir le pas. Alea jacta est.
Profil de Silent_Jay
L'avis de Silent_Jay
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
01 février 2018 à 16:00:02
Mis à jour le 01/03/2018
PC Stratégie Sega Creative Assembly
Commander A Total War Saga : Thrones of Britannia
PC
39.99 €
PC
39.99 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
keldouille
keldouille
MP
le 04 mai à 13:40

Y a énormément de gamins pourris gâtés dans ce lot de commentateurs ... Quand je repense aux jeux qu'on avait il y a 15-20 ans en arrière, je suis juste émerveillé par ce Thrône of Britania ...

Lire la suite...
JPPMJC67
JPPMJC67
MP
le 03 mai à 02:38

Pour ceux qui râlent sur la reprise du moteur graphique de total war attila, allez un peu sur youtube et écouter les critiques d'anglophone, ça vous rendra un peu moins aigri et plus intelligent.

Un youtubeur à justement comparer les fps des 2 jeux avec le benchmark et Thrones of britannia est beaucoup beaucou plus optimisé...

Sinon je suis d'accord on dirait plus une extension d'Attila, mais c'est aussi pour ça qu'on le paye pas 50 euros mais que 25 hein. D'ailleurs il y a des nouveaux features intéressant, le recrutement notamment, ou là tu ne peux plus pondre une armée full stack en 2 tours, ainsi que des unités d'élites limitées! Un très bon point.

Lire la suite...
blecky1941
blecky1941
MP
le 12 avr. à 21:17

Tellement de bêtises dans les commentaires, c'est à vomir.
Un jeu qui redonne un souffle nouveau à la série car cest un total war Saga et non un total war historique ou fantastique. Ce n'est pas un dlc mais un peu un stand alone à la Napoléon pour Empire. Sauf que là le gameplay change complètement d'Attila. Bref ce jeu s'annonce exemplaire. Merci CA et encore Bravo !

Lire la suite...
Malcolm666
Malcolm666
MP
le 08 févr. à 12:05

Oui ça devient lassant Total War là.... Médiéval II reste à ce jour le meilleur. Il était pratique, facile d'utilisation, claire et précis. Yen avait n'y trop n'y pas assai.... J'ai acheter Attilla j'ai du y jouer 10 h et j'ai jamais plus retoucher. ON VEUX UNE SUITE À MÉDIÉVAL, si ya que ça que vous savez faire. Ou reprenez simplement ça base et changer d'époque comme les colonies ou Rome ou même Alexandre Legrand.... J'en sait rien mais faite un truc simple et claire comme l'était Médiéval II

Lire la suite...
Pilbo
Pilbo
MP
le 02 févr. à 09:37

Hips !

Lire la suite...
Metem521
Metem521
MP
le 01 févr. à 20:10

Fan hardcore des total war, là je suis dégouté.

Ils m'ont perdu à force de lancer de la merde recyclée et sans intérêt. Pas de retour sur les périodes cultes du jeu, pas de nouveau moteur (celui d'Attila est vraiment moche), zéro innovation. Je retourne jouer aux anciens.

Lire la suite...
Kivan67
Kivan67
MP
le 01 févr. à 19:11

possédant attila je vois pas trop l’intérêt personnellement, j'attends plutôt un empire total war 2 ou un medieval 3. :p)

Lire la suite...
Lalilule
Lalilule
MP
le 01 févr. à 18:47

"Simple coïncidence pour la série Vikings" alors que CA est dans sa phase "racolage de masse" :rire:

"Dix factions au total", pourquoi parler de "total" alors que vous savez pertinemment bien que le double va débarquer en DLCs ? :sarcastic:

Lire la suite...
Johnnyshaun
Johnnyshaun
MP
le 01 févr. à 18:09

Autant l'idée de faire des focus sur des périodes historiques et des zones géographiques réduite peut être un excellent concept.

Mais Creative Assembly, YEN A MARRE DU MOTEUR D ATTILA !!!!!!!!!

Sa fait combien de jeu que vous nous ressortez les models de type ethnique gaulois avec le combo braies raillée / moustache ? Rome 2, Attila, Age of Charlemagne.. stop.

Toujours recycler les mêmes méthodes vendues a prix d'or, avec la politique honteuse des DLC et des standalone qui sont des DLC en réalité vendu en standalone sans innovation technique/graphique/conceptuelles. Ca en devient barbant, mais il faudrait rappeler que cette politique est le fait de SEGA qui a détruit l'industrie des RTS et des wargame (Coh2 est tu là ?)

Lire la suite...
Yoda2143
Yoda2143
MP
le 01 févr. à 18:02

Silent Jay qui nous a fait unGL nul à chier sur les TK ? Nous donne un aperçu sur un TW ? Eh beh ...

Lire la suite...
Commentaire édité 01 févr., 18:03 par Yoda2143
Top commentaires
MetalSeverus
MetalSeverus
MP
le 01 févr. à 16:39

Merci de l'aperçu. Ca sent effectivement pas très bon. Enfin disons très convenu. Quant à la diplomatie dans les TW...Ouais, l'idée est bonne, mais déjà il n'y a pas tant de possibilités, et surtout c'est toujours très obscur. Quand t'es potes depuis 70 tours avec ton voisin mais qu'il refuse l'accord commercial, tu te poses des questions.

Alors oui, il serai temps de changer de moteur, pour les animations, les graphismes, peut-être pouvoir mettre des choses sur le terrain, évoluant au cours de la bataille. Mais revoir l'IA me parait plus pressant. Après l'IA c'est ce qu'il y a de plus dur à faire. Mais lui donner des buffs craqués depuis 15 ans parce qu'ils sont pas capable d'en coder une autre que stupide, c'est pas une solution

Lire la suite...
Evilgod
Evilgod
MP
le 01 févr. à 16:39

pour l'instant ça ressemble plus a un DLC d'attila qu'a un nouveau jeu...

Lire la suite...
Boutique
  • A Total War Saga : Thrones of Britannia PC
    39.99 €
    39.99 €
DERNIERS TESTS
  • Test : Blazblue Cross Tag Battle, accessible et technique à la fois sur PS4
    PS4
  • Test : Prey : Mooncrash – Une extension originale construite sur une base solide
    PC - PS4 - ONE
  • Test : MotoGP 18 : Une édition qui manque de contenu
    PC - PS4 - ONE
Tous les tests
Jeuxvideo.com
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • Battlefield V
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Red Dead Redemption II
    PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce
  • Assassin's Creed Odyssey
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live