Steep
TOUS SUPPORTS
// VERSIONS DISPONIBLES : PC PS4 ONE Switch
Créer un contenu
Aperçu : Steep, une belle promesse
PC PS4 ONE
  • Partager sur :

Lors du dernier E3, Ubisoft a surpris son monde en présentant en fin de conférence le petit Steep, un jeu d'un genre qu'on pensait disparu, ou presque. En effet, et pouvait-il en être autrement, le premier titre développé intégralement par Ubisoft Annecy n'était autre qu'un jeu de glisse, mêlant ski, snowboard, et même parapente et wingsuit. Un choix surprenant pour clôturer l'événement, mais qui faisait sens dans un contexte bien particulier. À quelques semaines de sa sortie, nous avons pu glisser une dernière fois le long des nombreuses pentes qu'il a a proposé aux joueurs.

Steep, une belle promesse

Voilà maintenant quelques années que feu EA Sports Bigs n'a pas fait parlé de lui. Avec la série SSX au repos, voilà maintenant un bon moment que les amateurs de poudreuse n'ont pas eu de jeux de glisse d'envergure à se mettre sous la dent. Il faut dire que le dernier SSX en date n'avait pas bien marché, commercialement parlant, et c'est probablement cet échec qui a plongé tout un genre dans l'ombre. Alors en toute logique, lorsque Ubisoft, premier éditeur français et troisième au monde, dévoile en fin de conférence d'E3 Steep, on s'interroge. D'autant que le jeu est développé par un petit studio qui jusqu'à présent était surtout connu pour son travail de soutien sur différents AAA d'Ubi, et les modes multijoueur de la série Assassin's Creed. Mais l'histoire est belle : Ubisoft, qui est alors engagé dans un bras de fer avec Vincent Bolloré et le groupe Vivendi, mise sur la dimension créative de ses équipes. Le studio d'Annecy caressait depuis plusieurs années l'espoir de développer un jeu de ce genre. L'équipe est composée de skieurs et de riders en tout genre. Il pouvait difficilement en être autrement au, vu de la situation géographique ! Et c'est grâce à différents outils, développés pour Ghost Recon Wildlands, que l'équipe trouve enfin les moyens de ses ambitions, et voit son projet validé par sa hiérarchie. Un jeu qui détonne dans le portfolio du studio... Mais dans lequel on retrouve, mine de rien, plusieurs caractéristiques très « ubisoftiennes ».

Un monde ouvert ennivrant

Steep, une belle promesse
Les stars du jeu, ce sont les montagnes.

Ubisoft a la passion du monde ouvert, c'est un fait. Avec Assassin's Creed, puis Far Cry, Watch Dogs, The Crew, The Division... l'éditeur-développeur aime plonger le joueur dans un monde dans lequel il peut s'exprimer, et jouer à sa manière. Mais selon une suite de codes que l'on retrouve, d'un jeu à l'autre. Mais peut-être moins dans Steep. Le bébé d'Ubisoft Annecy est composé de plusieurs vastes montagnes, qui sont dans le monde réel parfois éloignés de plusieurs centaines de kilomètre, mais sont ici collées les unes aux autres pour former un vaste terrain de jeu. Mont Blanc, Tyrol, Matterhorn... Les développeurs aiment la montagne et cela se ressent après quelques minutes de glisse.Chacune des montagnes propose une apparence différente, et impose une approche différente. Pentes douces, falaises abruptes, roches apparentes, forêts, glaciers... Il y en a pour tous les goûts, mais surtout, ce que l'on remarque, c'est que les développeurs ont fait de ces différents géants de véritables personnages. De temps à autres, les montagnes parlent aux joueurs, et dévoilent leurs personnalités. Steep se fait alors volontiers mystique, notamment grâce à une bande-originale qui évite la plupart du temps les compos rock attendues pour quelque chose de beaucoup plus naturel, de plus pur. Si une play-list de morceaux bien connu du grand public peut être entendu lors d'épreuves type défi, l'équipe a eu la bonne idée d'utiliser les concepts de la musique dynamique pour la plupart des phases de jeu libre. Au gré de la descente du joueur et de ses cabrioles, des couches successives d'instruments s'ajoutent à la partition, transformant l'exercice en promenade apaisante et relaxante. On aurait presque l'impression de jouer à Journey, par moments ! Une inspiration dont les développeurs ne se cachent pas vraiment, en fait.

Steep, une belle promesse
L'exploration, notamment en parapente, permet de trouver de nouveaux points d'intérêt assez facilement.

À la manière d'un Stoked en son temps, Steep est une invitation à la promenade et à la découverte. Les développeurs ont pour cela créer un vaste terrain de jeu qu'il sera impossible de traverser simplement à ski. Et s'il existe de nombreux points d'intérêt, d'épreuves et de défis en tout genre, il faudra d'apprendre prendre le temps d'explorer les versants de chaque montagne pour les découvrir et surtout progresser sur celles-ci, notamment en débloquant des zones de largage, qui permettront ensuite au joueur de voyager plus rapidement... Mais aussi de débloquer de nouveaux points d'intérêt, comme les tours d'observation d'Assassin's Creed que l'on retrouve dans la plupart des dernières productions Ubisoft.

Une véritable profondeur de jeu

Steep, une belle promesse
Le système de tricks est très complet, et plutôt exigeant.

Si vous étiez fans de la série SSX et espériez, avec Steep, pouvoir dévaler les pistes et enchaîner les 1080° nosegrab, vous allez vite déchanter. Sans être une simulation pure et dure, le jeu d'Ubisoft Annecy vise un certain réalisme. La contrepartie, c'est que le système de tricks est particulièrement riche et utilise de nombreux boutons du contrôleurs. Sur PlayStation 4, pousser le joystick gauche permet de prendre de la vitesse, tandis que maintenir puis relâcher R2 permet de sauter. Cette même touche permet, une fois en l'air, d'effectuer un grab main droite, tandis que L2 active le grab main gauche. R3 va permettre d'effectuer tous les types de rotation possible mais aussi de gérer la vitesse de rotation. Le jeu peut se montrer pointilleux sur les timings, notamment sur les sauts et les rotations. Peut-être trop, parfois, au point d'en être frustrant. Toutefois, avec un peu d'exercice, cela devrait vite changer.

Steep, une belle promesse
Le wingsuit offre de belles sensations de vitesse.

Ces commandes sont bien sûrs applicables au ski et au snowboard uniquement. Côté parapente et wingsuit, les commandes sont plus simples, plus intuitives, mais le jeu n'en oublie pas pour autant quelques règles élémentaires de physique. En parapente, il faudra prendre en compte des notions parfois complexes et savoir comment trouver des courants ascendants. Même chose côté wingsuit, où chaque virage pris trop larges pour faire perdre quelques mètres précieux. Mais les sensations sont présentes et si par nature le parapente est plus pratique qu'amusant (il permet d'atteindre certains points de la carte sans passer par la voie terrestre), le wingsuit a du potentiel et les quelques défis que nous avons découvert donnent lieu à de bonnes montées d'adrénaline.

Côté ski et snowboard, ces épreuves sont finalement assez classiques et il sera souvent question d'arriver le plus vite possible à un point précis de la carte, ou d'accomplir le plus de tricks possible, avec un maximum de skill. La difficulté venant de fait du parcours en question, puisque si la physique du jeu se montre parfois généreuse, certaines réceptions auront tendance à user votre avatar, qu'il faudra ménager. Une petite jauge rouge et un effet de flou viennent régulièrement rappeler que l'on n'est pas dans SSX et que choisir intelligemment ses lignes a une importance cruciale dans la réussite de tel ou tel défi. Cette exigence a quelque chose de plaisant et tranche radicalement à ce que l'on a pu voir ces dernières années, dans les productions grand public du même genre.

Les défis sont nombreux et puisque le jeu est hyper-connecté, vous aurez régulièrement la possibilité d'inviter vos amis à suivre vos lignes, à battre vos temps, ou simplement à participer avec vous à la même épreuve. En cela, le jeu fait preuve de souplesse, même si l'interface globale et la carte du monde demandent un petit temps d'adaptation.

Un manque d'objectifs ?

Steep, une belle promesse
La wingsuit est amusante mais après plusieurs heures de jeu, le jeu saura-t-il nous donner une raison de l'enfiler à nouveau ?

Reste que dans l'état actuel des choses, Steep a choisi de miser sur la liberté, l'exploration, la découverte et le partage. Peut-être au détriment d'une véritable direction, d'un but à donner aux joueurs, d'un élément qui les conduira à jouer toujours plus. Le but ultime, c'est d'avoir la meilleure réputation possible, ce qui est représenté à l'écran et dans les différents menus du jeu par une petite jauge et une série de chiffre. S'il existe une réputation globale, le joueur est laissé libre de la remplir comme bon lui semble grâce à plusieurs sous-réputations, qui correspondent aux différentes façons de jouer à Steep. Que ce soit en explorant le monde, en effectuant des tricks, en battant des records de vitesse... cela correspond à différents profils et libre au joueur de s'exprimer comme bon lui semble. Pas sûr que cela, ou les différents leaderboards, parviennent à accrocher à leurs manettes une bonne partie des joueurs. Les amoureux de la montagne, eux, y trouveront peut-être leur compte, a fortiori parce que le jeu a été développé par d'autres riders et cela se sent, jusque dans la boutique de customisation. Le jeu permet une certaine customisation de l'avatar (bonnets, manteau, pantalon, skis, snowboard, voile, wingsuit, etc) et l'on retrouve bon nombre de marques connues des amoureux de bonne puf : Salomon, Rossignol, et d'autres grands noms sont bien entendus de la partie, mais l'on trouve également des marques plus confidentielles, comme Skipass et ses autocollants « In Tartiflette We Trust », que les Isérois et Savoyards connaissent bien.

Techniquement perfectible

Autre point qu'il serait difficile de mentionner, l'aspect technique. Ubisoft Annecy n'est pas Ubisoft Montreal et clairement, Steep n'a pas bénéficié d'une équipe de développement aussi vaste que le dernier Assassin's Creed. Et cela se ressent en jeu. Si le monde ouvert offre quelques panoramas assez impressionnants, c'est plus grâce à sa patte artistique qu'à sa réalisation technique. Sur PlayStation 4, les textures sont parfois plutôt pauvres et l'on a constaté un clipping très prononcé, ce qui parfois peut se montrer extrêmement dangereux. Imaginez vous dévaler la pente à plus de 120 km/h et voir apparaître, à 5 m devant vous, une rangée d'arbres... Plusieurs bugs étaient également à dénoter, et l'on regrette que grinder certains éléments du décor ne soit pas permis, probablement à cause du moteur physique du jeu, qui autrement fonctionne plutôt bien.

Steep dévale les pistes

Chargement du lecteur vidéo...
Nos impressions
Steep a été réalisé par des gens qui aiment, connaissent et respectent la montagne. Et cela se sent. À la limite du mysticisme et du paganisme par instants, le jeu d'Ubisoft Annecy mise sur la liberté et l'exploration comme l'avait fait Stoked avant lui, en 2009. Mais comme pour le titre de Bongfish, on a du mal à savoir s'il saura accrocher les joueurs sur le moyen terme. Malgré la présence de nombreuses épreuves, des fonctions sociales poussées, de bonnes sensations et un aspect technique indéniable, Steep n'a pas vraiment de ligne directrice et manque peut-être d'objectifs plus aguicheurs qu'une simple jauge de réputation à faire grimper. De fait, le jeu risque de diviser car l'on ne doute pas que certains joueurs adhéreront à cette philosophie. Réponse définitive le 2 décembre prochain.
Profil de Epyon
L'avis de Epyon
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
11 novembre 2016 à 11:00:02
Mis à jour le 11/11/2016
PC PlayStation 4 Xbox One Sport Ubisoft Snow
Commander Steep
PC
49.99 €
PS4
39.99 €
ONE
39.99 €

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Aladin68
Aladin68
MP
19 jan., 17:57

Y a t'il une différence entre les skis/snwoboard/ect qu'on débloque ?

Lire la suite...
ilian2004
ilian2004
MP
17 déc. 2016, 18:07

haaaaaaa

Lire la suite...
suprakan
suprakan
MP
04 déc. 2016, 00:18

houla.... pas retouché un jeu de glisse depuis 2003-2004 :)

http://www.jeuxvideo.com/jeux/gamecube-ngc/00008518-1080-avalanche.htm

c'est dire !!

Lire la suite...
Koysha
Koysha
MP
01 déc. 2016, 16:54

Le parapente le sport "extreme" le moins extreme du monde, sinon faut voir le reste ...

Lire la suite...
imortelhakaveli
imortelhakaveli
MP
27 nov. 2016, 12:18

Enfinnnnn, un bon jeu de snowboard, pas ces merdes de ssx ou le seul but, c'est des 800000°
content qu'il soit deja critiqué par les amateurs du genre SSmerde .
j'ai adoré le coté sensation de glisse.
même si c'est clair qu'il aurait pu faire mieux.

mais c'est déjà ça

Lire la suite...
link191286
link191286
MP
19 nov. 2016, 18:44

J'aime les jeux de glisses mais là, le gameplay est fade et rigide, les collisions sont à chier, et l'univers manque de vie. Le mode wingsuit et parapentes sont totalement inutiles.
Sinon le jeu n'est pas vilain, mais est ce le plus important?

Lire la suite...
cptstryd3r
cptstryd3r
MP
14 nov. 2016, 16:36

Première impression au lancement du jeu : WHOAW ! Visuellement superbe (sur PC) sans clipping ou ralentissement (mise à part une fois en lançant un event en passant à mac 12 dans le checkpoint de lancement d'UNE épreuve...) je le trouve techniquement très bien réalisé, surtout au vu de la taille du studio qu'est Ubisoft Annecy comparé à Montreal...
Les effets de lumières, de reflets sur la neige, de vents en wingsuit, les traces de pas et de ski, sont grisantes de réalisme. Petit point négatif tout de même quand on s'arrête sur les sapins enneigés qui manque un peu de volume à mon goût, mais quand on passe pleine balle au milieu d'une forêt on en fait vite (très vite) abstraction.

Pour y avoir jouer seul, avec des amis de ma liste Uplay, où trouvé sur le pouce, je ne me lasse pas de retenter un défi ou n'importe quelle descente afin de faire la plus belle prestation, le meilleur tricks, ou tout simplement pour réaliser un long run en s'émerveillant de la beauté du paysage.

Le fait de pouvoir personnaliser son avatar quasiment comme soi (j'ai quasiment la même tenue dans le jeu qu'en vrai en ski) est un vrai plaisir et favorise l'immersion, comme la vue à la première personne, qui peu tout de même s'avérer légèrement gerbante à la longue :p , et le challenge de débloquer le petit accessoire via une médaille d'or agrémente encore plus l'envie de retenter les défis.
 savoir que je suis passionné de ski, mon avis n'est sans doute pas vraiment objectif, mais étant un gamer depuis plus de 15ans, l’intérêt de ce jeu est vraiment axé sur la beauté de la montagne, le fun qu'elle procure et les multiples possibilités de l'aborder. Il peut aussi sensibiliser sur ses dangers, en effet skier sur un rocher n'est pas une bonne idée (ne serait ce que pour la bonne santé de votre matériel, mais le jeu ne pousse pas le vice jusque là...) ainsi que tenter un jump à l'aveuglette sans avoir fait un minimum de reconnaissance de la réception équivaut à la folie voir au suicide :gni:

Á mon humble avis, ce jeu est une bonne fenêtre pour découvrir un monde fascinant qui n'est pas facilement accessible dans la réalité (financièrement très cher...) et qui est peut être amené à disparaitre dans les années à venir au vu du réchauffement climatique !(vaste débat passons outre si vous le voulez bien...). Plus réaliste qu'un SSX, certain n'y trouveront peut être pas leur dose de fun en terme de saut impossible, mais je trouve justement que ça rajoute de l’intérêt au gameplay qui du coup s'avère un minimum exigeant.
Il me tarde de pouvoir le tester en VR, où, à mon avis, il atteindra son plein potentiel.
Après, est-ce qu'un tarif à 60€ est mérité, pour moi c'est un peu cher surtout si y il a des DLC par la suite, mais on peut le pré-commander un peu moins cher (-25%) sur un certain site qui ne manque de se rappeler à notre bon souvenir en commentaire sur JVC et ce régulièrement...
Je lui donne sa chance, et salue les efforts du studio d'Annecy pour avoir redonné au gamers la possibilité de jouir de cet univers passionnant.

Lire la suite...
eska1
eska1
MP
14 nov. 2016, 01:28

Ca sera day one pour moi ,j'ai vue pas mal de stream sur le jeux et franchement il a l'air vraiment fun et avec la possibilité d'acquérir un vrai skill dessus.

Lire la suite...
Djbone
Djbone
MP
13 nov. 2016, 08:45

A noter. Les jeux Ubisoft ont généralement des versions pc catastrophiques. Et ben ici c'est vraiment impressionnant, avec un ordi modeste je joue a 30fps sans ralentissement en basse ou moyenne qualité (avec des graphimes tout a fait correct pour ce type de jeu).

Lire la suite...
CamilleZoleMDR
CamilleZoleMDR
MP
12 nov. 2016, 17:30

Des personnes sait combien de Go fait le Jeux ?

Lire la suite...
Top commentaires
Son2porc
Son2porc
MP
11 nov. 2016, 11:29

Graphiquement magnifique, un très bon travail sur le son (les bruitages, pas les musiques). Le système de trick assez complet , un peu exigeant mais tant mieux, ca apporte plusieurs possibilités de style pour un seul trick.

Pour la durée de vie, c'est clair que si votre délire, c'est d'envoyer des 1080 sur chaque bosses en allant le plus vite, passez votre chemin.

Par contre, si vous aimez la montagne, que votre style de jeux correspond à un style détente, que vous souhaitez prendre votre parapente pour atteindre un sommet tout en choisissant quelle ligne vous allez prendre pour descendre, quelle barre rocheuse vous allez pouvoir sauter, et au final admirez votre Replay, ce jeux est fait pour vous.

Lire la suite...
Zebrah69
Zebrah69
MP
11 nov. 2016, 11:03

Je pense que ce jeu va être bien lors des première heures de jeu. Mais passée 10h, le jeu risque d'être lassant.

Lire la suite...
Boutique
  • Steep PS4
    39.99 €
DERNIERS TESTS
  • Test : A Chair in a Room : Greenwater, enfin le grand frisson en réalité virtuelle ? sur PC
    PC
  • Test : Pro Basketball Manager 2017 : pour l'amour des stats sur PC
    PC
  • Test : Yakuza 0 : Une "Origin Story" maîtrisée et violente sur PS4
    PS4
Tous les tests
JEUX LES PLUS ATTENDUS
  • The Legend of Zelda : Breath of the Wild
    WIIU - SWITCH
    Vidéo - Bande-annonce
  • Resident Evil VII
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Gaming Live
  • Mass Effect Andromeda
    PC - PS4 - ONE
    Vidéo - Bande-annonce