Menu
The Legend of Zelda : Breath of the Wild
  • Tout support
  • Switch
  • WiiU
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : The Legend of Zelda : Breath of the Wild, un nouveau tournant pour la série : E3 2016
WiiU
Partager sur :

Un souffle d’aventure, un appel à la nature, c’est la promesse implicite du tout nouveau sous-titre du prochain Legend of Zelda : Breath of the Wild. Dévoilé il y a déjà plus de trois ans, cet épisode destiné à la Wii U – mais également à la Nintendo NX – fait figure de star de l’E3 2016 du côté de Nintendo, qui nous a permis d’en explorer deux séquences pour un total atteignant un peu moins d’une heure de jeu. Fans de la série, attendez-vous à être dépaysés.

The Legend of Zelda : Breath of the Wild, un nouveau tournant pour la série : E3 2016

Quoi de mieux que de découvrir les mécaniques d’un jeu en commençant par le début de ce même soft ? D’après Nintendo, démarrer par une séquence plus ouverte se déroulant quelque temps après le début semblait une option plus intéressante. C’est de cette façon que nous avons pu poser pour la première fois nos mains sur Zelda, avant de profiter d’une seconde démo nous présentant cette fois… les 20 premières minutes du jeu. Qu’importe, nous nous livrerons ici à une légère retouche chronologique afin de vous resituer les évènements dans l’ordre, en commençant donc par le contexte du jeu qui n’était ici défloré que par l’intermédiaire de la démo d'ouverture du titre.

Un minimalisme scénaristique au service de la narration

The Legend of Zelda : Breath of the Wild, un nouveau tournant pour la série : E3 2016
Link est une nouvelle fois de la partie.

Vous incarnez une nouvelle fois Link, personnage principal récurrent de la saga, qui est chargé de sauver le royaume d’Hyrule, atteint d’un mal profond provoqué par l’antagoniste - tout aussi récurrent – du nom de Ganondorf, qu’il vous incombera d’éradiquer. Ce qui frappe immédiatement dans les premières minutes de jeu, c’est le minimalisme de la narration : une voix vous appelle, vous vous réveillez et après une brève séquence de récupération d’une tablette sacrée nommée la Sheikah Slate, votre avatar sort de son sanctuaire, fraîchement drapé d’une tenue d’aventurier primaire et armé d’un bout de bois qui menace de se briser au premier coup porté. Un bref échange avec un sage barbu plus tard – dans la culture nerd, un vieil homme avec une capuche a forcément une barbe – et notre Link adoré se retrouve à déclencher le mécanisme d’une tour avec sa tablette fraîchement acquise, apprenant dans la foulée auprès du même sage qu’il doit restaurer la paix du royaume d’Hyrule en explorant ses différentes contrées. N’espérez pas en apprendre plus dans ces lignes sur l’histoire du soft, les développeurs ayant clairement annoncé ne pas vouloir trop en dévoiler à ce sujet.

Le jeu de rôle occidental s’invite dans Zelda

En revanche, cette première session et celle qui a suivi étaient fort enrichissantes concernant les mécaniques de jeu d’un épisode effectivement bien différent de ses prédécesseurs. Un bref coup d’œil sur le HUD permet déjà de repérer deux indicateurs, dédiés respectivement au niveau de son de votre héros et à la température extérieure. Le premier est à relier directement à la capacité qu’a Link de s’accroupir et se dissimuler dans les hautes herbes, afin de surprendre ses adversaires en tirant profit de ses nouvelles capacités d’infiltration. Quant au second, il nous a été ici seulement utile lors de notre arrivée dans des contrées enneigées, moment où notre elfe blond a commencé à grelotter au contact du frimas local. Un problème de courte durée puisqu’un changement de tenue en faveur d’un équipement résistant au froid a suffi à résoudre la situation.

The Legend of Zelda : Breath of the Wild, un nouveau tournant pour la série : E3 2016
Des combats de boss pointeront aussi le bout de leur nez.

Outre ces éléments évoquant pour l’un des productions récentes ou à venir (pêle-mêle : Assassin’s Creed, Uncharted 4, Horizon : Zero Dawn) et pour l’autre une notion de contrainte à lever pour accéder à de nouvelles sections du monde ouvert, on notera aussi l’arrivée dans ce nouvel épisode de quelques fonctionnalités habituellement affiliées au jeu de rôle occidental. La notion de durabilité des armes par exemple, qui disposent chacune de caractéristiques propres et peuvent être changées à la volée en ayant toujours en tête cette contrainte d’usure. La présence de statistiques sur l’ensemble de l’équipement, tout comme l’influence du changement d’armure sur l’apparence de Link peuvent aussi surprendre les habitués du look « champêtre » de l’elfe, désormais capable de modifier ses atours à loisir. Un changement de style qui permet au joueur de s’identifier davantage au héros, en le voyant davantage évoluer à mesure qu’il progresse dans son aventure.

Hyrule sur tout le monde ?

Côté combats, notre arsenal était ici limité aux habituels représentants du genre – épée, hache, arc -, parfois remplacés brièvement par une branche d’arbre ou un jambon à cause d’une rupture inopinée de l’arme principale. Sans surprise, il nous fallait jongler entre esquives et frappes bien placées pour occire à la chaîne les ennemis écumant le plateau d’Hyrule, parfois regroupés en petites tribus disparates. Rien de bien étonnant de ce côté-là pour Breath of the Wild, qui ne bouleverse en rien les mécaniques de combat en temps réel de la série. On miserait toutefois bien une petite pièce sur l’arrivée d’autres types d’armes – outre la lance déjà dévoilée dans un trailer, mais que nous n’avons ici pas réussi à trouver dans le cadre de notre session de jeu – afin de coller avec la nouvelle orientation prise par la section « équipements » du jeu.

Au nord, c’était les gorons

The Legend of Zelda : Breath of the Wild, un nouveau tournant pour la série : E3 2016
Link peut gravir les sommets avec sa poigne d'acier.

Les premières annonces, images et vidéos nous dévoilaient un monde entièrement ouvert, promesse d’une aventure à la liberté exacerbée. Le résultat actuel semble plus nuancé puisqu’on retrouve finalement une structure proche des précédents épisodes, via la découverte régulière d’éléments permettant de débloquer l’accès à certaines zones. Toutefois, ces derniers sont intégrés en tenant compte de la taille particulièrement imposante de la carte, comme le prouve l’exemple de la tenue résistant au froid ou celui du deltaplane, qui permet respectivement d’atteindre une contrée gelée et une zone située trop loin en contrebas. On parle ici davantage de franchissement de frontières que de simple obstacle sur une route, ce qui implique de repenser les mécanismes d’un Metroidvania pour les adapter à un véritable monde ouvert. Chose que ce nouveau Zelda réussit avec succès sur ces premières transitions entre régions et que l’on espère voir perdurer à mesure que la carte du jeu s’ouvrira. À plus petite échelle, on retrouve toutefois certains outils plus typiques de la série tels qu’un aimant, permettant de franchir des obstacles moindres au sein du monde ouvert, des sanctuaires et sans doute des donjons proposés. Enfin, on notera l'apparition d'une jauge d'endurance qui limite les capacités physiques du personnage et notamment sa capacité à courir, à nager et surtout à grimper aux parois, élément particulièrement remarqué de cet épisode tant il est utilisable sur de nombreuses surfaces, y compris les plus improbables.

Une Wii U à genoux

The Legend of Zelda : Breath of the Wild, un nouveau tournant pour la série : E3 2016
La direction artistique est particulièrement inspirée.

On termine avec l’habituel point technique et artistique, en commençant par la bande-son minimaliste qui s’efface lors de vos sorties en extérieur et se montre bien présente, mais souvent discrète lors de phases de donjons ou de séquences spécifiques. Une donnée qui offre à ce Zelda une autre filiation évidente avec Shadow of the Colossus, qu’il peut également revendiquer de par son univers pour le moment vierge de toute civilisation. La direction artistique est aussi inspirée que dans les premiers visuels du soft mais se voit malheureusement voler la vedette par une technique hésitante, plombée par un framerate pas toujours stable, quelques textures vilaines et un aliasing omniprésent... Dommage. Il reste toutefois aux équipes de Nintendo pas mal de temps pour peaufiner leur future tête d’affiche et lui offrir une sortie avec une forme plus convaincante.

Quelques mécanismes de The Legend of Zelda : Breath of the Wild

Nos impressions
Le virage est serré et la prise de risque maximale pour Nintendo, qui s’aventure avec Breath of the Wild sur un terrain à peine exploré pour sa licence. Plus moderne, reprenant des mécanismes typiques de certains RPG occidentaux ainsi qu’un sens de la narration épuré et la quasi-absence de civilisation d’un certain Shadow of the Colossus, ce nouveau Zelda nous semble pourtant incroyablement familier. Aussi intuitif dans sa prise en main qu’attrayant par son univers, il parvient finalement à réinventer la formule sans que l’attrait de la licence en soit affecté, une jolie prouesse sur une session de jeu aussi courte pour un open-world. Seule véritable ombre au tableau, la Wii U semble souvent à la peine pour faire tourner le jeu correctement, en témoignent les baisses de framerate régulières, quelques textures grossières et un aliasing qui parviennent malheureusement à nous faire oublier une direction artistique pourtant superbe. Il reste encore de longs mois à Nintendo pour nous offrir une version techniquement digne d’un jeu prometteur et au charme indéniable.
Profil de Kaaraj
L'avis de Kaaraj
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
15 juin 2016 à 13:02:01
Mis à jour le 15/06/2016
E3 Wii U Action RPG Nintendo Heroic Fantasy
Commander The Legend of Zelda : Breath of the Wild
WiiU
46.99 €
WiiU
49.46 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
kuntash
kuntash
MP
le 14 mars 2017 à 11:09

c'est normal que je me mange ces putains d'arbres avec mon cheval choppé dans la nature? Alors qu'ils disaient que les chevaux évitaient les arbres?................

Lire la suite...
elrenardo27
elrenardo27
MP
le 27 févr. 2017 à 22:34

Legend Of Zelda: "pour ceux qui ne se rappel plus ce que peut être le génie créatif au service du jeu vidéo pas la peine d'aller plus loin" http://www.noelshack.com/2017-09-1488231217-breath-of-the-wild-stained-glass-by-ranefea-da8raad.png

Lire la suite...
firetitan
firetitan
MP
le 27 févr. 2017 à 10:27

zelda voila le grand jeu de légende du rpg qui montrera a tous que même si le graphisme ne fait pas tout une carte tellement grande bien fournie des quête bien pense il montre a The Witcher ou horizon comment faire avec cette magie de link
si on pose la quetion a des PRO-s, PRO-m, Pro-n c es quoi zelda il s avent tous répondre un bon rpg et sa il n y as pas beaucoup de jeu qui peuve dit sa

Lire la suite...
tryclo999
tryclo999
MP
le 09 févr. 2017 à 20:16

Horizon zero dawn, c'est ca le nom du vrai nouveau Zelda pour tout ceux qui ont jouer a Link to the past le mois de Noël de sa sortie.

Lire la suite...
Mikezelda
Mikezelda
MP
le 29 janv. 2017 à 00:57

Le test est prévu pour quand?
3 Mars ou avant?

Lire la suite...
Chouppaw
Chouppaw
MP
le 30 déc. 2016 à 12:41

Il y a quelque chose qui ne se voit pas et qui est au-delà des graphismes, la musique.

Lire la suite...
levietnamese
levietnamese
MP
le 26 nov. 2016 à 00:27

Le jeu a l'air excellent mais je pense que c'est une erreur de l'avoir développer pour la WII U. Quand on voit que cette console peine à mort pour faire tourner Bayonetta 2(les chute de framerate sont monstrueuses) là, ça sera pareil, à moins de réduire la qualité des graphismes pour une meilleure fluidité.

Lire la suite...
GamerDuFutur
GamerDuFutur
MP
le 11 sept. 2016 à 00:08

Le minimalisme ça me fait peur. Surtout dans un open-world.

Lire la suite...
Drocmerej
Drocmerej
MP
le 30 juin 2016 à 15:02

Perso la vidéo me donne très envie. Enfin c'est comme pour le cinéma une BA ne veut pas dire grand chose. Ce que vous ne soulignez pas dans votre article, c'est que malgré les avancées techniques, les concepteurs ont refusé de faire évoluer la série vers plus de réalisme (les graphismes rappelle skyward sword ou wind waker). C'est un point très positif à mon avis. Je pense que la magie du jeu passe beaucoup dans cette simplicité des animations (l'arbre coupé pour en faire un pont, la confection d'une potion...). Par une sorte de convention, encore respectée, entre le joueur et les concepteurs, quand on joue à un Zelda, on met de côté le naturaliste/réaliste de côté pour mieux plonger dans un monde naïf et fantastique.

Lire la suite...
Oneplace
Oneplace
MP
le 24 juin 2016 à 19:32

je suis sur que personne a compris la blague sur les gorons

Lire la suite...
Top commentaires
AadamProost
AadamProost
MP
le 15 juin 2016 à 13:14

Putain ce que ce jeu à de la gueule, autant dans l'univers, dans les graphismes que dans le gameplay que dans le monde ouvert. Le pire c'est que bien qu'étant un monde gigantesque ils ont réussie le pari d'être dépaysés. Rien qu'avec le cycle jour et nuit et une vrai gestion météo dynamique je suis bluffé. Une gestion de météo dynamique veut dire que cela peut changer à tout moment et que chaque effet météo sera différent, genre un peu de vent une fois et beaucoup de vent une autre. Mais en plus on a plusieurs biomes différents pour ne pas se sentir tout le temps dans les mêmes décors. Sans parler de tous les nouveaux mobs, boss et ennemies.

On sent vraiment que Nintendo à bossé dur sur ce jeu et l'attente va être très dur. Car le pire c'est qu'on n'a vue qu'une petite partie du jeu. Imaginez vous les donjons habituels à la zelda beaucoup plus grands ?? :p) :ouch2: Les centaines de nouveaux donjons dont ils parlent pour des reliques, les milliers de secrets, Les villages, tous les personnages dans ce monde, bon ou méchants, les peuples, peut-être un nouveau peuple même à découvrir ? Bref ça va être long d'attendre.

Lire la suite...
Commentaire édité 15 juin 2016, 13:19 par AadamProost
Etsuki
Etsuki
MP
le 15 juin 2016 à 13:06

je suis agréablement surpris des nouveautés, nous allons avoir droit à un énorme open world, un système qui donne de la survie et donc un nouvel façon de jouer link... enfin bref, j'ai vraiment hâte que le jeu sorte ! les mois vont être long à attendre et ma wii u commence à trop prendre de poussière...

Lire la suite...
Meilleures offres
Fnac Marketplace Switch 46.98€ Cdiscount WiiU 52.99€ Amazon WiiU 52.99€ Amazon Switch 52.99€ Amazon Switch 52.99€ Fnac Marketplace WiiU 61.87€
Marchand
Supports
Prix
Derniers tests
16
TestMagic : The Gathering ArenaSur PC
14
TestOceanhorn 2 : Knights of the Lost RealmSur iOS
18
TestDisco ElysiumSur PC
Les jeux attendus
1
Call of Duty : Modern Warfare
25 oct. 2019
2
The Last of Us Part II
21 févr. 2020
3
Death Stranding
08 nov. 2019