Menu
Umbrella Corps
  • Tout support
  • PC
  • PS4
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview : Umbrella Corps – un Operation Raccoon City minimaliste ?
PC PS4
Partager sur :

Resident Evil est à nouveau de retour sur le devant de la scène. Mais, cette fois, c’est par la petite porte à travers cet ersatz d’Opération Raccoon City qu’il a été possible d’essayer pendant une petite heure…

Umbrella Corps – un Operation Raccoon City minimaliste ?

Une sensation de déjà vu

Sorti en 2012 sur PlayStation 3, Xbox 360 et PC, Opération Raccoon City se voulait un shooter à la troisième personne prenant place dans l’univers de Resident Evil et axé sur le multijoueur. Ainsi, il était possible de jouer à quatre en coopération online lors de la campagne solo, mais aussi de s’affronter à quatre contre quatre (Spec Ops vs Umbrella Security Service) via plusieurs modes multi. Umbrella Corps reprend donc le même principe mais en le simplifiant considérablement. D’abord, la campagne solo, intitulée ici « L’Expérience », se limite désormais à une série de 21 missions en solo offline se débloquant les unes après les autres et flanquées à chaque fois d’un petit briefing. Exit donc cinématiques, boss et réel scénario, vis-à-vis d’Opération Raccoon City. De même, à la différence de ce dernier, les personnages disponibles ici sont des clones en tous points identiques, sans grand charisme, et ne possèdent aucune capacité particulière.

Seuls varient l’esthétique des tenues – à personnaliser de manière plutôt sympa – et le choix des armes. Sur ce dernier point, le joueur dispose au total de 18 armes : 9 armes de poing et 9 armes légères/lourdes aux caractéristiques assez différentes (mitraillette K-12 AX, fusil à pompe Doberman Pincer ou encore mitrailleuse Warthog). Si le panel offert n’est pas très large, en revanche il demeure suffisant pour tuer efficacement zombies et adversaires, d’autant que 9 styles de viseurs (à point, à traits…) sont disponibles pour tirer plus précisément. Enfin, il ne faudrait pas oublier 7 types de grenades (fragmentation, flash, anti-Zombie Jammer…) et 3 styles de Brainers, sorte de piolets d’alpinistes servant ici d’armes de mêlée…

Umbrella Corps – un Operation Raccoon City minimaliste ?Umbrella Corps – un Operation Raccoon City minimaliste ?

Un gameplay rapide mais frustrant

Courir, viser et tirer (une vue subjective immobile est disponible uniquement en visant), recharger, préparer et lancer une grenade, s’accroupir puis ramper, se mettre à couvert en pressant une touche ou encore grimper automatiquement aux murs simplement en poussant le joystick à proximité… Pas de doute, les actions s’enchaînent rapidement, ce qui donne un certain dynamisme au gameplay. Ce dernier est d’ailleurs favorisé par la présence d’un Zombie Jammer attaché à chaque joueur : il s’agit d’un appareil qui émet des ondes électromagnétiques permettant de ne pas être détecté par les zombies. Résultat : il est possible de frôler les morts-vivants sans que ceux-ci se montrent agressifs. Attention, toutefois, si le joueur attaque ou tire sur un zombie, celui-ci va réagir et se précipiter sur lui. Idem si l’appareil est détruit (par un tir ou une grenade anti-Zombie Jammer), les morts-vivants les plus proches attaquent le joueur. Sur le papier, il y a donc un petit côté stratégique à détruire le Zombie Jammer de l’ennemi. Hélas, sur le terrain, une volée de balles dans le buffet de l’adversaire est souvent plus efficace qu’un tir ajusté dans l’appareil qu’il transporte.

Umbrella Corps – un Operation Raccoon City minimaliste ?Umbrella Corps – un Operation Raccoon City minimaliste ?Umbrella Corps – un Operation Raccoon City minimaliste ?

D’autant que les attaques au corps-à-corps avec le Brainer sont beaucoup trop puissantes pour perdre du temps à tenter le coup. Et pour cause : non seulement le rayon d’action du Brainer est assez important mais surtout, dès que son attaque est lancée, un script d’assassinat violent se déclenche automatiquement. Certes, il est possible de contrer ce coup en pressant une touche au dernier moment, mais il s’agit plus de chance qu’autre chose. Il est d’ailleurs dommage qu’une roulade ou un mouvement d’esquive n’ait pas été prévu par les développeurs. A noter toutefois que le Brainer peut non seulement être chargé – histoire de provoquer une attaque encore plus redoutable – mais il peut aussi être utilisé pour s’emparer d’un zombie et s’en servir comme bouclier. Une bonne idée qui a de l’intérêt sur le terrain uniquement dans certains modes de jeu. Enfin, au rayon des options futiles figure un système d’ordres appelé « I.C.O.N. Emote ». Accessible via le pavé numérique de la PlayStation 4, il permet de suggérer 8 styles d’actions à ses coéquipiers, telles que « Repliez-vous », « Séparons-nous », « Restez ici »…

Umbrella Corps – un Operation Raccoon City minimaliste ?

Des modes de jeu nombreux mais classiques

Evidemment, l’intérêt d’Umbrella Corps réside avant tout dans les parties en multi online (pas de local disponible) qui permettent à six joueurs de s’affronter, répartis dans deux équipes de trois individus chacune. Il est néanmoins regrettable que certaines restrictions soient présentes, telles qu’un temps de partie obligatoirement limité (au choix 2, 3, 4 ou 5 min au maximum), ou une victoire attribuée d’office à l’équipe qui gagne trois matchs. A priori, impossible donc de configurer librement une partie. De même, les modes de jeu s’enchaînent aléatoirement en multi, sans visiblement pouvoir en choisir l’ordre. Heureusement, ceux-ci se révèlent plutôt nombreux, 9 au total, et recouvrent différents styles de jeu. Outre les traditionnels et efficaces Death Match (intitulé ici Respawn Match) et Domination (sécurisation d’une zone en restant à l’intérieur d’un cercle pendant plusieurs secondes), les plus intéressants s’avèrent sans conteste Collar War, Protector ainsi que DNA Hunter (et sa variante SP DNA Hunter). Collar War est en quelque sorte l’équivalent du mode Elimination Confirmée de Call of Duty, puisque, pour valider le kill, il faut ramasser au sol les données de l’adversaire une fois celui-ci abattu.

Umbrella Corps – un Operation Raccoon City minimaliste ?Umbrella Corps – un Operation Raccoon City minimaliste ?

De son côté, un peu à l’image d’une Capture de drapeau, Protector propose de récupérer une mallette et de la conserver le plus longtemps possible. Tandis que DNA Hunter permet au joueur de se défouler en truffant de plomb les zombies alentour, de manière à collecter les échantillons d’ADN qu’ils laissent tomber en mourant une bonne fois pour toutes. Il s’agit probablement du mode le plus fun puisqu’il pousse les participants à se dépêcher, tout en empêchant éventuellement les ennemis de ramasser l’ADN de leur côté (dommage toutefois qu’il soit impossible de collecter sur un cadavre adverse ses propres échantillons). SP DNA Hunter est, quant à lui, une version hardcore de DNA Hunter, car il faut récupérer de l’ADN uniquement sur une poignée de créatures coriaces et beaucoup plus difficiles à tuer, comme les Majinis de Resident Evil 5. De moindre intérêt, les deux derniers modes multi, Collector et Target Hunter, proposent respectivement de récupérer cinq mallettes le plus vite possible et de tuer en priorité un membre de l’équipe adverse désigné comme cible (sachant qu’un des coéquipiers du joueur est lui aussi automatiquement pris pour cible).

Umbrella Corps – un Operation Raccoon City minimaliste ?

Last but not least : le mode Extermination qui est accessible via un menu bien séparé et ne s’enchaîne donc pas avec les autres au cours de la partie. Celui-ci s’avère le plus palpitant puisque le joueur ne dispose que d’une seule vie, même si, comme dans les autres modes, il peut se mettre à l’abri afin que sa jauge de vie remonte automatiquement. Une fois tué, aucun respawn n’est possible et le joueur décédé n’a alors plus qu’à observer du dessus ses coéquipiers en zoomant sur la carte. Ici, à l’image – toute relative - de Rainbow Six : Siege, la tension est à son comble et il faut jouer stratégiquement en usant, par exemple, de grenades anti-Zombie Jammer pour neutraliser l’appareil de l’ennemi, afin que les zombies se précipitent sur lui. L’ambiance est d’autant plus électrique que, durant la dernière minute de jeu, la position des joueurs devient visible comme à travers des rayons X.

Umbrella Corps – un Operation Raccoon City minimaliste ?Umbrella Corps – un Operation Raccoon City minimaliste ?

Un contenu sympa mais limité

Le jeu n’offre à la base que sept maps qui représentent toutefois autant de clins d’œil sympas à la saga Resident Evil. Figurent d’abord Umbrella Lab et Tricell HQ, ainsi que Raccoon City et Police Station, toutes deux inspirées de RE 2. Viennent ensuite The Village provenant de RE 4 (avec ses villageois Ganados et la possibilité de grimper sur les toits), Kijuju de RE 5 et enfin Antarctic Base issue de RE Veronica. Par ailleurs, cinq cartes parmi celles-ci sont disponibles également en version rabougrie, plus resserrée, afin d’augmenter le challenge. L’idée est intéressante sauf que les maps d’origine sont déjà plutôt petites et, même si quelques dénivelés sont présents (échafaudages, toit, égouts…), le joueur en fait vite le tour.

Quand Resident Evil mise à nouveau sur le multi

Chargement de la vidéo Umbrella Corps trailer

Certes, l’action gagne peut-être en efficacité car les joueurs se trouvent et se tuent plus vite. Mais il n’empêche que la frustration se pointe rapidement car il est difficile, voire inutile, de tenter quelque chose d’alternatif. De plus, certaines possibilités de gameplay n’ont pas du tout été exploitées, comme la pose de piège par exemple qui aurait pu apporter une dose stratégique supplémentaire. Par ailleurs, l’expérience de jeu et le fun sont aussi amoindris par des graphismes plutôt moyens ainsi que des bugs d’affichage assez disgracieux qui surgissent dès lors que zombies et autres chiens morts-vivants trainent autour du joueur. Reste qu’incarner des personnages de légende, comme dans le mode Mercenaires de RE 4, aurait tout de même pu avoir de la gueule, surtout lorsqu’il s’agit de Leon, Chris, Hunk, Barry, Jake et surtout Wesker. Hélas, ceux-ci ne seront présents que sous forme de skins dans le premier DLC payant déjà prévu pour le jeu...

Umbrella Corps – un Operation Raccoon City minimaliste ?Umbrella Corps – un Operation Raccoon City minimaliste ?
Nos impressions
Umbrella Corps semble vraiment jouer petit bras sur tous les tableaux. S’il peut créer l’illusion durant les premières parties, il affiche néanmoins ses limites assez rapidement. Graphismes moyens, gameplay frustrant, bande-son sans relief : en l’état, après une heure de jeu, cette copie sans ambition d’Opération Raccoon City ne déclenche guère l’enthousiasme, même si elle est prévue uniquement en téléchargement sur PS4 et PC et au prix de 29,99 €. Avis définitif lors du test…
Profil de JackBradford
L'avis de JackBradford
MP
Journaliste jeuxvideo.com
01 juin 2016 à 12:33:08
Mis à jour le 01/06/2016
TPS Zombies PC PlayStation 4 Action Capcom

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
snake4490
snake4490
MP
le 03 juin 2016 à 14:24

Konami avec son nouveau snake eater, capcom avec ce resident evil, j'espère vraiment que Bolloré de deviendra pas actionnaires majoritaire d'Ubisoft parce-que les jeux vidéo créer par des financiers me donnent vraiment pas envie..... :malade:

Lire la suite...
Bruce_Wayne1986
Bruce_Wayne1986
MP
le 03 juin 2016 à 10:36

Ils vont encore pleurer parce que leur chiffre d'affaire vont être mauvais...

Lire la suite...
Sureeb
Sureeb
MP
le 03 juin 2016 à 10:29

Si l'on chiale les gars, c'est que Capcom se contente de faire des remake et spin off a tout bout de champ: dès qu'il faut faire un vrai re, on a le droit à des daubes comme Re6 donc bon s'ils pouvaient arrêter de perdre leurs temps sur des futilités et concentrer leurs moyens financiers et techniques pour nous sortir un vrai Survival horror innovant, car ils en sont capables au vue de ce qu'ils ont fait pour révélation 2(qui est pas parfait mais revient un peu au source), ce serait vraiment cool.

Histoire de relativiser, Re7 peut être vraiment sympa si ils s'inspirent du silent hill avorté: wait end see.

Lire la suite...
Commentaire édité 03 juin 2016, 10:30 par Sureeb
Linkinpark4ever
Linkinpark4ever
MP
le 03 juin 2016 à 01:45

Je ne comprends pas pourquoi vous dîtes que la série est morte... Certes le 5 était vraiment bof bof, mais le 6 était vachement meilleur que le 5 même si j'aime moins le fait que RE6 était trop axé beat'em all (les coups càc qui faisait très jeu de baston). Moi aussi j'aimerais un retour aux sources sans pour autant avoir la vieille caméra comme dans les premiers qui était parfois très agaçante.

Sauf qu'ici, C'EST UN SPIN-OFF!! Savez vous au moins c'est quoi un spin-off? Je ne crois pas pour dire que la licence est fini à cause de ce Umbrella Corps qui a l'air plutôt sympathique. C'est juste un jeu à côté ou pour attendre RE7. C'tout. Au contraire, dîtes vous que c'est génial, car sa veut sûrement dire qu'une équipe travail sur RE7 sans pour autant mettre un multijoueur qui aurait pu être comme ce jeu et donc se concentrer sur un RE axé plus survival/horror vu qu'ils font un spin-off beaucoup plus action.

Dans tous les cas, il va y avoir un RE pour ceux qui aime l'action brutal et rapide et un RE sûrement plus survival/horror. Meuh non, c'est plus facile de se faire aller les doigts sur le clavier en écrivant "la licence est morte et enterré :fou: " que de réfléchir 2 secondes.

Lire la suite...
okwawi_lzd
okwawi_lzd
MP
le 02 juin 2016 à 11:39

Cette licence est morte depuis des années mais ils s'obstinent à toujours sortir des jeux de merde.

Je regrette le temps de la ps1

Lire la suite...
Valpard
Valpard
MP
le 02 juin 2016 à 09:18

Ca fera un bon pti jeu lorsqu'il sera en promo à 10 balles :bave:

Lire la suite...
LastAndFurious
LastAndFurious
MP
le 02 juin 2016 à 07:46

Donc si je résume, ce resident est une copie quasi conforme du premier umbrella corps sur 360, il n'y a pas de solo, pas de mercenaries, peu de map et minuscule avec ca, pas de distinction entre les persos hormis le coté "skin", peu d'armes, et bien on peut dire que chez capcom ils ne se foutent pas du tout de la gueule de leurs clients/fan...
:dehors:

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 02 juin 2016 à 07:24

Ca a l'air terrible, enfin du renouveau :bave:

Lire la suite...
[rog4]
[rog4]
MP
le 02 juin 2016 à 05:09

:dehors:

Lire la suite...
Time_Crisis3
Time_Crisis3
MP
le 02 juin 2016 à 03:46

Encore une saleté de jeu entièrement multijoueurs... Après que les Américains aient bousillés Star Wars avec un plan pareil, les Japonais pensent faire les mêmes conneries avec leurs séries cultes?

Ce "Umbrella Corps" est à peine au dessus de ce genre de jeux pourris pour une raison, la présence d'un mode solo médiocre...

Je crois que je vais jouer à mes anciens jeux de la série Resident Evil, à commencer par l'excellent "Operation Raccoon City".

Lire la suite...
Top commentaires
[max95240]
[max95240]
MP
le 01 juin 2016 à 12:46

R.I.P. Resident Evil :mort:

Lire la suite...
ouroborosfma
ouroborosfma
MP
le 01 juin 2016 à 12:48

jeu de merde , je comprend même pas comment l’aperçut peut être en moyen , je comprend même pas pourquoi réaliser un article sur une chiasse pareil .

Lire la suite...
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Derniers tests
10
TestRugby 20
PS4 ONE
13
TestThe Walking Dead : Saints & SinnersSur PC
15
TestOddworld : La Fureur de l'EtrangerSur Switch
Les jeux attendus
1
Final Fantasy VII Remake
10 avr. 2020
2
Resident Evil 3 (2020)
03 avr. 2020
3
Cyberpunk 2077
17 sept. 2020